AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 121
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : Juny
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2018
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
avatar

MessageSujet: A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)   Jeu 12 Juil - 10:47

A clear and innocent conscience fears nothing
Niamh & Nathaniel

A peine quelques semaines que je suis arrivée, et on me demande déjà d'être le superviseur d'un nouvel arrivant du personnel. Sachant que je n'ai pour le moment que deux patients et que je suis loin de connaître l'établissement comme ma poche, je vois guère quelle aide je pourrais apporter au docteur... Williams, Nathaniel, comme me le rappelle le mémo posé sur mon bureau. De plus, je n'ai pas l'impression que ce soit chose courante de nommer des superviseurs, dans le coin. Enfin. A défaut d'avoir des consultations, cela m'occupera un peu. Et puis, si ce Nathaniel en question est sympathique, je ne cracherais pas sur l'occasion d'avoir un ami par ici. Car disons le franchement, à part Callahan, je ne connais pas grand monde. Je regarde par la fenêtre et soupire; évidemment, il fait un temps de chien, pluie, brouillard et vent se tirant la bourre pour savoir qui fera le plus de dégât. Bel accueil pour mon nouveau collègue, en tout cas. Alors que j'entends la chapelle au loin sonner quatorze heures, j'attrape mon gros gilet en laine de fabrication artisanale irlandaise et me résous à sortir du confort relatif de mon bureau pour aller à la rencontre du nouvel arrivant et braver le froid qui régit les murs des parties communes d'Ostrov. Alors que je chemine petit à petit en direction du hall d'entrée, où le rendez-vous a été fixé par quiconque de la direction, je maudis intérieurement ma décision d'être venue sur cette île. S'isoler dans un hôpital psychiatrique insulaire, d'accord, mais pourquoi pas aux Bahamas ? Probablement parce qu'aux Bahamas, il n'y a pas ce genre d'endroits...

Alors que je tourne au coin du hall, j'aperçois tout de suite une silhouette grande et mince, coiffée d'une chevelure blanche éclatante difficile à ne pas remarquer. Personne ne m'ayant fourni de détails sur l'apparence physique de mon "protégé", je ne suis pas certaine que ce soit bien lui, mais qui d'autre attendrait sagement ici ? "Docteur Williams ?" Je l'interpelle en m'avançant dans sa direction et pousse un soupir de soulagement intérieur quand le (très) jeune homme se retourne à la mention de son nom. Je lui souris et fais encore un pas, main tendue. "Bienvenue à Ostrov Island ! Je suis le docteur O'Callaghan, mais vous pouvez m'appeler Niamh." Le jeune docteur est clairement plus jeune que moi, et j'ai même envie de lui dire de me tutoyer tellement toutes ces formalités me semblent illogiques. Mais nous verrons ça plus tard. Je l'observe quelques secondes, ne sachant pas vraiment quoi faire. Personne ne m'a donné d'indication sur ce que mon rôle de mentor implique vraiment."Hum... Est-ce que l'on s'est déjà occupé de vous faire visiter les lieux ? Vous êtes bien installé ?"

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 125
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22
avatar

MessageSujet: Re: A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)   Jeu 12 Juil - 20:45



A clear and innocent conscience fears nothing Nathaniel ft. Niamh


Une visite bien guidée par l’impressionnant garde était maintenant terminée. Nathaniel avait enfin pu prendre une douche et se reposer jusqu’à l’heure du déjeuner. Il avait dormi deux petites heures, ce qui était bien trop court pour le peu qu’il avait dormi auparavant, mais tout de même un énorme soulagement.. Il était un peu plus libéré maintenant qu’il sentait bon le savon et qu’il s’était débarrassé de cette odeur terriblement salée qui lui donnait la nausée. Il n’avait pas eu de mal à s’endormir malgré les sensations du lit qui continuait de bouger sous lui.. Bien atterri et arrivé sur terre, sain et sauf, mais pour combien de temps ? L’endroit était sombre, il ressemblait à un labyrinthe maléfique où une créature pouvait vous sauter dessus d’une seconde à l’autre et vous réduire en miettes..

Lors du déjeuner, il s’était retrouvé dans la cafétéria bondée, et lui qui traînait encore beaucoup de fatigue, la chose n’avait pas été aisée. Il avait pris le soin d’apporter quelques boites de médicaments dans sa valise, alors un bon petit cachet de paracétamol participait aussi à son repas.

