AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 338
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : nebula
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1279

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 8:30



   
Roméo Léo Johnson
Le premier qui me demande où est Juliette, j'vous jure, il recevra une claque

   

   identité : Roméo Léo Johnson  surnom: comment Ro' , Romichou et pleins d'autres surnoms kitsch .date et lieu de naissance : Le 23 Décembre à Londres âge : 28 ans nationalité et origines : Un British bien élévé qui aime prendre son tea tout le temps groupe choisi : Scalpels situation maritale : Célibataire. orientation sexuelle : Hétéro métier : Psychiatre tout juste diploméancienneté à ostrov island : Seulement 6 mois maladie(s) :Aujourd’hui, je suis en pleine forme mais je cache un lourd passé, j'ai été schizophrène pendant quelques années mais on a réussit à me guériravatar : Logan Lerman  principaux traits de caractère : -très maladroit-attentionné pour mes patients-J'ai tendance à prendre trop les choses à coeur-Sensible-Compliqué-Mystérieux-Chiant-Souriant-Drôle-Attachant- Je m'énerve quand on me cherche aussi- Exigeant-Logique- Intelligent- Sympathique-crédits : tmblr

   
NOW AT THIS MOMENT, I FEEL INFINITE

First steps in life



Maman disait qu'il neigeait à grand flocons quand j'ai pointé le bout de mon nez. Il faisait froid aussi ce jour là, me rajouta t-elle . Le bus rouge et les taxis Londoniens étaient eux aussi recouverts de neige.
Papa disait qu'il faisait tellement froid que dans la maison il fallait faire chauffer du thé en permanence et quand quand je leur ai fait mon premier sourire, j'avais été leur cadeau de Noël car j'étais né juste avant Noël.

Puis, j'ai grandis, j'ai avalé un grand nombre de tasses de thé de toutes les couleurs, j'ai appris à être polis, à dire bonjour, à dire au-revoir, à traverser sur les lignes blanches et à lever la main pour répondre en classe.

Pour papa et maman, j'étais leur fils unique alias leur petit garçon parfait. Et en même temps, c'était vrai. Personne n'avait rien à me reprocher, j'adorai l'école et j’apprenais toujours mes leçons.  A la maison quand je rentrai, je passai ma soirée dans mes livres. J'apprenais, j'apprenais tout ce qu'il fallait savoir. Alors j'étais le premier de la classe. Je savais lire avant tout le monde. Je sautai des classes. Donc ça énervait les gens et c'est à partir de ce moment là que les choses ont commencés à devenir compliquées.
Et puis là, les choses ont commencés à se mélanger dans ma tête. C'est devenu le fouilli pas possible.

Complications




L'école primaire pour vous raconter ça en bref ça allait. Ça allait encore par rapport au collège. C'était vivable et pas insurmontable. J'étais toujours le petit garçon plongé dans ses livres qui avait les meilleurs notes aux contrôles et qui calculait tout avant les autres. Pourtant, j'essayai de faire comme les autres, je courrai dans la cour et amenai mes plus belles billes pour faire comme les autres petits garçons. Mais rien à faire, mes copains de l'école primaire, m'ont préparé l'étiquette     «  Intello » et ceux du collège l'ont collés sur mon front pendant pas mal d'années pour qu'elle y reste et c'est exactement ce qu'il s'est passé.

Quand j'ai fais mon entrée au collège, j'étais plus petit que les autres de ma classe, j'avais déjà sauté une classe au primaire et ce jour là, mon sac  à dos était tellement rempli de livres que j'étais tombé sur en arrière me prenant la risée devant tout les autres.  Mais ça ça allait encore. Je ne savais pas encore  que ce qui m'attendait allait être pire.

