AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 6
MIROIR : Jamie Bamber
IDENTITÉ : Fanrod
CRÉDITS : Kayl
A DÉBARQUÉ LE : 02/01/2018

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar

MessageSujet: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 14:33


Adam Ross
La morale commence là où s’arrête la police.

identité : Adam Ross surnom : L’nouveau date et lieu de naissance : 26 aout 1985 dans la banlieue de Liverpool âge : 32 ans nationalité et origines : Anglais situation maritale : Célibataire orientation sexuelle : Hétérosexuel occupation : Gardien ancienneté à ostrov island : 1er janvier 2018 maladie(s) : Aucune avatar : Jamie Bamber groupe choisi : Anthemis Rosea principaux traits de caractère : Attentionné, observateur, protecteur, réactionnaire, strict, patient, violent, manipulable par ses supérieurs
i'm not mad, my reality is just different from yours...

Alors, vous voulez une autre histoire ? Une histoire pleine d’actions, d’actes incroyables ou surprenants ? Mauvaise porte. Mais je vais vous la raconter dans tous les cas !

Je suis né dans la banlieue de Liverpool, dans une famille anglaise aux revenus modestes. Ma mère était institutrice et mon père technicien sur les lignes électriques. Mon enfance n’était pas si mauvaise, en fin de compte. On vivait dans une petite maison plutôt agréable, le quartier était bien fréquenté. J’allais à l’école, j’avais de bonnes relations avec mes camarades. Rien d’extraordinaire, pas vrai ? Comme tous les gosses, bien sûr, j’avais des rêves. Je voulais devenir pilote de chasse. Mais, comme souvent, mon rêve s’est rapidement envolé. A la fin de mes études, j’ai tenté de passer les examens nécessaires pour monter dans le cockpit d’un Typhoon. Malheureusement pour moi, je n’étais pas assez « parfait » au goût de la Royal Air Force. Ma vision n’était pas assez acérée, et j’avais une baisse d’audition au niveau de l’oreille gauche. Rien de bien gênant au quotidien, bien sûr, mais trop dérangeant pour devenir un pilote de chasse.

J’ai dû ravaler ma déception, et poursuivre sur une autre voie. Malheureusement pour moi, je n’avais pas prévu de plan B. J’étais sûrement trop confiant, je suppose. J’ai trouvé un petit boulot dans une station-service, comme caissier. Ça a bien duré… Quatre mois, jusqu’à ce que je me rende compte que je m’emmerdais comme un rat mort. Et ça tombait bien… C’était la même période où la police anglaise avait commencé une campagne de recrutement un peu partout dans le pays. C’était mieux que rien, pas vrai ? Moi qui souhaitais servir au mieux mon pays, c’était l’occasion. Je me suis présenté au recrutement. Tests physiques, sans faute. Il faut dire que je m’exerçais pas mal, dès que j’avais du temps libre. Psychologique, impeccable. Ecriture… tout juste. J’ai jamais aimé l’orthographe. Et me voilà finalement, à 19 ans, dans la police anglaise. Plus exactement, j’étais dans les Authorised Firearms Officers. Ce sont ceux qui se veulent être l’élite de la police anglaise, les seuls agents de terrain armés d’arme de poing ou d’épaule. La même année, d’ailleurs, nous étions équipés des tous nouveaux tasers, afin de limiter l’usage des armes à feu. Mais je m’égare.

Je suis resté en tout pendant 12 ans dans la police. Ouais, ça en fait du temps. Remarquez, il faut avouer que Liverpool était une ville plutôt tranquille. Je n’ai que rarement eu affaire à des cas de force majeur, même si cela est bien arrivé, quatre ou cinq fois. J’étais devenu un Chief Inspector. Je sais, ça vous en bouche un coin, pas vrai ? Non ? Bah, pas grave. J’avais bien trouvé ma place dans cette équipe. J’avais des hommes sous mes ordres, j’étais respecté, bien payé, entraîné à toutes éventualités. Qu’est-ce qui est arrivé ? Des magouilles. Encore et toujours des magouilles.

