AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Martha Easley -> Je suis deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 37
MIROIR : Emma Roberts
IDENTITÉ : TheSteh
CRÉDITS : BONNIE
A DÉBARQUÉ LE : 28/06/2017
FORCE : 163
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : Vingt-cinq
avatar
Martha Easley

MessageSujet: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 3:42


Martha Easley
Quand on est seul, on est souvent moins nombreux

identité : Martha Easley surnom : Ley, Easy date et lieu de naissance : Je suis née le treize février dans une petite localité de l’Idaho âge : J’ai vingt-cinq ans, mais ça me semble déjà une éternité nationalité et origines : Je suis américaine situation maritale : Je suis célibataire, mais j’ai déjà eu un amoureux orientation sexuelle : Je crois bien être hétérosexuelle, mais je n’y pense tellement pas occupation : Je suis une patiente. C’est comme ça qu’ils m’appellent ancienneté à ostrov island : Quelques semaines déjà, peut-être onze ou douze, j’ai perdu le compte maladie(s) : Schizophrène avatar : Emma Roberts groupe choisi : Lycoris Sanguinea, mais je ne me considère pas du tout dangereuse. Je sais pourquoi je suis ici, je sais que ce que j’ai fait était mal, mais je l’ai fait parce que je devais le faire principaux traits de caractère : On dit de moi que je suis peu bavarde, peut-être même un peu moins que ça. Si certains ont tendance à croire que je suis une psychopathe, ce n’est pas le cas. À moins que n’avoir aucun remord pour ses crimes, même en sachant que c’était mal, soit de la psychopathie. Je suis relativement conformiste, de sorte que je ne vais jamais à l’encontre des consignes. Je sais, il ne faut jamais dire jamais et blablabla… Si je n’ai aucun remord, j’ai parfois une certaine nostalgie du passé, et il m’arrive à plusieurs occasions de ne pas faire la distinction entre le passé et le présent. En d’autres mots, il m’arrive de confondre des éléments du passé avec ceux du présent. Comme par exemple considérer que mon fils est toujours vivant. Je demeure néanmoins naïve, moi qui croit sans arrêt que je sortirai rapidement, que je retrouverai ma liberté. Confiance absolue envers les médecins, ne sont-ils pas là pour m’aider à sortir d’ici? Bien sûr que ce que j’ai fait était mal, mais après tout, ce n’est pas ma faute. C’est la Sienne. Il faut dire que je suis plutôt optimiste, même si celle-ci est bien souvent vaine. Je suis plutôt une personne calme, on ne me remarque que très rarement puisque je suis introvertie. Je n’ai jamais eu honte de mon crime, que je ne considère d’ailleurs pas comme tel.
i'm not mad, my reality is just different from yours...
2015, vingt-trois ans
Les barreaux sont froids, à l’image du sol qui rappelle l’incontestable manque d’humanité de la pièce. Je ne dis pas que ce n’est pas normal, je ne peux quand même pas m’attendre au luxe dans une cellule de tribunal. Le strict minimum, et encore, je suis généreuse. Assise sur un lit métallique, sans matelas ni oreiller, je fixe la petite toilette stylisée avec le lit. Adossé à un mur de grandes briques grises, sans fenêtre, sans contact avec la vie, les couleurs, l’espoir. Je soupire, l’air déconfit. Aujourd’hui, c’est la fin. La fin d’une longue saga qui aura fait couler beaucoup d’encre dans le monde entier. Je suis une vedette, paraît-il, mais je ne signerai jamais aucun autographe. Je ne suis pas ce genre de vedette. Je dégoûte les gens, leurs commentaires sont violents. Je ne les reçois pas directement, mais de ce qu’on m’en dit, parfois, c’est terrible. Ils ne comprennent pas. Ils ne comprendront jamais. Cette nécessité d’agir, d’effectuer de sales besognes pour s’assurer un monde meilleur, un avenir sans répétition des pires erreurs de notre Histoire. Celles qui font mal, celles qui traumatisent une génération, celles qui hypothèquent la destinée des jeunesses futures. Je ne regrette pas ce que j’ai fait. On me l’a demandé, j’ai obtempéré. Pour le bien de l’Humanité. Qu’on ne saisisse pas la subtilité de mon acte m’est égal. Un jour, je serai libre et toute cette histoire sera derrière moi. Je ne peux croire qu’ils vont errer dans l’injustice jusqu’à la fin des temps.

«Easley, c’est votre tour.»