Combien de personnes comptait donc cette cafétéria ? Pourquoi avait-il l’impression de se retrouver dans un autre monde ? Il se sentait totalement à côté de la plaque. En bref, le petit londonien au léger accent russe planait comme s’il avait pris de la drogue ou un truc dans le genre. Le voyage et la terrible nouvelle ne le réussissaient vraiment pas. Il se revoyait dans cet obscur bureau face au recruteur, et des frissons parcoururent tout son corps. Le blondinet lâcha sa fourchette et s’empressa d’avaler son médicament avec un verre rempli d’eau. Il se sentait affreusement mal aussi bien physiquement que mentalement. Si la douche lui avait redonné de la fraîcheur, le jeune externe restait encore bien pâle et trop secoué. Pourtant, il avait appris que l’après-midi allait être réservée à une rencontre avec une médecin. Cette dernière lui montrerait sans doute les choses basées sur son travail. Ce ne serait pas non plus impossible qu’il la suive à des potentielles consultations. En résumé, il lui faudrait redoubler d’attention et de concentration. Il allait devoir prendre sur lui d’une manière encore plus intense que d’ordinaire.

Ne pas penser à lui. Effacer Izhak de son esprit. Oh bon dieu, mais il ne pouvait pas ! L’incident était encore tellement frais ! Nathaniel mangea tous les légumes de son assiette avec lenteur, mais bloqua sur la viande. Il n’en mangeait pas de toute manière et n’avait pas demandé quelque chose sans. Quel imbécile. Le dessert passa un peu mieux dans son estomac trop vide. Il en avait pris du temps, mais être trop rapide n’aurait pas été une bonne idée. Regardant l’heure, il s’était redirigé vers sa chambre afin de récupérer ses affaires - de quoi noter en l’occurence -. Il remarqua aussi que sa blouse avait été déposée sur son lit, alors il l’enfila et effleura alors de ses longs doigts fins le badge lui aussi posé sur le lit. « Nathaniel Williams, externe ». La même chose que le badge londonien gardé précieusement au fond de sa valise, mais une chose changeait.. le logo. Ici, on voyait une grande maison, immense même, qui faisait bel et bien penser à un manoir que l’on rencontrait dans les films d’horreurs que son grand frère adorait lui faire regarder juste pour le fun. Il frissonna, et finit par l’épingler. Le blondinet reprit le temps de recoiffer ses cheveux, mais n’osa pas se regarder dans le miroir. Il aurait peut-être une meilleure tête demain, enfin, il l’espérait.

Nath se mit donc alors en route vers le Grand Hall, sans se perdre. Miracle. Il lui avait suffi d’aller tout droit, ce qui n’était franchement pas très compliqué ! Il regardait autour de lui. Personne. Pas encore. Il avait cinq minutes d’avance qui défilèrent assez lentement. Le hall était bien calme, trop calme même, jusqu’au moment fatidique où des pas pressants se firent entendre suivit de son nom. Il se retourna alors pour y découvrir la docteur qui était en train d’arriver. Une jeune femme brune, plus petite que lui et avec une silhouette plutôt avantageuse pour n’importe quel homme marchait vers lui. Il avança alors aussi avec un sourire sur le visage tandis qu’elle était maintenant à sa hauteur en train de lui tendre la main. Bienvenue. Il avait donc à faire au docteur O’Callaghan, nom à sonorité irlandaise, non ? Son ton était plutôt sympathique, tout comme son visage qui inspirait confiance au blond. Pas froide, non. Ça changeait et il en était rassuré.

- Nathaniel Williams, enchanté. Vous pouvez également m’appeler Nathaniel.

Ou Nath, mais ça ce serait bien pour plus tard, pensa t-il, car ils avaient les pieds en plein dans les formalités. Il sentait son regard sur lui et il devinait déjà ce qu’elle pensait. En plus d’être jeune, Nathaniel en faisant encore moins, et même à Londres, certains - vu qu'ils résistaient toujours difficilement -  lui demandaient bien quel âge il avait. Le vingt-deux ans les faisaient toujours écarquiller les yeux au plus grand amusement du blond qui était fier d’avoir la chance de travailler parmi les grands.

- Oui, ce matin à mon arrivée, avant le déjeuner. Monsieur Rhodes m’a montré la structure générale du bâtiment. C’est lui qui m’a aussi prévenu que l’après-midi serait avec vous pour tout ce qui concernait les endroits plus spécifiques et le travail ici, précisa le blondinet.