Depuis quelques mois, quelque chose d’inquiétant se déroulait dans l’équipe. Certains agents devenaient étonnamment distants, tendus, et était même parfois retrouvés en pleurs dans les vestiaires. Des agentes pour être précis. Quelque chose clochait. Au début, j’ai d’abord pensé à du stress, mais au bout du troisième cas, j’ai commencé à me poser des questions. On a bien tenté de leur poser des questions, pour savoir ce qui se tramait, mais toutes se muraient dans un silence impénétrable et des paroles se voulant rassurantes. J’étais désormais persuadé que quelque chose ne tournait pas rond. Quelque chose qui rampait dans l’ombre, invisible, qui s’insinuait dans les esprits et les détruisait peu à peu.

Il me fallait une piste. Alors, je me suis mis à espionner mes propres collègues. Pas très glorieux, mais je n’avais pas vraiment d’autre choix. Au bout de quelques semaines, les pièces commençaient à se mettre en place dans mon esprit. Et ces dernières conduisaient tout droit au Chief Constable Rogers. Un homme d’une quarantaine d’année, au regard dur, et à la poigne de fer. Depuis quelques temps, il lui arrivait de convoquer certaines agentes dans son bureau pour des raisons inconnus. Cela dit, dans la police, on ne discute pas, on applique. Mais je devais trouver le fin mot de cette histoire. Et pour ça, je devais désobéir aux règles.

ATTENTION, LA SUITE DE CE TEXTE PEUT CHOQUER LA SENSIBILITE DES PLUS JEUNES.


Je m’en souviens encore. Un dimanche après-midi. Pas grand monde au commissariat, à part ceux de garde. C’était le moment parfait pour agir. Une nouvelle fois, ce fut Nelly qui fut convoquée dans le bureau. Ce petit cinéma durait depuis déjà cinq semaines avec elle, et j’avais vu son état se dégrader de plus en plus au fil du temps. C’était le moment d’agir. Après une dizaine de minutes assis derrière mon ordinateur, je me suis décidé à me lever, et à me diriger vers le bureau du chef. Je posais mon oreille contre la porte. Des sanglots.

Allez ma grande… T’as l’habitude maintenant, pas vrai ? Laisse toi faire, et tu l’auras ta promotion…

Je sentais la colère monter peu à peu en moins. Il y eut un petit cri étouffé. Je devais agir. D’une main tremblante de haine, j’ouvris soudainement en grand la porte du bureau pour découvrir la scène. Nelly était au sol, à moitié débraillée et en pleurs, face à ce… Ce sale porc, qui avait dors et déjà retiré son froc. Ce dernier se tourna vers moi, surpris, tentant tant bien que mal de rapidement remonter son pantalon.

Ross, qu’est-ce que v…

Le coup partit sans prévenir, en direction de la mâchoire. Mon supérieur chancela, se tenant le menton en jurant, tandis que Nelly se mettait à hurler en reculant. Je chopais cette sale ordure par le col avant de lui décrocher un coup de tête dans le nez. J’enchaînais avec un coup de poing dans l’estomac, puis deux coups de genou dans ses deux valseuses à l’air. Je le laissais retomber au sol, lançant un regard vers Nelly, qui semblait terrifiée.

Dehors… DEHORS !

La pauvre agente s’exécuta sans demander son reste, tandis que je revenais vers cette sale ordure. J’en avais pas terminé avec lui.

La petite fête dura bien cinq minutes, avant que les policiers de garde n’interviennent et me métrisent. J’étais dans une belle merde. On me mit sous les verrous, le temps de mon jugement. Entre temps, on interrogea les agentes, et l’affaire éclata au grand jour. Une affaire gênante, allant porter un coup dur à l’image de la police.

Qui aurait pu porter un coup dur.