Le gardien fait signe à une femme qu’elle peut déverrouiller la porte de ma cellule. Le juge est donc prêt à rendre sa sentence. Ou plutôt, la mienne. Il y a quelques semaines, j’ai été retenue coupable de ce qu’ils appellent des meurtres. La justice américaine ne prend que très rarement en considération des facteurs atténuants dans ses accusations. Pour eux, enlever la vie d’un individu, c’est un meurtre. Peu importe si ce départ précipité est une bonne chose pour la société entière. Un meurtre est un meurtre et c’est tout. J’ai échappé à la peine de mort, mon état psychologique ne le permettant pas. C’est du moins ce que prétend mon avocat. Car je suis schizophrène. Lorsque mon procès préliminaire a débuté, un psychiatre en est venu à cette conclusion. Ce fut un choc, bien sûr. Si jeune, un tel diagnostic est terrible. Une réelle claque au visage. La Terre cesse de tourner, les oiseaux cessent de chanter, les fleurs cessent de fleurir. Plus rien ne va, tout s’arrête. Tout s’écroule. Et c’est dans ce genre de moments qu’on réalise que c’était ça. Ce qui nous avait poussés à commettre des choses terribles, c’était ça. Ce n’est pas nos actes qui effraient le plus, c’est la prise de conscience. Celle qui enlève tout remord. Parce qu’au final, maladie ou non, nous avons fait ce qu’il fallait. La maladie n’était qu’un moyen comme un autre.

Menottée, j’entre dans la salle du tribunal. La salle est bondée, les visages ne manquent pas de me dévisager. Je reconnais plusieurs visages, dont Christina, Gloria et Kathleen. Trois mamans fantastiques, trois femmes extraordinaires. Je leur offre un sourire, mais elles demeurent de marbre. Je ne comprends pas très bien pourquoi elles agissent ainsi, cette intransigeance dans leur regard me chagrine quelque peu. Je prends place aux côtés de mon avocat qui me salue brièvement, puis après les protocoles exécutés, le juge s’assoit et pose ses lunettes sur le bout de son nez. Il m’observe quelques fractions de seconde, puis retourne à une pile de feuilles. Son jugement, sans doute.


«Martha Elisabeth Easley, vous avez été déclaré coupable de vingt-quatre chefs d’accusation par ce tribunal dont six de meurtres et six de profanation de cadavres. Vous êtes ici aujourd’hui pour recevoir votre sentence relative à ces avis de culpabilité. Hochez de la tête si vous comprenez et acceptez la situation.»

Je hoche de la tête, je comprends très bien pourquoi je suis ici. S’en suit une longue et ennuyante narration du juge, peut-être dans la soixantaine, cheveux gris et yeux perçants, sur les conclusions qu’il a tirées du procès qui a eu lieu il y a déjà plusieurs semaines. Il survole mon parcours, se permettant à quelques occasions de me lancer quelques pointes désagréables, puis il met l’accent sur les conclusions psychiatriques du psychiatre qui m’a analysée. Il souligne le courage des familles présentes et leur souhaite de trouver la sérénité. Puis il se tourne vers moi. Il m’adresse quelques mots, affirmant qu’il est de son devoir de m’exclure de la société tout en ne négligeant pas les soins qui me sont dus. Puis il prononce ces mots qui détruisent la racine de tout espoir : condamnée à l’incarcération à perpétuité dans un établissement de soins hospitaliers et psychiatriques. Je m’écroule, tout devient soudainement sombre. Très sombre. J’essaie d’ouvrir les yeux, je hurle que je ne vois plus rien, et pourtant, mes yeux sont ouverts. Je ressens un pincement aux bras, mes pieds qui raclent le sol à la recherche d’une prise quelconque. Les gardiens me sortent de la pièce. Je ne proteste pas. Je m’abandonne. Je m’abandonne à cette réalité qui est mienne : le mal a gagné. Le mal gagne toujours.


2013, vingt-et-un ans
«Oui, moi aussi, Kathleen. Ne t’en fais pas, elle ne fera pas sa crise longtemps parce que j’ai du chooocooooolaaaat!»

