AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 34
MIROIR : Frida Gustavsson
IDENTITÉ : Nymphette à Mines
CRÉDITS : bibi
A DÉBARQUÉ LE : 19/08/2016
FORCE : 158

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Tara Holmes

MessageSujet: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Sam 20 Aoû - 0:39


Tara Holmes
You know, I've often wondered why it is we have children in the first place. And the conclusion I've come to is... At some point in our lives we realize things are screwed up beyond repair. So we decide to start again. Wipe the slate clean. Start fresh. And then we have children. Little carbon copies we can turn to and say, "You will do what I could not. You will succeed where I have failed." Because we want someone to get it right this time. But not me... Personally speaking I can't wait to watch life tear you apart.

identité : Tara Ginny Holmes surnom : Peter Pan date et lieu de naissance : Austin, Texas le 13/12/91 âge : 25 ans nationalité et origines : Américaine situation maritale : Célibataire orientation sexuelle : Inconnue, disons que Tara ne s'est jamais.. posée la questionoccupation : cavalière, gérant les écuries de sa mère dans son haras ancienneté à ostrov island : peu de temps maladie(s) : Paranoïa, pyromane, trouble du comportement alimentaire -> Pica, Oneirophrénie avatar : Frida Gustavsson groupe choisi : Anemone Hortensis principaux traits de caractère : Frivole, rêveuse, rancunière, vengeresse, déteste les femmes, incapable de tomber amoureuse, passionnée à court terme, impulsive, lunatique
I only wanna die alive, never by the hands of a broken heart
On dit souvent que ce genre d'histoire n'arrive qu'aux autres, mais c'est certainement le genre d'aventure dingue qui scie le coeur des protagonistes, qui brûle l'estomac bien remplit des gens devant leur poste de télévision qui sont simplement spectateurs des atrocités du monde, de l'Univers, ceux qui assistent de loin aux faits divers, aux drames familiaux qui finalement ne touchent pas qu'un cercle de personne. Et lorsque de vieilles querelles remontent à la surface, lorsqu'après la souffrance infligée par une mère,  une fille cesse de se laisser faire vient le tonnerre éclatant, l'époustouflant chaos.

Les mots d'une femme à ses enfants sont certainement les plus importants d'une existence, ceux qui guident, donnent confiance ou réconfortent, qui résonnent au creux de vos tympans bien sagement. Mais lorsqu'une mère ne sait pas en être une comme l'instinct animal le souhaite, lorsqu'elle ne voit qu'en son enfant un suppôt de Satan, un larbin et une malédiction, qu'advient-il de ce fichu gosse ? Le désespoir s'empare de ce petit être, la foi n'apparaît jamais au creux de son petit coeur fraichement battant, qui tambourine vivement dans sa poitrine. Il ne connaîtra jamais le sentiment si doux de l'amour, ne s'attachera que difficilement à ses connaissances et risquera certainement d'être insensible dans la mesure ou personne ne lui a montré ni appris comment aimer. Il ne suffit pas de paroles malveillantes ou de coups pour faire souffrir, simplement d'ignorance et.. d'indifférence. Apparaît alors la sensation de ne jamais avoir existé, d'être invisible, pas si extraordinaire que ça. Des désirs malsains apparaissent, idées mesquines et passions vicieuses, défendue par les vivants, mais fichtrement tentantes dans le royaume des âmes perdues et abandonnées comme des chiens lâchés sur l'autoroute qui souhaiteraient prendre une revanche sur leur maître. Pas une seconde chance non, une bonne vieille vengeance.

