AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Lun 12 Juin - 9:51

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Quinze jours... Quinze foutus jours que l'éducatrice n'avait pas revu Seth depuis l'épisode du parc. Et elle se sentait terriblement coupable. Si elle avait été plus forte, il n'aurait pas eu besoin de venir la défendre, ils ne se seraient pas retrouver tous les deux et Seth n'aurait pas pu lui ouvrir son cœur. A la place, Annabeth savait pertinemment qu'elle l'avait blessé. Mais savait-il que ça la blessait aussi ? Elle n'arrêtait plus de penser à lui, à sa douceur, à son écoute compatissante, à son regard transperçant, à ses mots... Elle revivait cette journée jour après jour, se demandant ce qu'elle aurait pu changer pour que les choses soient différentes. Mais surtout, elle se demandait qu'est-ce qui se serait passé si elle avait répondu à sa demi-déclaration. Mon Dieu qu'elle avait voulu le faire ! Mais c'était impossible, et elle avait peur. Parce que si jamais ils franchissaient cette interdiction, qu'est-ce qu'il leur arriverait ? La trentenaire se fichait de perdre son boulot. Bien sûr ce serait dommage, il y avait des patients auxquels elle était particulièrement attachée. Mais ce qui lui faisait peur, c'était de ne plus le revoir. Plus jamais. Elle n'était pas sûre de pouvoir le supporter après tout ce qu'elle avait déjà enduré, sans parler de tout ce que ces sadiques pourraient lui faire, à lui. Si Derek l'apprenait... il se ferait un malin plaisir de faire de sa vie un enfer. Non, c'était trop compliqué. Elle devait oublier. Et pourtant... Après l'avoir cherché en revenant, Seth avait été introuvable. Sachant que c'était sa faute, elle avait tenté de le retrouver, en vain. Elle avait commencé à s'inquiéter, espérant de tout cœur qu'il n'avait pas fait de bêtise, et surtout pas à cause d'elle. Et puis on l'avait retrouvé dans la forêt au bout d'un jour et il avait fini en isolement. Trop honteuse, elle n'avait pas eu le courage d'aller le voir. De toute façon, ça aurait pu éveiller des soupçons car elle ne le faisait jamais. Mais la semaine d'après, elle avait attendu qu'il vienne à ses ateliers. Sauf qu'il n'était jamais venu. Plus les jours passaient sans le voir, plus elle sentait malheureuse. Finalement, après qu'il ait manqué une semaine d'atelier, Annabeth rassembla son courage à deux mains et se décida à aller le voir. Elle n'en pouvait plus d'attendre, et elle s'inquiétait pour lui. Alors cette fin de vendredi, elle se dirigea dans l'aile réservée au dortoir des patients masculins et demanda quelle chambre il occupait. Dans le couloir qui y menait, elle faillit rebrousser chemin plusieurs fois mais s'obligea à le voir comme un patient normal. Une fois devant la porte légèrement entrouverte, Annabeth s'arrêta, le cœur battant à tout rompre et le stress montant en flèche. Mon Dieu mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Arrêter de réfléchir. Il fallait d'urgence qu'elle arrête de réfléchir et qu'elle agisse. Finalement, elle ferma les yeux et prit une grande inspiration avant de toquer à la porte et de l'ouvrir. Son cœur s'arrêta au moment où elle le vit, et Annabeth dut faire un effort surhumain pour obliger ses jambes à ne pas se dérober sous elle. « Bonjour Seth... » fit-elle dans un léger sourire et avec douceur. Elle ne savait même pas ce qu'il pouvait penser d'elle après tout ça. Elle pouvait simplement espérer qu'il ne la déteste pas trop. « Je... peux entrer un instant ? » Elle pourrait s'imposer mais... ce n'était définitivement pas son truc. Et elle n'était pas certaine non plus de pouvoir faire comme si rien ne s'était passé. A défaut de pouvoir répondre à ses sentiments - et aux siens par la même occasion - Annabeth pouvait au moins se montrer encore plus respectueuse de sa situation et de ce qu'il devait ressentir, lui-aussi.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Lun 12 Juin - 14:24


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
Je savais que ce n'était pas une "bonne" idée d'aller en forêt, et d'y rester le plus longtemps possible, mais qu'est ce que j'avais à gagner à retourner dans cet hôpital ? Les gardes allaient de suite me voir revenir de l'extérieur, alors au lieu de me rendre à la potence, je préférais profiter encore de la forêt, de l'air frais et de la nature. J'avais pus passer une nuit en forêt, pour moi c'était un véritable cadeau, mais malgré tout je ne pouvais pas m'empêcher de penser à Annabeth, c'était un peu comme ci je l'avais laissé seule ... Dans ses pensées ... Peut-être aurais-je du rester avec elle ? Mais comme je le pensé déjà, je n'étais pas un pot de colle, alors j'ai tout simplement voulut la laisser tranquille. En pleine nuit les gardes avaient réussi à me remettre la main dessus, lorsque j'étais revenu dans l'hôpital j'avais fait face à trois gardes bien en colère, donc le garde qui avait voulut agresser Annabeth, pour dire, il c'était bien vengé que je lui ais fracassé le nez. J'avais passé une sale demi-heure mais à force on fini par y prendre l'habitude, puis j'avais fini en isolement ... Tant mieux, je ne verrais plus leur sale gu*ule pendant quelque jours. En isolement il ne faut pas trop compter pour avoir une ration normal, alors je n'avais pratiquement vue personne et c'était tant mieux, il y avait juste Gabriel qui était passé, mais Gabriel n'était pas comme le reste du personnel, il faisait parti des rares à respecter les patients. Puis ce fut le jour de ma sortie, trois jours en isolement, j'étais retourné directement dans ma chambre et je ne voulais plus en sortir, comme d'habitude on voulait m'emmener aux ateliers, mais cette fois-ci je me montrais agressif au stade ou les gardes avaient même fini par abandonner. Je mettais comme renfermé sur moi-même et j'avais honte par rapport à Annabeth, je n'aurais pas du lui parler ainsi ... Je ne comprenais pas ce qui mettait arrivé, mais sur le coup ça m'avait semblait normal. Je devenais de plus en plus agressif avec les gardes, c'était ainsi à chaque repas et à chaque fois qu'on voulait me faire aller dans la salle commune, bien sur certains me le faisait regretter (comme d'habitude), mais je m'en moqué, je resté dans ma chambre sans bouger, pensant à des jours meilleurs et disons que j'en avais eu peu. Le regard vide, j'attendais et c'est la que j'entendis frapper à la porte, c'est la que je pus voir Annabeth, mon coeur se serra et alors qu'elle me demandé si elle pouvait rentrer, j'hochais la tête ... J'étais heureux de la voir, même si j'étais honteux de ce que j'avais fait, j'osais à peine la regarder.        
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 16 Juin - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Mar 13 Juin - 20:29

