AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 -You can tell me everything - Pipéo-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 312
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : peach
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1205

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: -You can tell me everything - Pipéo-    Sam 20 Aoû - 17:57

Je fouillais dans ma tonne de dossiers et c'était encore le bordel. Les feuilles volaient partout dans mon bureau. Et merde 14h20 dans 10 minutes arrivait la prochaine patiente. C'était qui déjà ? J'ai pas consulté les listings ni les planning. Putain de merde, je suis un psy surbooké, il me faut ma dose de caféine mais la machine est en panne. Je fais les cent pas dans mon bureau en essayant de trouver ce foutu planning et ces foutus dossiers qui vont avec. J'ai ce tiroir avec ce code, ok mais c'est quoi le code ? "Roméo t'es un débile" c'est peut être le code me dis encore mon ami Léo, il a toujours une remarque à faire celui là mais ça y est ! Voilà je m'en souviens maintenant de ce code  !

(...)
Mais qu'est ce que … Quoi ! Où sont passés les dossiers ? Ouais dans cet hôpital merdique qui n'est plus ce qu'il était, oui j'ai de l'expérience quand je l'ai connu, tout le monde était gentil comme des bisounours et s'occupaient des patients comme leurs propres enfants mais aujourd’hui tout cela a changé. Tout le monde évolue et tout le monde évolue vers la force sombre ou plutôt je rectifie, le coté sombre de la force moi aussi d'ailleurs. Ouais on se croirait dans Star Wars. Vous saviez pas que je planquai un sabre laser dans mon armoire pour combattre les patients violents hein ?
Donc je disais donc, j'étais entrain d'ouvrir mon coffre fort et là au lieu de voir mes dossiers je trouve un préservatif utilisé. Mais c'est quoi ce truc ? C'est à qui ? A moi ? Euh non certainement ça ? Roméo tu te souviens pas que le week end dernier y avait l'infirmière sexy qui a ramené la bouteille de whisky que vous avez bu pour décompresser et qu'elle a finie sur ton bureau, que le matin tu t'es réveillé impossible de trouver ton caleçon ni ton jean et que la patiente pour la prochaine séance a failli rentrer alors que vous étiez tout les deux à poil. Oui Léo, je sais, pas besoin de me rappeler, c'est toi qui a fait tout ça, c'est toi le plus pervers de l'équipe, c'est pas moi qui suis en manque. Bah en même temps Roméo t'as jamais eu de copine... Donc t'es un peu inexpérimenté, t'es coincé du cul et si je te faisais pas boire et acheter des capotes tu ferais rien donc. Oui alors je l'admet Léo, j'ai passé un bon moment,t'as gagné, ça met du piment dans ma vie de psychiatre, j'ai trente ans ouais je sais je me fais vieux. Et les belles filles ne se retrouvent pas si souvent que ça dans mon lit, c'est nul, je sais. Je suis un raté après tout. Qui veut d'un psy qui parle à lui même et qui joue le rôle de deux personnes à la fois, on m'a fait croire que j'étais guéri alors que non pas du tout.

Oui donc tout ça pour vous dire qu'on s'éparpille un peu du sujet principal. Je cherche et je met enfin la main sur le dossier de la patiente numéro 145646 alias Piper Blackwood alors voyons voir c'est qui celle là d'abord, la jolie rousse ? Non elle est blonde patate.

PATHOLOGIES : bipolarité et troubles schizo-affectif. Mais surtout d'hypersexualité

Oui c'est ça je m'en souviens maintenant. Mais c'était déjà ta patiente Romichou avant ! Souviens toi ! Roh c'est bon je me passe de tes commentaires Léochou !
C'était pas ma patiente pendant longtemps, elle a finit en isolement, je l'ai pas vu pendant un moment, ils ne m'ont pas demandé de la suivre, je ne l'ai pas fait et j'ai pris des cafés pendant mes heures de libre et je suis allé draguer l'infirmière, une patiente en moins ça libère des horaires. Oui, bon la drague c'est pas mon truc, ça c'est l'affaire de ce cher Léo, il m'oblige à faire de ces trucs parfois.
Mes collègues d'Ostrov ne m'ont même pas dit pourquoi Piper avait été transférée en isolement, c'est louche...Vive la communication ici. ( ironie hein) On fait des choses dans votre dos et personne ne sait qui est le coupable puisque le coupable c'est toujours personne, ouais c'est la faute à personne mais c'est qui personne ?

