AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Mind Games - Calypso & Edward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 323
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
CRÉDITS : Lempika. sur Bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar

MessageSujet: Mind Games - Calypso & Edward   Mar 1 Aoû - 21:33

Mind Games
Edward & Calypso

20 janvier 2017.

Furtivement, je lance un regard par-dessus mon épaule pour vérifier qu’il n’y a personne dans les parages, avant de me coucher dans la neige et de bouger les bras et les jambes pour faire un ange de neige. Un grand enfant, voilà ce que je suis. Ou plutôt, un adulte qui n’a jamais eu d’enfance. Et ça, ce n’est pas de ma faute, alors je peux bien m’accorder quelques plaisirs de temps à autres… Je me relève au bout d’une minute et contemple mon oeuvre, un sourire satisfait illuminant mon visage. Ca, c’est mon cadeau d’anniversaire. Une sortie dans le parc enneigé de l’hôpital, accompagné d’un seul garde qui est resté près de l’entrée du parc - le luxe, en somme. Je frissonne légèrement en sentant la neige tremper mes vêtements, malgré ma grosse doudoune noire soi-disant waterproof. Tel un enfant dans un magasin de jouets, je me promène, le regard basculant d’un arbre à l’autre, de buisson en buisson. Ce temps me fait un bien fou. J’ai toujours préféré l’hiver à l’été, de toute façon.

Arrivé à ce qui serait un parterre de fleurs au printemps, je m’assois dans la neige et commence à écrire des choses dans celle-ci, de mes mains nues déjà à moitié gelées. Je dessine, plutôt. Le plan de l’hôpital, vu du dessus, sans oublier un seul couloir, une seule pièce. J’ai tout mémorisé, je connais l’emplacement de chaque mur. En l’occurrence, je dessine l’étage où se trouve ma chambre, mais je pourrais dessiner aveuglément tous les autres. Même ceux des femmes, mais ce serait complètement stupide de le dévoiler aux yeux de tout le monde. On s’occupe comme on peut dans cet endroit de merde…

Le craquement de pas dans la neige me fait relever la tête, et je reconnais la silhouette qui se promène non loin de moi. Calypso Maddox, psychologue. Elle ne m’a pas vu, je pense. D’un air espiègle, je m’écarte encore un peu plus du chemin principal, avant de former une boule de neige entre mes mains et de viser ma psy avec, regardant avec délice la boule s’écraser contre son épaule. Je sors des buissons et m’avance vers elle, un sourire fier aux lèvres. “Désolé, je ne voulais pas vous viser…”, je commence, la mine réellement désolée, avant de retrouver mon sourire d’emmerdeur et d’ajouter : “Je rigole, c’était totalement ça que je voulais faire.” Fourrant mes mains dans mes poches, je franchis les derniers pas qui me séparent de ma psychologue, puis poursuis : “Mademoiselle Maddox ! Quelle belle journée, n’est-ce pas ? Vous savez aussi quel jour on est ? Le jour le plus important de l’année, celui que vous ne pouvez pas rater… Je vous laisse deviner.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 568
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
CRÉDITS : jeune padawan♡
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : elle a perdu son fiancé, lâchement assassiné par un fou furieux
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: Mind Games - Calypso & Edward   Ven 4 Aoû - 22:46


mind games

Edward & Calypso - i hate you.

Prostrée à ma fenêtre, j’observais les flocons former une couche blanche épaisse sur l’extérieur de l’hôpital. L’hiver ne nous avait pas épargné. Je trouvais à cette vue un côté mélancolique et relativement triste. Vivement l’été et la chaleur, loin de ce froid qui me glaçait le coeur. « Jensen Carter ne viendra pas ce matin. Il refuse de quitter sa chambre. » Un garde venait de pénétrer dans mon bureau me faisant sursauter. « Très bien… Amenez mon patient suivant alors. » « Vous n’en avez pas » Il quitta la pièce sans rien ajouter. Journée de travail terminée alors ? C’était bien trop beau pour être vrai. Je me tournais à nouveau vers la fenêtre, ayant soudainement envie d’aller faire un tour dehors.

