AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 SMILEYS – Kaleb & Loulou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 146
MIROIR : Finn Wittrock
IDENTITÉ : Dragon
CRÉDITS : ©Blimey! ♡ ©ASTRA
A DÉBARQUÉ LE : 30/05/2017
FORCE : 522
I am the image of deception
SITUATION : I don't belong to anyone, I break a million heart just for fun
EST ÂGÉ DE : I'm your dying beauty queen
avatar
Loulou De Colombel

MessageSujet: SMILEYS – Kaleb & Loulou   Mer 14 Juin - 22:07



❝SMILEYS❞
KALEB & LOULOU
♪♫♪ Il lui arrivait de se réveiller dans un corps différent, aux allures vagues et courbes. Il lui arrivait de ne pas savoir ce qu'il était vraiment. Qu'était un corps sans réelle pensée ? Qu'était une pensée lorsqu'elle était imposée ? Qu'était sa raison d'être ici, en ce moment-même, s'il ne l'avait pas lui-même décidé ? Il lui arrivait de chercher à comprendre ce que les narrations voulaient dire. Il farfouillait dans chaque lettre, de chaque mot, de chaque phrase, de chaque paragraphe, de chaque RP. Il ne savait même pas ce que ces deux lettres majuscules voulaient dire. Loulou ne comprenait pas toujours ce qu'il était censé faire, quel mouvement il était censé esquisser, quelle attitude il était censé adopter. Même si on l'avait programmé à l'avance, même si on l'avait inventé de toutes pièces. Il commençait à se lasser de tous ces déjà-dits, de tous ces mots qui le guidaient mais le perdaient sans cesse. Loulou s'était réveillé ce matin avec les yeux froncés, parce qu'on avait décidé de le narrer de cette façon. Puis ce « on » généralisateur avait organisé une suite de mouvements que Loulou avait été obligé d'exécuter. Mais Loulou avait refusé.

Loulou avait changé le « il » en « elle ». Sur un coup de tête, comme en espérant que cela pouvait marcher. Elle avait bousculé le narrateur et avait pris les commande. Elle avait eu l'impression d'être la passagère meurtrière d'un avion. Elle regardait maintenant le narrateur, elle l'avait assommé dans un coin, elle l'avait poussé hors de son chemin et elle avait continué sa route, seule. Un seul mot avait changé, emmenant avec lui ses accords au féminin. Loulou avait pourtant l'impression d'avoir fait tournicoter le monde entre ses mains. Elle se dressa fièrement sur ses talons hauts, ses lèvres rouges étirées en un sourire, ses yeux pleins d'idées grandioses. Elle pensait vraiment être devenue reine de ses actions. Elle entra quelques codes dans son univers, quelques règles qui avait été omises, quelques relations en plus et quelques personnages en moins. Elle narra la suite des actions, dans sa tête et dans sa bouche. « C'est alors que Loulou tomba nez à nez avec son bon ami Kaleb... » C'est alors que Loulou tomba nez à nez avec son bon ami Kaleb. La narration incorpora deux nouveaux éléments à l'histoire, un second personnage et son adjectif. Les deux perdirent l'équilibre et le texte essaya de suivre ces soudains changements. Loulou narra son exclamation. « Kaleb ! J'ai réussi, je suis reine ! » Loulou attrapa les épaules de son ami. « Toi aussi tu peux être reine, t'as juste à déboussoler le narrateur ! » Loulou lui fit un grand sourire, fière de son exploit, mais bientôt intriguée par la boîte de smileys à sa gauche...

© Pando


Dernière édition par Loulou De Colombel le Lun 10 Juil - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 452
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016
FORCE : 1678

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar
Kaleb Sharp

MessageSujet: Re: SMILEYS – Kaleb & Loulou   Sam 24 Juin - 22:21

SMILEYS
EXORDIUM.