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Annabeth ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, ni exactement ce qu'elle comptait faire. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle s'inquiétait pour lui et qu'elle avait cruellement envie de le revoir, surtout vu comment ça s'était terminé. Alors aussi hésitante qu'elle soit, l'éducatrice avait pris son courage à deux mains et traversé les couloirs jusqu'à atterrir dans les dortoirs des patients. Elle se rendit alors compte qu'elle devenait quelque peu parano, persuadée que tout le monde savait ce qui se passait entre eux, alors qu'elle-même l'ignorait. Il fallait vraiment qu'elle se calme... Bref, une fois devant la porte, Annabeth rassembla tout le courage dont elle était capable et frapper à la porte avant de demander si elle pouvait entrer. Seth sembla surpris de la voir, mais peut-être était-ce son imagination qui lui faisait voir ce qu'elle avait envie de voir ? L'ex-policier hocha la tête et l'éducatrice entra. Il se posa cependant un nouveau problème. Devait-elle rester debout ou s'asseoir ? Et si elle s'asseyait, sur la chaise ou sur le lit à côté de lui ? Comme une nouille, Annabeth buggua sur cette simple question intérieure. En s'en rendant compte, elle se demanda ce qu'elle ferait si ce n'était pas Seth qui était en face d'elle et opta finalement pour la chaise. « Je peux vous l'emprunter ?... » Elle attendit son consentement puis prit la chaise pour venir se placer près de lui. Sauf que maintenant que le moment fatidique était arrivé, l'éducatrice commençait à sentir une bouffée de chaleur l'envahir. Pourvu qu'elle ne finisse pas pivoine. Tentant de paraitre normal, Annabeth finit par lever son regard sur Seth. Par où commencer ? Peut-être devrait-elle arrêter de trop réfléchir et de simplement être naturelle comme elle le faisait en temps normal. « Déjà, je tiens à vous remercier une fois encore pour votre aide de la dernière fois. Sans votre intervention... qui sait ce qu'il se serait passé. Mais dans le même temps, je tiens également à m'excuser pour ce qui s'est passé ensuite. Si j'avais été plus forte, vous n'auriez pas eu besoin d'intervenir et... vous n'auriez pas fini à l'isoloir. » Parce que même si ça avait sa décision de partir se planquer dans la forêt, il n'empêche qu'Annabeth était persuadée qu'il n'aurait pas pris cette décision si elle ne s'était pas enfuie après qu'il lui ait fait comprendre qu'il avait des sentiments pour elle. Elle aurait dû être plus forte, plus mature. Au lieu de ça, elle avait eu peur et s'était levée pour aller marcher plus loin. Il avait dû avoir mal, tout comme elle. « Parce que je crois que... si vous avez décidé de faire ça, c'était en réponse à ce qu'il venait de se passer. » Vu les prochaines qu'elle allait prononcer, Annabeth sentit son cœur se mettre à battre de plus en plus vite. « Je veux dire... Euh, arrêtez-moi si je me trompe mais... j'ai cru comprendre que peut-être, éventuellement, vous pouviez voir en moi plus qu'une simple éducatrice. Et je ne viens pas vous faire de reproches ou quoi que ce soit dans le genre ! Ce sont des choses qui arrivent. Je voulais seulement éclaircir la situation. » Déontologiquement et pour que les choses ne s'aggravent pas, c'était ce qu'elle devait faire. Du moins le pensait-elle. En réalité, l'éducatrice avait surtout besoin de savoir où elle en était. Et se convaincre qu'elle arriverait à passer au-dessus de ses sentiments en aidant Seth à faire de même. « Comme vous le savez, ce genre de lien entre patient et membre du personnel est rigoureusement interdit. » Comment arrivait-elle à dire cela alors qu'elle crevait d'envie du contraire ? Son regard finit par aller contempler le sol, tant elle se sentait mal d'avoir cette discussion. Peut-être était-ce à cause de cela qu'elle eut un lapsus révélateur. « Néanmoins je tiens vraiment à ce que vous sachiez que ce n'est pas parce que ce n'est pas réciproque ou autre hein. » Et là elle s'arrêta net. Qu'est-ce qu'elle venait de dire ? En voulant ne pas se montrer trop dure pour ne pas le blesser, Annabeth venait ni plus ni moins de se vendre. Surprise par ses propres paroles, elle releva ses iris sur Seth, se demandant si elle l'avait vraiment dis, ou si elle avait rêvé.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Annabeth Monroe le Ven 16 Juin - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 0:42


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
 J'arquais un sourcil à la question d'Annabeth, nous n'étions plus des simples inconnus, maintenant c'était différent. Quatre ans que je connaissais l'éducatrice, qu'elle était venu vers moi pour m'aider, bien sur jamais je n'aurais imaginer que je me serais autant attaché à elle, mais c'est ainsi. Depuis notre dernière rencontre, elle agissait comme ci nous étions des inconnus, enfin je me contentais de hocher la tête à sa question avant de regarder celle-ci s'asseoir. Lorsqu'elle releva la tête pour croiser mon regard et reprendre la parole, cette fois-ci j'haussais les épaules un léger sourire en coin.

-Je savais parfaitement ce qui m'attendait et je l'assume complètement, tu n'a pas besoin de t'excuser et en ce qui concerne le remerciement, comme je l'ai déjà dis c'est normal


Par contre lorsque celle-ci repris la parole je fus pris par surprise, je devais bien l'admettre. Il est vrai que sans réponse de sa part, j'avais préféré partir de mon côté pour retarder le moment ou j'allais rentrer dans l'hôpital. J'aurais très bien pus la rejoindre mais je ne l'avais pas fait, alors oui, pour le coup je ne savais pas quoi répondre.

-Tu avais besoin d'être seule


Dis-je en baissant la tête alors qu'Annabeth reprenait déjà la parole. Cette fois-ci j'étais très mal à l'aise, j'avais l'impression d'être un idiot complètement pathétique. Qu'est ce que j'espérais au juste ? Je ne suis qu'un ... Un déchet de la nature ... Je n'ai même plus la force de vivre, alors qu'est ce que j'avais à espérer comme ça ? Les prochaines paroles étaient difficiles à entendre même si je savais que c'était vrai, malgré tout je restais neutre. Puis finalement j'eu un léger sourire.

