AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Hurt and hopeless # Annaseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 17:44

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Londres, mai 2007 (monde parallèle)

Ça faisait quatre ans qu'ils avaient emménagé ensemble, mais les illusions étaient parties depuis longtemps. Enfin, presque. Annabeth avait beau se faire passer à tabac régulièrement et subir une violence psychologique quotidienne, elle ne parvenait pas à le quitter. Parce qu'elle était stupide diraient certains, mais la jeune femme répondrait simplement que c'était par amour. Pouvait-on réellement aimé son bourreau ? Pourquoi pas ? Il existait bien le syndrome de Stockholm... Et puis Kurt s'excusait toujours de ses élans de colère et de tout ce qu'il lui faisait. Il était aux petits soins après, promettait de ne jamais refaire ça et lui promettait qu'il aimait. Avant de recommencer... Mais Annabeth l'aimait de toutes ses forces et elle voulait croire à chaque fois qu'il tiendrait sa promesse. Néanmoins, elle faisait maintenant partie des femmes battues et devait faire attention à ne pas laisser ses bleus aux yeux des autres. Elle tentait aussi d'apprendre quels mots elle ne devait jamais utiliser pour ne pas l'énerver, bien qu'elle sache au fond d'elle que quoi qu'elle fasse, ça se terminerait mal. Mais en y croyant de toutes ses forces et en faisant tous les efforts possibles, ça finirait bien par aller un jour, non ?

On était le soir, Annabeth venait de terminer de faire à manger et mettait la table. Pour lui faire plaisir et comme les températures étaient douces, elle avait décidé de mettre une jolie robe de soirée rouge et de relever ses cheveux dans un chignon déstructuré. Elle avait aussi créé une ambiance romantique, tout pour qu'il soit détendu et qu'elle retrouve celui dont elle était amoureuse. Pourtant, quant il ouvrit la porte et s'avança vers elle, Annabeth comprit que ça n'allait pas bien se passé. Il avait clairement un coup dans le nez. « Qu'est-ce que tu regardes comme ça ? » commença-t-il à l'attaquer. « Euh rien rien. Je t'ai fais ton plat préféré. » répondit-elle en détournant le regard, tout son être se raidissant. Il fallait absolument qu'elle embraie sur autre chose pour le détourner de son état paranoïaque. « Arrête de me mentir sale trainée ! Je vois bien ce que tu penses de moi ! » Annabeth se sentit tressaillir. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire pour le calmer ? Toujours sans le regarder, elle décida d'aller chercher le plat dans la cuisine. Mais Kurt l'attrapa par le bras, menaçant. « Tu te crois mieux que moi hein. » Elle secoua négativement la tête. « Bien sûr que non, je veux juste aller chercher le repas. » se risqua-t-elle à expliquer, hésitant toujours à le regarder. Il finit par la lâcher, puis la regarda de loin avant de froncer les sourcils. « Pourquoi t'es habillée comme une pute ? » Une nouvelle fois, Annabeth se sentit nerveuse. Il valait sûrement mieux ignorer cette insulte. Sortant le plat du four, elle l'apporta sur la table, le cœur battant. Mon Dieu ! Elle avait terriblement envie de s'enfuir en courant, mais ses jambes refusaient de bouger. A la place, elle s'assit en face de son compagnon, faisant de son mieux pour cacher ses tremblements. « Qu'est-ce que t'as encore à faire la gueule ? » S'obligeant à respirer et à expirer pour calmer ses tensions intérieures, elle prit la cuillère pour servir le gratin. « Je t'assure, tout va très bien. » Mais c'était plutôt elle qu'Annabeth cherchait à convaincre. Et finalement, l'inévitable arriva. Sous la pression, le geste de son poignet fut trop précipité et le bout de gratin encore brûlant atterri sur les genoux de Kurt. Ce dernier hurla de douleur alors qu'Annabeth s'immobilisait de terreur. Il se dépêcha de faire tomber à terre cette boule irradiante et se leva pour l'attraper par les cheveux. « JE SAIS QUE TU L'AS FAIT EXPRÈS SALE GARCE !!! » Et la première gifle partit. « C'était un accident, je te le jure ! » couina-t-elle en se débattant pour éviter les prochains coups. Sans succès. Kurt finit par la lâcher alors qu'elle s'écrasait sur la table basse. De suite, elle sentit une côte lui faire mal. Elle s'aperçut aussi que son nez s'était mis à saigner. Son instinct de survie lui permis cependant de s'enfuir de la pièce avant qu'il ne l'attrape et elle se planqua dans la salle de bain. Hélas, elle ne pouvait rien faire d'autre que de se réfugier dans ses propres bras. Mais les coups contre la porte était assourdissants et elle décida alors de passer par la fenêtre, bien que cette dernière ne puisse pas s'ouvrir en grand. Annabeth fut cependant tirée en arrière et se pris une autre salve de coups. Elle tenta de se protéger au mieux, mais tout son corps était en souffrance. Rageur et complètement dingue, son compagnon l'abreuvait d'insultes. Commençant à se dire qu'elle allait peut-être mourir, elle rassembla le peu de force qui lui restait pour le pousser violemment en arrière avant d'attraper son portable sur le meuble de la cuisine et de s'enfermer cette fois-ci dans leur chambre. Là, elle composa le numéro de la police et demanda de l'aide. Puis, Annabeth poussa un meuble contre le porte et se laissa tomber contre un mur, ses jambes relevées contre elle et ses mains sur ses oreilles, tandis que des larmes silencieuses coulaient le long de ses joues. Tout son corps lui était tellement douloureux... Finalement, elle aimerait peut-être mourir...

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 18:36

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth

Qui ne connaissait pas les frères Frances ? Le duo qui arrive toujours à mettre de l'ambiance au poste de police! il y a le travail bien fait et la détente, au poste ce soir c'était assez tranquille. Comme d'habitude, on pouvait y retrouver Jason qui avait déclenché une bagarre dans un bar, c'était toujours la même chose, c'était un mauvais perdant au billard, mais pourquoi celui-ci continué de jouer alors qu'il était aussi nulle ? La grande question qui faisait toujours rire pas mal de monde, surtout les Frances. Les jumeaux étaient taquins, pas méchants et allaient parfois parler à des dealers ou des prostitués que ce n'était pas une vie ... Ils offraient des cafés, de l'eau, ils savaient avoir bon coeur, comme ils savaient faire justice. Pour en revenir à cette soirée, tout était calme et Seth était en train de grignoter son crayon, celui-ci plongé dans ses pensées, lorsqu'il senti une tape derrière la tête.