La petite gamine m’observe. Treize mois, tout au plus, mais elle sait très bien ce qu’est du chocolat. Elle ne tient plus en place et son petit caractère agressif disparait petit à petit. Sa mère Kathleeen, satisfaite, m’enlace puis quitte pour le travail non sans bombarder la prunelle de ses yeux de bisous. C’est mon quotidien depuis déjà plusieurs mois. Moi-même mère d’un petit garçon de neuf mois, Darren, je gère une petite garderie familiale pour aider les jeunes mamans du quartier. À ma charge, cinq petites bouilles dont le plus âgé n’a à peine que trois ans. Cinq petites bouilles et Darren. Six raisons de devenir folle, mais ces enfants, je les aime plus que tout. Dans le sous-sol de mes parents, une aire de jeux spécialement aménagée. Parfois, mon père descend pour m’aider. Lui aussi adore les enfants. Une cinquantaine d’années, mais toujours débordant d’énergie. La porte se referme devant moi, je me tourne vers les enfants qui sont en train de jouer avec des blocs en bois. Dans un coin, seule, la petite Katia. Elle semble triste, et pendant que je me dirige vers elle pour lui demander ce qui ne va pas, mon père entre dans la pièce pour me demander si j’ai besoin de quelque chose à l’épicerie. Je lui indique que non, puis poursuis ma route vers la gamine. Mon père remonte jusqu’au rez-de-chaussée.

«Tue-la.» Je me retourne, instinctivement, comme si la pièce était en feu. Les gamins s’amusent toujours avec leurs blocs. Mon père est remonté, peut-être en route vers l’épicerie. Et il y a moi. «Elle est de ceux-là. Tue-la avant qu’il soit trop tard. Tue-les tous, Ley, tue-les tous.» Il n’y a personne. Je regarde à droite, à gauche, affolée, essayant de me faire croire à autre chose. Je sais bien qui c’est. Ce sait bien ce qu’il veut. Il a la raison absolue. C’est la Garde. Une ligue de l’au-delà qui cherche à apaiser la planète des dictateurs de demain. Des plus grands criminels en devenir. Plusieurs fois, la Garde m’a prévenue. Elle prédit des morts, les accusant d’être ceux qui causeront la fin de l’Humanité. Et quelques semaines après sa prédiction, la personne visée meurt. Parce que c’est sa Destinée. Parce que la Garde a toujours raison. Voilà déjà plusieurs mois qu’elle essaie de m’ouvrir les yeux. Qu’elle cherche à me faire comprendre ce qu’aucun autre être humain ne peut comprendre. Parce que je suis l’Élue. Celle qui a été choisie pour maintenir l’Humanité. Un rôle difficile qui demande obéissance. Un rôle qui me sera retiré si je ne me montre pas à la hauteur. La sueur perle sur mon visage, j’ai l’impression qu’il fait quatre-vingts degrés Celsius dans la pièce. Comme si le feu est en train de prendre racine. Le feu de l’Enfer. Des damnés. Je ne suis pas damnée, je ne le serai jamais. «OUI! D’ACCORD! OUI! ÉTEIGNEZ LE FEU! ÉTEIGNEZ LE FEU!» Je hurle, les enfants m’observent. Ils ne comprennent pas. Ils pensent qu’il s’agit d’un jeu. Que le sol est en feu et qu’ils ne doivent pas y mettre les pieds. Pendant qu’ils cherchent abri sur des chaises, la table, des jouets, je tourne sur moi-même. Vrille humaine, vrille de la damnation. Je cours vers les escaliers, j’y monte. Je me dirige au pas de course vers la cuisine et je mets en marche le four. Je descends, perdue, désorientée, mais à la fois dirigée. «La blonde. Commence par la blonde.» Je m’exécute. Je dois le faire. Elle nous tuera tous si je ne le fais pas. Elle détruira le Monde. Je m’approche de la petite Jessica, lui tends la main et l’invite. Je l’invite au rez-de-chaussée, pour préparer une surprise aux autres. Elle me suit. La confiance, vous savez.

Au rez-de-chaussée, j’ouvre la porte du four. Sur le comptoir de la cuisine, un ruban adhésif résistant. Mon père l’a sans doute placé à cet endroit pour solidifier quelconque chose. «Vite. Tout de suite.» Tout se bouscule dans ma tête, mes idées deviennent de moins en moins précises. «Qu’est-ce que tu attends?» J’attrape le ruban adhésif, empoigne la petite fille puis lui bâillonne la bouche. Puis les mains. Puis les pieds. Elle est toute petite, toute frêle. Je la prends, elle se débat si fort. Je l’insère dans le four, puis referme la porte. Je l’entends hurler, faire de drôles de bruits. Elle bouge beaucoup, je dois m’appuyer sur la porte du four pour ne pas qu’elle s’ouvre. J’attends. Une minute, deux minutes. Elle bouge beaucoup, elle souffre. Puis elle s’éteint. Plus rien. Ni bruit, ni geste. Je prends machinalement les mitaines de four, sort le corps puis vais la déposer dans le bain. «La deuxième, maintenant. Vite, l’heure est grave.» Petit sourire en coin, satisfaite, je dépose mes mitaines de four sur le comptoir. L’odeur est insupportable, mais la destruction de la Terre le sera encore plus. Je me dirige vers les escaliers. Il en reste cinq.