-Mais dans cet hôpital, qui va suivre les règles après tout ? Jamais dans un hôpital psychiatrique on ne frappe un patient gratuitement

Cette fois-ci je regardais Annabeth, j'avais toujours des bleus au visage.

-Patient, médecin, parfois je n'arrive plus à voir la différence .... Quatre ans que je suis ici, c'est largement suffisant pour voir qu'il y a aussi des médecins qui ont besoin d'aide ... Pour le reste, j'ai juste tenu à dire ce que j'avais sur le coeur ...


Puis cette fois-ci je baissais de nouveau la tête.     
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 16 Juin - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 13:56

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Bon, ça allait être compliqué et vraiment embarrassant comme dialogue, mais l'éducatrice se sentait obligée de mettre les choses au clair. Ce serait plus facile si elle n'avait pas envie de répondre à ses sentiments mais... avec ou sans, elle allait devoir se montrer professionnel. Ça faisait quand même beaucoup d'émotions à gérer d'un coup... Entre l’inquiétude et tout le reste... D'ailleurs, elle se rappelait une phrase d'un livre qu'elle avait lu il y a des années maintenant. Quant on est petite-fille, on rêve d'être une princesse et, lorsqu'on est adulte, on rêve de redevenir petite-fille. Bien qu'Annabeth n'avait eu ni la meilleure ni la pire des enfances, au moins à ce moment-là elle avait encore son petit-frère, ses espoirs, son innocence. Et puis tout avait volé en éclat. Aujourd'hui la trentenaire tentait d'être une meilleure version d’elle-même mais... fallait-il à ce point qu'elle soit si sage ? Au moins, elle eut un début de soulagement en constatant que Seth acceptait de lui parler et que, visiblement, il n'était pas en colère contre elle. « Je savais parfaitement ce qui m'attendait et je l'assume complètement, tu n'a pas besoin de t'excuser et en ce qui concerne le remerciement, comme je l'ai déjà dis c'est normal. » Oui, mais non. Elle ne pouvait pas se contenter de juste ça. Se rendait-il seulement compte à quel point peu de gens aurait agi comme il l'avait fait ? Annabeth avait suffisamment bien connu le monde extérieur et les milieux pas très fréquentables pour savoir que les personnes préféraient détourner le regard. Mais elle n'insista pas. Elle était venue avec une ébauche du monologue qu'elle voulait tenir. A côté de ça, elle ne savait pas comment réagir, ça se bousculait trop dans sa tête. Elle s'était retrouvée face à beaucoup trop de sentiments ambivalents en même temps. « Tu avais besoin d'être seule. » Mmm, ça s'était déjà moins sûr. S'il l'avait rejoint au lieu de partir pour la forêt, peut-être que ça aurait tout changer ? L'espace d'un instant, elle avait vraiment espéré qu'il vienne. Mais c'était un gentleman, il lui avait donné le temps et l'espace dont elle avait besoin pour digérer ce qui venait de se produire. Annabeth soupira intérieurement. Et s'il avait rencontré l'autre part d'elle, la téméraire qui savait ce qu'elle voulait ? Pourquoi n'arrivait-elle plus à l'être d'ailleurs ? Finalement, elle en vint au point le plus sensible de sa visite. Les relations entre patients et membres du personnel étaient formellement interdites. Pour autant, en voulant ne pas le brusquer ou le blesser, Annabeth se sentit obligée d'être honnête avec lui en révélant que ses sentiments étaient réciproques, tout en se demandant comment il allait réagir. « Mais dans cet hôpital, qui va suivre les règles après tout ? Jamais dans un hôpital psychiatrique on ne frappe un patient gratuitement. » Et sur ces paroles, Seth releva la tête et croisa son regard. Elle sentit son cœur se serrer de tristesse en voyant les traces de sa dernière altercation avec les gardes. « Patient, médecin, parfois je n'arrive plus à voir la différence... Quatre ans que je suis ici, c'est largement suffisant pour voir qu'il y a aussi des médecins qui ont besoin d'aide... Pour le reste, j'ai juste tenu à dire ce que j'avais sur le cœur... » Au moins, ils étaient d'accord là-dessus. « Je sais... » Ceux qu'on disait être sain d'esprit et qui étaient sensés aider les patients étaient parfois bien pire qu'eux. Hélas, ils ne pouvaient pas changer le système. C'était partout pareil. Quant à ses dernières paroles, elle ne savait toujours pas quoi faire. Ils avaient mutuellement fait comprendre ce qu'ils ressentaient mais... Mais il y avait un mais ! Aucun des deux ne voulaient franchir la barrière. Annabeth changea alors de sujet. « Vous allez revenir aux ateliers ? » s'enquit-elle avec appréhension, redoutant sa réponse et s'entêtant à imposer cette distance du vouvoiement alors que Seth tentait apparemment de faire l'inverse. Le stress la gagnant, l'éducatrice commença à se ronger les ongles tandis que sa jambe se mettait à tressauter sur la chaise. L'idée d'aller voir son cousin pour lui en parler se faisait de plus en plus nécessaire. A défaut qu'il puisse lui donner des conseils, ça lui ferait du bien de vider son sac à quelqu'un qui n'essaierait pas de la faire renvoyer, ou pire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 16:53


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
 Entant qu'ex policier, j'avais bien vue que quelque chose n'allait pas dans le comportement d'Annabeth. Puis elle m'avait parlé de son passé, de suite je comprenais pourquoi j'avais cette impression de déjà vue, c'était parce que Annabeth avait subi des violences conjugales. Ce n'est pas quelque chose à prendre à la légère, ça peut amener à des troubles psychologiques, la dépression, voir le suicide ... Annabeth c'était battu, elle avait lutté contre ses démons et avait fait en sorte de recommencer "une nouvelle vie" ici, même si ce n'est pas vraiment un endroit paradisiaque. La jeune femme ne se rendait pas compte de la force qu'elle avait, de mon côté, je n'avais pas vraiment su comment réagir, dans le fonds, elle n'était toujours pas relever de ce qui c'était passé, puis avec son collègue, ça avait raviver des blessures ... Sans doute devrait-elle en parler à une femme ... Je doute qu'elle ait besoin d'en parler à un homme ... Encore moins moi. Seulement voilà, j’éprouvais des sentiments pour elle, voilà qu'elle me répondait que c'était réciproque, seulement il existé une règle à ne surtout pas dépasser, c'était la relation "patient médecin", celle-ci ne devait jamais finir en amour ... Ici tout le monde s'en moque, mais Annabeth reste Annabeth, elle respecte le règlement même si les autres ne le font pas. Finalement elle me demanda si j'allais revenir aux ateliers, j'haussais les épaules, ne sachant pas trop quoi répondre sur le moment.