Manteau sur le dos, je sortais. L’air frais me fit étrangement du bien. Comme si je respirais à nouveau, loin de cette ambiance glauque et malsaine qui régnait dans l’hôpital. Mes pas craquaient sous la couche épaisse de neige. J’eus soudainement envie de m’enfuir. Partir d’ici, tout laisser tomber et ne jamais revenir. Mais certains patients comptaient sur moi. Les liens que l’on avait établi avaient pris du temps. Recommencer avec un autre psychologue serait un véritable calvaire pour eux. Je ne pouvais pas leur faire ça…

Je sentis quelque chose sur mon épaule qui me tira soudainement de mes pensées. Une boule de neige, lancé par quelqu’un d’espiègle. Je constatais avec horreur qu’il s’agissait d’Edward Dawkins. Et pire encore, il était dehors, seul. Il devait bien y avoir un garde quelque part… A moins qu’il n’ait réussi à sortir sans surveillance. Je m’approchais, croisant les bras. « Tu t’amuses bien, on dirait. » Lançais-je froidement. Edward semblait particulièrement heureux aujourd’hui, et cette vision me donnait la nausée. Quelqu’un comme lui n’avait pas le droit d’être heureux. Il avait privé beaucoup de personne de leur bonheur. Il ne méritait que la souffrance. Il voulait jouer aux devinettes… Dommage pour lui, je connaissais la réponse à sa question. « C’est ton anniversaire. » Et autant le lui faire comprendre : ça m’était bien égal. Rassurez vous, je ne connaissais pas toutes les dates de naissance de mes patients. Mais le dossier Dawkins, je le connaissais par coeur. « Excuse moi de ne pas m’en réjouir. » Je fis quelques pas sans pour autant trop m’éloigner. « Qu’est ce que ça te fait, d’être enfermé ici pour ton anniversaire ? »


ACIDBRAIN

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.
it's always me alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 323
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
CRÉDITS : Lempika. sur Bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar

MessageSujet: Re: Mind Games - Calypso & Edward   Mar 5 Sep - 14:05

Mind Games
Edward & Calypso

Toute cette haine… Calypso Maddox a un sérieux problème. Je ne sais pas si c’est juste avec moi ou si c’est simplement une frustrée de la vie, mais en tout cas quelque chose cloche chez elle. Elle me ferait presque pitié si elle ne s’amusait pas à me rabaisser à chaque fois qu’elle ouvre la bouche pour me parler. Je compte bien découvrir pourquoi elle me déteste autant, mais pour l’heure, ça m’est bien égal. Si je m’amuse bien ? Evidemment, mais je ne prends même pas la peine de lui répondre, elle connaît déjà la réponse. Je me poste devant elle, les mains dans les poches pour les réchauffer, et je m’amuse à lui faire deviner quel jour on est. Lorsqu’elle devine du premier coup, je hausse un sourcil, surpris. Elle a étudié par cœur mon dossier, ce n’est pas possible autrement.

« Bingo ! » je réponds d’un air enjoué. « Un point pour vous. » Elle ajoute qu’elle ne s’en réjouit pas et ça me fait lever les yeux au ciel. Elle n’est pas vraiment psy, c’est tout simplement impossible. Elle a dû avoir son diplôme dans un Kinder Surprise avec un comportement pareil… « Attention, mademoiselle Maddox, vous n’aurez pas de gâteau ce soir… ce serait dommage, pas vrai ? », je réponds ironiquement, agacé. La plupart des gens que j’ai pu rencontrer dans ma vie me haïssent, je le sais bien et j’assume pleinement. Mais au moins,  avec eux, je sais pourquoi c’est le cas. Elle, je n’en ai pas la moindre idée et ça m’énerve plus que permis.

Ce que ça fait de fêter son anniversaire enfermé ici ? Rien du tout. Je ne suis pas plus entouré qu’en dehors de cet hôpital, je ne reçois pas plus de cadeaux, je ne souffle toujours aucune bougie. Mais ça, c’est une réponse qui plairait beaucoup trop à Calypso. Elle veut me voir souffrir pour une raison que j’ignore, mais je ne compte pas lui accorder ce plaisir, alors je réponds dans un sourire provocateur : « C’est mieux qu’en prison. Ici, au moins, les gens ne me jugent pas pour ce que j’ai pu faire. Y’a des tonnes de criminels ici, mais on ne le sait pas, parce qu’ils sont tous protégés par cette étiquette qui leur colle à la peau. ‘Fou’. Ca justifie tout. » Mon regard se fait plus sombre et je fais un pas vers Calypso, le visage fermé. L’adrénaline monte, la haine aussi et cette envie d’étrangler quelqu’un parce que ça fait trop longtemps réapparaît. « Personne ne me juge… sauf vous. » Avec force, je l’agrippe au niveau du cou et poursuis, le visage trop près du sien : « Vous allez me dire une bonne fois pour toute pourquoi vous me détestez autant. » Mes paroles sont sifflantes, sans pitié. « Vous prenez un malin plaisir à me voir souffrir, à me faire souffrir même, mais j’en ai assez de vos conneries. Je veux savoir. »


