AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Hard work without talent is a shame, but talent without hard work is a tragedy. [Nathaniel ft. Maddison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 65
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22
avatar

MessageSujet: Hard work without talent is a shame, but talent without hard work is a tragedy. [Nathaniel ft. Maddison]    Jeu 7 Juin - 15:31



Hard work without talent is a shame, but talent without hard work is a tragedy.

Nathaniel ft. Maddison


Premier jour de travail. Voilà ce qui attendait le jeune blondinet après ce petit-déjeuner qui lui avait fait du bien. Depuis la veille, Nathaniel avait repris des couleurs grâce à une nuit de sommeil dont il avait eu franchement besoin après avoir fait nuit blanche sur un océan trop tanguant à son goût. Il n’avait pas encore fini de ranger sa valise, préférant s’en occuper ce soir après tout ce qu’il avait à découvrir ici. La chambre numéro treize avait été silencieuse, mais ne l’avait pas empêché de faire des cauchemars. Il s’était réveillé, haletant, et avait saisi sa ventoline pour calmer ses poumons qui avaient commencé à se serrer. Il avait vu son frère sur une table d’examen entouré de vieux fous qui lui disaient qu’il allait mourir et qu’il ne reverrait plus personne. Il avait bien passé une vingtaine de minutes à laisser couler ses larmes brûlantes sur ses joues. Après la colère du jour, le chagrin nocturne avait pointé le bout de son nez. Épuisé, il avait fini par se rendormir, sa couverture serrée contre son corps, comme si le grand morceau de tissu était l’unique protection qu’il possédait avec le monde qui l’entourait.

Au petit matin, il avait ouvert les yeux à huit heures trente tapantes lui laissant trente minutes pour se préparer. D’ordinaire, il aurait pris le soin de mettre son réveil à huit heures, mais son corps en avait demandé bien plus. Il avait encore tellement d’heures de sommeil à rattraper. Le petit Anglais avait saisi une chemise ainsi qu’un pantalon tout neuf qu’il avait emporté dans sa valise avant de filer à la salle de bain que possédait sa chambre. Tout le décor entier le changeait relativement de sa petite vie de riche. En effet, ses parents, qui étaient tous les deux avocats, possédaient une grande maison dont personne n’avait à se plaindre. Combien de temps son frère était-il resté sur cette île sombre ? Pas très longtemps en tous les cas et il se demandait bien s’il avait même passé une nuit ici où si ces monstres s’étaient occupés de lui directement.. Pourtant, le mystère continuait de planer dans la tête du blond. Il n’avait eu aucune preuve. Il se regarda longuement dans le miroir à la sortie de la douche qui lui avait fait du bien et soupira.

- Tu peux le faire Nath ‘. Tu as déjà travaillé dans un hôpital. Un petit peu certes, mais un petit peu.


Il était principalement resté dans ce grand cabinet londonien avec plusieurs médecins qui avaient commencé à lui faire découvrir leurs spécialités telles que la neurologie, l'odontologie, la chirurgie, la cardiologie ou encore la médecine générale. Il avait tout de même eu l’occasion de se rendre au Royal London Hospital avec ses formateurs pour quelques interventions. Serait-il ici à la hauteur ? Après tout, il était encore jeune et il manquait d’expérience.

- Tu t’en es toujours très bien sorti. Même eux le disaient toujours, se répéta-t-il en pensant aux différents médecins avec qui il avait sympathisé et qui lui manquaient déjà.

Maintenant, il était là, dans une île où personne ne pouvait le trouver. Viendrait-on le chercher ? N’aurait-il pas du faire autrement pour aller récupérer son frère ? Il avait l’impression d’être tombé bien bas en apprenant qu’il n’avait plus personne à retrouver. Cependant, une petite voix lui disait qu’il fallait qu’il continue ce que son ainé avait commencé, qu’il ne soit pas mort pour rien. Le jeune homme, fin prêt se rassit sur son lit quelques instants et se frotta les yeux. Son cœur battait trop rapidement dans sa poitrine. Sa main toucha la poche de son pantalon qui contenait sa ventoline. Il ferma les yeux et prit une grande inspiration avant de relâcher tout l’air. Il était hors de question de laisser le stress l’envahir comme cela et puis il avait toujours eu un don naturel avec les patients. Il devait ranger sa peine et son chagrin le temps de la journée. Après tout, il était celui qui était doux, à l’écoute et rassurant. Cela faisait toujours sourire les médecins avec qui il travaillait. Il savait aussi qu’il avait des difficultés à lâcher prise après le travail et laissait son esprit penser aux différentes personnes qu’il avait vu. « C’est le début, on a presque tous été comme ça, mais tu trouveras ta balance. Au fur et à mesure, tu comprendras que tu ne dois pas laisser ton travail engloutir ta vie personnelle. » Combien de jeunes médecins avaient fait une dépression en découvrant qu’il y avait des cas où le « mieux » n’était qu’une petite solution et pas assez pour atteindre la perfection ? Beaucoup très probablement. Ne pas laisser les sentiments personnels trop jouer sur le moral. Personne n’était dieu et tous faisait de son mieux pour aider les gens, mais il fallait aussi penser à soi après les consultations. Ressasser sans cesse tout les problèmes du monde était loin d’être la meilleure solution..