-J'ai réussi à parler, à m'exprimer à nouveau, c'est un immense pas, pour ce qui est du reste je ne cherche pas à te mettre mal à l'aise, car se sera toujours la même chose ... Cette place ou je m'installe, jamais je ne pourrais encore la quitter, je serais toujours à l'écart et toi tu seras couper en deux, moi ... Et les autres patients .... Les autres patients ont besoin de toi


A quoi bon venir pour ne rien faire ? Pour continuer de voir un amour impossible ? Autant demander tout de suite aux gardes de m'en recoller une. Au moins la douleur me fait oublier l'amour que j'épprouve pour la belle brune.

-Annabeth ... Je pense aussi qu'il y a des vieux démons qui n'a pas encore fini de tuer, tout le monde en a ... Tu es tourmenté par quelque chose, j'arrive à le lire dans tes yeux, alors dit moi, veux tu que je vienne aux ateliers pour t'aider à vaincre ses démons, ou pour seulement vaincre les miens ?
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 16 Juin - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 17:41

center>
Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Complètement déboussolée, l'éducatrice restait angoissée sur la chaise, incapable de se décider sur ce qu'elle voulait vraiment. De toute façon, pourquoi devrait-elle le faire ? Quoi qu'elle fasse, ça allait inévitablement lui déchirer le cœur. Peut-être devrait-elle demander une mutation. Sauf qu'il y avait son cousin et qu'elle n'avait aucune envie de le quitter. Alors finalement, elle préféra tout balayer d'un revers de main et lui demander s'il allait revenir. « J'ai réussi à parler, à m'exprimer à nouveau, c'est un immense pas. Pour ce qui est du reste je ne cherche pas à te mettre mal à l'aise, car ce sera toujours la même chose... Cette place où je m'installe, jamais je ne pourrais encore la quitter, je serais toujours à l'écart et toi tu seras couper en deux, moi... et les autres patients... Les autres patients ont besoin de toi. » Elle releva les yeux vers lui, étonnée par ses paroles. Parce que tout en se demandant comment ça se faisait qu'il était le plus mature et le plus calme sur ce sujet, Annabeth avait terriblement envie de lui dire que elle, c'était de lui dont elle avait besoin. Mais une fois encore, elle préféra se murer dans le silence. Sérieusement, à quel moment les rôles s'étaient inversés ? Depuis quand c'était lui le psy et elle la patiente qui avait besoin d'aide ? Quoi qu'il en soit, elle n'était pas d'accord avec lui. Mais elle ne dit rien. Elle était soudainement exténuée de se battre pour avoir quelque chose. A chaque fois qu'un semblant de bonheur s'esquissait à l'horizon, il semblait s'effacer encore plus rapidement. Une fois encore, ça ne rata. Cette conversation n'aurait pas dû tourner ainsi mais elle le fit. « Annabeth... Je pense aussi qu'il y a des vieux démons que tu n'as pas encore fini de tuer. Tout le monde en a... Tu es tourmentée par quelque chose, j'arrive à le lire dans tes yeux, alors dis-moi, veux tu que je vienne aux ateliers pour t'aider à vaincre tes démons, ou pour seulement vaincre les miens ? » Là elle se sentit franchement blessée. Seth était clairement en train d'insinuer qu'elle l'utilisait pour se soigner elle-même. Son regard s'obscurcit alors, et la colère monta en elle. « Donc tu me prends pour une fille instable. Le genre qui devrait faire partie des patients au lieu d'être là. » cracha-t-elle avec rancœur. Exactement l'opinion que ses parents avaient d'elle. Il ne manquait plus que ça ! Vexée, elle se leva subitement de la chaise et se dirigea vers la porte. Mais une fois devant, elle hésita. Sa carapace se fissurant, elle revit la lame se planter dans le cou de son petit-ami, le jet de sang qui l'avait éclaboussé, la frayeur qui s'était emparée d'elle. Et puis soudainement, le calme. Le calme avant la tempête, avant que la police ne vienne après qu'elle l'ai appelé. Sa mise en détention, les nuits en prison. Le regard des autres. Finalement elle se retourna. « Pense ce que tu veux, ça m'est égal. » lança-t-elle avant de sortir, sans même se rendre compte que pour le coup, elle en avait oublié de le vouvoyer sous l'énervement. Une fois dans le couloir, elle s'arrêta et se rendit compte que ses mains tremblaient. En fait, retrouver son ancienne elle n'était pas si difficile. Il fallait juste qu'elle sorte de ses gonds. Pour le coup, elle irait bien voir Derek pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Ce qu'il y a de sûr, c'est que cette visite ratée aura au moins eu l'avantage de lui faire ressentir autre chose que du vide.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 18:08


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
 A force de réfléchir, à force de rester sans rien faire, j'ai appris à lire sur les visages. Déjà qu'entant qu'ex policier je le savais le faire, depuis que j'étais ici c'était devenu une habitude. Gabriel avait des soucis, pourtant lui aussi était médecin, Nirina qui était ma psychologue avait elle aussi des soucis, pourtant, c'était elle qui m'avait fait cracher ce que j'avais sur le coeur, elle aussi m'avait ouvert les yeux, jamais je ne l'avais remercié, il serait sans doute temps ... Finalement quand on veut dire la vérité, ouvrir les yeux d'une personne, même avec douceur, la personne fini par s'emballer car oui, ça fait mal, ça fait même terriblement souffrir. On refuse de voir la vérité et on se mets en colère. Je ne dis rien à Annabeth, je laissais celle-ci parler, celle-ci me disant enfin "tu". Celle-ci se leva en colère, dans ses yeux ont pouvaient sans doute y voir des souvenirs défiler ... J'avais toucher quelque chose de sensible, qu'importe si elle ne voulait plus me revoir par la suite, je savais juste que sur le coup ça faisait mal. Puis elle se retourna vers moi, me lançant une dernière réplique avant de sortir de la chambre. De mon côté j'inspirais, j'expirais, c'était très dur de jouer ce rôle ... C'était même horrible, mais quelqu'un devait le faire pour Annabeth, sans doute l'avais-je perdu, mais je devais tenir jusqu'au, celle-ci n'avait pas encore dit tout ce qu'elle avait sur le coeur. D'ailleurs je pouvais entendre que ses pas c'était arrêter dans le couloir, alors je descendis de mon lit pour sortir de ma chambre et rejoindre celle-ci. Annabeth était toute tremblante et sans doute terriblement en colère, je m'avançais doucement vers elle en reprenant la parole.

