AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 An open door † feat Ania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 50
MIROIR : Chris Pine
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ania la meilleure (keurkeur)
A DÉBARQUÉ LE : 21/08/2017
FORCE : 190

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar
Zacharia I. Baxter

MessageSujet: An open door † feat Ania   Ven 13 Oct - 22:27

An open door
This is a lovely home. This is why the best place is between your arms
Ses yeux avaient beau regarder le papier encore et encore, son esprit n'avait pas l'air de comprendre. Son esprit n'était peut-être pas le plus volontaire qui soit ceci dit. Pas aujourd'hui. Hey. Il y a des jours comme ça où tout son corps refuse de travailler hein. Bon. C'était mal vu, bien évidemment, ne pas oublier que Zacharia n'était pas là depuis longtemps. Il devait faire bonne figure. Enfin, autant qu'il pouvait être bon. C'était facile non? Alex l'aidait autant qu'il pouvait. Parce que même lui s'était plus adapté que Zach à l'idée de se trouver sur une île pour soigner des fous. Enfin, lui était censé s'occuper de leurs blessures. Zacharia lui était censé juste... Les tenir en laisse? Ok. Ça sonne encore plus mal maintenant que c'est lâché sur le papier mais l'idée rester assez correct. Zach est censé maintenir l'ordre. C'est un bon gars, un bon garde, c'est son boulot et quelque part il va s'y habituer. Ce n'est pas si différent de son ancien travail, ça consistait à la même chose sauf qu'il était sur la terre ferme. Et qu'au moins il pouvait partir boire un coup la nuit tombée. Ici il ne pouvait pas. Fallait juste s'y habituer. Il y avait toujours moyen de se faire livrer quelque chose, non? Si. Si. Reste positif, reste dans la bonne idée.
Une nouvelle fois le blond se passe la main sur le visage, c'est juste pour rester éveiller. Il note quelque chose qu'il n'a pas vu hier. Note tel ou tel détail de sa chambre. Elle est bien, grande, complète. L'appartement qu'il habitait avec Simplet ne lui manque même pas. C'est bizarre d'ailleurs. De se dire que l'appartement, son appartement est maintenant réduit à une chambre double qu'ils partagent comme s'ils avaient toujours vécu ensemble. Aujourd'hui la chambre est violette, de la couleur du confort, de la couleur de l'appartement d'ailleurs. Au moins ça montre qu'il a pu s'habituer à l'endroit. Qui... Est déjà une bonne chose. Se réhabituer à de petites choses de la vie sonne plus facilement lorsque l'on joue aux sims que lorsque les choses se passent dans la vraie vie.

Enfin. Baxter sauta sur ses pieds, réveillant plus ou moins le patient qui dormait sur une chaise un peu plus loin. Il jeta un petit sourire d'excuse à l'homme qui rebaissa la tête. Voilà qu'un simple bon suffisait à effrayer certaines personnes ici. Voilà qui était tout de même relativement étonnant. Il regarda une dernière fois les deux autres gardes dans la salle. En effet, sa présence n'était pas nécessaire maintenant que l'autre était arrivé. Disons juste que Zacharia n'avait pas eu d'endroit, ou d'envie, où aller l'instant d'après. Sa main se leva en signe de salut aux deux autres hommes tandis qu'il se dirigea vers la sortie, cherchant plus l'infirmerie. C'était encore un gros labyrinthe comme endroit. Et pas celui pour enfant où sortir c'est facile finalement. Mais bien celui où son esprit était incapable de reconnaître le nord du sud parce que tour était bien trop similaire ici. Mais finalement ses yeux se posent sur le panneau, la porte du moins, lui indiquant l'endroit où il voulait être. Un petit sourire se pose sur ses lèvres tandis qu'il pousse la dite porte. « Grincheux! Est-ce que t'es là? » Il fait du bruit, toujours, c'est souvent son genre, la dernière fois qu'il était rentré en faisant un tel bruit le dit grincheux lui avait envoyé un paquet de compresses au visage, mais là, pas besoin de se baisser, il ne semble pas être là. Alors blondinet avance un peu plus dans l'infirmerie avant de poser son regard sur quelqu'un et de sourire. « Excusez moi demoiselle vous n'auriez pas vu un médecin dans le coin? » Puis finalement la dite demoiselle se retourne. Et c'est le choc pour les yeux, l'arrêt pour le coeur et le blanc dans l'esprit. « Anastasia?! » L'incrédulité est palpable.
©️junne.