-Alors frangin, t'es devenu un rongeur


-Mais je t'emmerde

Point de vue de Seth :

Oui c'est l'amour entre nous deux, Aaron peut être tellement agaçant, bon d'accord j'admets que je ne suis pas mieux que lui, après tout nous sommes des jumeaux, même si je reste le plus beau, j'assume ce que je dis, je suis sur que de son côté il pense la même chose envers lui même. Ce soir tout était calme au poste, pour une fois, ça faisait du bien, il y avait juste Jason qui réclamé son coup de téléphone, oh celui-là, il allait finir par me rendre dingue. Aaron venait de prendre place à son bureau, terminant des dossiers. De mon côté le travail était bouclé, du moins pour le moment, puisque j'étais de nuit avec mon tendre frangin. Enfin c'est au bout d'une heure que me téléphone sonna, mon frère répondit, et alors que je regardais son visage, je pus voir que quelque chose n'allait vraiment pas, de suite je me relevais avant qu'il ne raccroche le téléphone.

-Une patrouille en urgence, un mari violent avec sa femme


-Thomas, Sophie, Nicolas vous venez avec nous c'est parti allez vite! tu conduis Aaron


On ne prenait jamais ce genre d'intervention à la légère, puis il fallait faire vite, nous étions tous très bien organisés, alors ont se sépara en un groupe de deux, un fourgons et une voiture de police avec trois personnes, je montais à côté de mon frère dans la voiture, celui-ci ayant déjà programmé l'adresse et prenant les devants le fourgons suivant derrière, les sirènes hurlants dans la nuit. Arrivé à l'adresse je sortis en premier, mon frère à la suite, nos trois autres collègues arrivant en renforts. J'étais prêt à sortir ma matraque alors que mon frère frappez à la porte.

-Police ouvrez!

Un homme ivre répondit et de suite je rentrais dans la maison, alors que l'homme commencé déjà à gueuler et à devenir violent. Mon frère retint l'homme avec Thomas et Nicolas alors que Sophie me suivait

-Y a quelqu'un ? Madame répondez c'est la police!


J'aperçus des traces de sang qui menait vers une porte et de suite je frappais doucement à la porte.

-Madame ?

© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Ven 23 Juin - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 19:22

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Désespérée et craignant pour sa vie, Annabeth avait finalement fait appel à la police. Est-ce qu'elle arriverait à temps ? Elle n'en savait rien. Mais elle pouvait faire confiance à ce super meuble qu'elle avait acheté à une brocante et qui était fait en chêne massif. Mais ce bruit de coups de pied et de coups de poing... Elle n'en pouvait plus, sans compter qu'il continuait de l'insulter et de la menacer de l'autre côté de la porte. Kurt était tellement dingue qu'elle s'attendait à tout instant à ce qu'il entre. Et à un moment donné, les nerfs à vif et la tête au bord de l'explosion, Annabeth n'eut pas même plus conscience du temps qui passait. Elle ne savait plus depuis combien de temps elle était là, ni combien de temps elle y resterait encore. Et elle se demandait aussi si elle sortirait de cette pièce dans un sac mortuaire. Quand bien même ça finirait ainsi, quelle importance ? Ce ne serait qu'un drame de plus ou les mauvaises langues l'accuseraient de s'être suicidée en restant avec un homme violent. Fatiguée mais tous ses muscles tendus, Annabeth finit par fermer les yeux et se laissa tomber sur le côté. Avec un peu de chance, si c'était Kurt qui rentrerait en premier, il redeviendrait lui-même ? La jeune femme s'accrocha à cette idée, et commença naïvement à regretter d'avoir appelé la police. Entrant dans un état proche du coma, elle finit par entendre les sirènes de police. Au début, Annabeth resta pourtant immobile, écoutant passivement ce qui se passait de l'autre côté de la porte. Et sa peur s'intensifia aux cris de rage de son compagnon. Il allait la tuer, elle en était persuadée. Avoir téléphoné aux policiers était une trahison pour lui et le prix serait cher. Puis elle entendit une autre voix d'homme, une voix inconnue, l'appeler. « Madame ? » La voix se voulait douce, rassurante, et Annabeth commença alors à se dire que peut-être, sa décision avait été la bonne. Pour autant, elle ne bougea pas. Elle était bien trop effrayée, elle avait bien trop mal et surtout, elle avait bien trop honte. Au bout de cinq minutes pourtant, Annabeth se décida à se lever. De toute façon, elle n'allait pouvoir rester ici indéfiniment et si elle ne le faisait pas d'elle-même, c'était eux qui allaient rentrer. Difficilement et en s'aidant du mur, elle se mit debout, puis botta jusqu'au meuble. « Je... Je suis là... » Sa voix se brisa, à l'image de son âme. Elle fit ensuite l'effort de pousser le meuble mais cela lui pris un peu de temps. C'était l'adrénaline qui lui avait permis de l'utiliser comme barrière. A présent elle était juste lasse et prête à sombrer. Mais elle finit par y arriver, en dépit de tout son corps qui hurlait de douleur. Ce ne fut d'ailleurs qu'à ce moment-là qu'elle s'aperçut qu'elle avait un goût métallique dans la bouche. Ses côtes, son dos, son ventre lui faisaient mal, de même que ses bras et ses jambes. En fait Annabeth était douloureuse de partout. Elle finit tout de même par enfin ouvrir la porte, mais sans oser sortir. A la place, elle se contenta de fermer les yeux et d'apprécier le silence. Puis elle se sentit tomber et ce fut le trou noir. Lorsqu'elle se réveilla, elle était dans une chambre d'hôpital.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 19:52

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth

J'attendis un petit moment derrière la porte, puis finalement j'entendis une petite voix, je fis signe à Sophie de rester auprès de la porte, alors que je me dirigeais vers le reste de l'équipe, l'homme me hurla au visage "alors qu'à dit cette pute ?" et mon poing parti directement dans son visage, lui éclatant l'arcade avant que je ne regarde le autres.