« Rien à battre que tu brûles encore de cet amour. T'aurais pu m'aimer, moi aussi, pour lui faire honneur au moins.»
Tara était née. C'était tout. Pas de jolie anecdotes sur le passé d'un couple heureux, sur un accouchement compliqué ou bien trop facile, pas de rires autour d'un nouveau née à la drôle de tête, comme tout les bébés finalement. Pas de "tu m'as donné tellement de coups de pieds quand tu étais dans mon ventre", encore moins de "tu m'as pas laissé dormir de la nuit pendant des semaines, friponne" ni de "moi et ton père, nous étions tellement impatients de te voir parmi nous". Pourquoi ? Simplement parce que le jour de sa naissance, "ton père" avait disparu. Pluie coléreuse qui s'abat sur le pare-brise et contractions terribles à la chaîne, panique mélangée à adrénaline. Une voiture qui en percute une autre en glissant sur le verglas. Un amoureux, un époux et un futur papa qui meurt, plutôt qui agonise alors que sa femme enceinte qui l'accompagnait s'échappe de cette voiture prête à vous sauter à la gueule en une fraction de seconde. Coup de chance, la mère et la future nouvelle venue parviennent à s'en tirer, coup du destin, bébé ne se donne pas la peine de venir au monde après minuit pour éviter à maman d'assimiler le jour de la mort de son homme à l'anniversaire de sa fille, coup de malchance, elle la détestera toute sa vie pour ça, cet événement tragique qui n'est de la faute que de la météo et de la voiture en mauvais état des parents Holmes.
Depuis ce tragique soir ou Dieu a prit une vie en en offrant une autre, Madame Holmes n'a jamais cessé de haïr sa fille. Pourquoi ne pas l'avoir abandonné ? Elle n'en savait foutrement rien, elle aurait adoré pouvoir l'aimer comme si rien ne c'était passé, mais elle voulait un coupable à cet accident, et c'était à cause de ce rejeton que Monsieur Holmes était mort cette nuit là.

Alors finalement, comme tout le monde et grâce à l'évolution, le temps et les années, le bébé n'en est plus un, il s'appelle Tara ; petit être pouvant réfléchir, comprendre, et qui a soif d'apprendre. Lorsque cette dernière peut enfin marcher et manger toute seule, Madame Holmes la balance à l'école pour ne pas avoir à la croiser et dès lors que la petite fille apprendre à lire et à écrire, la mère s'éloigne davantage. Zéro éducation, zéro structure familiale et cadre concret, Tara cherche à comprendre d'elle même le monde de part ce qu'elle voit, touche et goûte. Rien dans sa vie ne lui est expliqué, à part à l'école où finalement elle n'écoute pas grand chose. Pourquoi Tara rêve-t-elle la nuit ? Pourquoi Tara ne peut pas manger tout ce qu'elle a sous la main lorsqu'elle a faim ? Pourquoi tout le monde arrive à se faire des copains à l'école sauf Tara ? L'incompréhension est synonyme de quotidien. Franchir le portail de son institution scolaire est une épreuve ; Pourquoi tous les parents de ses camarades viennent les chercher alors qu'elle, elle doit parcourir des kilomètres pour atteindre la campagne et le haras Holmes pour rentrer chez elle ? Pourquoi lorsqu'elle franchira la porte d'entrée, elle sera seule, ou sans « bonjour » de sa mère ? Finalement, avec le temps, avec les années, Tara ne se pose pas la question ; elle vit avec une étrangère qui ne daigne même pas lui faire la cuisine où l'éduquer, alors à quoi bon la considérer, finalement ?

