AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 You are ephemeral ~ Kayden & Soan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 24
MIROIR : Lachlan Buchanan
IDENTITÉ : Kayl
A DÉBARQUÉ LE : 12/04/2017
FORCE : 145
SITUATION : Célibataire qui accepte tout plan cul
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Kayden T. Cooper

MessageSujet: You are ephemeral ~ Kayden & Soan   Mar 8 Aoû - 12:44

You are ephemeral


Le moins de bruit possible. Là, comme ça. Kayden se glisse tel une ombre indéfinie dans les couloirs. Tout est clair aujourd’hui. Trop clair, c’est presque agressant. C’est une lumière d’un début d'été. À moins qu’on soit déjà à la fin de l'été ? On ne sait plus, on perd le temps, coincé entre quatre murs. On perd le temps et il nous en manque, alors on court derrière pour le rattraper. Kayden ne veut pas courir. Il sait qu’il ne le rattrapera pas, il sait qu’il ne sortira pas. Il sait beaucoup de choses, mais il ignore l’important. Qu’est-ce que c’est, l’important ? On ne sait pas. Ici, rien ne semble l’être. Ici, tout est insignifiant, jusqu’à sa misérable existence.
Kayden marche dans l’ombre alors que le soleil brille dehors, sur l’île. Il se sent piégé, opprimé. Il a besoin d’air, de sortir, de respirer.
Il ne peut pas respirer dans ces couloirs. Il a l’impression d’étouffer. Alors il sort. Il a le droit de sortir, non ?

Il n’est pas fou au point de chercher dehors une roche tranchante pour égorger le premier psy qu’il croisera. Kayden ne se considère pas comme fou et il ne l’est pas. Il est différent, atypique. Il est lui, celui qui est encore un peu enfant et qui n’a jamais eu d’enfance. Celui qui est un peu mort à l’intérieur après avoir tout fait pour mourir, après être resté vivant malgré tout.
Il est lui et il est seulement borderline. Émotif. Dépressif. Suicidaire.
Qu’est-ce que la folie, après tout ? Ceux qui ne rentrent pas dans la norme ? Mais puisque tout le monde est différent, comment réussir à situer une norme ? On ne sait pas. On ne sait pas où débute la folie et la normalité, et certains paraissent normaux et sont différents. Kayden n’a jamais compris où se situe cette norme. Il ne comprend pas qu’il existe une norme pour ces choses. Qu’a-t-il fait, lui ? A-t-il tué ? Non. Non, il ne tue pas. Il ne fait pas de mal, sauf à lui-même. Mais qui se préoccupe de lui ? Personne.
Il est seul.

Sauf qu’on ne le laisse pas mourir. En a-t-il vraiment encore envie ? On ne sait pas. Peut-être qu’il est guéri. Peut-être que le fait d’être enfermé le rend encore plus dingue que ce qu’il ne l’est déjà. On ignore tout de ce qu’il se passe dans sa tête. Il doit souffrir. Ils doivent tous souffrir, ces patients internés ici. Peut-être qu’ils méritent la mort. Par là, il faut comprendre réellement la mériter, comme si elle était un cadeau.
L’air, dehors, est pur. Il y a des relents d’humidité, à cause de l’eau, évidemment. C’est une île. C’est entouré d’eau à perte de vue. Est-ce que certains se sont déjà noyés dans les eaux sombres et tumultueuses ? Sans doute. Ça non plus, on ne sait pas. Ils se taisent sur ce genre de choses.

Il y a un papillon. Il y a beaucoup de papillons, en été - du moins semble-t-il à Kayden qui perd le compte du temps. Et à cette époque, il n’y a généralement que ces papillons entièrement blancs, qui butinent les jonquilles et s’en vont. Mais celui-là n’est pas blanc. Non, il est rouge, orange, doré. Il arbore une multitude de couleurs, les couleurs d’un soleil levant. Un papillon comme il y en a tant, mais celui-ci est le premier ainsi qu'il voit. Kayden s’approche de lui sans bruit. Est-ce qu’un papillon a des oreilles ? Peu importe, car c’est le mouvement qui alerte l’insecte qui s’envole tranquillement pour aller se poser un peu plus loin.
Kayden répète l’opération plusieurs fois, suivant la petite bête colorée dans le parc. Ça fait passer le temps. Amusant de vouloir faire passer le temps lorsqu’il file déjà si vite qu’on n’en a presque plus.