Il se leva enfin pour se rendre à l’endroit où on lui avait indiqué qui servait le petit-déjeuner de telle heure à telle heure chaque matin pour les employés. Son passage fut assez rapide entre un thé et des toasts afin de se remplir l’estomac en attendant le midi qui était très vite arrivé. Il avait pendant toute la matinée visité les différents lieux en compagnie de la personne qui serait chargée de son avancée parmi eux. Maintenant qu’il avait de nouveau l’estomac plein, il savait ce qui l’attendait : première rencontre avec une patiente. La personne en question était une jeune femme âgée de trente ans atteinte de cyclothymie complexe et d’autoscopie. Il s’était empressé de se réciter son cours afin de revenir mentalement sur ces parties là assez complexes. L’autoscopie était un phénomène rare où la personne possédait des hallucinations en voyant son double. La cyclothymie complexe en revanche se traduisait par un état mental où des périodes euphoriques et de baisse d’humeur s’enchaînaient. En gros sa patiente était assez compliquée et pour un premier pas à Ostrov Island, il n’était pas.. gâté..

Nathaniel avait d’ores et déjà le dossier en main et sa mission du jour était de faire un point général afin de se présenter et de la connaître avant de passer à un examen médical, case par laquelle les patients devaient passer régulièrement. Il espérait que la jeune femme ne lui donne pas trop de fils à retordre.

Il sentait aussi souvent la peur de ses patients, et il pouvait comprendre lia nervosité de certains. Après tout, lui n’aimait pas du tout être du côté du patient, il était toujours en train de flipper, mais être de l’autre côté du navire était différent, rassurant même. Il avait enfilé sa blouse blanche et avait accroché le badge qu’on lui avait donné. « Nathaniel Williams, externe ».

- Поехали! *, murmura t-il pour se donner du courage.

Après une expiration, il entra alors dans l’infirmerie d’Ostrov Island pas après pas. Cette dernière était grande, mais toujours plus sombre que ce qu’il avait connu, pourtant, cet endroit paraissait faire partie des pièces les moins obscures qu’il avait été donné de voir, sans doute pour mettre en confiance les patients. Arrivé dans une petite pièce à part à l’intérieur de cette infirmerie, il posa son dossier et regarda autour de lui. Un bureau, une table d’examen et tout le matériel. Il allait pouvoir aller chercher sa fameuse patiente du nom de Maddison Ingram. D’un pas mesuré, il se rendit dans une petite salle qui servait de salle d’attente et fit parcourir son regard avant de poser ses yeux gris clair sur la jeune femme qui n’avait sans aucun mal reconnue. C’était bel et bien Maddison et le cœur du blondinet battait à cent à l’heure. Se détendre était la clé et en un sourire, Nathaniel avait repris en mains son rôle.

- Maddison Ingram, annonça t-il alors.

Être familier ? Ne pas l’être ? Sa « mentor » lui avait dit de faire au feeling, mais que le tutoiement était mieux ici, chose dont le blond n’avait pas spécialement l’habitude. La jeune femme face à lui, avait un teint qui semblait avoir un peu perdu de sa couleur, comme si la vie ici se faisait toujours de plus en plus morne.. Elle était assez fine, voir un peu maigre et ses longs cheveux châtains renforçaient les traits fins de son visage. Nathaniel tendit alors le bras pour lui montrer le chemin vers l’endroit qu’elle devait mieux connaître que lui. Ce chemin-là, chaque patient devait sans doute le connaître comme le fond de leur poche. Il continua de marcher jusqu’à la salle, et la laissa entrer avant de refermer la porte derrière lui. À partir de ce moment-là, ils étaient rien que tout les deux.

- Je t’en prie, prends place Maddison, commença le jeune homme qui s’installa à sa place en posant son dossier à côté de lui.

La grande pendule qu’il pouvait voir juste en avant les yeux était elle aussi très vieille et le tic tac qu’elle ne cessait de produire lui faisait prendre conscience que le temps ne s’était pas arrêté ici, même s’il en avait l’impression. La vie continuait et c’était même sa nouvelle vie qui allait pouvoir débuter.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
 

Hard work without talent is a shame, but talent without hard work is a tragedy. [Nathaniel ft. Maddison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Recherche] [Résolu] Stari/Staross talent DW et Scorvol/Scorplane talent DW
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Du talent gaspillé
» Les gens détestent voir débarquer des gens qui ont du talent, surtout ceux qui n'en ont pas.
» Recherche rédacteurs et scénaristes de talent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The infirmary-