En fait, je crois que je n'ai jamais eu d'amis, c'était bizarre parce que les gens s'éloignaient quand j'arrivai, ils changeait de place en disant « Je ne vais pas à coté de Monsieur Je sais tout  moi » ou alors ils se foutaient de moi, parce que je m'appelais Roméo et que jamais aucune Juliette ne voudrait de moi.
Alors, j'étais seul, toujours et encore.
Ça, maman et papa ne le remarquaient pas et ne le remarquèrent jamais. Ils étaient trop occupés, maman à écrire ses pièces de théâtre  et papa à apprendre les textes que maman écrivait. C'est pour ça d'ailleurs  que je porte cet affreux prénom. Parce que maman mettait en scène Roméo et Juliette de Shakespeare quand elle est tombée sous le charme de papa. Alors il fallait que j'ai un prénom de théâtre, Roméo c'était parfait.   Et puis sinon mais parents  partaient en répétitions avec la troupe de maman, ils revenaient très tard le soir, partaient parfois en tournée pendant deux semaines. La nourrice me gardait  et eux je ne les voyais plus. Pourtant, ils m'envoyaient des cartes postales en me disant qu'ils étaient si fiers que je réussisse à l'école.
Mais moi, je n'avais pas l'impression de réussir. Ce que j'avais l'impression, c'était qu'on ne m'aimait pas. Personne ne m'aimait. Même la nourrice prenait ses distances avec moi. Alors là, j'ai commencé à sombrer, j'ai d'abord sombré  dans la solitude et celle-ci  m'a mené vers la ligne directe de la folie.

In the deep of myself



A l'école, les autres riaient encore quand je passai devant eux, en fait nimporte ce que je faisais, il riaient. J'étais très maladroit, je faisais tomber mon plateau à la cantine, j'avais une tête d'intello avec mes lunettes sur la tête et je parlais à personne alors ils en conclurent que j'étais asocial.
Sauf que je ne parlai à personne de ce qu'il se passait à l'école surtout pas à mes parents qui eux ne voyaient que les remarques dans le bulletin. Je réussissais, c'était l’essentiel. Tout ça, ça a duré deux ans, deux ans jusqu'à que je le rencontre lui.

J’écrivais tout le temps à cette époque là. Je racontai tout dans un carnet que je planquai au fond de mon armoire.
Alors un jour j'ai écris : «  Qui est là ? »
Et sur la ligne d'en dessous, on avait noté : «  Moi »
J'ajoutai alors : « Qui toi ? »
Il répondait : «  Léo »

Alors, j'ai fais connaissance avec Léo. Au début, il chuchotait. Mais après il commença à chuchoter de plus en plus fort. J'vous jure au bout d'un moment ça cassait les oreilles. Parce que c'était Léo qui me disait de ne parler à personne. Léo voulait aussi que je reste seul dans mon coin, il me demandait de travailler, toujours plus. Quand je bâclai mes devoirs, il me demandait de recommencer. Il criait encore dans mes oreilles. Et il me frappait, il me griffait, il me flanquai des coups et je finissais par terre en gémissant.

Je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait. J'avais fais connaissance avec lui alors je lui devais obéissance. Après tout, il faisait tout pour que je réussissais non ?

Bientôt, sa voix était tellement omniprésente que je n’entendais plus que lui, aucun moyen de se débarrasser de lui ni de le faire taire, résultat je n'étais plus capable de me concentrer sur le reste, sur les gens autours de moi et les profs qui me causaient.

Ça, c'était la première étape. Après, il ya eu les périodes d'hallucinations. Et ça, c'était carrément très flippant.

Black cats in the middle of nowhere.



A ce moment là, c'est eux qui firent leur apparitions. Eux, c'était les chats noirs. Au début, ils n'étaient pas beaucoup. Un de temps en temps qui apparaissait par ci par là. Je les croyais réels. Pour moi, c'était juste des chats sans défense. Mais un jour, les chats noirs prirent un peu plus d'ampleur. Léo,lui aussi était de pire en pire. Maman remarqua que j'avais des marques de mutilations partout autours de moi mais elle a mis du temps à comprendre. Beaucoup trop de temps.

J'étais en classe quand les chats noirs sont devenus de plus en plus puissants. Ils sont venus dans ma classe jusqu'à la table où j'étais assis, ils étaient dix ou peut être vingt, ils m'ont griffés, ils m'ont torturés alors j'ai crié de toute mes forces pour qu'on arrête ça. Mais Léo, revint immédiatement après pour me corriger. Je tombai alors de ma chaise après m'avoir pris deux ou trois gifles. Les chats étaient toujours là. Et je criai devant toute la classe et le prof  était complètement paniqué.
« Roméo dans sa crise de folie » avais-je entendu depuis les quatre coins de la salle. Et les autres riaient, ils riaient encore et encore comme ils l'avaient toujours fait. Et moi, je sombrai, encore plus profondément en plein dans ma crise de folie. Les chats noirs me regardaient toujours avec leurs yeux jaunes.


