AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 (élizabeth) Le guide de survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 32
MIROIR : elle fanning
IDENTITÉ : oxygène.
CRÉDITS : Merenwen
A DÉBARQUÉ LE : 12/06/2017
FORCE : 179
SITUATION : seule
EST ÂGÉ DE : vingt années
avatar
Alice Morrow

MessageSujet: (élizabeth) Le guide de survie   Mar 11 Juil - 21:02


le guide de survie

 
L'heure du repas avait sonné et j'avais une faim de loup. Si il y avait bien une chose qui n'était pas si mal ici c'était la nourriture, même si tout le monde ne partageait pas cet avis. Enfin, je me dépêchais de me rendre à la cafétéria histoire d'éviter qu'on me rappel une énième fois qu'il fallait que je respecte les horaires si je ne voulais pas être punie. La menace, toujours la menace. C'était fatiguant à la fin. Puis je n'étais pas une enfant !

À mon arrivée la salle était déjà presque pleine. Objectivement je n'avais pas trainé ce qui voulait sans doute dire que les patients devaient camper devant la salle ou alors que les horaires avaient changé. La première option était la plus probable, ce qui était selon moi inquiétant. Mais passons. Je baissais la tête et pris mon plateau. À cet instant je priais pour que Sixtine ne me remarque pas. Elle était bien du genre à crier mon nom pour que je la rejoigne, ce qui attirerait l'attention sur moi, les membres du personnels se rendraient alors compte que je n'étais pas tout à fait à l'heure, ce qui les pousseraient éventuellement à me priver de repas, ce qui reviendrait à me priver d'une des seule chose positive de ce trou à rats. Bref le scénario catastrophe. Je m’installai donc à la première place libre avant de relever la tête.

« Salut, ça ne te déranges pas si je m’installe ici ?  »

J'ignorais complétement la réponse à ma question étant bien trop occupée à psychoter. Ce n'est qu'après un rapide coup d’œil vers les gardiens qui ne semblaient n'avoir rien remarqué je me détendis. Avec du recul j'avais stressé pour rien, mais bon maintenant que j'étais installée ça ne servait à rien que je cherche mon amie pour la rejoindre. Je pris donc une bouchée avant de m’intéresser à la fille assise en face de moi. Sa tête ne me disait rien. Certes je ne pouvais pas dire que j'avais parlé à tous les patients d'Ostrov, mais je les voyais quand même tous les jours depuis huit mois. Or cette fille j'étais sûre de ne l'avoir jamais vu. Après réflexion j'avais entendu la semaine dernière à l'infirmerie qu'une gamine venait d'être internée. C'est vrai qu'elle n'avait pas l'air plus vieille que moi.

« Oh tu es la nouvelle c'est ça ? »

Mais quelle idiote ! Il valait peut-être mieux que je sois sous l'emprise des médicaments toute la journée pour m'éviter de dire des conneries comme ça. C'est Sixt' qui est douée pour accueillir les gens pas moi. À l'avenir je me contenterai d'un sourire amical derrière l'épaule de mon amie.

 
roller coaster
 
Revenir en haut Aller en bas
http://mondeandmagiev5.forumactif.org/forum
PILULES AVALÉES : 7
MIROIR : Lauren Mccrostie
IDENTITÉ : Eliz.ok
A DÉBARQUÉ LE : 08/07/2017
FORCE : 50
http://2.bp.blogspot.com/-hh_vzc4p64o/T9CBsvn-meI/AAAAAAAAJHM/m_BG42utVIA/s1600/tumblr_m1eew3nY7s1rs7550o3_500.gif
SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 18ans
avatar
Elizabeth K. Rosenberg

MessageSujet: Re: (élizabeth) Le guide de survie   Jeu 13 Juil - 12:03

Le guide de survie


Bienvenue en enfer




-Encore une de plus, décidemment.

Et oui. C'était une autre journée qui débutait. Une autre journée dans ce bâtiment. Que veulent-ils de moi, au juste? Comptent-ils me garder enfermée encore longtemps? Si cela continue...Je pourrais perdre la raison. Ca n'arrangerai pas vraiment mon cas.
Je ne bougeais pas. Allongée sur le sol de ma chambre, je restais plantée, à fixer le plafond, à me perdre dans se blanc sale. Sans un mot. Qui a besoin de la parole? Qui a besoin de liens sociaux? Surtout ici...Les patients sont dangereux, les gardiens sont méchants et les médecins...Je n'ai jamais fait confiance à la science. La science n'est pas logique. Des médicaments? Non merci! Je suis qui je suis, je ne veux pas appartenir à cette conformité de personnes aux caractères similaires et inintéressants.

J'avais envie de chantonner, mais non...Je me retenais. Pourquoi? Je l'ignore. Tout est si triste ici qu'il me passe l'envie même de danser.
Et le temps passe, passe, passe...plus ou moins lentement en réalité.
Lassée et blasée, je me décidais alors à aller manger. De toutes façons, je ne compte pas mourir de faim. Ce serait vraiment ridicule. J'arrivai dans la cafétéria et pris place à un bout de table vide. Vide, sans personne. Je mangeais mécaniquement ce qu'il y avait dans mon plateau. De temps en temps, je regardais à droite ou à gauche, observant les fous qui m'entouraient. En deux semaines, je n'avais adressé la parole à aucun d'entre eux. Le seul mot que j'ai pu dire était "pardon" à un malade qui bloquait mon chemin.

-Salut, ça ne te déranges pas si je m’installe ici ?

Je levai immédiatement la tête et fixai la personne qui était en face de moi. Elle...? Pardon? Elle voudrait? Oh non...Ce que je voulais éviter à tout prix était en train d'arriver; un petit papillon sociable avait envie de taper la causette.
*Va plutôt te faire torturer par quelqu'un d'autre, pauvre sotte* pensais-je du tac au tac. Mais je ne répondit rien à la blonde qui s'assit malgré tout. Prions pour qu'elle ne pose pas de questions...

-Oh tu es la nouvelle c'est ça ?


Je me retins de pouffer. Sérieusement? Ils sont aussi mauvais que ça pour discuter, les "populaires"? Je n'en savais rien...On a sans doute dû parler de moi dans les couloirs et cette commère aurait tout entendu. Mais j'ignorais complètement si j'était ou non CETTE petite nouvelle.

-Ecoute, si je suis seule à une table, c'est pour éviter de parler à qui que se soit, toi compris. Tu n'a pas l'air douée pour la conversation, je le suis encore moins, OK ?


Misère...ce n'était ni malin, ni diplomatique de ma part. De plus, j'ai réussi à implanter un bon malaise entre nous deux. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit...

-Pardonne-moi, je n'ai pas l'habitude de discuter avec des gens. C'est vrai que je suis arrivée il y a peu...Pourquoi?

Et finalement, j'ouvris une conversation en faisant bien attention à chaque mot que je pouvais prononcer, prenant sur moi pour éviter un nouveau silence gênant.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
 

(élizabeth) Le guide de survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guide de survie en territoire zombie [Règles]
» Le petit guide de survie d'Enzo P. Hisachi
» Petit guide de survie à l'usage des habitants de l'hôtel de Bourgogne
» Guide de survie en bibliothèque hostile [Enri ?]
» Guide de survie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The Cafeteria-