Made by Neon Demon


Dernière édition par Edward Dawkins le Sam 7 Oct - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 568
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
CRÉDITS : jeune padawan♡
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : elle a perdu son fiancé, lâchement assassiné par un fou furieux
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: Mind Games - Calypso & Edward   Dim 17 Sep - 22:52


mind games

Edward & Calypso - i hate you.

Cela m’amusait profondément de voir Edward tenter encore et encore de jouer avec moi. J’étais réceptive, mais surement pas de la façon dont il souhaitait. Ca n’était certainement pas parce que c’était son anniversaire que j’allais me montrer plus douce. Au contraire, je voulais le démoraliser un maximum, bien que cela me paraisse difficile. Edward, il avait toujours cet air joueur au visage, ce sourire en coin. La colère aussi, il connaissait de temps en temps. Rien d’autre. Je n’avais jamais vu un Edward Dawkins déprimé dans mon bureau. Un véritable psychopathe dénoué de tout sentiment humain, voilà ce qu’il était.

Il était ironique, agacé et je ne pouvais m’empêcher de sourire. Pas de gâteau ce soir ? Oh mais quelle tristesse dites moi… « J’ai un appétit d’oiseau Edward. Ce n’est pas grave. » Il devait sans doute se demander pourquoi un tel acharnement. A vrai dire, j’étais désagréable avec chaque patient meurtrier ou ayant commis quelque chose que je jugeais de trop moralement incorrect. Mais Edward dépassait tous les records en ayant pris la vie de mon fiancé. Je ne savais pas vraiment si j’allais lui révéler un jour. Etait-ce une bonne idée ? Est ce que cela n’anéantirait pas mes chances de me venger de lui ? Edward était malin. En découvrant mes faiblesses, il saurait rapidement rebondir et reprendre le dessus sur notre relation hargneuse et compliquée.

L’entendre dire qu’il préférait fêter son anniversaire ici plutôt qu’en prison me foutait en rogne. Je tachais de rester calme et de ne rien laisser paraitre, l’écoutant attentivement. Je ne pu néanmoins m’empêcher de commenter. « Tu n’es pas fou Edward. Tu as conscience de ce que tu fais. Tu n’éprouves juste aucun remord. Peut-être que beaucoup ne le savent pas, mais moi je le sais. » Il fit un pas vers moi et malgré mon envie de reculer je ne fis rien. Pas question qu’il se mette en tête que j’ai peur de lui. Ca n’était pas le cas. Cette nuit, il serait enfermé dans une chambre à porte quasiment blindée alors que moi, je serais encore libre de mes mouvements. Mais je sentais comme le vent tourner… Brusquement, sa main se mit à me serrer au niveau du cou. Par réflexe, je posais mes mains sur les siennes pour tenter de me libérer : il était bien trop fort. Et personne aux alentours. Il allait falloir la jouer finement si je voulais m’en sortir vivante. Je ne savais que trop bien de ce dont il était capable. Ca m’apprendra à jouer à la psy cynique. Après bien des hésitations, je pris tout de même la parole. Avais-je le choix de toute façon ? « Et si je te disais que la première fois que l’on s’est rencontré, ça n’était pas dans cet hôpital ? » La panique me gagnait, il m’était difficile de bien respirer avec sa main ferme autour de moi. « New York, quelques années en arrière. Réfléchis. » Lançais-je, priant intérieurement pour qu’il me lâche. Il avait gagné cette fois. Mais ça n’était qu’une bataille, pas la guerre.


ACIDBRAIN

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.
it's always me alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mind Games - Calypso & Edward   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mind Games - Calypso & Edward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maelstrom Games
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Mon Games Day...
» 01. Losing your mind
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Grass Is Green :: The Park-