Bref tout ça pour vous dire que je m'éloigne encore. J'ai pas le temps de blablater encore longtemps, je feuillette le dossier, admire les photos, ( bah ouais elle est jolie la miss, mais chut pas de commentaires sur ça, j'agis comme un pro avec mes patients) Léo arrête de commenter le physique des filles j'voudrais me concentrer sur mon job.
Mlle Blackwood fait alors son entrée, c'est une habituée de mon bureau
( Chaque Vendredi soir on va y boire un verre et on se détend en enlevant nos vêtements et nos sous vêtements ) Non ! Mais Léo le pervers ! Stop c'est même pas vrai !
Piper s'assoit et je lui fais mon regard super sérieux de psy ( même si dans ma tête rien n'est sérieux et que j'ai envie de tout casser parce que je suis tout aussi fou qu'elle ) et lui dit :
- Alors Mlle Blackwood, cela fait un moment que je ne t'ai pas vu ? Peut tu me dire ce qu'il t'es arrivé ? Ou plutôt pourquoi est ce que l'ont t'as mis en isolement ? Je ne suis au courant de rien, mais j'attends quelques réponses.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1152
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : signature/lions' tears. (@bazzart) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 3472

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Dim 28 Aoû - 19:19

you can tell me everything
Roméo & Piper
Men categorize women in one of four ways: Mothers, virgins, sluts and bitches. Of course none of the above is suitable for the modern business woman. But you can create your own image by selecting pieces of each archetype that work for you.  The sexual attractiveness of the slut.  The wisdom of the mother.  The integrity of the virgin.  The independence of the bitch.  This leaves men confused and unable to pigeonhole you. What they are forced to do instead is take you seriously.

Aujourd’hui j’avais droit à ma première séance avec mon psy depuis ma sortie d’isolement. Ce n’était pas le pire des moments, mais disons que je ne n’étais pas particulièrement fan de ceux-ci. Du moins avant. Je n’avais rien à faire, je n’avais pas de problèmes. Mais là, peut-être que j’en avais un finalement. Je m’étais fais du mal, et pire encore j’en avais fait à quelqu’un que j’appréciais énormément. Puis j’avais fais du mal, physiquement cette fois, à une fille qui l’avait bien mérité. Et on m’avait mit en isolement pendant des jours. Ou des semaines, je n’étais même plus sûre de rien. Mais là j’étais bel et bien sortie, j’avais même pu revoir Soan, et Evan mes meilleurs amis. Mais c’était tout pour l’instant. Je ne m’approchais plus trop des autres à vrai dire, déjà parce que j’avais commencé par chercher Ethan partout sans le trouver. J’avais mis un moment à réaliser qu’il était réellement partit, qu’il m’avait abandonné ici. En même temps… ça pouvait se comprendre. Je lui avais certainement brisé le cœur, comme j’avais brisé le mien finalement. Je l’avais déçu, alors qu’on avait réussi à construire quelque chose, après des années où il m’évitait comme la peste. Et il avait suffit d’un après-midi pour qu’on se rapproche. Avec lui j’avais enfin l’impression de compter pour quelqu’un. Et pour un foutu jeu, j’avais tout gâché. Et j’avais largement eu le temps d’y penser alors que j’étais enfermée seule. Ce matin là on m’avait trainé de ma chambre à la cafétéria. J’avais eu droit à un petit-déjeuner des plus banals, comme toujours et j’avais encore eu moins le temps de l’apprécier que d’habitude. « Grouilles toi Blackwood. » Je soupirais et avalais mon dernier morceau de pain. Puis on me traînait de la cafétéria au bureau du psy. Finalement j’aurais préféré aller à la salle commune et ne rien faire, à rester dans mon coin. Je n’avais pas particulièrement envie de parler de mes conneries. J’avais foiré et je m’en étais bien rendu compte, toute seule. Pas besoin d’un médecin. « Tu peux y aller. » J’obéissais, comme un robot et poussait la porte de ce bureau. Roméo Johnson, c’était ça son nom. Il était assis là à son bureau et ne me regarda qu’au moment où je m’asseyais face à lui. Le divan, ce n’était pas mon truc, la dernière fois que je m’étais installé sur ce truc, c’était avant mon arrivée ici et j’avais fini par coucher avec mon médecin. Il avait levé la tête et me regardait. Il n’avait pas changé, même si bizarrement, je le trouvais plus étrange qu’avant. Et ce que je trouvais aussi bizarre, c’est qu’il n’était au courant de rien. « J’ai juste mis une raclée bien méritée à une pétasse. » Ouais, enfin j’avais surtout failli la tuer, mais ce n’était qu’un détail. Et puis, devoir de psychologue c’était de me poser des questions. Et mon devoir de patiente, c’était d’y répondre vaguement.
Made by Neon Demon