Aujourd’hui, vingt-cinq ans
Assise sur un banc, j’observe les patients, silencieuse, réfléchissant au néant. Voilà déjà quelques semaines que je suis dans cet Institut. Il y a peut-être deux ou trois mois, alors que j’étais dans l’Idaho, des médecins sont venus me chercher. Ils disaient s’intéresser à moi. Ils disaient avoir le paradis à me présenter. «Le paradis, qu’est-ce que tu attends?» Ici, tout est contraire au paradis. Peut-être ai-je mal exécuté ma mission? Peut-être aurais-je dû m’exécuter plus rapidement. Ce jour-là, mon père est entré dans la maison. L’odeur qui y flottait était insoutenable. Perçant les narines, perçant la beauté des couleurs les plus flamboyantes. Mon père ignorait ce qui se passait, les deux mains devant la bouche et le nez, essayant de déceler d’où venait cette odeur particulièrement forte et excessive. J’étais assise à la table, le regard vide, mais le sourire aux lèvres. J’avais enfin réussi. «C’est plus qu’une victoire, Ley, tu as excellé!» N’ayant pas de réponse de ma part, mon père pensa au pire, mais jamais à ce pire en particulier. Il parcourra rapidement les pièces à la recherche d’indices. «PUTAIN! QU’EST-CE QUE… LEY! LEY! LEY!» Je le revois dans ma tête. Il courrait en ma direction comme une poule qui venait de se faire couper la tête. Il s’arrête à quelques centimètres de moi, continuant de hurler des mots que je ne me rappelle plus. Je m’étais tourné la tête dans sa direction, le sourire toujours accroché, toujours bien ancré. Puis il avait compris. Quelques minutes plus tard, la police arrivait. Et aujourd’hui, me voilà dans l’antre du paradis. Quel paradis, oui.

TheSteh
prénom : Stéphane âge : Vingt-cinq révolutions terrestres type de personnage : inventé d'où connais-tu le forum ? Publicité Bazzart comment le trouves-tu ? Le concept est génial, je ne pouvais pas passer à côté as-tu lu le règlement ? Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises, même si ouais, je l’ai lu autre chose à dire ? J’ai déjà utilisé tous les smileys d’un forum en MP. Ah oui, puis la dernière fois que j’ai crié au loup, je n’ai reçu aucune réponse. ET J'AIME CE CONCEPT!


Code:
<t>emma roberts »</t> <ps>martha easley </ps>




Crédit du vava dans la fiche : maimihina.
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 274
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
FORCE : 1323
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Jeremy Accalon

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 8:02

Bienvenue parmi nous ^_^
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1215
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 3605

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 8:31

Bienvenue !!! Emma Roberts !

J'ai dévoré ton histoire, j'adore!
Ta fiche est terminée?

_________________
★ I keep dragging around what's bringing me down ★
Did you lose what won't return? Did you love but never learn? Did it hurt so much you thought it was the end? Did you break but never mend? Lose your heart but don't know when. The fire's out but still it burns. And no one cares, there's no one there.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PILULES AVALÉES : 291
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016
FORCE : 940

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar
Edward Dawkins

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 10:45

Cette histoire, ton style, ton perso
Bienvenueeeee par ici, toi j'espère que tu vas rester trèèès longtemps parce que je suis vraiment fan
Réserve-moi un lien hein
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 171
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : (c)jeunepadawan
A DÉBARQUÉ LE : 23/01/2017
FORCE : 674
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
A. Niamh O'Callaghan

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 10:47

    Bienvenuuuuuuuuuuuuue Emma
    Wouah quelle histoire, j'adore, c'est hyper bien écrit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 476
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015
FORCE : 1418

SITUATION : elle a perdu son fiancé, lâchement assassiné par un fou furieux
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Calypso Maddox

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 11:47

Bienvenue parmi nous

_________________
she exists as in dreams. she has no sense of reality. she gets nervous because people are always interrupting her daydreams.
IT'S ALWAYS ME ALONE.
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 100
MIROIR : Finn Wittrock
IDENTITÉ : Dragon
CRÉDITS : ©ironshy ♡ ©Solosland
A DÉBARQUÉ LE : 30/05/2017
FORCE : 389

SITUATION : Veuf et divorcé à plusieurs reprises
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
Loulou De Colombel