-Tu n'es pas instable, tu souffre, quelqu'un ta fais souffrir il y a longtemps et on a voulut abuser de toi il y a quelques jours, pourquoi tu n'aurais pas le droit de souffrir ? Pourquoi tu n'aurais pas le droit de craquer ? Pourquoi tu dois toujours rester forte ? Je ne vais pas te dire que je suis désolé de ce que je t'ai dis, car je le pense ... Après vas-y tu peux me frapper si tu es en colère, je sers à ça ici


Cette fois-ci j'eu un rire mesquin, en rien un rire joyeux.

-Tu te bats, tu lutte, moi je le veux seulement mourir j'en suis arrivais au stade ou je n'ai plus rien, plus rien ne m'attends ici ou même à l'extérieur, toi même tu me l'a dis, c'est impossible alors à quoi bon remuer l'impossible, je préfère être franc maintenant
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 16 Juin - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 18:50

center>
Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Hésitant entre plusieurs possibilités, la porte s'ouvrit derrière elle. Quoi encore ? Il allait la persécuter avec quelle autre parole alors qu'elle tentait juste de survivre dans ce monde de dingues ? Annabeth se raidit en l'entendant parler, mais au moins cette fois il avait fait l'effort de la rattraper. Enfin, si on pouvait appeler ça comme ça parce qu'en entendant les mots qu'il employait, elle eut envie de le gifler tout à la fois qu'elle eut envie de se rouler en boule dans un trou de souris et de laisser libre court à ses larmes. Quoique là, c'était plutôt la rage qui guidait ses mouvements. « Tu n'es pas instable, tu souffres. Quelqu'un t'a fait souffrir il y a longtemps et on a voulu abuser de toi il y a quelques jours. Pourquoi tu n'aurais pas le droit de souffrir ? Pourquoi tu n'aurais pas le droit de craquer ? Pourquoi tu dois toujours rester forte ? Je ne vais pas te dire que je suis désolé de ce que je t'ai dis, car je le pense... Après vas-y tu peux me frapper si tu es en colère, je sers à ça ici. » ponctua-t-il d'un rire sans joie. Annabeth se tourna vers lui, les sourcils froncés et se retenant de le frapper. Quant à ses questions, la réponse était évidente pour elle. Elle ne voulait plus être une victime, plus jamais. Est-ce que c'était si mal que ça ? Mais il reprit derrière, l'éducatrice ne faisant rien pour l'arrêter. « Tu te bats, tu luttes, moi je veux seulement mourir. J'en suis arrivé au stade où je n'ai plus rien. Plus rien ne m'attends ici ou même à l'extérieur, toi-même tu me l'as dis, c'est impossible. Alors à quoi bon remuer l'impossible ? Je préfère être franc maintenant. » Elle en avait assez de l'entendre dire n'importe quoi, assez de le voir se laisser mourir alors que son cœur se sentait mieux en sa présence mais qu'il n'en avait rien à faire. La tension dans les muscles se faisant de plus en plus vive, Annabeth commençait à ne plus se contrôler. « Arrête d'être stupide. » grinça-t-elle. « Ce n'est pas parce que tu as perdu ton frère que tu as le monopole de la souffrance. Oui j'ai décidé de me battre plutôt que de me laisser mourir, et après ? Tu ferais bien d'en faire autant, parce que contrairement à ce que tu dis, il y a des gens qui tiennent à toi. Moi, Sixtine, et je sais aussi que tu t'entends bien avec Moïra, une nouvelle patiente. Donc tu peux fermer les yeux si ça t'aide et que tu n'as pas envie de voir que, finalement, tu n'es pas si seul, mais arrête de dire n'importe quoi ! » haussant le ton, un garde commença à venir dans leur direction, alerté par ce remue-ménage. « Tout va bien. » lança-t-elle avant même qu'il ne pose la question, et sur un ton sec qui ne donnait pas envie de la contrarier. Elle poussa ensuite Seth dans sa chambre et ferma la porte derrière elle d'un coup qui fit trembler le mur. « Tu veux savoir pourquoi je tiens tant à te voir à mes ateliers ? Parce que je t'apprécie, parce que pour une fois je tombe sur un patient parfaitement sensé qui doit supporter le même drame que moi et que ça fait du bien de se sentir comprise, parce que derrière ça je sens qu'on s'entend bien et qu'on peut créer une véritable amitié. Je connais mes démons, je n'ai pas besoin que quelqu'un vienne ouvrir le placard ou regarder sous mon lit pour les trouver et m'aider à les exorciser. Malgré moi je les ai accepté et je vis avec. Moi la question que je me pose, c'est qu'est-ce tu attends de moi ? Parce que vraiment, je suis perdue. » Annabeth n'avait jamais dû autant parler depuis... au moins une décennie, voire même plus. Et clairement, elle ne savait pas où tout ça allait mener. Comment allait réagir Seth ? Est-ce que cette engueulade allait couper court à leurs sentiments naissants ? Au moins, ils étaient honnêtes l'un comme l'autre et crevaient les abcès douloureux qui les empêchaient d'avancer.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 19:57