Tara grandit vite, elle peut maintenant aider sa mère avec le haras familial ; elle prend les inscriptions au centre équestre, elle apprend seule à s'occuper des bêtes et se met à son tour à enseigner l'art de l'équitation. Tara se débrouille seule. Elle peut enfin avoir des discussions sérieuses, à comprendre le fonctionnement humain, elle qui s’intéressait davantage à celui de l'animal. Madame Holmes décide d'employer du personnel dans la mesure où beaucoup d'argent arrive dans les caisses et parmi les nouveaux membres du centre vient un homme à tout faire portant le prénom de Théophile. Tara est presque adulte, et Théo, lui, l'est déjà depuis peu tandis que Madame Holmes, elle, se fait vieille et ressasse de vieilles pensées. Les regrets la rongent.
« J'aimerais te coiffer les cheveux » sont les premiers mots que la mère dit à Tara après des années de mutisme et d'ignorance ce qui engendre par la suite, un désir de renouer avec sa tendre fille. Les rôles s'inversent, c'est désormais Tara qui ignore et qui reste de marbre face aux demandes affectives de sa mère, c'est elle qui maintenant méprisera. La mère qui était absente se montre désormais étouffante, Tara a dix neuf ans, Tara ne supporte pas ce revirement de situation qu'elle ne comprend pas et ne cherche même pas à expliquer. Une chose est certaine, elle déteste cette femme. C'est à cause d'elle que Tara a du apprendre et comprendre d'elle même, c'est donc bien à cause d'elle que Tara ne fait pas de différence entre ses rêves nocturnes et la vraie vie, à cause d'elle qu'elle mange tout ce qu'elle a sous la main quand elle a faim (surtout ce qui n'est pas comestible, bizarrement) et encore plus de sa faute si elle a développé cette passion malsaine pour l'allumage de feu qui ne lui a jamais été expliqué comme.. quelque chose de grave ?
Madame Holmes la harcèle « passe du temps avec moi », « raconte moi tes journées », « laisse moi te brosser les cheveux, laisse moi te border ». Finalement, cette femme est bien en retard et sa fille qui devient une femme se lasse de la situation. Elle sort, elle part à cheval pendant parfois des journées entières pour ne pas croiser celle qui l'a mise au monde. Et elle parle, plutôt elle crache des paroles à Théo, elle explique en long en large et en travers ce qu'il se passe au sein de son foyer, ce qui l'agace plus particulièrement, elle lui narre cette pression abominable omniprésente chez elle, cette maman qui l'attend de pied ferme devant la porte, qui la toise, qui la touche, l'habille, la déshabille, prend plaisir à choisir ses vêtements, à rester assise sur un fauteuil jusqu'à ce que la jeune femme ferme les yeux et dorme à poings fermés..
« Tu veux te défaire de la garce qui te sert de mère ? » lui a demandé l'homme à tout faire un jour où le soir était très sec. Tara avait hoché la tête et il avait ajouté « Alors nous allons nous débarrasser d'elle, tu vas lui mettre le feu pour lui faire payer ces années d'indifférence, puis ce soudain changement hautement malsain. Après, nous libérerons les chevaux, tu prendras ta valise, grimpera dans ma voiture et on partira. Tu ne reviendras plus ici, elle cessera de te harceler ainsi. »
Aussitôt dit, aussitôt fait.

On était un peu des Bonnie&Clyde en nettement moins amoureux mais.. en beaucoup plus sexy.

Le cadavre de Madame Holmes fut retrouvé littéralement carbonisé au sein de la maison dont une bonne partie s'était envolée dans les flemmes dansantes du feu de joie qu'avaient allumé Théophile et Tara. Eux, étaient déjà bien loin sur les routes à rire aux éclats de leur exploit : Tara était libre. Désormais, elle allait rester avec son ami et jamais plus elle ne repartirait. Seulement, les autorités durent remonter jusqu'à elle pour lui poser quelques questions et aussi pour lui apprendre la triste nouvelle ; elle venait de perdre sa mère. Raisonnablement bonne actrice, Tara leur raconta.
« Je suis partie de chez moi il y a deux jours. Sans prévenir personne, je l'avoue ; moi et ma mère n'étions pas vraiment dans une relation d'entente. Cela faisait quelques années qu'elle ne me parlait pas, et du jour au lendemain, elle est revenue vers moi. Je ne m'étais jamais posée de question, j'ai toujours vécu dans le désintérêt envers ma personne total, mais je suppose qu'elle n'allait pas très bien, elle s'est peut-être rendu compte de ses erreurs impardonnables selon moi et a désiré de se racheter. Malheureusement pour elle, je ne me suis pas montré.. réceptive à ses marques soudaines et étranges de tendresse et de considération, alors dans un profond désespoir elle a peut-être mis.. fin à ses jours, ne croyez-vous pas ? »
Certainement, tous les éléments de l'affaire portaient à croire qu'il s'agissait soit d'un accident, soit d'un suicide, alors les forces de l'ordre durent en rester là, au grand bonheur de Miss Holmes qui convoitait une vie meilleure à présent.