♪You be a american boy Il fallait être sourd pour ne pas entendre tout ce qui se passait autour de lui. Qu'est-ce qui se passait autour de lui aussi? Apparemment tout était en train de se décrocher morceau par morceau. Et la logique avait décidé de se faire la malle par la fenêtre. Il faut la comprendre aussi. Face à une telle situation, la fuite semble être la meilleure solution. Mais Kaleb lui? Il n'avait pas eu besoin non plus de s'enfuir. Ce n'est pas comme si son monde s'était déjà détruit petit à petit. Ici il pouvait juste s'asseoir et regarder les choses s'effacer. Oh. Un médecin véreux. Au revoiiir monsieur. Le monde se dégradait autour de lui. Et lui il ne faisait rien pour le rattraper. Il restait assit à regarder l'échéance du monde, un petit sourire barrait son visage. Uh. C'était simple comme ça. Plus simple qu'il n'y avait jamais pensé. Même s'il ne comprenait pas tout, il vivait les choses et pouvait assister simplement à la chute du navire. Ou de l'avion. C'était quoi, l'ordre mondial qui avait été choqué? Puis il y avait Eux. Qui semblaient particulièrement amusé par le destin tragique qu'avaient leurs vies. Semblaient aussi adorables que vils lorsqu'ils tapaient sur leurs claviers. Et ça valait quoi ce genre de moment?

Kaleb serra les yeux très fort. Peut-être dans l'espoir du moment où il les rouvrirat ils seront posés sur la cellule triste et sale. Ça serait bien plus simple comme ça ceci dit. Le fait est quand il les rouvrit l'univers ambiant était toujours dans le même chaotique sauf que maintenant il n'était plus très seule. Il y avait une jolie demoiselle avec lui. Une jolie demoiselle qui semblait bien plus maitre de son destin que lui semblait maitre de ses mouvements. Kaleb? Là c'est le moment où il faut se sociabiliser en fait. Oh. À part si elle désire parler en premier hein. C'est une demoiselle. Très jolie au demeurant. Qui semble sûre d'elle et trop plein de vie. Tu peux peut-être la laisser parler. Le voilà qui pose ses mains sur ses oreilles dans l'espoir de ne plus entendre cette voix qui tambourine dans ses tympans, importe une vérité qu'il ne veut pas entendre. Pas besoin de parler d'accord. «Je n'écoute même plus. Na. ok Kaleb t'es un enfant. Mais voilà que monsieur assume en plus. Mais voilà qu'on lui coupe, qu'on me coupe le fil des pensées. Qu'on l'interrompt comme on pourrait interrompre un programme. Si je dérange faut prévenir hein. « Loulou? Genre Loulou avec des cheveux longs et de la poitrine? » C'est peut-être l'incrédulité que l'on peut lire sur son visage pour une question de secondes avant qu'il réalise qu'en fait le monde au alentours ne fait que tomber en lambeaux depuis peu alors pourquoi ne pas simplement le laisser faire et écouter ce que peut dire Loulou? « Super Queen en l'occurrence Loulou. » Oui tout est une question de point de vue hein. » Ta gueule toi. Mais voilà que même les propos de Kaleb viennent à toucher celle qui frappe sur son clavier dans l'espoir de le faire sourire. « Toi aussi tu peux être reine, t'as juste à déboussoler le narrateur ! » La narratrice et l'écrivaine n'aiment pas particulièrement ce que prévoit de faire Loulou et aussi Kaleb. Mais ce dernier semble totalement conquis. « Comment?! »

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 146
MIROIR : Finn Wittrock
IDENTITÉ : Dragon
CRÉDITS : ©Blimey! ♡ ©ASTRA
A DÉBARQUÉ LE : 30/05/2017
FORCE : 522
I am the image of deception
SITUATION : I don't belong to anyone, I break a million heart just for fun
EST ÂGÉ DE : I'm your dying beauty queen
avatar
Loulou De Colombel

MessageSujet: Re: SMILEYS – Kaleb & Loulou   Mar 15 Aoû - 1:01



❝SMILEYS❞
KALEB & LOULOU
Parce que les mots ne veulent pas dire grand chose, Loulou croit être capable de tout déglinguer et de tout renverser en inversant son genre. Mais Loulou n'est qu'un personnage parmi d'autres personnages parmi d'autres plumes qui s'entrechoquent et grondent dans les tréfonds des claviers d'ordinateurs. Loulou ne sait pas ce qui se trouve tout autour d'elle, tous les codes et toutes les règles qu'il est important de suivre. Sinon plus rien n'a de sens, tout se mêle et tout s'écroule. Loulou doit esquiver le chaos, réduire en miettes ce que le narrateur veut construire en quelques lignes. Les mots confiants, les idées claires, les phrases liées. Loulou ne veut pas avoir affaire à ce genre de choses. Loulou prend Kaleb par les épaules, Loulou réfléchit, Loulou ne réfléchit pas. Elle danse dans son esprit, elle vire d'un coup de pied le grain de sel du narrateur. Mais elle ne comprends pas tout à fait que le narrateur est toujours là, quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise, quoi qu'elle pense. Le narrateur n'est pas hanté par son jugement à elle, ni par ses idées à elle, ni pas son point de vue à elle. Le narrateur est sous un contrôle précaire, sous les mains de l'écrivaine, de l'auteur de ces mots. Le narrateur peut inverser les genres, mais il ne le fait que sous sa commande. Le personnage et le narrateur ne sont que l'œuvre de l'écrivaine.