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
  Annabeth était en colère, certes, mais lorsqu'elle parla de mon frère, de suite mon coeur se serra et je ne pus cacher mes émotions tout en déglutissant difficilement. Me rappeler qu'il était mort été toujours un immense fardeau à porter pour moi, je ne pouvais m'empêcher de laisser des larmes rouler le long de mes joues ... Je n'avais plus aucune fierté, me cacher pour pleurer ? A quoi bon ... Si je dois verser des larmes, bien qu'elle viennent ... C'était comme recevoir un coup de poignard en plein coeur mais je me repris. Sixtine, je savais très bien que la miss tenait à moi, seulement, je suis une personne qui possède une trop grosse part d'ombre devant cette jeune femme ... Elle était tellement optimiste, Moïra était une combattante, une guerrière, elle était aussi une grande solitaire quand à Annabeth ... Comment pouvais-je cacher mes sentiments ? C'était impossible, un jour ou l'autre ça finirait par se voir et ça allait ruiner sa carrière ... Ou pas ... Comme je le pensé déjà, cet hôpital est spécial. Alors qu'Annabeth avait repris la parole, parlant de plus en plus fort, un garde demanda si tout allé bien et celle-ci lui répondit de suite. Pendant ce temps je relevais la tête vers le plafond, tentant de cacher à nouveau ma peine. Alors que je reprenais difficilement mon souffle alors que ce n'était pas moi qui hurlé, Annabeth me poussa dans ma chambre, elle en avait pas fini avec moi, honnêtement j'aurais préféré qu'elle me frappe, car ses paroles étaient très douloureuses à encaisser et ça me briser. Alors qu'elle me parlé j'étais parti m'accouder contre le rebord de la fenêtre dos à elle, les larmes aux yeux, puis finalement je me pris la tête entre les mains.

-Je suis une ombre à côté de Sixtine, elle a besoin de voir du positif, Moïra est une combattante, elle connait aussi très bien la solitude, non ... Je n'ai rien qui me retiens ... Enfin oui sans doute quelque chose

Je me retournais vers Annabeth

-Ce que j'attends ? Rien ... Enfin je ne sais pas comment l'expliquer, ça fait mal comme ça peut rendre fou, la j'ai mal, parce que je sais quelque chose


Je m'approchais vers Annabeth avant de capturer ses lèvres, puis me reculant

-ça fait mal l'amour ... Je croyais que c'était le contraire


Cette fois-ci c'est moi qui sorti de ma chambre, me passant une main dans les cheveux et me traitant d'idiot.   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 16 Juin - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 20:57

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Annabeth avait dû se battre depuis toujours. Ses parents ne l'aimaient pas, pas plus qu'ils n'avaient aimer leur second et dernier fils. Longtemps elle s'était demandée pourquoi ses géniteurs les avaient gardé, si c'était pour ne montrer mépris ou indifférence. Mais au lieu d'accepter ça, elle avait pris les choses en main. Annabeth était devenue une maman pour Heathcliff, une amie et une confidente pour Gabriel, et montrait les crocs dès qu'on chercher à s'en prendre méchamment aux deux seuls êtres qu'elle aimait et qu'elle protégerait au péril de sa propre sécurité. Puis en grandissant, elle était restée en confrontation avec ses parents, faisant parfois des choix juste pour les énervés. Puis elle avait connu son premier amour, du moins elle l'avait aimé. Lui... elle avait finalement compris que non. Mais pendant longtemps, elle avait cherché à survivre sous les persécutions mentales, affectives et physiques qu'il lui infligeait. Encore une fois, elle n'avait rien lâcher et, finalement, elle l'avait tué. Puis elle avait tenté une année à l'école d'infirmière histoire de pouvoir se trouver rapidement un métier. Non, malgré le choc, elle n'avait pas baissé les bras. Et lorsque son petit-frère s'était suicidé, Annabeth avait porté sa culpabilité comme un prisonnier son boulet, sauf que c'était pour toute la vie. Au lieu de sombrer dans la dépression, bien qu'elle avait failli le faire, elle s'était promise de vivre pour eux-deux. Pour se payer ses études, elle s'était vu accepter de devenir escort-girl où au moins, elle pouvait choisir de ne pas se taper ses clients. Et ensuite elle avait atterri ici. Elle savait que tout ne serait pas facile, mais ça n'avait ps d'importance. Avec tout ce qu'elle avait déjà vu et traversé, qu'est-ce qui pourrait être pire ? Du coup, le temps passant, Annabeth avait aplani ses émotions, enterrer ses vieux démons et abattu ses doutes. Elle se plaisait à croire qu'elle était heureuse en se libérant de son passé. Puis elle avait croisé la route de Seth, et il avait tout envoyé valser ! Il remettait ses pires craintes sur le tapis, faisait remonter impitoyablement son passé. Venant de quelqu'un d'autre, elle aurait levé les yeux au ciel et aurait passé son chemin. Mais venant de quelqu'un de qui elle était tombée amoureuse... c'était bien autre chose. Au final, ils étaient de retour dans la chambre et Seth avait trouvé refuge près de la fenêtre. En colère, elle avait à peine prêté attention aux larmes qu'il tentait de retenir. « Je suis une ombre à côté de Sixtine, elle a besoin de voir du positif. Moïra est une combattante, elle connait aussi très bien la solitude, non... Je n'ai rien qui me retient... Enfin oui, sans doute quelque chose. » Ce qu'il devenait agaçant à toujours trouver des excuses et à dépeindre comme le pire mec de la planète ! Pourquoi refusait-il de voir qu'il était un homme bien et que le monde se porterait bien mieux s'il y en avait plus des comme lui ? Levant les yeux au ciel, Annabeth dut se retenir de ne pas sortir une réplique cinglante, trop énervée pour s'attarder sur sa dernière phrase. Finalement Seth se retourna, et elle posa ses iris sur lui, attendant de voir ce qu'il allait encore dire. « Ce que j'attends ? Rien... Enfin je ne sais pas comment l'expliquer, ça fait mal comme ça peut rendre fou. Là j'ai mal parce que je sais quelque chose. » Annabeth fronça les sourcils. Il sait quelque chose ? Sur elle ? Il savait quelque chose sur elle qu'elle ignorait ou qu'il n'était pas sensé savoir ? Il ne pouvait quand même pas savoir pour son ex-petit ami... Ça ça l'angoissait. En tant qu'ex-flic et même en légitime défense, pas sûr qu'il se sente à l'aise avec une meurtrière. Autrement dit, l'éducatrice était partie dans un tout autre registre et s'attendait à quelque chose de grave. Impatiente, elle attendit la suite et eut la surprise de le voir venir vers elle. Qu'est-ce qu'il allait faire ? Parce que clairement, elle ne s'était pas attendu à ça. S'attendant plutôt à ce qu'il la mette dehors, elle ne comprit pas de tout de suite qu'il venait de prendre possession de ses lèvres. Et quand elle le fit, sa colère et son agacement disparurent instantanément. Mais elle n'eut guère le temps d'en profiter car il reprit une distance raisonnable. « Ça fait mal l'amour... Je croyais que c'était le contraire. » Là, c'était la douche froide. Plus elle tentait de comprendre et de s'en sortir, plus il la noyait dans des sentiments contradictoires qu'elle ne contrôlait pas. Et par dessus le marché, voilà qu'il avait quitté la chambre avant qu'elle ne se ressaisisse. Sauf que cette fois-ci, le temps n'était plus à la rationalité ni à la déontologie. Elle en avait un peu sa claque là, de faire ce que tout le monde attendait d'elle. Retrouvant son caractère intrépide, Annabeth se dépêcha de le rejoindre. Voilà qu'ils rejouaient la scène à l'envers... Il n'y avait plus qu'à espérer que personne ne remarquait leur petit manège. Même si pour le moment, elle n'en avait strictement rien à faire.« Attends ! » fit-elle en l'attrapant par le bras et en l'obligeant à se retourner. Elle allait regretter ce qu'elle allait dire, mais après tout, on ne vivait qu'une fois. « L'amour ne fait mal qu'en proportion de l'intensité des sentiments qu'on ressent. Et ça fait autant de mal que de bien. » Pas sûr que ça l'aide, mais Annabeth tentait de répondre à ce qu'il avait dit précédemment tout en étant la plus sincère et précise possible. « Tu sais, respecter les règles c'est important pour moi. A chaque fois que j'ai fais le contraire... ça s'est mal terminé. » Elle se mordit la lèvre inférieure. « Mais je crois que... de toute façon je ne suis pas très douée pour ça. » Elle laissa ainsi descendre sa main le long de son bras puis entremêla ses doigts aux siens. Puis elle le tira doucement dans sa chambre et s'installa sur son lit. Maintenant qu'elle était lancée, autant tout déballer. « J'ai deux démons et demi qui me poursuivent. Le premier, je me sens responsable de la mort de mon frère. Il s'est suicidé parce que je n'étais pas là pour le protéger, alors que je le lui avais toujours promis. J'ai rompu ma promesse, j'ai échoué. J'ai sa mort sur la conscience... Le second, c'est mon ex-petit ami. Il ne m'a jamais aimé alors que je me suis toujours attaché à cet espoir. Mais plus important... si je ne suis plus avec... ce n'est pas parce qu'il m'a mis dehors ou que je suis partit. Je... je l'ai tué. » Annabeth jeta un coup d’œil à l'ex-policier, se demandant ce qu'il pouvait bien penser d'elle maintenant. « Légitime défense, mais je revois encore la scène. J'ai deux morts sur la conscience. » fit-elle en secourant la tête, comme si elle tentait de les effacer de son esprit. « Et enfin, en tant qu'ex-policier, je veux que tu saches que j'ai payé mes études en devenant escort-girl. Bien sûr je n'allais pas jusqu'au bout mais... disons qu'il y a des jobs moins pervers... » Voilà, maintenant il allait clairement la voir différemment, se dire qu'en fait il valait mieux qu'il oublie ses sentiments, et les choses redeviendraient comme avant.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Annabeth Monroe le Sam 17 Juin - 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 16 Juin - 22:04