Locked in a cage



Le lendemain, mes parents m'ont traités de fou parce que le directeur avait appelé pour qu'on vienne me rechercher après la crise que j'avais faite en classe. Mais mes parents ne voulaient rien savoir. Tout cela n'était qu'un malentendu. C'était juste moi qui dérouillait un peu du cerveau. Papa et maman ont alors insister pour que je retourne à l'école, Léo lui aussi d'ailleurs était de cet avis.
Alors, j'y suis retourné mais tout était pareil. Tout devenait à nouveau cauchemar. Impossible de discerner réel et irréel, Léo qui hurlait dans mes oreilles et les chats noirs qui m'encerclaient encore et encore.
Alors, je m'en suis prise à la fille assise devant moi. En plein cours de maths, je l'ai frappé sans raison et j'ai même tiré sur sa queue de cheval, je vous dit pas la tête qu'elle faisait alors que moi je criai :
- Fais les partir ! Ils sont encore là ! Fais les partir ! Je t'en supplie !
Mais Léo me disait qu'elle méritait d'être frappée  cette fille et que moi aussi j'allais payer ce soir en rentrant avec des bleus qui allaient s'ajouter à ma collection.

Mais puisque tout ça a forcément des conséquences, j'ai été renvoyé chez moi, mes parents au bureau du directeur.

-Votre fils Roméo fais des crises en classe et c'est déjà la deuxième fois. Cette fois-ci, il a agressé une de ses camarades. Il va falloir aller voir un spécialiste.


Alors j'ai été emmené chez la « spécialiste » comme dirait le directeur qui était en réalité une femme assise sur son fauteuil qui n'arrêtait pas avec ces questions à la con auxquelles j'étais obligé de répondre.
Et puis là, Madame la spécialiste a tiré sa petite conclusion.

-Votre fils Roméo est atteint de schizophrénie et puisqu'il a 11 ans, il est atteint de schizophrénie très précoce, c'est très rare, cela concerne seulement  1% des cas.

Ils ont  alors tirés une sale gueule en apprenant la nouvelle. Surtout qu'ils ne comprenaient pas comment moi, leur fils, j'avais pu me trouver aussi dérouillé du cerveau.

-J'ai l'adresse qu'il vous faut, a dit Madame la psychologue, pour que votre fils guérisse, il va falloir l'envoyer loin de Londres dans un établissement qui s’appelle Ostrov Island.

Je n'ai alors pas eu mon mot à dire et ils ont immédiatement embarqués avec moi dans le premier avions vers l'équateur.  Et les  lourdes portes d'Ostrov se sont fermées devant moi sans que je comprenne pourquoi.
Puis j'ai été enfermé dans l'une des chambres du bloc C. Mais Léo et les chats noirs me rendaient visite tout les jours. Ils étaient toujours là. J'ai pourris là s pendant 6 ans luttant contre les cauchemars, m'accrochant à ce que je pouvais, cassant tout le mobilier quand je faisais des crises. Papa et maman m'envoyaient encore leur foutues cartes postales. Ils venaient me rendre visite pendant les vacances. Moi, je regardai par la fenêtre le soleil, la pluie, les orages. Je voulais sortir d'ici. On ne s'occupait pas si bien de moi, les doses des médicaments étaient doublées pour éviter que je fasse des crises. Les repas était froid et fades. Il y avait juste elle, juste elle qui pouvait me redonner le sourire, cette infirmière qui me rendait visite tout les jours qui m'avait promis que je guérirai. Et cette infirmière a effectivement tenue sa promesse puisqu'on a réussit à me guérir.

Everything change



Je n'ai jamais arrêté d'étudier même quand j'étais avec Ostrov et que Léo me tapait quand je ne connaissais pas les théorèmes par cœur ou les dates en histoire. Léo avait toujours voulu que je réussisse, c'est pour ça qu'il me faisait du mal.
Je suivais les cours par correspondance depuis ma chambre d’hôpital. Et quand les chats noirs et Léo ont commencés à disparaître de ma vie, j'ai même passé mon bac scientifique que j'ai obtenu.
Il suffisait que je n'écoute plus Léo , que je ne réponde plus à ces provocations qu'il écrivait sur mes feuilles de cours pour que peu à peu tout cela s'en aille. Je devais comprendre que les chats noirs n'étaient que les pures inventions de mon esprit. Et puis ils n'ont plus réapparus.
J'étais enfin débarrassé de ma maladie.  Les portes d'Ostrov se sont rouvertes m'ouvrant le chemin de la liberté.
Les médecins m'ont accordé le retour à Londres et c'est là que la vraie vie sans les chats noirs et Léo, mon espèce de double maléfique qui portait mon deuxième prénom , s'ouvra à moi.