En gros, à ce qu’il avait compris, elle allait l’emmener avec lui, où elle travaillait afin de lui faire prendre conscience de ce qu’ils faisaient tous ici, chose qui paraissait encore un peu floue ici. Rhodes avait parlé d’opérations en traumatologie qui l’avaient vraiment surpris, mais maintenant qu’il y réfléchissait, cela signifiait que beaucoup de patients devaient se bagarrer pour en arriver là.. Pas fameux tout ça.. Cette après-midi avec cette charmante femme se passerait-elle bien ? En ressortirait-il rassuré ou au contraire épouvanté ? Il le saurait très bientôt.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/ En ligne
PILULES AVALÉES : 121
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : Juny
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2018
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
avatar

MessageSujet: Re: A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)   Ven 13 Juil - 15:31

A clear and innocent conscience fears nothing
Niamh & Nathaniel

Je suis vraiment étonnée de voir à quel point la personne en face de moi est jeune. Quand je pense au nombre de fois où l'on m'a demandé ce qu'une aussi jeune femme fabriquait ici... et lui, alors ? Qui a bien pu se dire "OK, on dirait qu'il a 18 ans, ça sera l'environnement parfait pour lui" ? Plus le temps passe, plus je découvre de choses sur cet hôpital, et plus j'en viens presque à regretter ma décision. Presque seulement, parce que (on remercie mon optimisme inarrêtable) je suis persuadée qu'à terme, mon petit grain de sable pourra faire une différence. Et peut-être que, plus ils recruteront de jeunes innocents comme Nathaniel et moi, plus l'hôpital se dirigera vers une nouvelle dynamique ? C'est beau, l'espoir.

Le jeune homme, qui a beau être plus jeune que moi mais me domine de plus d'une tête, serre ma main tendue et se présente à son tour, m'autorisant à l'appeler également par son prénom. Bien. Il ne manquerait plus que l'on doive s'appeler "Monsieur" et "Madame" alors que nous sommes tout juste devenus indépendants de nos parents - enfin, moi en tout cas. "Enchantée, Nathaniel. Est-ce que ça te dérange si on se tutoie ? On a presque le même âge et franchement, ça me donne un coup de vieux quand on me vouvoie." Surtout quand un enfant me vouvoie, mais je me retiens de dire ma pensée à voix haute. A la place, je lui souris simplement.

Alors qu'il me raconte la première partie de sa journée, je hausse un sourcil et ne peux retenir un petit sourire en coin, mi-étonnée, mi-amusée. "Monsieur Rhodes ? C'est lui qui t'as demandé de l'appeler comme ça ?" Je veux bien admettre que Callahan est à cheval sur les règles, mais quand même. Lors de notre rencontre, mon premier jour, situation similaire à celle du jeune homme en face de moi, le garde s'était présenté en me donnant son nom et son prénom, tout simplement. Il faut dire que c'est moi qui l'ai d'emblée appelé par son prénom, mais peut-être qu'il en aurait décidé autrement si je lui en avais laissé le choix... Tant pis pour lui, me dis-je en souriant intérieurement. J'apprécie vraiment Callahan, il est un de mes seuls amis ici - je ne le connais pas tant que ça, mais croyez-moi, ils se font rares dans un endroit comme Ostrov alors on ne cherche pas beaucoup plus loin. Bon, en tout cas, il m'a sorti une sacrée épine du pied en faisant déjà visiter l'établissement à Nathaniel. Déjà que mon sens de l'orientation est exécrable d'ordinaire, je suis quasiment incapable de me déplacer seule entre ces murs. J'exagère à peine. Je connais le chemin de ma chambre à mon bureau, de mon bureau à la cafétéria, et, depuis peu, le chemin des sous-sols jusqu'à l'infirmerie - longue histoire... Je prends quelques secondes pour réfléchir aux potentiels endroits que Cal n'aurait pas pu montrer à Nathaniel, et lui indique le couloir par lequel je suis arrivée d'un petit coup de tête. "Est-ce que tu as pu voir où étaient l'infirmerie et la salle d'opération ? J'imagine que c'est là que tu passeras le plus clair de ton temps..." A nouveau, je ne comprends pas trop pourquoi l'administration a choisi de m'assigner moi, psychiatre, comme superviseur du nouveau médecin. Mais, si l'on y réfléchit bien, ça n'est pas plus mal, car cela pourra permettre un suivi avec mes patients. Je ne connais pas encore le jeune homme, mais je lui fais bien plus confiance pour s'occuper de mes patients le cas échéant que n'importe quel autre médecin ou scientifique louche qui rôde dans les couloirs, leurs blouses toujours tâchées de sang. "Il faut peut-être aussi que je te montre où se trouvent les bureaux des scientifiques... Je n'y vais jamais, mais ils auront peut-être besoin de toi là-bas, parfois, pour... euh pour passer derrière eux, disons..." Je ne veux pas effrayer Nathaniel, et je ne suis moi-même pas certaine de ce qui se passe vraiment derrière ces portes, mais je ne suis pas idiote non plus. J'essaie de faire abstraction de ces choses que je désapprouve, que ce soit les expériences des scientifiques ou les punitions des gardes, tout simplement parce que je n'y peux pas grand chose. Cela peut vous paraître totalement lâche, mais au moins, je suis là pour les victimes après, au lieu de les laisser entre les mains de psy tout aussi malsains que leurs premiers bourreaux.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 125
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22
avatar