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
  Je n'en pouvais plus, si tout devais se terminer maintenant autant aller jusqu'au bout. Jamais je n'aurais crus en quatre ans, que j'aurais eu assez de force pour rester aussi calme devant Annabeth, étant à la limite le psychologue de service alors que mon état psychologique était loin d'être meilleur que le sien. Seulement il y a quelque jours, j'en n'ai appris davantage sur Annabeth, puis celle-ci avait faillit se faire agresser ... J'avais des sentiments pour elle ... Oui j'étais fou d'elle car la semaine je n'attendais qu'une seule chose, la voir aux ateliers, seulement ça fait mal quand on aime seul dans son coin et qu'on ne peut pas s'exprimer ... Voir Annabeth se faire agresser sous mon nez, ça avait réveillé quelque chose en moi, j'avais maintenant ce besoin de la protéger, d'être encore plus près d'elle, de lui dire aussi qu'elle avait des vieux démons ... Je voulais que son bien, évidemment lui parler de son passé avait réveillé en elle une grosse colère et je l'avais totalement assumé. Finalement je n'en pouvais plus, au bout d'un moment j'avais tout de même craquer, surtout quand on parle de mon frère ... Enfin pour conclure cette "discussion", j'avais opté le tout pour le tout ... J'avais capturé les lèvres d'Annabeth pour goûter le fruit interdit, je venais de lui révéler l'amour que j'éprouvais pour elle avant de fuir comme un lâche. Me sentant plus que mal, le coeur lourd, Annabeth me rattrapa dans le couloir et je ne savais plus quoi faire .... Peut-être me cacher dans un terrier de lapin ? Je n'osais même plus croiser son regard ... Je penchais légèrement la tête sur le côté aux paroles d'Annabeth, je ne connaissais pas l'amour, je découvrais celui-ci ... Alors j'étais assez perdu ... Finalement elle reprit la parole et je relevais la tête vers la jeune femme. Lorsqu'elle fini par prendre ma main, m'emmenant à nouveau dans ma chambre, je m'assis sur le lit avec elle, mon coeur battant à tout rompre. Voilà que j'apprenais que le frère d'Annabeth c'était suicidé, de suite une larme glissa le long de ma joue ... Pourquoi je pleurais au juste ? Parce que j'avais mal pour elle ? Je serrais davantage sa main tout en l'écoutant attentivement. Elle était parti à me parler de son passer, enfin elle venait à me parler de ses vieux démons. Un petit ami qui ne cessait de la battre, elle l'avait tué en légitime défense, mais même si c'était de la légitime défense, elle l'avait tué et tuer un être humain était toujours une lourde épreuve, ça m'était arrivé une fois entant que policier ... J'avais eu du mal à m'en remettre. Puis elle me révéla son ex métier pour payer ses études, cette fois-ci je serrais celle-ci contre moi avant de me reculer, tenant toujours sa main.

-Comme je le disais, tu es une véritable battante mais maintenant, ne te sens tu pas mieux ? Sâche que je ne te juge pas, tu porte sur tes épaules quelque chose de très lourd ... C'est pour ça que j'ai été brusque, je suis désolé ...