« J'ai cramé les cloisons, quitté ma maison. je suis trop lasse et fatiguée, je m'emporte sans raison, les gens sont voilés, déguisés, leurs yeux sont des tisons, je perds la raison. »
Théo fait voir la ville à Tara, il l'emmène à des feux d'artifices, festivals et autres distractions amusantes, mais Madame Holmes est partout dans la foule. Est-ce à cause des remords, Tara regrette-t-elle tellement son acte qu'elle ne peut s'empêcher de ressasser l'image de sa mauvaise mère, l'assimiler à n'importe qui n'importe quand ? C'est ce que pense sincèrement Théo qui refuse tout de même de lui faire voir un psychologue à qui elle pourrait parler du deuil et... oh oui, du fait qu'elle ait prémédité avec lui le meurtre de sa mère. Mais Tara a peur, cette femme est partout, elle se cache, elle se déguise et ces fourberies n'ont de cesse de tourmenter la jeune femme qui est l'unique personne à voir ce qu'elle voit, à soupçonner des complots abracadabrantesques. Une seule solution s'offre à elle, il faut se laver de ce crime, il faut parler.
« Va te confesser Tara » dit Théo en lui expliquant cet acte sacré (qui n'aura aucun bénéfice sur une athée qui ne connaît rien à la religion comme elle). Alors elle le fait, pensant que c'est une bonne chose, sans savoir que Théophile cherche à gagner du temps pour éviter qu'elle aille se rendre aux autorités. Les semaines passent, Tara s'est confessée, elle a écrit sur papier son crime, elle l'a froissé, déchiré et jeté à la poubelle, mais Madame Holmes et partout. Elle décide de partir, elle ne prévient pas Théo et va se rendre. L'examen psychologique se fait, Tara est une criminelle folle.

« Cette obsession que vous avez avec votre mère est facilement explicable. Il ne s'agit pas là forcément d'un possible regret que vous avez concernant votre acte ; lorsque vous en parlez vous ne bronchez pas, ce n'était pas si grave que cela pour vous. Le fait est que les expériences vécues dans votre enfance vous ont marqué, rien n'a été simple, vous avez du apprendre la vie par vous même, sans aucun guide, aucune aide et pire ; sans amour. D'autre part, vous n'avez pas de filtre quand vous vous exprimez : comme les enfants. Vous dîtes ce que vous pensez sur le moment, vous ne voyez pas forcément le mal du bien, mais vous êtes en revanche influençable. Quelqu'un de manipulateur vous a accaparé et fait faire de mauvaises choses ; prévoir et exécuter à la lettre l'assassinat de votre mère en est une. Un autre soucis ce glisse sous nos yeux ; vous êtes incapable de poser une barrière entre le monde imaginaire, onirique et le monde réel. Aucune frontière n'a été dressé par votre cerveau, et il va falloir vous apprendre quelque chose de fondamental ; bien que le monde des rêves fasse parti de nous, il n'a rien à voir avec la réalité vraie, avec le quotidien. Aussi, lorsque vous voyez votre mère, Madame Holmes, en rêve, cela ne signifie pas qu'elle est là et lorsqu'autour de vous, où que vous vous trouviez, cela ne veut pas non plus dire qu'elle est présente. Vous comprenez ? Vous vous sentez persécutée par cette présence, menacée et cela est tout à fait normal puisque ces traumatismes sont encrés dans votre passé. Vous souffrez d'un trouble paranoïaque, d'Oneirophrénie et d'un trouble alimentaire qui vous pousse à vous nourrir de.. n'importe quoi si je puis me permettre, appelé Pica. Mais nous allons y remédier, il nous faudra du temps, mais nous parviendrons à vous guérir, un jour ou l'autre. Comme vous vous en doutez, la prison pour votre acte n'est pas envisageable aux vues de vos déséquilibres psychiatriques, alors nous allons vous transférez dans une institution spécialisée. »

Tara a vingt ans et pour la première fois, elle franchit la porte d'entrée d'un asile psychiatrique.

Exquisite Corpse
prénom :Nelly âge : 1000 aaannstype de personnage : inventé  d'où connais-tu le forum ? cf Kathérina, fufu~ comment le trouves-tu ? au fil du temps, comme un bon vin qui se "Bonnie"fie (ok je me fais des auto-clin d'oeil, j'avoue) avec l'âge as-tu lu le règlement ? Bawii     autre chose à dire ? VIENDEZ ME VOAAR JE MORDS PAS (trop) DU TOUT


Code:
<t>frida gustavsson »</t> <ps>Tara Holmes</ps>




Dernière édition par Tara Holmes le Jeu 25 Aoû - 20:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 451
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015
FORCE : 1367

SITUATION : elle a perdu son fiancé, lâchement assassiné par un fou furieux
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Calypso Maddox