_________________
I’m in love with the shape of you We push and pull like a magnet do Although my heart is falling too I’m in love with your body Last night you were in my room  And now my bed sheets smell like you Every day discovering something brand new I’m in love with your body — .
shape of you, ed sheeran


Dernière édition par Piper C. Blackwood le Lun 30 Jan - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 312
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : peach
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1205

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Ven 9 Sep - 13:57


Je crois que vais définitivement arrêter ce métier. C'est de pire en pire, je ne suis plus comme avant et rien à faire. Qui sait bientôt, je vais être pire que mes patients. Heureusement que personne ne vient dans mon bureau pour inspecter mon travail car si un inspecteur voyait mes débordement, je serais virer de suite. Et au contraire, je ne veux pas être viré. J'aime cet univers étrange qu'est Ostrov, j'aime les sombres couloirs, les patients étranges, les caves et les salles de tortures, depuis que je commence à adhérer à tout ces trucs, depuis que ceux du personnel m'ont fait découvrir certains trucs, j'ai changé. J'ai changé, mais je me méfie, je suis nouveau ici et je n'ai pas encore été accepté dans leur cercle d'amis alors à la cantine à midi je mange tout seul ( on dirait que je parle comme un collégien qui n'a pas d'amis ) mais en gros c'est ça. Je crois que je suis même plus proche de mes patients que de mes collègues (proche dans quel sens ? ) pas d'insinuation Léo merci. Enfin avec Siobban ça va encore, là c'est gérable, elle est la seule qui me comprend. Je l'adore ! Le pire c'est que c'est vrai. Bon, je vais arrêter de parler d'elle et en revenir à mon sujet. Oui si je blablate, c'est tout à fait normal.
Même si je semble effectivement proche de mes patients, j'ai quand même encore le don, d'oublier leur dossier, c'est le cas de Miss Piper.
Je n'ai jamais vraiment réussi avant à la percer, à la comprendre, elle fait partie des terreurs d'Ostrov, c'est le genre de blonde qui fait juste ce qu'elle veut. On a du souvent la reprendre, les gardes la surveille nuit et jour, elle est capable de tout et de rien et là qu'elle me dise, qu'elle s'est bastonnée avec une autre fille ne m'étonnes même pas. Je vous avoue que de ne pas l'avoir en séance alors qu'elle était partie en isolement ne m'avait pas manqué. J'ai eu des super vacances. Je ne sais pas pourquoi je dis ça soudainement, contre ma chère patiente. On a l'impression que tu la déteste Roméo, c'est pas cool ça.
Ne m'en voulez pas, il m'arrive d'être dans mon monde, là j'aurais besoin d'être seul avec Léo et les chats noirs, j'ai envie de serrer mon nounours en peluche et de boire dix tasses de thé. Mais je ne peux pas, j'ai du boulot, c'est pour ça que psy ça va c'est bien payé. Tant mieux. Sinon je resterai dans ma chambre à dormir ou à inviter des patients dans mon lit. Léo arrête tout de suite ces pensées étranges. Personne n'est jamais venu dans mon lit, je ne sais pas ce que ça fait. Ou alors je m'en souvient pas. Parce que moi je joue pas à ces gens là. Je risque pas mon poste pour un patient ou une jolie patiente.