-Désolé refléxe

Mon frère eu un sourire en coin, avant je n'aille au fourgon pour aller chercher la trousse de secours, je ne savais pas encore dans quel état était la femme, mais vue que j'avais trouvé du sang sur le sol, je préférais prendre des précautions. Alors que je rentrais à nouveau dans la maison, l'homme avait maintenant les menottes, il était maintenu par Nicolas et Thomas, ceux-ci l'emmenant au fourgon. Mon frère vint vers moi.

-Il est complètement ivre et violent on l'emmène au poste, tu as trouvais la femme ?


-Oui Sophie est à côté de la pièce ou elle c'est cachée, je viens de prendre une trousse de soin au cas ....

-Seth!!!

Je courus avec Aaron en direction de l'endroit ou se trouvé Sophie qui avait ouvert la porte, on pouvait y trouver une jeune femme brune évanouie et en très mauvais état. De suite je m'accroupis près d'elle alors que mon frère était en train d'appeler une ambulance.

-Le pouls n'est pas stable, je reste ici avec Sophie, je te laisse emmener cet ordure au poste


........

Le temps que l'ambulance vienne, j'avais stabilisé la jeune femme, Sophie guettant les secours. Lorsque l'ambulance était arrivé, cette fois-ci j'étais monté dans celle-ci et Sophie avait suivi avec la voiture de police. Je voulais qu'une femme soit avec moi, après tout, nous étions face à un cas de femme battu, peut-être que la victime ne voudrait pas me parler, ce qui était normal. J'attendis longtemps à l'hôpital avec Sophie, lorsqu'elle reçut un coup de téléphone du poste de police. Comme elle était mère, elle pouvait quitter le travail sans faire trop d'heure supplémentaire, visiblement son devoir de maman l'appelé. J'attendis, prenant café sur café. Il était maintenant six heures du matin quand le médecin vint vers moi.

-Bonjour, nous venons de ramener la jeune femme à sa chambre, elle a des côtes cassées et de nombreuse contusion, elle va bientôt se réveiller, vous pouvez aller lui parler ... Mais comprenez qu'elle risque de ...

J'hochais la tête, tout en fermant les yeux.

-Oui, ne vous inquiétez pas, si elle ne veut pas parler, j'attendrais qu'une autre de mes collègues viennent

Le médecin me donna le numéro de chambre, puis j'allais vers celle-ci, frappant doucement à la porte, j'ouvris celle-ci, puis je pus voir la brune réveiller.

-Bonjour ... Je suis le policier qui vous a parlez derrière la porte .... Je peux rentrer ?


© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Ven 23 Juin - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 20:28

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Annabeth ne réagit pas. Elle comprit qu'elle était à l'hôpital mais en dehors de ça, son esprit refusait de se souvenir de ce qui s'était passé. Pour le moment, elle était simplement surprise de ne plus avoir mal, mais se douta que ça devait venir de la perfusion. La jeune femme refusa pour autant de regarder ce qu'on lui avait fait sous la couverture blanche. Elle ne voulait pas savoir à quel point elle n'était qu'une poupée brisée. Alors pour faire reculer les larmes qu'elle sentait poindre dans ses yeux, Annabeth s'obligea à fixer le plafond et à ne plus penser au reste. Malheureusement, les inquiétudes la prirent rapidement d'assaut. Est-ce qu'elle allait revoir Kurt ? Comment est-ce qu'il allait prendre le fait qu'elle ait appelé les policiers ? Est-ce qu'elle serait toujours chez elle, ou est-ce qu'il allait la mettre dehors ? Et puis il y avait aussi les contradictions. Annabeth ne voulait pas rester ici, mais elle ne voulait pas non rentrer chez elle. Elle voyait déjà les traces de la bagarre dans son esprit, et se voyait tout remettre en ordre tout en se demandant quand serait la prochaine fois. Puis elle repensa à sa robe rouge. Vu qu'elle était couleur sang, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle soit tachée si ? Tentant de se redresser sur son lit pour voir si on avait rangé sa robe dans la penderie, Annabeth sentit une douleur fulgurante la traverser. Elle se passa alors une main sur le visage tout en se retenant de crier. Quelle idiote ! Nier n'allait pas la faire guérir plus vite. Elle finit alors par soulever la couverture et releva la chemise de nuit. Elle était enrubannée comme une momie. Sous le choc, la jeune femme mit un moment avant de rebaisser la couette mais ne prit pas la peine de regarder l'état de ses bras. Ils étaient plus noirs d'hématomes qu'autre chose. Lorsqu'on toqua à la porte et qu'une homme apparut sur le seuil de la porte. D'après la tenue, il n'était clairement pas médecin ni infirmier. Et elle reconnut la voix. « Bonjour... Je suis le policier qui vous a parlé derrière la porte... Je peux rentrer ? » Elle se voyait mal refuser, même si la mettait mal à l'aise. Annabeth hocha donc la tête, le laissant libre de faire son travail. De toute façon, dans son état, elle imaginait mal comment il pourrait lui faire encore plus de mal. Néanmoins elle ne put s'empêcher de l'observer de loin, tout en baissant le regard dès qu'il posait ses yeux sur elle. Une habitude qu'elle avait prise pour éviter des confrontations, même si hélas, ça ne marchait pas à tous les coups. Annabeth avait aussi beaucoup de questions, mais elle n'osait pas les poser. Encore un peu groggy, elle se contentait d'attendre ce qu'il lui voulait.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 20:51

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth

La jeune femme n'osait même pas me répondre, à la place celle-ci se contenta de hocher la tête, j'eu un sourire hochant la tête à mon tour pour remercier celle-ci. Je pris une chaise et l'installa à côté du lit mais à une distance correcte, pour ne pas davantage effrayer la jeune femme. L'ambiance était pesante dans la chambre, en même temps elle venait aussi de se réveiller, elle devait se sentir complètement perdu ... Enfin finalement je m'assis sur la chaise, sortant un carnet et un crayon, étant légèrement mal à l'aise par rapport à cette jeune femme, seulement je devais faire mon travail correctement.

