AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 "Someone will love you, but someone isn't me" ¬ «Défouloir»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 53
MIROIR : Alex Pettyfer
IDENTITÉ : Luny
A DÉBARQUÉ LE : 11/02/2018
- 'cause we're broken, try to swim in a sea of demons
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 20 ans
avatar

MessageSujet: "Someone will love you, but someone isn't me" ¬ «Défouloir»    Jeu 22 Fév - 22:50

Imager la vie, la mort, la peur. Imager non pas par des traits, par des couleurs, par des formes, mais à coup de mots, de métaphores et comparaisons.

J'ai toujours eu besoin d'un espace où écrire, ou poster ces textes, ces moments où l'esprit cherche à se défouler peu importe comment. Alors autant en avoir un ici. Vous pouvez bien entendu commenter. Mais ce ne sont pas des chefs d'oeuvre ni même des écrits pour lesquels je cherche des améliorations à apporter, ce sont des cris du coeur tout simplement.

[...]

» I want to be where you are, I try to be where you are

J'ai peur.

Je t'assure que je suis terrifiée. Le temps passe, les secondes s'écoulent et je crève de peur en souhaitant que les heures suspendent leur vol pour m'offrir quelques instants de répit. Les chiffres se mélangent dans mon esprit alors que je n'ai jamais aimé les mathématiques, tu te rends compte  ? Ça me tourmente, ça m'obsède et je meurs de terreur. Parce que le temps avance et que plus les jours passent plus on se rapproche doucement de cette date mortelle. Cette date qui représente tout. Cette date qui ne me lâche pas. Cette date qui prend mon coeur et le piétine en morceau, prend mes nuits et les lacèrent pour qu'elles ne puissent plus jamais exister réellement.

Je sais. Je sais que tu as mal. Je sais que ton coeur se détruit jour après jour. Parce qu'il n'est pas disparu, comme tu peux parfois le penser, il est encore là et il déverse des litres de venin dans ton coeur. Je sais parce que le mien fait la même opération et il n'y a pas d'antidote. Je sais que tu aimerais sauter, te trancher les veines, disparaître tout simplement comme si tu n'avais jamais existé parfois. Je sais que tu désirerais par moment qu'on te déteste. C'est toujours plus facile être détesté. Sauf que j'ai besoin de toi comme le poisson a besoin de son eau. Je te parlerais bien d'étoiles, mais je n'y arrive plus et tu sais très bien pourquoi. Le chiffre descend et je tremble, je me sens nauséeuse. Le chiffre descend au fil des jours et plus il se rapproche de 0, plus mon esprit s'embrouille, mes yeux se voilent. De tristesse et de fatigue. Les cauchemars sont revenus et me torturent. Je pense que toi aussi ils ont refait surfaces s'ils ont disparu un jour.

Un an et tu seras de nouveaux heureux

Je suis terrifiée.

On sait comment termine cette histoire et ces histoires ont dirigé nos vies, alors ma panique s'infiltre dans tous les fibres de mon corps pour m'empêcher de fonctionner normalement. De parler. De respirer. D'exister et les larmes sont de retour. Le désert s'est envolé de mon regard, la pluie est revenue en même temps que les cauchemars. Je ne respire plus correctement. Chaque jour qui se lève est un jour qui nous approche de la fatalité.
Je tremble.

Il ne se passera rien. N'est-ce pas ? Il ne se passera rien tant que tu décideras qu'il ne se passera rien. Ne me laisses pas retomber dans l'espoir de la mort. Ne me laisses pas me noyer. Ne me laisses pas tout simplement parce que... si tu sautes, je saute.
Si tu sautes, je saute.

J'ai besoin de toi pour vivre.

Mon combat peut avoir deux issus : la mort ou... ailleurs.

L'esprit s'embrume. Les yeux se voilent. Les idées se perdent ou se précipient et le mot ailleurs résonne parce qu'il n'a jamais eu autant de sens qu'aujourd'hui alors que l'effroi est tout ce qui me reste pour tenir debout.
Je ne veux pas te perdre et je crève de peur à l'idée que ce soit la finalité de ce nouveau décompte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Someone will love you, but someone isn't me" ¬ «Défouloir»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Love et Story
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: It's time to play :: I am an artist :: Draw me a Ship-