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 14:53

TROP GÉNIAL

Emma Roberts, la fiche, le personnage, je meurs
T'AS LA CLASSE POULETTE

Bienvenue !
(#team vava AHS )


Dernière édition par Loulou De Colombel le Mer 28 Juin - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1355
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/ jeune padawan signature/anaëlle (@prd) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 3995

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 14:54

J'adore ton histoire et ta façon d'écrire omg
Bienvenue parmi nous

_________________

GIVE ME LOVE

Give a little time to me to burn this out, We'll play hide and seek to turn this around, All I want is the taste that your lips allow. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 37
MIROIR : Emma Roberts
IDENTITÉ : TheSteh
CRÉDITS : BONNIE
A DÉBARQUÉ LE : 28/06/2017
FORCE : 163
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : Vingt-cinq
avatar
Martha Easley

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 16:18

Han! Quel accueil. On vous aime déjà! Bon, la Guide finira par me demander de vous faire du mal, mais pour le moment, elle vous aime!

@lexie : Elle est terminée, mais je préfère attendre une journée de plus avant de confirmer. C'est que je ne serai pas disponible avant jeudi *.*

@edward : Moi, te réserver quelque chose? T'as pas ce qui faut :p

Diable vous êtes cool ici!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 1059
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Blue Walrus
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 3599

SITUATION : Fuck this shit I'm out
EST ÂGÉ DE : 53 ans
avatar
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 16:28

Je pense que je vais garder mon chocolat hey

Sinon bienvenue à toi hein, c'est une jolie perle que nous avons là

_________________

DO NOT GO GENTLE INTO THAT GOOD NIGHT
Old age should burn and rave at close of day ; Rage, rage against the dying of the light. Though wise men at their end know dark is right, Because their words had forked no lightning they  --5 goddamn states- Pacify him
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 291
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016
FORCE : 940

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar
Edward Dawkins

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 17:03

Martha Easley a écrit:
@edward : Moi, te réserver quelque chose? T'as pas ce qui faut :p

Comment ça j'ai pas ce qui faut ? Fais gaffe parce que je vais pas rester cool longtemps
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 83
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 327
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 19:22

Waaaaouuuuu !! Emma Roberts, un grand bienvenue  in love

Ton perso est génial, ta fiche je l'ai dévoré, ton écriture est juste parfaite et surtout EMMA ROBERTS QUOI !!!!!

Il nous faut un lien, réunir Emma Roberts et Evan Peters

Tu me plais déjà !
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 37
MIROIR : Emma Roberts
IDENTITÉ : TheSteh
CRÉDITS : BONNIE
A DÉBARQUÉ LE : 28/06/2017
FORCE : 163
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : Vingt-cinq
avatar
Martha Easley

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 19:43

*.* Merci pour votre accueil, c'bon, vous m'avez eu!
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 32
MIROIR : elle fanning
IDENTITÉ : oxygène.
CRÉDITS : Merenwen
A DÉBARQUÉ LE : 12/06/2017
FORCE : 179
SITUATION : seule
EST ÂGÉ DE : vingt années
avatar
Alice Morrow

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mer 28 Juin - 20:23

ma Emma
bienvenue parmi nous !


Dernière édition par Alice Morrow le Sam 1 Juil - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mondeandmagiev5.forumactif.org/forum
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1215
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 3605

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Jeu 29 Juin - 8:08


Félicitations !

Je vais me répéter mais j'ai beaucoup aimé ton histoire! J'ai hâte de voir ce que tu vas nous pondre en RP, maintenant.

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________
★ I keep dragging around what's bringing me down ★
Did you lose what won't return? Did you love but never learn? Did it hurt so much you thought it was the end? Did you break but never mend? Lose your heart but don't know when. The fire's out but still it burns. And no one cares, there's no one there.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PILULES AVALÉES : 1153
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3748

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Sam 1 Juil - 14:44

Bienvenue sur le forum (désolé du retard)
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1281
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Avatar : LilDay
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4276

SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 31 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Lun 3 Juil - 12:26

Je sais, je viens avec 1000 ans de retard, mais je voulais quand même te souhaiter bienvenue officiellement
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 37
MIROIR : Emma Roberts
IDENTITÉ : TheSteh
CRÉDITS : BONNIE
A DÉBARQUÉ LE : 28/06/2017
FORCE : 163
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : Vingt-cinq
avatar
Martha Easley

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   Mar 4 Juil - 4:33

Z'êtes adorables
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Martha Easley -> Je suis deux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Martha Easley -> Je suis deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Amour a deux visages...
» Noob, je suis un noooob!
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-