Lorsqu’il relève la tête, son regard bleu glace se perd dans la contemplation de l’autre prisonnier. Une autre patiente qu’il ne connaît pas vraiment. Enfin, il a peut-être déjà entendu son nom quelque part. Soan. Quelle importance ? Il l’a déjà vue, c’est tout ce qu’il sait. Kayden ne connaît que peu de noms, ici. L’a-t-il vu faire son manège avec le papillon ? D’ailleurs, l’insecte a disparu.

"Hey ! J’t’avais pas vue."

Meilleur moyen d’engager une conversation, sans doute. Kayden n’est pas un type bavard, mais il n’aime pas le silence. Ce qu’il semble aimer, ce sont les paradoxes.

© Kayl

Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1576
MIROIR : holland roden
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 04/02/2015
FORCE : 4544

SITUATION : perdue
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Soan A. Calloway

MessageSujet: Re: You are ephemeral ~ Kayden & Soan   Aujourd'hui à 0:39


YOU ARE EPHEMERAL
kayden & soan
Soan était assise dans la salle commune, la tête quasiment collée à la fenêtre. Il avait l’air de faire beau dehors. Elle crevait d’envie d’aller faire un tour. Elle regarda les gardes prostrés devant l’entrée de la salle. Ca n’était pas les plus sévères. De plus, il n’y avait en tout que trois patients dans la salle. L’un des gardes pouvaient très bien l’accompagner dehors. Soan n’était malheureusement pas l’une des patientes autorisées à sortir seule. Trop imprévisible, capable de faire une crise seule et sans aucune raison, ou de concocter un plan malsain en trois minutes sans surveillance. Elle finit par s’approcher de l’un des gardes, celui qu’elle savait être le plus sympathique. « Je peux sortir ? J’ai vraiment besoin d’air » Lança t’elle en surjouant totalement. Il hocha la tête, murmura deux ou trois mots à son collègue et accompagna Soan jusqu’au parc.

C’était si joli en été. Soan donnerait cher pour revoir sa Californie natale en cette saison. Retourner sur la plage, aller à la piscine… Ce genre d’activité normale dont elle avait été privée sans réelle raison. Soan haïssait Ostrov, et cette haine se renforçait de jours en jours. Elle n’était pas malade. Elle en était persuadée, tout cela n’était qu’un sinistre malentendu. Et voilà maintenant plus de deux ans qu’elle était enfermée ici. L’espoir de revoir l’extérieur s’amincissait de jours en jours. Elle jour, elle partirait. Elle ne savait pas encore comment, mais elle le ferait.

Le garde restait à la porte, et en profita pour s’allumer une cigarette. Soan haussa les sourcils : voilà encore une chose à laquelle les patients n’avaient pas le droit ici. Sans plus attendre, elle alla s’allonger dans l’herbe, observant le ciel. C’était tellement plus agréable à regarder que le plafond défraichi de sa chambre… Des bruits de pas la firent se relever. Le garde entamait sa deuxième cigarette tandis qu’un patient suivait des papillons. Soan eut envie de rire. Pas de doutes, les gens s’emmerdaient vraiment ici… Elle s’approcha de cet homme, qu’elle avait déjà croisé quelques fois. Elle ne connaissait de lui que son prénom, c’était déjà bien suffisant. « Eh bien maintenant tu m’as vue. » Répondit-elle en croisant les bras. « Tu t’amusais bien ? » Demanda t’elle avec un air joueur. Elle ne se moquait pas, elle se montrait seulement un peu taquine… « Je m’ennuie… T’as pas un jeu pour moi? » Elle ne savait même pas elle même ce qu’elle attendait, en demandant ça. Peut-être simplement un moyen de faire passer le temps.

aout 2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

- i'm done with your bittersweet tragedy -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
 

You are ephemeral ~ Kayden & Soan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 3- Kayden Kross vs Kaley cuoco
» 1- FINALE! Kayden Kross vs Lindsay marie
» 3-Kayden Kross vs La belle Bertha
» soan ♦ queen of disaster
» why so serious? (+) SOAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Grass Is Green :: The Park-