-Que t'avais fait cette « pétasse » si je reprend tes mots, qu'a tu ressenti au moment où tu lui a mise cette « raclée » dont tu parles ? Etait-ce de la vengeance , une pulsion inconsciente ou autre chose ? Quelque chose à provoquer ton acte non Piper ?


Allez trois questions en une, j'espère que Piper va s'en remettre. Après tout c'est elle qui parle pas moi.
En étant psy tu fous rien, t'écoute juste.
Hahaha j'adore ce métier en fait.
Moi j'adore Piper !
Pas touche à ma patiente Léo !
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1152
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : signature/lions' tears. (@bazzart) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 3472

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Jeu 15 Sep - 14:14

you can tell me everything
Roméo & Piper
Men categorize women in one of four ways: Mothers, virgins, sluts and bitches. Of course none of the above is suitable for the modern business woman. But you can create your own image by selecting pieces of each archetype that work for you.  The sexual attractiveness of the slut.  The wisdom of the mother.  The integrity of the virgin.  The independence of the bitch.  This leaves men confused and unable to pigeonhole you. What they are forced to do instead is take you seriously.

On m’avait traîné de pièce en pièce, d’endroit en endroit, et ça toute la matinée. Sans oublier de me préciser que je devais me dépêcher parce que j’avais ma séance chez mon psy. Et honnêtement, ça me faisait chier d’y aller. Mais je devais passer par cette case, comme au Monopoly où on passait par la case prison. A Ostrov on devait passer par la case séance chez le psy. Et une fois devant la porte de son bureau, j’attendais. J’attendais qu’on me dise d’entrer alors que toute la matinée on m’avait pressé pour que j’arrive ici au plus vite. Et maintenant je devais attendre. Qu’on m’explique où était l’intérêt, dans ce cas ? J’en profitais pour lire le nom sur la porte. Roméo Johnson. Parfois, quand je l’observais vraiment, je me disais qu’il était bizarre, ce psy. En tout cas, c’était le psy le plus bizarre que je n’avais jamais eu. Il semblait ailleurs parfois, totalement perdu dans ses pensées. Parfois j’avais même l’impression qu’il n’était pas tout seul, en fait. Puis je me disais que finalement, Ostrov l’avait rendu tout aussi fou que les patients dont il s’occupait. Puis je me disais que je pouvais essayer de coucher avec lui, histoire de m’amuser un peu. Puis comme s’il revenait à lui, il recommençait avec ses questions de psy. Alors je me contentais d’y répondre vaguement, comme d’habitude. Et ce manège durait toute la séance. Il m’observait, me posait des questions. Je l’observais, répondais à ses questions. Et enfin on me disait que je pouvais entrer, alors je m’exécutais et m’installais à la même place que d’habitude. Et après un moment de silence, puis question, puis première réponse. Il ne savait même pas pourquoi on m’avait foutu à l’isolement et battu pendant des jours. Voire plusieurs semaines, j’avais totalement perdu la notion du temps. Personne ne lui avait dit que  j’avais failli tuer un membre du personnel. Et puis il me posait une autre question. Et encore une autre. Sans s’arrêter. Quatre questions en tout et pour tout, d’une seule traite. « Premièrement, cette pétasse m’a vendu à quelqu’un, et j’ai horreur des rapporteurs. » Elle avait dit à Ethan que j’avais couché avec Gabriel. Je l’ai blessé. Et je m’en voulais. « Deuxièmement, en lui mettant cette raclée, j’ai ressentit un bien fou. Et ça ne me faisait rien de savoir que j’étais éventuellement en train de la tuer. » Pas faux. C’est après que j’ai eu des remords. Pas par rapport à elle, mais à Ethan. J’avais fais une énorme connerie avec lui. « Troisièmement, effectivement c’était de la vengeance. » Totalement vrai. « Et pour finir, c’est elle qui a provoqué mon acte. » Et moi aussi, un peu. C’était moi la source, au final.
Made by Neon Demon