« Essaye de fermer les yeux, pense-y super fort. Tu peux arriver à faire ce que tu veux, t'as juste à te décider ! » Loulou hoche la tête, regarde dans les yeux de Kaleb, n'y voit que le personnage, que les mots derrière une vitre, presque que les mains de l'autre écrivaine. Loulou se rebelle contre les mots qu'elle doit suivre à la lettre, Loulou sent une résistance, Loulou hésite à appuyer encore plus. Et si Loulou allait trop loin ? Et si elle détruisait tout ce que le narrateur avait déjà établi ? Loulou regarde Kaleb réfléchir, Loulou pose ses mains sur ses joues et sourit. « Tu vas y arriver, il faut y croire. On pourrait s'échapper d'ici, mh ? Tu veux qu'on fasse ça ? » Puisque plus rien n'est solide ni concret, tout sombre à leurs pieds. Plus rien n'est réel, tout est inventé, tout sort de la tête de l'écrivaine, de la tête du narrateur, de la tête des personnages. On ne fait plus la différence. On ne confisque pas les choix des illusions, elles résonnent au plus profond des convictions, bouchent les oreilles de ceux qui ne veulent pas y croire. Elles brillent sur les paupières de Loulou, sur le bout du nez de Kaleb. Elles abandonnent les mains de l'écrivaine tout contre l'écriture automatique auxquelles elles sont reliées. Le narrateur ne relie pas derrière elles, le narrateur reste sur le côté, apporte au texte son intonation, sa voix, mais laisse aux mains flutées de l'écrivaine leur absolue liberté.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 452
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016
FORCE : 1678

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar
Kaleb Sharp

MessageSujet: Re: SMILEYS – Kaleb & Loulou   Lun 21 Aoû - 0:12

SMILEYS
EXORDIUM.


Note de l'écrivaine au lecteur - Jamais la situation qui va suivre ne fut imaginer comme elle fut écrite, jamais elle n'était censée prendre une telle proportion et jamais les personnages avaient dans l'idée de passer au dessus du pouvoir du narrateur. Mais la plume s'est mise à bouger seule et la baffe donner à la narratrice fut-elle qu'il lui fut impossible de se relever. Soit. Les personnages ont pris le contrôle. Et me voilà désolée du résultat. Courage a vous qui souhaitez continuer à lire les périples d'un personnage libre.

Kaleb était heureux. Plus que d'habitude bizarrement. Peut-être était-ce à cause de la chanson qui passait dans les oreilles de la narratrice? Cette dernière respirait le vitalité et bien sûr la chanson se devait de résonner dans les oreilles de Kaleb. Tiens. Elle change. Ou... Ou peut-être la présence de Loulou. Loulou demoiselle. « Essaye de fermer les yeux, pense-y super fort. Tu peux arriver à faire ce que tu veux, t'as juste à te décider ! » Bien évidemment Kaleb. Tu as juste à penser à toi en temps que femme. C'est vraiment la chose la plus simple à faire! N'est-ce pas? Aller pense Kaleb. Schizophrénie diffuse, individualisation de masse. La petite voix dans sa tête ne cesse de lui parler. « Silence Silence Narratrice. Tu sais qu'elle a raison. Tu sais qu'elle a raison lorsqu'elle dit qu'il suffit que je pense. Et moi je peux penser. » Une idée est persistante. Et le narrateur est là. Toujours présent. À juger les faits au dessus de l'épaule de Kaleb, à guider ses pas sans que ce dernier n'en sois réellement maitre. Vie bien plus triste qu'il n'y parait.