_________________
PRISONER OF OUR OWN VICE
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 611
MIROIR : katie mcgrath
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/alaska
A DÉBARQUÉ LE : 12/12/2016
FORCE : 1817

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans pour le moment, je suis née le 16 décembre 1988 en URSS
avatar
Anastasia N. Volkova

MessageSujet: Re: An open door † feat Ania   Hier à 15:19



an open
door
La nuit avait été courte et le réveil difficile. Mon vieux radio réveil sonna, et je frappais dessus avec plus de violence que d’habitude. Il s’était tût. Peut-être pour toujours, je n’en savais rien. Je le saurais ce soir, certainement, en l’enclanchant pour demain matin. Je m’étirais dans mon lit, avant de m’y asseoir et de m’étirer une nouvelle fois. Je me frottais les yeux, comme si ça allait m’aider à mieux me réveiller puis je regardais autour de moi, comme si je découvrais cette pièce pour la première fois. Je sortais mes jambes du lit, et un frisson me parcouru. J’avais froid. Mes pieds se posèrent sur la bouteille de vodka de la veille et je la poussais, pour qu’elle roule jusqu’à ma corbeille. Mes pieds sur le sol, je me frottais le visage. Impossible de me réveiller. J’avais presque envie de me faire porter pâle pour aujourd’hui, et rester blottie dans ma couette toute la journée.

Comment j’avais fait pour arriver jusqu’à l’infirmerie, je n’en étais plus très sûre. Pourtant, depuis le temps que j’étais ici, je connaissais le chemin pour me rendre à mon travail par cœur. Malgré le fait que cet hôpital soit un véritable labyrinthe. Les premières fois, je m’étais perdue. Plusieurs fois même. Je n’avais jamais eu un sens de l’orientation très développé. Mais j’avais fini par m’y faire, et depuis tout roulait. Regardez : même avec une gueule de bois et un mal de tête énorme que j’avais réellement ressentit après ma douche, j’y arrivais. J’étais même passée par la cafétéria pour prendre de quoi manger. J’avais dans l’idée de prendre un cachet une fois arrivée à l’infirmerie, mais un patient, accompagné d’un garde, m’attendaient déjà. Ce dernier me regarda, l’air totalement dépité par cette journée qui ne faisait que commencer. « Ça commence bien… » Un petit sourire se dessina sur mes lèvres. Il avait raison. Je hochais la tête et me lavais les mains avant de m’occuper de ce patient. Comment s’était-il fait une plaie pareille à peine sortie du petit déjeuner ? Je posais la question au garde, qui haussa les épaules. Il n’en savait rien, il l’avait trouvé comme ça.

Mon collègue emmena le patient soignée avec lui, et après m’être une nouvelle fois lavé les mains, je prenais un cachet pour mon mal de tête qui n’avait malheureusement pas disparu miraculeusement. Je fermais les yeux en entendant quelqu’un parler à nouveau, sans vraiment faire attention à ce qu’il disait. Le seul mot qui m’interpella était grincheux. Je buvais une grande gorgée dos en prenant mon cachet, lorsque la voix s’approchait. Elle était vraiment proche. Assez pour que je sois forcée d’y faire attention, et assez pour qu’elle me dise quelque chose. Mais non, ce n’était pas possible. Il ne pouvait pas être là. L’alcool devait encore me jouer des tours. J’hallucinais ou alors quelqu’un avait une voix très ressemblante. Je posais mon verre d’eau et me retournais.

Oh mon dieu. Je n’avais pas rêvé. C’était bien sa voix à lui. Celle de Zacharia. Il était là, face à moi. Pour je ne sais quelle raison. Vu sa tenue, et le fait qu’il se balade seul, il n’était pas un patient. C’était déjà rassurant. Ania parle. Mais je n’arrivais pas à parler, pas tout de suite. Il me fallait un peu de temps pour réaliser. J’en avais même oublié mon mal de tête. « Zacharia… » avais-je finalement réussi à souffler. « Je… » J’essayais de parler, de dire quelque chose « Bozhe moy… » Mais une idée folle me vint à l’esprit, et c’était irrésistiblement tentant. Je réduisais la distance entre nous et allait le prendre dans mes bras. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » J’en avais besoin, de le prendre dans mes bras. Parce que j’en chiais ces derniers temps, et qu’il m’avait tout de même manqué.

EXORDIUM.

_________________
I NEED SOMEONE
ON DAYS LIKE THIS
Revenir en haut Aller en bas
 

An open door † feat Ania

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Habitation] Open Door
» Mek' pour l'open de peinture GW
» KNOCK ON YOUR DOOR ♣
» ND Open IV
» Open Video a GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The infirmary-