-Je suis l'agent Frances, normalement c'était l'une de mes collègues qui devait venir vous parlez, seulement elle a du partir, donc je comprendrais que vous refusiez de me parler


Je regardais la brune, espérant tout de même à ce qu'elle me donne des réponses, voir un petit début, ainsi je pourrais commencer à établir une enquête avec mes collègues, en aucun cas elle ne devait rester avec ce type. Je connaissais bien ce genre d'homme, des manipulateurs! celui-ci allait tout faire pour se faire pardonner, utiliser des excuses stupides et se serait à nouveau le cauchemar pour elle. Vue son état, elle avait eu de la chance qu'on la retrouve, il y a des policiers qui ne prennent pas les violences conjugales assez au sérieux, moi ce n'était pas mon cas. Avec mon frère ont savait ce que c'était de voir notre mère recevoir des coups ... Enfin il n'y avait pas que notre mère qui recevait des coups ...

-Pour commencer j'aimerais connaître votre identité ? Votre âge ? Si vous avez de la famille qu'on pourrait contacter, vous pouvez prendre tout votre temps pour répondre, c'est comme vous le voulez, la nuit a était très longue et vous venez sans doute de vous réveillez



© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Ven 23 Juin - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 21:32

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Bon, elle verrait plus tard pour la robe et pour le reste. Annabeth avait de la visite et pas n'importe laquelle. Il s'agissait du policier qui était venu la sortir de son enfer. Fait amusant, elle avait rapidement sombrer dans un léger coma en sortant de sa cachette, et ne connaissait donc que le son de la voix du policier, pas son visage. Elle fut ainsi étonnée de le voir, lui, dont la dégaine lui faisait plus penser à un voyou. Pourtant dans son regard qu'elle entrevit un instant, elle retrouva la douceur dont il avait fait preuve en lui parler à travers la porte. Acceptant aussi qu'il entre, il prit l'unique chaise de la pièce avant de s'asseoir dessus mais eut la délicatesse de rester à distance. Pour autant, elle se demandait à quelle sauce elle allait se faire manger. « Je suis l'agent Frances. Normalement c'était l'une de mes collègues qui devait venir vous parlez, seulement elle a du partir, donc je comprendrais que vous refusiez de me parler. » Annabeth le regarda, son mal être n'étant visiblement pas prêt de partir. Sauf qu'elle ne voulait pas être une victime, une chose fragile qu'on ose pas toucher pour ne pas la casser, alors se donna du courage. « Non... ça va aller... » Et puis autant en finir le plus rapidement possible, même si ses pensées étaient ailleurs. Car la jeune femme songeait déjà à la prochaine fois qu'elle verrait son compagnon. Était-il encore en cellule à cette heure-ci ? Était-il rentré chez eux ? Annabeth eut un frisson à l'idée de ce qu'il pourrait lui faire sous le coup de la colère. Comme cette nuit, mais en pire. Elle fut cependant ramenée à la réalité par les questions du policiers. « Pour commencer j'aimerais connaître votre identité, votre âge, si vous avez de la famille qu'on pourrait contacter... Vous pouvez prendre tout votre temps pour répondre, c'est comme vous le voulez. La nuit a été très longue et vous venez sans doute de vous réveillez. » Le regard viré sur la couverture, elle nota ses questions mentalement et les éplucha une à une pour pouvoir y répondre. Pour les deux premières, elle devait avouer qu'elle était étonnée qu'il n'ait pas fouillé dans son sac à main ou chez elle. Une simple carte d'identité répondait à tout cela et plus encore. « Je... est-ce que j'ai mes papiers ? » demanda-t-elle en chercher son sac du regard. « Je, je m'appelle Annabeth. Annabeth Monroe. J'ai 22 ans et je ne travaille pas. » Kurt était trop jaloux et possessif pour accepter qu'elle voie d'autres hommes. Par contre, pour ce qui était de la famille, c'était largement plus compliqué. Ses parents ne voulaient rien savoir, la traitant comme une paria. Son frère aîné ne valait pas mieux. Heathcliff était trop fragile et elle voulait le protéger. Il n'avait donc pas besoin de savoir ça. Sinon il y avait son cousin mais... il avait ses propres problèmes, elle n'allait pas lui en rajouter une couche. Elle pouvait cependant compter sur une amie. « Euh non, pas de famille. » Même si sa manière de le dire laissait à comprendre le contraire. « Mais j'ai euh... une amie que je... pourrais appeler. » En se concentrant pour répondre aux questions, Annabeth s'était apaisée. Mais maintenant qu'elle avait répondu et qu'elle n'avait plus rien sur quoi se concentrer, elle sentit son cœur se mettre s'accélérer en jetant un coup d’œil au policier. Il devait la trouver terriblement stupide...

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 21:54

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth

J'offris un sourire à la jeune femme puis je hochais à nouveau la tête, lorsqu'elle me dit que ça irait. Après je ne pouvais pas lire dans son esprit, peut-être avait-elle envi que je dégage rapidement, seulement j'étais ici pour l'aider, ce n'était même plus une question de "travail", policier ou pas, je ne resterais pas sans rien devant une femme qui se retrouve dans cet état, à cause de son "compagnon". Je commençais par me présenter avant de lui poser des questions, ajoutant qu'elle pouvait prendre tout son temps. Celle-ci me répondit par une autre question "ou était son sac à main ?".

-Ma collègue vous a trouvez évanouie, nous avons appelé une ambulance et ensuite je suis monté avec vous dans l'ambulance, mes collègues doivent s'occuper de fouiller la maison en ce moment, vos affaires vous serons rendu ne vous inquiétez pas


Une fois ce sale type derrière les barreaux, mes collègues avait du retourner les lieux pour y faire des recherches, puis je connaissais bien mon frère, il était comme moi, il était hors de question d'abandonner cette affaire. Finalement elle fini par se présenter, Annabeth Monroe, 22 ans et elle n'avait aucun travail, j'hochais la tête tout en notant sur le carnet, à nouveau je lui offris un petit sourire

-Enchanté Annabeth, vous pouvez m'appeler Seth


Autant tenter de détendre l'atmosphère. Lorsqu'elle me répondit qu'elle n'avait pas de famille, j'hochais à nouveau de la tête, après je savais que dans ce genre de situation, il arrivé que la famille s'éloigne ... Ce qui m'agaçait vraiment. Puis elle me signala qu'elle avait une amie qu'elle pouvait appelé, enfin malgré tout, elle avait hésité à me dire cette dernière phrase.