_________________
I’m in love with the shape of you We push and pull like a magnet do Although my heart is falling too I’m in love with your body Last night you were in my room  And now my bed sheets smell like you Every day discovering something brand new I’m in love with your body — .
shape of you, ed sheeran


Dernière édition par Piper C. Blackwood le Lun 30 Jan - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 312
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : peach
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1205

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Ven 18 Nov - 21:04


Je comptai les minutes qui me restaient avant de devoir renvoyer cette patiente dans sa chambre. Qu'on la laisse enfermée puisqu'il n'y a visiblement que ça à faire. Qu'elle y pourrisse et comprenne après que ce n'est pas bien de taper ses camarades.
Mais non, bordel de merde, Roméo, on dirait que tu parles comme les autres, les autres, c'est le personnel qui veut le mal de tout le monde mais toi tu n'as jamais voulu cela. Souviens toi la promesses que tu as fait quand t'as eu ton diplôme à Oxford et que t'en étais si fièr.
T'étais le premier de la promo, t'avais écrit des tonnes de thèses sur les fous, tu pouvais passer ta soirée à les observer, à les écouter parler, à faire des calculs et des équations de merde. Tu n'as jamais pleuré parce que tu n'arrivais pas à faire tes devoirs pour le lendemain. Tu n'as jamais rien rendu en retard, tu n'as jamais séché un seul cours, tu faisais des heures en plus même. Tu n'as jamais eu peur de la charge de travail. T'étais l'étudiant modèle et today tu jettes l'éponge ? C'est quoi ça, c'est quoi cette merde ? C'est Piper c'est ça ?
Mais non ! Souviens toi de la promesse qu'on t'as rappelé avant : «  Je ferais tout mon possible pour les sauver » c'est ce que t'as dit au doyen de la fac quand il t'as dit que t'y étais arriver et que t'étais le meilleur. Tu voulais faire ça parce que si tu te dévouais tu n'entendrais plus ton double te dicter ta vie.
Mais oui, c'est bien beau de me dire tout cela, mais être fou , ça ne se guérirait pas car là, à Ostrov, c'est même le psy qui est atteint alors c'est qu'il y a vraiment un problème.

-Mais quel était l'acte en soi que tu as commis pour qu'elle rapporte tout ça Piper ?
Il y avait bien une raison à tout cela non ?
-Tu tuerais donc nimporte qui ? Même la personne en face de toi à ce moment même
Je n'avais pas peur de ma patiente. Je voulais qu'elle prenne en main les choses, qu'elle me surprenne. Je n'étais pas sur de ce que je faisais. Mais il fallait bien que j'essaye d'entrer dans l'univers de Piper.

-Donc si toi et moi on couchait ensemble et que je l'avouerai par après à mon chef, tu essayerai de me tuer aussi ?