L’affaire devait être étouffée. Rogers allait être muté ailleurs, sous bonne surveillance. Les agentes allaient subir un suivi psychologique, les autres officiers allaient devoir garder le silence. Et moi, dans tout ça ? J’avais agressé un officier supérieur, mais d’un autre côté j’avais révélé cette histoire. Et si j’étais jugé, je devrais m’expliquer sur les raisons qui m’ont poussé à faire ça. J’étais devenu un élément gênant, perturbateur.

La décision tomba finalement. Je devais rendre l’uniforme et quitter la police, pour toujours. Et, surtout, je devais me taire sur tout ce qu’il s’était passé. J’ai donc accepté. Après tout, c’était ça ou la taule. Fin de l’année 2017, je démissionnais donc mystérieusement de mon poste grassement payé, et je me retrouvais au chômage.

Et c’est là que je l’ai reçu. La lettre de l’hôpital psychiatrique d’Ostrov Island. Au vu de mon ancien boulot, on me proposait un poste de gardien afin de surveiller les patients. Après tout, c’était un boulot comme les autres, pas vrai ? J’ai accepté de les rencontrer. L’entretien se passa convenablement, et on me proposa une paye convenable, et un logement de fonction. Que demander de plus ? J’ai accepté, le contrat débutant à partir du 1er janvier 2018. Qu’est-ce qui m’attendait dans cet endroit sinistre et étonnamment bien isolé ? Ça, c’était à moi de le découvrir…

Fanrod
prénom : Gaëtan âge : 18 ans type de personnage : inventé d'où connais-tu le forum ? comment le trouves-tu ? De par Kayl, et il m’a l’air plutôt prometteur !  as-tu lu le règlement ? Yep autre chose à dire ? Wololo


Code:
<t>Jamie Bamber</t> <ps>Fanrod</ps>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 49
MIROIR : Lachlan Buchanan
IDENTITÉ : Kayl
A DÉBARQUÉ LE : 12/04/2017
SITUATION : Célibataire qui accepte tout plan cul
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 14:37

Preems

Welcoooooooooooomeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 383
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Yellowsubmarine & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 16:17

Bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 16:57

J’aime beaucoup ta façon d’écrire, agréable et fluide à la fois !  Il nous faut un lien, j’ai meme déjà une petite idée.  

Bienvenue à toi ! in love
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2208
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/frimelda
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 27 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 18:18

Oh un garde
Bienvenue parmi nous

_________________
know my tongue is a weapon There's a light in the crack that's separating your thighs And if you wanna go to heaven you should fuck me tonight
(c) FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 6
MIROIR : Jamie Bamber
IDENTITÉ : Fanrod
CRÉDITS : Kayl
A DÉBARQUÉ LE : 02/01/2018

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Jeu 4 Jan - 23:29

Merciiii !

Avec plaisir Rebecca, tiens moi au courant :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 1783
MIROIR : carey gorgeous mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Verendrye
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
Bitches ain t shit and they ain t saying nothing A hundred mothafuckas can t tell me nothing. I beez in the trap.
SITUATION : Coeur de charbon, calciné et lacéré par des crocs de passion. Électron libre qui désintègre ceux qui s'approchent trop de sa masse.
EST ÂGÉ DE : 32 ans qui lui collent à sa peau desséchée. C'est une oeuvre d'art qui a passé son temps et qu'on préfère entreposer aux archives.
avatar

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Ven 5 Jan - 1:03

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   Ven 5 Jan - 8:29


Félicitations !

Bienvenue à toi! Très touchante ton histoire! En plus, on manquait de garde ici!

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot   

Revenir en haut Aller en bas
 

Adam Ross - Laissez moi faire mon boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on faire le boulot de l''État Haïtiens à sa place....
» Bureau des demandes de laisser-passer
» Sauver sa peau vs. Faire son boulot [PV: Mia]:
» Je suis pas assez bien payé pour faire ce boulot [PV:Shizuka/Aguri]
» JOHN ROSS En ville, décide d'aller faire un tour dans un endroit de jeunes, malgrè ses 32 ans et ses rides naissantes sur son visage. [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-