-Puis-je avoir le nom de votre amie ? Une aide supplémentaire serait bien, c'est toujours bien d'avoir quelqu'un sur qui compter



© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Ven 23 Juin - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 22:24

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Effectivement, maintenant qu'il en parlait, Annabeth se rendait compte qu'elle n'était venue avec rien d'autre que ce qu'elle avait sur elle. En même temps, on prenait rarement le temps de faire son petit paquetage lorsqu'on se faisait tabasser par son petit-ami et qu'on décidait d'appeler la police. C'était encore moins le cas lorsqu'on tombait soudainement à terre, assommer et éreinter par la douleur et la panique. « Ma collègue vous a trouvée évanouie. Nous avons appelé une ambulance et, ensuite, je suis monté avec vous dans l'ambulance. Mes collègues doivent s'occuper de fouiller la maison en ce moment, vos affaires vous serons rendues ne vous inquiétez pas. » Annabeth hocha imperceptiblement la tête. Elle ne pouvait pas se souvenir de tout ça, mais au moins ça lui permettait de comprendre ce qui s'était passé pendant qu'elle avait été inconsciente. Dans le fond ce n'était pas si grave mais... elle se demandait tout de même comment elle allait pouvoir rentrer chez elle sans son sac et sans vêtements. Elle finit alors par lui répondre sans se soucier davantage de lui donner sa carte d'identité pour qu'il puisse y prendre les informations qu'il souhaitait. « Enchanté Annabeth, vous pouvez m'appeler Seth. » Elle lui offrit un petit sourire timide, tout en sachant pertinemment qu'elle ne l’appellerait jamais ainsi. Elle ne savait même pas si elle le reverrait un jour... Quant à prévenir quelqu'un de sa famille, Annabeth jugea que c'était définitivement une mauvaise idée. Elle pensa alors à une de ses rares amies qui ne lui avait pas tourner le dos. « Puis-je avoir le nom de votre amie ? Une aide supplémentaire serait bien, c'est toujours bien d'avoir quelqu'un sur qui compter. » Il avait raison, elle le savait. Mais c'était dur à entendre. Avoir besoin d'aide signifiait qu'elle avait un problème et Annabeth persistait à ne pas vouloir ouvrir les yeux. Elle savait, mais elle était complètement perdue avec ses sentiments et son instinct de survie. Et surtout, elle n'était pas du genre à demander de l'aide, elle avait bien trop honte. Malgré tout elle répondit, tout en espérant que sa fameuse amie ne lui en veuille pas trop de la déranger. « Lina Cornwell. Elle habite à Camden Town. » Et maintenant qu'il avait ce qu'il voulait savoir, ce fut au tour d'Annabeth de rassembler son courage pour poser une question. « Et maintenant ? Qu'est-ce qui va se passer ? Je veux dire... mon compagnon, il va lui arriver quoi ? » Elle ne savait pas ce qui l'effrayait le plus, qu'il soit relâché tout de suite ou qu'il soit envoyé en prison et soit en liberté dans plusieurs années pour venir se venger alors qu'elle aurait tenté de tourner la page. Même elle, dans ses moments de lucidité, se demandait comment elle pouvait être autant amoureuse d'un type qui, lui, ne l'avait jamais aimée. Pourquoi est-ce qu'elle s'infligeait ça ?

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 23:05

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth

Tout devait sembler "énorme" pour Annabeth, en une nuit il y avait son compagnon qui l'avait frappé, son appel au secours à la police, l'attente et sans doute la peur, le fait que je sois venu lui parler de l'autre côté de la porte puis un trou noir, avant qu'elle ne se réveil ici, pour que je lui explique la situation. Les événements en plus des médicaments, la pauvre devait être perdu, mais malgré tout, je voulais l'informer et vue qu'elle acceptée de me parler, j'en profitais pour lui poser des questions de routine, pour ensuite lui venir en aide. Le fait d'avoir eu une enfance difficile, m'aidé davantage à comprendre comment avoir une bonne réaction quand on se retrouve devant un traumatisme, enfin heureusement, j'avais mon jumeau, d'ailleurs rien que de passer une nuit sans lui, sans avoir de nouvelle, voilà que j'étais déjà inquiet ... Evidemment j'ai confiance en lui, c'était juste ce lien qu'ont possédaient tout les deux depuis la naissance. Alors que je me présenté, enfin je pus voir la brune sourire ce qui me fit chaud au coeur, c'était un léger sourire, mais au moins ça en était un. Par la suite je vins à lui poser des nouvelles questions tout en prenant des notes. Puis finalement, ce fut la jeune femme qui me questionna, chose tout à fait normal après tout, c'était de sa vie dont on était en train de parler.

-Pour le moment vous restez à l'hôpital, vous allez aussi sans doute voir un psychologue, pendant ce temps au poste de police je me charge de cette affaire avec mon frère, on peut vous proposez pas mal de solution, par la suite aller dans un centre, voir si cette amie pour vous hébergez, se sera comme vous voulez

Maintenant en ce qui concerné son compagnon ... Affaire délicate vue que je n'avais pas vraiment encore bien vue le type en question.

-Votre compagnon est derrière les barreaux, nous verrons selon son état ce que nous pourrons faire, hier il était ivre, il était impossible à maîtriser ... D'ailleurs ... Je suis désolé de vous posez cette question mais, est ce que ça arrive souvent ?


© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Dim 25 Juin - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Ven 23 Juin - 23:36

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

A présent qu'on en avait fini avec les formalités, la jeune femme avait besoin d'éclaircir cet avenir proche qui l'attendait. Parce que pour le moment, tout lui paraissait en vrac et particulièrement sombre. Annabeth s'était déjà condamnée dans sa tête en se voyant retourner vivre avec Kurt et reprendre leur quotidien, avec tout ce que ça impliquait. Franchement, comment est-ce que ça pourrait se passer autrement ? Elle ne pouvait pas compter sur sa famille, ne pouvait pas se prendre un appartement car c'était Kurt qui avait la main sur les finances, et elle ne pourrait pas non plus espérer indéfiniment que ses amies la loge, d'autant qu'elles avaient leur propre vie. Bref, Annabeth se demandait comment les choses allaient se passer maintenant qu'elle avait tiré la sonnette d'alarme. Elle pourrait se rétracter, fermer les yeux et prier pour que tout redevienne comme avant ? « Pour le moment, vous restez à l'hôpital. Vous allez aussi sans doute voir un psychologue. Pendant ce temps, au poste de police je me charge de cette affaire avec mon frère. On peut vous proposez pas mal de solutions, par la suite aller dans un centre, voir si cette amie peut vous hébergez. Ce sera comme vous voulez. » Un centre ? Annabeth n'aimait pas l'idée. Si c'était pour se retrouver avec d'autres femmes aussi mal en point qu'elle... Et puis rien ne disait que ça empêcherait son compagnon de la retrouver. Elle savait qu'il le ferait, et qu'il réussirait. Kurt n'était pas du genre à lâcher ce dont il était persuadé d'avoir le plein usage. D'un autre côté, il pourrait s'en prendre à ses amies. Contrairement à ce que disait le policier, Annabeth ne voyait aucune solution. « Votre compagnon est derrière les barreaux, nous verrons selon son état ce que nous pourrons faire. Hier il était ivre, il était impossible à maîtriser... D'ailleurs... Je suis désolé de vous posez cette question mais, est-ce que ça arrive souvent ? » Naïvement, Annabeth ne s'était pas attendue à cette question. Alors piquée au vif et la honte s'emparant d'elle, la jeune femme rentra la tête dans ses épaules et cacha ses bras sous la couverture. Elle ne voulait pas la répondre à la question même si son attitude le faisait pour elle. Fermant d'abord les yeux, elle les rouvrit tout en cherchant commet y répondre sans le dire vraiment. « C'est... déjà... arrivé, oui. » fit-elle en se mettant à trembler, sentant venir le malaise. Sauf que ses tressautements ravivaient la douleur de ses contusions et de ses côtes cassées. Elle s'agrippa alors au matelas, refusant de céder à la douleur en laissant échapper le moindre cri. Elle attendit que ses membres s'apaisent, fermant les yeux, puis les rouvrit une fois que son corps commença à se détendre peu à peu. « Je suis désolée... » souffla-t-elle en posant sa tête sur l'oreiller. Elle était épuisée physiquement, mentalement, émotionnellement et psychologiquement. Annabeth était prise dans la spirale de l'enfer et rien ni personne ne pouvait l'en sortir.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Dim 25 Juin - 22:23

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth


Le but pour moi, n'était pas non de plus de bousculer cette jeune femme. Je lui avais demandé si elle voulait bien me parler, celle-ci avait accepté, j'avais commencé par des petites questions mais à présent, j'avais besoin de savoir ou en était son état psychologique. J'avais besoin d'en savoir davantage sur sa relation avec son compagnon, voir même sa famille, mais pour le moment le sujet semblait bien tabou. Mon frère irait se renseigner de son côté quand il connaîtra le nom de la jeune femme. Alors depuis cet enfoiré l'avait-il déjà frappé ? Moi je devinais que la réponse serait "oui", mais je préférais qu'Annabeth me le dise elle même. Je pus voir la jeune femme trembler de la tête au pieds, comme prise par une sorte de malaise ou de crise de panique. Elle venait de me donner une réponse et voilà que maintenant, elle était toute tremblante, on aurait crus une jeune adolescente complètement apeurée. La voyant trembler et s'accrocher au lit, je ne pus m'empêcher d'intervenir et de lui toucher doucement le bras, juste un signe d'apaisement, juste avant de me reculer. Annabeth posa sa tête sur l'oreiller s'excusant, je secouais alors la tête.

-Non, il ne faut pas vous excusez ... Enfin ... Je n'ai pas à dire ce que vous devez faire, mais ici vous êtes en sécurité

Je repris une profonde inspiration, laissant du temps à la jeune femme de se reprendre.

-Je sais que ce n'est pas un moment agréable à passer ... Mais si vous acceptez, j'aurais besoin de vous posez d'autre question, je peux revenir si vous le voulez ... Sachez que je ne suis pas la pour vous faire du mal, si vous ne vous sentez pas prête je ne vais pas insister, vous avez besoin de récupérer physiquement

Et psychologiquement, seulement se serait bien plus long et ce n'était pas à moi de m'en occuper.

© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Lun 3 Juil - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Lun 26 Juin - 9:23