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Sam 20 Aoû - 11:38

Frida la magnifique
Rebienvenue ici, j'ai hâte de découvrir ce nouveau perso ! Bon courage pour ta fiche :<3:

_________________
she exists as in dreams. she has no sense of reality. she gets nervous because people are always interrupting her daydreams.
IT'S ALWAYS ME ALONE.
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 428
MIROIR : Colton Haynes
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : class whore stuff & tmblr
A DÉBARQUÉ LE : 26/07/2015
FORCE : 1639

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 23 ans et toutes mes dents
avatar
Evan S. Harrington

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Sam 20 Aoû - 13:29

Rebienvenue
J'ai hâte de voir ce nouveau perso
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Sam 20 Aoû - 14:10

rebienvenue!
ton avatar est magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1246
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : signature/Frimelda (@prd) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 3708

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Sam 20 Aoû - 18:36

rebienvenue

_________________

GIVE ME LOVE


Give a little time to me to burn this out, We'll play hide and seek to turn this around, All I want is the taste that your lips allow | © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Dim 21 Aoû - 13:25

Frida est une véritable beauté ! Rebienvenue si je comprends bien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Lun 22 Aoû - 18:42

Rebienvenue parmi nous !
Et surtout bonne chance pour la rédaction de ta nouvelle fiche.

J'adhère aussi au choix de l'avatar, cette demoiselle est vraiment sublime.
Revenir en haut Aller en bas
CODEUSE
PILULES AVALÉES : 672
MIROIR : nobody
IDENTITÉ : the doctor
A DÉBARQUÉ LE : 08/01/2015
FORCE : 1205
The Doctor

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Lun 22 Aoû - 19:10

Re-Bienvenue avec ce personnage qui a l'air super Tu as donc jusqu'au 27 pour terminer ta fiche ne l'oublie pas, à moins que tu ne veuilles un délais Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 227
MIROIR : Daniel Radcliffe
IDENTITÉ : Harrie
CRÉDITS : Bazzart, we <3 it, Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 24/03/2016
FORCE : 968

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Howard Taylor

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Lun 22 Aoû - 19:28

Saluuut poupée! Hâte de lire ce nouveau perso, comme je te connais, Tara Holmes va être d'une intensité et d'une puissance sans nom!
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 34
MIROIR : Frida Gustavsson
IDENTITÉ : Nymphette à Mines
CRÉDITS : bibi
A DÉBARQUÉ LE : 19/08/2016
FORCE : 158

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Tara Holmes

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Lun 22 Aoû - 21:09

MERCIII pour vos beaux messages transpirant d'amour et d'ondes de courage ! Je me fixe l'objectif de finir cette fiche avaant le 27 ! *motivée*
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1510
MIROIR : holland roden
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 04/02/2015
FORCE : 4368

SITUATION : perdue
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Soan A. Calloway

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Jeu 25 Aoû - 21:46


Félicitations !

"On était un peu des Bonnie&Clyde en nettement moins amoureux mais.. en beaucoup plus sexy." J'adore Ce perso est aussi génial que les deux précédents ! Tout est bon, j'ai hâte de lire les rps de la belle Tara

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________

- i'm done with your bittersweet tragedy -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 227
MIROIR : Daniel Radcliffe
IDENTITÉ : Harrie
CRÉDITS : Bazzart, we <3 it, Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 24/03/2016
FORCE : 968

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Howard Taylor

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Jeu 25 Aoû - 22:23

Je sais que c'est la seconde fois que je poste mais OMG... J'ai pas pu détacher mon regard de ta fiche, Tara est merveilleuse... Son histoire est une vraie tuerie (c'est le cas de le dire!), encore une traumatisée par sa mère, elle va biens 'entendre avec Howard..
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 34
MIROIR : Frida Gustavsson
IDENTITÉ : Nymphette à Mines
CRÉDITS : bibi
A DÉBARQUÉ LE : 19/08/2016
FORCE : 158

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Tara Holmes

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   Jeu 25 Aoû - 22:45

Contente qu'elle te plaise, ca me fait chaud à mon coeur tout bizarre See you soon pour un petit lien des traumatisés de leurs mamans baby
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm fucked up, I'm black and blue. I'm built for all the abuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» Il est bien trop tard pour jouer au voyou. » Black&Blue
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-