« Tu vas y arriver, il faut y croire. On pourrait s'échapper d'ici, mh ? Tu veux qu'on fasse ça ? »Bien évidemment. Et tu voudrais aller où dis nous jolie petite figure de Loulou? Voilà que Kaleb se pose les mains sur les oreilles. Il peut le faire. Bien évidemment qu'il peut le faire. Il a survécu à bien plus, ou du moins sur le papier, dans sa fiche. Mais maintenant tout de suite il peut-être totalement différent. Le brun ferme les yeux. Et ce n'est peut-être qu'une question de secondes avant qu'il ne prenne confiance qu'il est elle. Ouh. Ce n'était pas prévu sur le manuscrit. Et bizarrement il semble totalement d'accord avec ce changement. Le brun est devenu brune. « Ça a marché? » Ouh. Jolie petite voix pas du tout masculine, une petite voix de femme. Une jolie et douce voix. Voilà qui semble très peu rassurant, peu habitué. Et pourtant tout passe bien. « Loulou. Je suis. Une femme. Oh. Je n'aurais jamais pensé dire ça un jour. » Ils sont déjà dans un hôpital pour une certaine raison voilà que maintenant Kaleb va nous déclarer une deuxième personnalité de demoiselle quoi.

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 146
MIROIR : Finn Wittrock
IDENTITÉ : Dragon
CRÉDITS : ©Blimey! ♡ ©ASTRA
A DÉBARQUÉ LE : 30/05/2017
FORCE : 522
I am the image of deception
SITUATION : I don't belong to anyone, I break a million heart just for fun
EST ÂGÉ DE : I'm your dying beauty queen
avatar
Loulou De Colombel

MessageSujet: Re: SMILEYS – Kaleb & Loulou   Mar 17 Oct - 23:16



❝SMILEYS❞
KALEB & LOULOU
Il y a bien longtemps que Votre Humble Narrateur s'est perdu dans les méandres de la mécanique à la chair de fruit que son auteur avait dystopié. Votre Humble Narrateur est mort. Il ressasse la même histoire, il radote, il se fait vieux. Cet humble narrateur, la narratrice de ces-mêmes mots le considère modèle. Elle prend malin plaisir à l'inscrire dans ses textes parce qu'elle intertextualise tout depuis qu'elle sait à peu près comment s'y prendre. Loulou la regarde d'un air mauvais, parce que cette narratrice veut devenir violente et que le personnage lit dans ses pensées. On raconte des bouts d'histoires de l'autre côté du mur, et Loulou y colle l'oreille. « Kaleb, tu sais que les oranges ont des cerveaux ? Des petits bouts d'engrenage que les narrateurs font tourner ? » On raconte des bouts d'encyclopédies et des bouts de récits de voyage. On dirait que derrière le mur se cache le bureau des narrateurs. « Si on arrive à passer outre les murs, je crois qu'on pourra aller dans les mots... » Les ongles qui griffent contre la vieille peinture font vriller les oreilles de la narratrice. Elle hausse le ton et majuscule sa voix, ponctue son exclamation. Loulou continue.

Il suffit de dérégler le pendule. La mécanique s'arrêtera, en même temps que les oranges qui roulent et que les mots qui coulent et que les idées qui s'automatisent. L'écriture est penchée dans le temps, proche de l'essai aux arguments épuisés. On se demande s'il serait plus juste d'effacer les phrases pour les recommencer. Serait-ce possible ? Y aurait-il seulement une solution ? Sans que Loulou ne sache pourquoi ni comment, il y a une porte juste devant. Elle l'ouvre pour y passer la tête. Il n'y a ni bureau, ni narrateur, ni ordinateur intelligent capable de manipuler l'écriture. « Je me suis peut-être trompée... » Un second mur se construit devant les personnages. Les murs dans la tête de l'auteure. Les blocs raides et durs qui obstruent les voies respiratoires. Les briques noires qui roulent en faisant beaucoup beaucoup beaucoup trop de bruit. On arrive pas à dormir. « Tu penses qu'on peut sortir de là ? » On ne le peut pas. « Kaleb, tu crois qu'on est assez fortes pour s'échapper ? Si on tue les narrations, on se tue aussi, non ? Je ne sais plus pourquoi j'écris.

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: SMILEYS – Kaleb & Loulou   

Revenir en haut Aller en bas
 

SMILEYS – Kaleb & Loulou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Smileys Stargate
» Nouveux smileys
» teddy epagneul adorable loulou!
» Smileys !
» Les Gifs et smileys de la maison du soleil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Ostrov Island - Outside :: The Other Side-