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Elle se détestait tellement de se montrer si faible ! Et elle détestait tellement qu'on la voit ainsi ! Qu'est-ce qu'il pouvait bien penser d'elle ? Encore une idiote qui se met dans les pattes d'un connard fini ? Au fond d'elle, Annabeth savait que si c'était réellement ce que le policier se disait, il avait raison. Mais elle n'arrivait pas à se faire une raison et à le quitter. Elle se bornait à vouloir se noyer dans ses illusions, en se disant qu'avec de la persévérance Kurt finirait par changer et à l'aimer comme elle l'aimait déjà. Néanmoins, à cet instant précis, elle était surtout envahie par l'épouvante rien qu'en pensant à lui. Elle ignorait ce que donnerait les retrouvailles, mais elle savait par avance qu'elle allait morfler tôt ou tard. En fait, elle s'attendait même à ce qu'il débarque dans sa chambre d'une seconde à l'autre. Et rien que cette idée lui retournait les tripes. Annabeth était tellement fatiguée qu'elle n'avait plus le courage de rien. En position défensive sur le lit, toute tremblante, elle eut un sursaut au contact du policier qui vint poser une main rassurante sur son bras parsemé d'ecchymoses. Puis son regard croisa le sien, d'un bleu limpide hypnotisant, et l'espace d'un instant, elle se sentit en sécurité. La jeune femme pouvait y lire toute la douceur, la compassion dont il faisait preuve, mais aussi sa détermination à vouloir l'aider. Elle comprit qu'il n'était pas là juste pour une affaire de plus, mais parce qu'il en faisait une affaire personnelle et qu'il souhaitait sincèrement l'aider. Se tranquillisant, Annabeth finit par arrêter de trembler et se sentit plus sereine. « Non, il ne faut pas vous excusez... Enfin... Je n'ai pas à dire ce que vous devez faire, mais ici vous êtes en sécurité. » Oui, elle le croyait. Elle sentait sa force de caractère derrière son calme apparent, et sut que son compagnon ne serait jamais à la hauteur pour lui tenir tête. Il était plus facile de lui taper dessus que de se confronter à un autre homme qui ne se laissait pas faire. Annabeth hocha finalement la tête pour lui signifier qu'elle le croyait. Il reprit. « Je sais que ce n'est pas un moment agréable à passer... Mais si vous acceptez, j'aurais besoin de vous posez d'autres questions, je peux revenir si vous le voulez... Sachez que je ne suis pas là pour vous faire du mal, si vous ne vous sentez pas prête je ne vais pas insister. Vous avez besoin de récupérer physiquement. » A ceci près que... elle ne voulait pas se retrouver toute seule. Oui elle était fatiguée et avait besoin de dormir. Mais elle se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elle ne ferait que cauchemar sur cauchemar et que ses angoisses reprendraient aussitôt le dessus. Alors même si les questions seraient embarrassantes, Annabeth accepta qu'il reste. Au moins, tant qu'il serait là, il ne lui arriverait rien. « Ça va aller. Je vous écoute. » De toute façon, à bien y réfléchir, est-ce que ça pouvait être pire que le fait qu'elle se soit évanouie après avoir demander de l'aide ? Où le fait qu'il puisse la voir aussi misérable ? Au point où elle en était, il pouvait bien lui demander tout ce qu'il voulait, il n'y avait plus de pudeur à avoir sur ce qu'elle subissait même si sûrement, la fatigue devait l'aider à voir les choses ainsi. Cet interrogatoire aurait, elle l'espérait, au moins le mérite de lui faire oublier un temps le mal de chien que lui procuraient ses côtes cassées.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Lun 3 Juil - 23:13

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth


Je pouvais encore me rappeler du visage de ma mère, elle était toujours aussi effrayé quand on venait à lui demander, d'ou venait les nouveaux bleus qu'elle avait au visage ... Jamais elle n'a voulut porter plainte à la police ... Avec mon frère ont devaient tout les deux garder le secret, que notre père était un homme violent. Tout deux nous avions peur de nous retrouver séparé l'un de l'autre, c'était compliqué à expliquer, le sentiment de vouloir demander de l'aide, tout en restant silencieux. Les yeux dans le vide, toujours une excuse, notre mère qui dépérissait ... Quand avec mon frère nous avons fait notre entrée dans la police, pour nous le sujet des femmes battus à de suite était pris davantage au sérieux. Voilà que ce matin je me retrouvais avec une jeune femme qui connaissait ce cauchemar, seulement était prête à en parler ? Je voyais bien qu'elle était toute tremblante, qu'elle ne cessait d'angoisser rien qu'en pensant à ce sale type, je ne voulais pas lui causer davantage de souffrance, seulement ... Pour faire un bon procès, il allait falloir que je récolte davantage d'information, puis sans doute que ça pourrait l'aider à la libérer ? On m'avait toujours dit qu'en parler faisait du bien, j'avais mon frère, mais le dire à une autre personne, je ne sais pas si j'en aurais été capable, j'aurais sans doute eu honte. Je venais à rassurer la jeune femme du mieux que je le pouvais, même avec un léger geste, un petit sourire ... C'était mieux que rien et je tenais vraiment à la réconforter. Alors que je venais de lui demander si je pouvais lui poser davantage de question, celle-ci accepta, j'hochais la tête, lui offrant un petit sourire avant de commencer mes questions tout en prenant des notes.

-Au moment ou vous voulez qu'on cesse, vous me le dites ... Depuis combien de temps êtes vous en couple ? J'aimerais aussi savoir si il a toujours était violent, c'est très important, je sais qu'il y a des personnes qui refusent de le dire ... Mais croyez moi, c'est mieux si vous arrivez à vous libérez de suite


© Starseed


Dernière édition par Seth Frances le Jeu 3 Aoû - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 232
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 886

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Mar 4 Juil - 15:01

He says : you're mine
Annabeth & Seth
Mes frayeurs sont tenaces,
Elles tenaillent ma désinvolture.
Je n'ai que l'audace
De caresser mes écorchures.