Allons directement droit au but même si franchement mon exemple n'est pas le meilleur. Après ça va lui donner des mauvaise idée.
Même si Léo, aurait été capable de dire et a pensé très très fort : « Pourquoi ne pas répondre à cette question et tout de suite coucher ensemble ? »
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1152
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : signature/lions' tears. (@bazzart) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 3472

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Mer 11 Jan - 0:43

you can tell me everything
Roméo & Piper
Men categorize women in one of four ways: Mothers, virgins, sluts and bitches. Of course none of the above is suitable for the modern business woman. But you can create your own image by selecting pieces of each archetype that work for you.  The sexual attractiveness of the slut.  The wisdom of the mother.  The integrity of the virgin.  The independence of the bitch.  This leaves men confused and unable to pigeonhole you. What they are forced to do instead is take you seriously.

, à quoi ils servaient les psys hein ? Il allait me dire quoi là hein ? Que ce n’était pas bien de l’avoir frappé ? Que j’avais eu tout ce que je méritais ? Je l’avais bien compris ça, toute seule. pas besoin d’un médecin pour me le dire. Je l’avais frappé pour lui faire comprendre que jouer les balances, c’était mal. Et si on m’avait laissé finir, j’aurais certainement réussi à la tuer. Mais nous. On m’avait attrapé. Ils s’y étaient mit à deux. Puis on m’avait jeté dans un trou. Et on m’y avait laissé pendant des semaines. D’où ma visite ici, apparemment. Ils espéraient encore qu’ils allaient pouvoir me réparer. J’étais irréparable. En plus maintenant, j’avais le cœur brisé. C’était pire. J’allais être pire. Parce qu’une fille au cœur brisé, c’était jamais bon. Et encore moins quand la fille, c’était moi. Je le regardais. Il avait l’air bizarre, franchement. On aurait dit qu’il voulait que j’enlève mes vêtements, là tout de suite pour qu’il puisse me baiser sur son bureau. Je ne dirais pas non, après tout je n’avais plus rien à perdre. Il me demandait encore ce que j’avais fait. Et si je ne voulais pas le dire ? Ne pas lui dire pourrait peut-être l’effacer. Effacer le fait qu’au final, c’était moi la coupable. Alors je me concentrais sur sa deuxième question. « Tu tuerais donc n’importe qui ? » Oui. Et non. Je ne tuerais pas sans raison, je n’en voyais pas l’utilité. Mais si cette personne m’avait fait suffisamment mal pour que je la tue, alors oui. Je le ferais. « Oui. Suivant ce que cette personne m’aura fait. Oui je serais capable de la tuer. Même si c’était vous, docteur. » Je le regardais. Alors docteur, satisfait de la réponse ou pas ? Qu’est-ce que tu vas me demander encore après ? Oui j’ai fais exprès d’esquiver une de tes question parce que je savais que quoi que je réponde, tu ne m’aiderais pas. J’avais couché avec un type, comme d’habitude. Mais cette fois j’avais brisé le cœur d’un autre. Et par la même occasion, le mien s’était brisé aussi. Et je voulais oublier ça, passé à autre chose. En entendant sa dernière question, je haussais un sourcil, un sourire en coin se dessinant sur mes lèvres. J’allais en profiter, un peu. « Vous auriez autant d’ennuis que moi, si ce n’est plus… en rapportant le fait que vous avez couché avec une patiente. » Je me levais et le regardais. Appuyant mes mains sur son bureau, je me penchais, lui offrant par la même occasion une vue plongeante sur mon décolleté. Un sourire aguicheur sur mon visage je lui chuchotais. « Pourquoi cette question docteur ? Vous voulez coucher avec moi ? »
Made by Neon Demon

_________________
I’m in love with the shape of you We push and pull like a magnet do Although my heart is falling too I’m in love with your body Last night you were in my room  And now my bed sheets smell like you Every day discovering something brand new I’m in love with your body — .
shape of you, ed sheeran
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 312
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : peach
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1205

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    Lun 17 Avr - 14:05

Il m'arrivait que je me demande à quoi les psys servaient réellement moi aussi . C'est vrai quoi. On posait des questions et puis c'est tout. On les aider pas tellement. C'est ce que moi-même je me disais quand quelques années auparavant, j'étais sur ce même divan entrain d'y pourrir. Je soupirais encore une fois. J'étais de moins en moins pro et je ne savais quoi faire. Léo m'applaudissait intérieurement alors que c'était lui qui foutait tout ce bordel.
Piper avait l'air.... Brisée. Oui là, était le mot.