New hopes and new start
Ce que je voulais maintenant, c'était faire comme eux. Faire comme ceux qui m'avait guéris. Alors je suis parti étudier la médecine pendant pas mal d'années, pendant dix ans quand même. J'avais un objectif : devenir psychiatre.
Alors, j'ai travaillé d'arrache pied, jour et nuit pour avoir la moyenne aux examens afin de réussir.
Et puis immédiatement quand j'ai eu mon diplôme, je savais où je voulais aller là-bas.
Je voulais retourner à Ostrov.  Alors les portes d'Ostrov, ce sont à nouveaux ouvertes, seulement je n'étais plus patient mais désormais  membre du personnel. Prêt à tout pour guérir et aider ceux qui en avaient besoin. Même si parfois quand je croise un chat noir qui se ballade, j'en ai encore des frissons  Tout ça est derrière moi maintenant.  Et puis personne n'est censé savoir, le sombre passé que cache Roméo, sauf si quelqu'un se voyait fouiller dans des vieux dossiers d'inscriptions d'Ostrov  qui ne valent pas la peine d'être sortis. Pas vrai non ?


   
Romy
prénom : Johanna  âge : 18 type de personnage : inventéd'où connais-tu le forum ? j'y suis déja depuis un petit moment car je joue  mon ami Evan le terrible  comment le trouves-tu ? Super méga génial     as-tu lu le règlement ? Bien sur Monsieur le sergent  autre chose à dire ? Je vous aime       .


Dernière édition par Roméo L. Johnson le Jeu 29 Oct - 23:54, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 10:45

(re)Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue ! ♥

Bon courage pour cette nouvelle fifiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 10:51

Rebienvenue avec ce nouveau personnage qui me plait déjà. Et puis Logan très bon choix.

Tu voudras bien être mon psychiatre, dis?

Bon courage pour la suite de ta fiche en tout cas.
Je te réserve un lien bien au chaud et même un rp si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 12:22

Rebienvenue, j'adore ton titre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 12:55

Rebienvenuuuue ♥
Bon courage pour ta fifiche
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1511
MIROIR : holland roden
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 04/02/2015
FORCE : 4368

SITUATION : perdue
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Soan A. Calloway

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 14:57

Rebienvenue Bon courage pour cette nouvelle fiche

_________________

- i'm done with your bittersweet tragedy -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 15:48

Re Bienvenue
Bon choix de vava et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 338
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : nebula
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015
FORCE : 1279

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar
Roméo L. Johnson

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 22:22

Merci à vous tous , vous êtes adorables

Gabby Ah mais avec plaisir , je serais ton psychiatre, il nous faudra un lieu de la mort qui tue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mar 27 Oct - 22:38

Welcome
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1274
MIROIR : Giza Lagarce
IDENTITÉ : Sulacco
A DÉBARQUÉ LE : 06/08/2015
FORCE : 4227

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 21 ans
avatar
Talulah S. Oswald

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mer 28 Oct - 19:36

Aha, re-bienvenue à toi jeune homme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mer 28 Oct - 20:27

Re-bienvenue 
LOGAN 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Mer 28 Oct - 22:49

Re-bienvenue, bon courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Jeu 29 Oct - 14:18

Logan Excellent choix d'avatar (et au passage j'ai aussi besoin d'un psy )
Re-bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Ven 30 Oct - 9:25

Oh, rebienvenue parmi nous J'aime le choix de prénom
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1511
MIROIR : holland roden
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 04/02/2015
FORCE : 4368

SITUATION : perdue
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Soan A. Calloway

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    Sam 31 Oct - 16:26



Félicitations !

Désolée pour l'attente mon beau Tu es validé ! D'ailleurs, Roméo doit être la seule personne au monde qui a voulu revenir a Ostrov   heureusement qu'il va mieux aujourd'hui    

Te voilà maintenant validé Désormais, tu dois aller recenser son avatar en priorité par ici. Ensuite, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir, et pour les patients il faut aussi choisir un psychologue (et se recenser pour ces derniers). Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________

- i'm done with your bittersweet tragedy -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-    

Revenir en haut Aller en bas
 

Roméo - Je n'ai pas trouvé de titre alors il n'y en aura pas-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je n'ai pas trouvé de titre pour ce premier topic . . .
» [LC XY] Chapitre Troisième - On a pas trouvé de titre
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» trouvé caniche abricot qui recherche ses maitres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-