Si seulement tout cela pouvait n'être qu'un cauchemar... Annabeth aimerait pouvoir les yeux et constater que rien de tout cela n'était vrai. Elle reprendrait alors le cours de sa vie et fermerait encore et toujours les yeux en priant pour des jours meilleurs. Mais non, tout cela était on ne peut plus réel. La douleur lancinante était bien là, de même que cette détresse qui la submergeait. Et pour le coup, les choses pouvaient difficilement être pires. Maintenant qu'Annabeth avait alarmé les policiers et que ceux-ci s’immisçaient dans leur vie de couple, elle savait que sa vie était en danger. Pour autant, elle se demandait si la mort serait vraiment si terrible en comparaison. Elle se demandait aussi pourquoi elle continuait de s'inquiéter pour celui qui était son bourreau. Qu'est-ce qui n'allait pas chez elle ? Le mépris de ses parents n'était-il pas suffisant pour qu'elle aille en redemander ? Et puis même si elle ne le reverrait sans doute plus jamais, Annabeth ne pouvait s'empêcher d'avoir honte. Le policier devait vraiment la prendre pour une idiote, et il n'aurait pas tort. Bref, après un moment compliqué, la jeune femme se reprit et accepta de répondre aux questions suivantes. Foutu pour foutu, autant tout déballer. « Au moment ou vous voulez qu'on cesse, vous me le dites... Depuis combien de temps êtes-vous en couple ? J'aimerais aussi savoir si il a toujours était violent, c'est très important. Je sais qu'il y a des personnes qui refusent de le dire... Mais croyez-moi, c'est mieux si vous arrivez à vous libérez de suite. » Annabeth avait relevé son regard vers lui, pensive et fatiguée, tout en continuant de jouer avec la couverture en arrachant les petits boules de coton qui dépassaient. Depuis combien de temps ? Sûrement trop longtemps... eut-elle envie de répondre. Mais après tout, elle s'était mis dans cette galère toute seule, personne ne l'y avait forcé... ni retenu non plus. Elle compta finalement sur ses doigts, n'ayant pas encore émerger totalement. « Alors... j'ai vingt-deux ans et je l'ai rencontré lorsque j'en avais seize. Mais nous vivons ensemble depuis quatre ans. » Quatre ans déjà que ses rêves et ses espoirs avaient été brisé et qu'elle les avait enterrés. « Quant au reste... » Annabeth fixa un point devant elle, sans vraiment le voir. Il fallait qu'elle se replonge dans son passé pour répondre à la seconde question. Et il n'était pas facile de le faire, ni de démêler ses espoirs de la réalité. « Je ne sais pas trop. » A force de s'en être pris plein la tronche, il était compliqué de déterminer ce qui était violent ou non. « Au début il n'était pas comme ça, même s'il était jaloux. Sauf que ça ne me dérangeait pas. Je pensais que c'était parce qu'il tenait à moi et ça me flattait. Dieu qu'on est bête à l'adolescence. » laissa-t-elle échapper dans un petit rire sans joie. « Ensuite il s'est montré plus autoritaire et il m'a déjà molesté. Mais il s'excusait toujours. Et puis il avait du mal à trouver un boulot et à payer les factures alors je comprenais qu'il soit sur les nerfs. On a fini par emménager et... rapidement tout s'est dégradé. » Sa voix se perdit, et Annabeth eut un moment de silence. Puis elle se risqua à jeter un œil au policier. « Vous devez me trouver terriblement stupide... Et pourtant je continue d'aimer cette version de lui où il n'est pas comme ça, même si je me rends de plus en plus compte que celui que j'attends a disparu et ne reviendra jamais. J'en viens même à me demander si celui que j'ai aimé a jamais existé... » Ça faisait mal de dire ça à voix haute. Annabeth rendait ses doutes et ses craintes réels en les partageant. Mais le policier ne la connaissait pas et elle ne le reverrait plus, c'était donc plus facile de vider ce qu'elle avait sur le cœur. Hélas, des larmes la trahirent et se mirent à couler sur ses joues à une vitesse folle. Annabeth se passa alors une main sur le visage puis les fit disparaitre en les essuyant sur les manches de la chemise de nuit. Ressentant ensuite le besoin de bouger tellement elle se sentait sotte et faible, la jeune femme repoussa la couverture et se glissa difficilement hors du lit, se moquant éperdument d'être en petite tenue devant le policier, ne portant qu'une culotte sous la chemise d'hôpital. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, voilà que les fils s'emmêlèrent et qu'elle se débattit avec la potence. Annabeth n'entendit pas le policier qui s'était levé pour l'aider et lui donna un coup de coude. Se retournant, elle eut le réflexe de se paralyser, les yeux remplient de terreur avant de les fermer. « Je suis vraiment désolée !... » Puis elle attendit de se prendre une correction, comme l'aurait fait son compagnon.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   Jeu 3 Aoû - 20:09

I may be easy, easy to hate
Hurt and hopeless
Annaseth


Malgré qu'il soit tôt ... Ou tard, ça dépendait si je regardé si c'était le matin encore le soir, je resté toujours auprès de la jeune femme. J'avais commencé à parler avec elle, puis disons que je n'avais plus vraiment envie de la laisser seule ... Des vieux souvenirs étaient remontés à la surface, mon enfance, mes parents, notre souffrance ... Quelque part je pouvais comprendre cette femme et je ne voulais pas l'abandonner, je ne voulais pas non plus qu'elle retourne avec ce salopard, le problème avec les femmes qui subissent ce genre de maltraitance ont peurs ... Elles ne donnent pas assez d'informations et on ne peut monter un dossier, moi j'allais tout faire pour que ce ne soit pas son cas ... Comme pour beaucoup de femme dont je mettais occupé avec mon frère d'ailleurs. Se serait sans doute dur, je l'avais prévenu, mais maintenant qu'on avait commencé à parler, il était temps de faire face à des démons. Evidemment je venais de dire à la jeune femme de prendre son temps, d'arrêter de parler si elle n'arrivait pas à en dire davantage, mais si je pouvais avoir un minimum d'information, se serait déjà un début. Je prenais des notes, elle connaissait l'homme depuis qu'elle avait seize ans, comme elle avait vingt deux ans maintenant ça faisait quatre ans qu'ils étaient en couple, j'hochais la tête, laissant celle-ci continuer. Je la laissé replonger dans ses souvenirs, de mon côté attendant sans rien dire. De la jalousie .... Oui ça commence souvent par une forte jalousie, évidemment la jeune femme était flatté, j'eu un léger sourire vers elle, comprenant, un homme qui montre qu'il tiens à sa petite amie, c'était même très flatteur, je le voyais bien lorsque Aaron avait une petite amie puis qu'il joué son jaloux. Puis lorsqu'elle continua, je fini par noter "brutalité", "autoritaire", visiblement celui-ci trouvé le moyen de manipuler la jeune femme en s'excusant, en voyant les factures, elle n'avait rien dit, elle avait juste était compréhensive. Puis lorsqu'elle reprit à nouveau la parole, cette fois-ci la jeune femme craqua, je déposais mon carnet de note, regardant la belle brune. Alors qu'elle voulut se redresser, celle-ci prête à tomber, j'eu le temps de la rattrapais, puis à son coup de coude, je croisais son regard de terreur, je l'aidais alors à se rallonger, tenant toujours celle-ci.

-Pleurez vous avez le droit de pleurer et je vous promet que je vais enfermé cet enfoiré, le cauchemar est fini, je vous le promet

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hurt and hopeless # Annaseth   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hurt and hopeless # Annaseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It doesn't hurt me - Maaron
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» Hurt
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» Hopeless Life JDR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Ostrov Island - Outside :: The Other Side-