J'étais pas douée moi pour ce genre de chose. Réparer les petits cœurs brisés. Non. C'était pas mon truc. Au contraire, mon coté pas très sympas aimait voir les gens comme ça brisés. J'ai jamais aimé les couples dans la rue, vous savez. Les voir heureux c'était pas mon truc du tout. Je les maudissais, ou plutôt Léo les maudissais parce que lui il avait besoin de ça. Pas moi, je suis très bien tout seul, au moins je fais pas de conneries. Puis, il a débarqué et il a fallut qu'il charme toutes les filles qu'il croise sur son chemin.

La demoiselle Blackwood commençait un peu à m'effrayait bien que Léo n'ait peur de personne. Je pensais qu'elle avait un peu d'humanité en elle et qu'elle ne figurait pas dans le top des patients les plus dangereux. Là, sa remarque ne me rassurait pas du tout. Mais bon, chacun a sa part de noirceur ici.

-La vengeance n'est parfois pas la solution, Piper, il faut discuter du problème et trouver la vraie solution. Je vois que l'isolement ne vous a fait visiblement pas réfléchir sur la notion de tuer ou non. Mais ce n'est pas grave, vous avez le droit de penser cela. Au moins, vous êtes une femme qui ne se laisse pas faire. Mais quels seraient vos motifs pour me tuer alors ?

Je n'avais pas peur moi non plus.  Et surtout j'avais envie de voir ce qu'elle avait derrière la tête cette jolie blonde. C'est pour ça que mes questions déviaient sur autre chose. Je m'en foutais de guérir Mlle Blackwood et d'encore ressasser cette histoire d'isolement et de la raclée qu'elle avait mise à sa pétasse. Au contraire moi, je pensais que c'était bien.
En parlant de moi, je sentais que j'allais très vite perdre mon self control. Mais tant pis. Il fallait en profiter là maintenant quitte à poser des questions bêtes. Je suis le psy et c'est moi qui pose les questions, si je le voulais je pourrais même donner les ordres.


J'esquissais un sourire comme ma patiente. En même temps, qui n'aurait pas envie de ça. Braver les interdits. Et puis une jolie fille.. Brisée en plus. Qui n'aurait pas envie de la réconforter de la meilleure manière qui soit.Même si Piper était du genre rebelle à pas se laisser faire.

-Hum, chuchotai-je et si on gardait ça comme un petit secret, on aurait pas d'ennuis je pense.
Je m'approchai près de son oreille. Oui le ton de ma voix avait changé. J'allais perdre le contrôle, sérieusement et très vite. Et j’espérai que Piper soit sur la même longueur d'onde, j'avais pas envie de me prendre un vent  ou une baffe.

Il fallait qu'elle me fasse le coup du décolté rah ! Surtout que je ne suis jamais insensible à ce genre de charmes. Oui, je m'emballe toujours trop vite. Malheureusement. Mon petit cœur ne résiste pas.

-Je choisis les questions, je suis le docteur. Je veux vous guérir patiente Blackwood mais j'ai d'étranges manières je sais. Effectivement, là, j'ai terriblement envie de coucher avec vous.

Je me levai également, et en m'appuyant sur ce bureau qui nous séparait de commettre l'irréparable. Ma main toucha la sienne. Et je finis par chuchoter :

-Ça te dérange si j'enlève ma blouse et ma chemise ? Je suis terriblement entrain de mourir de chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: -You can tell me everything - Pipéo-    

Revenir en haut Aller en bas
 

-You can tell me everything - Pipéo-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» piperade basquaise a ma façon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: psychiatrists's offices-