MessageSujet: Re: A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)   Sam 14 Juil - 23:21



A clear and innocent conscience fears nothing Nathaniel ft. NiamhIl était bien normal de passer par des formalités, Nathaniel en avait bien l’habitude, surtout avec la famille d’où il venait. Il était habitué aux grandes réceptions où tout le monde usait des formules de politesse les plus rares, mais aussi les plus exaspérantes. Tout cela n’était évidemment que de l’artifice, ce qui rendait la situation pire. En vérité, tout le monde passait la majeur partie de son temps à se critiquer. Mais ici, la demoiselle avait l’air silencieusement du même avis que lui. Entre eux, ça ne servait à rien. Ils étaient jeunes ! Il fut alors soulagé par sa prise d’initiative de le nommer par son prénom, car ce geste était synonyme de tutoiement. Tant mieux. Il préférait la familiarité avec les gens de son âge. Elle devait quand même être un peu plus vieille que lui, et de toute manière, ce n’était pas difficile vu qu’il était certain qu’il serait le petit « bébé » de la troupe. Vingt-deux ans était trop jeune pour se trouver ici.

- Bien sûr, commença le jeune homme. Ça ne me dérange absolument pas au contraire. Ce serait un peu stupide, rajouta t-il avec un sourire.

Il avait envie de rajouter un « Mais non, tu n’es pas vieille », mais il ne le fit pas. Le blondinet ne la connaissait pas encore très bien pour ça. Au moment où il commença à aborder le sujet de son arrivée et de celle du garde, il vit parfaitement que la situation l’amusait. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle n’avait pas l’air habituée à ce qu’on le nomme de la sorte.

- Ah bon ?, demanda alors Nath surpris que le garde se soit révélé aussi familier que ça avec la jeune femme. Oui, dès le début, il m’a dit son nom, donc j'en ai déduis que Monsieur Rhodes était convenable plutôt que Monsieur le garde, fit-il en riant.

Il avait sans doute été plus familier avec elle pour deux raisons. De un, il ne l’avait probablement pas « surpris » en train de tenter d’ouvrir une porte à laquelle elle n’avait pas le droit, et de deux, peut-être que ce garde était toujours plus familier avec la gente féminine que masculine. Cependant, le garde qu’il avait rencontré ne l’avait pas puni, car Nath avait été malin et ce garde en question s’était bien occupé de lui par la suite à lui faire faire la visite qui avait été très utile. Il irait le revoir au sujet de la carte qu’il lui avait promis.

Avait donc t-il eu le temps de voir l’infimerie et la salle d’opération ? L’emplacement oui, mais pas l’intérieur.

- Oui et non, avança le jeune externe avant de s’expliquer. Monsieur Rhodes m’a montré leur emplacement, mais il a jugé mieux que ce soit un ou une médecin qui me montre tout ça plus en détail.

Elle mentionna alors les bureaux des scientifiques et son cœur fit un petit bond dans sa poitrine. Cela avait été l’endroit où il avait essayé d’aller avant que Rhodes ne vienne le surprendre la main sur la poignée, prête à l’ouvrir alors qu’en vérité la porte était.. verrouillée. Ce qu’elle disait alors lui fit froncer les sourcils. « Repasser après eux.. disons.. » Disons quoi au juste ? Pourquoi sa voix venait-elle d’être hésitante tout à coup ? Il se mit à froncer les sourcils, en se demandant soudainement s’il n’était pas tombé sur une personne qui serait au courant des « rumeurs » et des « histoires » clamées par son grand frère. Il sentit un frisson lui parcourir le corps tandis qu’il s’imaginait toute sorte de chose.

- On.. travaille avec les scientifiques aussi ? On fait quoi ? On les aide à préparer des solutions et on les aide avec le savoir biologique pour chacun des patients, j’imagine non ?
, tenta Nathaniel.

Hors de question de parler de ce qu’Izhak lui avait dit, c’est-à-dire des « expériences sur les patients ». Il refusait d’entendre ça, même si pourtant, ils avaient fait disparaître son grand frère pour quelque chose de trop qu’il savait. En faisant ça, ne venaient-ils pas d’admettre une vérité que personne ne voulait savoir ? Une vérité pas humaine ?

- Du coup, non, j’ai vu que l’extérieur, fit-il en rebondissant tout bêtement sur l’ancien sujet.

Il espérait vraiment que la personne en face de lui ne fasse pas partie du côté du « mal » s’il y en avait vraiment un, car se laisser emporter dans de telles horreurs à un si jeune âge, n’était guère une victoire.

©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/ En ligne
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A clear and innocent conscience fears nothing (Nathaniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Waterslide Clear Decal Paper
» Nathaniel (Terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Grass Is Green :: The Entry-