AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 I'll tell you my sins and you can sharpen your knife ♖ feat Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 1478
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Whiskey Lullaby; Uddi (gif profil)
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4928
They think I m insane, they think my lover is strange but I don t have to fucking tell them anything
SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: I'll tell you my sins and you can sharpen your knife ♖ feat Jayden   Ven 14 Juil - 23:57

I'll tell you my sins and you can sharpen your knife
Jayden ft. Nirina


Nirina détestait cette impression de déjà-vu. Celle qui vous embrouille l’esprit au point de ne plus être en mesure de différencier le réel de l’imagination. Ses yeux s’attardaient sur la photo de la patiente, et ses doigts, trituraient de frustration l’un des rebords du cliché déjà bien racorni. Ces yeux à la fois envoûtants et aux teintes indéfinissables qui semblaient se moquer de ceux, ou plutôt de celle, qui l'observait, ces lèvres charnues, ces traits insolents et imperturbables, Nirina les avait déjà connus, elle en était certaine. Cette femme ne faisait pas partie des patientes qu’elle avait croisé dans ses anciennes unités. Mais alors, où diable l’avait-elle déjà vu ? Résignée, elle abandonna sa quête insolvable et préféra relire les grosses lignes du dossier. Nirina était intriguée par le toc dont souffrait cette malade, celui qui l’obligeait à tout compter. Ceci combiné à son incapacité à maîtriser ses impulsions et à sa tendance à la sociopathie, cela devait donner un joli cocktail explosif. Se mâchouillant distraitement les lèvres, ses doigts doigts tournèrent machinalement les pages du dossier jusqu’au cliché de McKillan. Elle se concentra de toutes ses forces, analysa chacune des courbes et traits qui constituaient ce visage qui semblait lui rire au nez devant son incapacité à lever le voile de mystère qui l’entourait. Trop focalisée sur la photo, elle n’entendit pas le garde toquer à la porte, en revanche, ce fût le bruit que fit cette dernière en s’ouvrant, qui la sortit de ses pensées, la faisant relever le bout du nez. Et lorsque le garde laissa entrer la patiente dans son bureau, pour Nirina, se fut comme subir un douche froide. Une douche remplie de petits poignards qui lui transperçaient le corps, de la tête jusqu’aux orteils. Il avait suffi qu’elle la voit en vraie pour qu’enfin, son esprit avait finalement réussi à reconstituer les pièces du puzzle, à se souvenir où elle avait déjà croisée cette femme. Pour son plus grand malheur.

C’était arrivé il y a plusieurs années, mais Nirina s’en souvenait comme si c’était hier. Si certains étaient capable d’oublier des moments regrettables, pour la jeune blonde, il était en revanche impossible d’effacer de sa mémoire les erreurs qu’elle avait commise. Et Jayden McKillan faisait partie des plus grosses erreurs de sa vie. Elle n’avait que 24 ans à l’époque, elle avait profité de ses vacances d’été pour parcourir la côte est des Etats-Unis en compagnie de son amie Emma. Naïve et insouciante, elle n’avait fait qu’écouter les conseils de cette dernière. Vas-y, n’aies pas peur qu’elle disait. Ça te fera du bien, tu seras détendue comme il faut avant de passer tes examens qu’elle surenchérissait. Et Nirina avait été assez stupide pour l’écouter, elle était allée voir cette dealeuse dont son amie vantait les mérites et qui s’était, par la même occasion, chargée d’organiser la rencontre. Elle ne s’était alors même pas demandé pourquoi son amie comptait une dealeuse parmi ses connaissances. Trop anxieuse à l’idée de rater ses examens pour décrocher sa dernière année de licence en psychologie, elle avait accepté de suivre son amie jusqu’à ce quartier mal-famé, le même genre que l’on montrait dans les documentaires à sensations sur la violence dans les banlieues. Emma l’avait accompagné jusqu’au perron d’une maison qui lui avait donné la chaire de poule et Nirina était entrée, seule. La “rencontre” avait probablement dû durer moins d’une minute, juste le temps pour elle de donner la liasse de billets de dollars, d’empocher l’herbe et de repartir sans demander son reste.

Et maintenant elle se retrouvait face à elle. Combien de temps s’était écoulé entre le moment où McKillan était rentrée dans la pièce et où Nirina s’était perdue dans ses souvenirs ? Elle n’en avait pas la moindre idée, tout ce qu’elle avait en tête pour l’instant, c’est que si cette femme parlait, Nirina serait dans un sacré pétrin. Plus que son poste à l’hôpital, il en allait carrément de sa réputation. Car elle savait que son père et le directeur étaient en contact très étroits, et si l’information fuitait dans l’hôpital, elle arriverait indubitablement jusqu’aux oreilles du directeur. Et par conséquent de son père. Et ça, c’était absolument hors de question pour Nirina, elle avait encore une chance de s’en sortir. Car si elle se souvenait de McKillan, l’inverse n’était pas forcément de mise. Cette patiente ne pouvait tout de même pas se souvenir de toutes les têtes qui étaient venues lui acheter de l’herbe ? Alors elle s’arbora de son plus joli sourire, bien décidée à la jouer le plus finement possible.
“Entrez miss je vous en prie, tenez, asseyez-vous.” l’invita-t-elle tout en désignant la chaise en face de son bureau.
“Comment allez-vous ? J’espère que votre arrivée à Ostrov s’est faite sans soucis.” continua-t-elle d’une voix douce mais légèrement tendue. “Je suis là pour vous aider, je suis sûr que nous allons bien nous entendre vous et moi.”
Faite qu’elle ne me reconnaisse pas, pitié faite qu’elle ne me reconnaisse pas…
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
 

I'll tell you my sins and you can sharpen your knife ♖ feat Jayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Travis Fimmel ☯ I'll tell you my sins so you can sharpen your knife
» néron - i'll tell you my sins so you can sharpen your knife.
» 05. Black Sins and White Vertus...
» I write sins not tragedies [Panic! At the disco]
» Des dessins (sins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: psychiatrists's offices-