Je fis une pause

-Comme tu le sais déjà j'avais un jumeau mais aussi des parents, dont un père toujours ivre et ... Violent ... Avec mon frère ont défendaient notre mère, enfin de toute façon c'était toujours nous qui étions la cible de notre père, quand avec mon frère nous avions 11 ans, nous avons fuit avec notre mère et nous avons eu un accident de voiture ... Elle est morte

J'eu un soupire

-J'ai été en famille d'accueil avec mon frère, mais je sais que si il n'aurait pas été la, je serais tomber dans des mauvaises fréquentations, mais je l'ai suivi, nous sommes devenu policiers, ont avaient pas tellement d'argent mais nous étions ensemble, enfin jusqu'à ... Jusqu'à ce qu'on ne lui tire dessus et que j'ai juste le temps de le prendre dans mes bras ... Il était tellement heureux de voir la neige, il est mort en fixant celle-ci

Cette fois-ci je regardais Annabeth

-Le passé ne cesse ne te fuir, on craque un jour ou l'autre, j'ai voulus en finir puis je t'ai connus, je ne sais pas pourquoi, j'ai voulus que ... Etre honnête, j'ai aussi peur de te perdre ... Mais j'ai peur aussi d'avoir mal
   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Sam 17 Juin - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Sam 17 Juin - 11:50

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

Elle avait vidé son sac, entièrement, déterré elle-même ses démons pour les balancer sur la table de la confrontation. C'était que Seth semblait attendre et, alors qu'elle ne s'en était pas rendu compte, ça avait été ce qu'il lui fallait pour respirer à nouveau. Survivre était une chose, respirer librement en était une autre et contre toute attente, c'était grâce à ce patient qui n'était pas comme les autres qu'elle venait de déverser toutes la douleur et la colère qu'elle portait en elle. Annabeth se demandait même comment elle parvenait à ne pas se noyer sous le poids de la culpabilité. Néanmoins, il lui fallait maintenant faire face à la réaction de Seth à qui elle venait de dévoiler ses meurtrissures les plus profondes. Et l'éducatrice fut déjà surprise qu'il la rassure en gardant sa main serrée dans la sienne, et même qu'il la prenne dans ses bras pour la réconforter. « Comme je le disais, tu es une véritable battante mais maintenant, ne te sens-tu pas mieux ? Sache que je ne te juge pas, tu portes sur tes épaules quelque chose de très lourd... C'est pour ça que j'ai été brusque, je suis désolé... » Annabeth baissa la tête. Elle ne voyait vraiment pas en quoi elle était une battante. Elle avait plutôt l'impression d'être une hypocrite qui fermait les yeux sur les choses qu'elle ne supportait pas de voir. Mais bon, elle savait qu'elle n'était pas objective et ça faisait bien un fou de se voir à travers le regard de quelqu'un d'autre, à travers le regard de quelqu'un qui l'aimait comme on ne l'avait jamais aimé auparavant. « Non, tu avais raison. Ça soulage mais... je crois que je vais avoir besoin d'encore un peu temps pour digérer tout ça. » Puis ce fut son tour d'en dire davantage sur sa vie, son enfance et ses souffrances. « Comme tu le sais déjà, j'avais un jumeau mais aussi des parents dont un père toujours ivre et... violent... Avec mon frère on défendait notre mère, enfin de toute façon c'était toujours nous qui étions la cible de notre père... Quand avec mon frère nous avions 11 ans, nous avons fuit avec notre mère et nous avons eu un accident de voiture... Elle est morte. J'ai été en famille d'accueil avec mon frère, mais je sais que s'il n'aurait pas été là, je serais tombé dans de mauvaises fréquentations. Mais je l'ai suivi, nous sommes devenus policiers. On avait pas tellement d'argent mais nous étions ensemble, enfin jusqu'à... Jusqu'à ce qu'on ne lui tire dessus et que j'ai juste le temps de le prendre dans mes bras... Il était tellement heureux de voir la neige, il est mort en fixant celle-ci. » Pourquoi était-ce ceux qui essayaient de s'en sortir que la vie maltraitait le plus ? Écoutant Seth parler, l'éducatrice n'avait pas lâché sa main, ses yeux se remplissant de larmes au fur et à mesure qu'il acceptait de se confier. Elle ressentait sa peine sans avoir à faire beaucoup d'effort pour cela. Et elle se sentait tellement désolée pour lui, pour ce qu'il avait subi. La mort de sa mère puis celle de son jumeau... Elle comprenait qu'il en soit arrivé là. L'observant avec douceur, Annabeth lâcha finalement sa main pour venir la poser sur sa joue et effacer les sillons de larmes qui s'y étaient creusés. Première fois qu'elle s'autorisait ce geste. Mais elle avait tellement mal pour lui qu'à défaut de mot, Annabeth ressentait le besoin de le toucher. « Tu n'es plus seul. » souffla-t-elle en le regardant avec tendresse. « Le passé ne cesse de te fuir, on craque un jour ou l'autre. J'ai voulu en finir puis je t'ai connu. Je ne sais pas pourquoi, j'ai voulu que... Être honnête. J'ai aussi peur de te perdre... Mais j'ai peur aussi d'avoir mal. » Annabeth se recula légèrement, tandis que sa main retrouvait celle de Seth. Il était inutile de se voiler la face, entretenir une relation ici allait être compliqué, risqué, et parfois douloureux. Sans compter que s'ils se faisaient prendre, les sanctions seraient terribles. « Je ne vais te mentir, ce ne sera pas simple d'être ensemble. Mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas essayer. De toute façon, qu'est-ce qui pourrait être pire que ce qu'on a déjà vécu ? » Et surtout, elle ressentait de plus en plus ce besoin d'être avec lui, de pouvoir se réfugier dans ses bras. Annabeth se sentait si bien avec lui... Elle se sentait comprise, calme, et ça donnait un autre sens au terme espoir. Sans attendre de réponse et envoyant valser tous ses principes professionnels, l'éducatrice vint se lover contre lui, ses bras l'enlaçant avec douceur tandis qu'elle posait sa tête sur son épaule et qu'elle fermait les yeux. Est-ce qu'elle avait peur ? Complètement ! Mais elle avait encore plus peur de le perdre et de toute façon, on ne vit qu'une fois.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Sam 17 Juin - 16:22


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
  Annabeth venait tout juste de me révéler son passé, il était normal que pour elle se soit encore difficile. Garder autant de secret pendant plusieurs années, ce n'était pas bon psychologiquement, j'en savais quelque chose ... Pour ce qui était de mon père, bien j'avais tout de même le soutien de mon frère, quand il y a eu cet accident de voiture c'était pareil, j'avais eu mon frère, à deux, nous avions fait ce que nous avons pus pour nous en sortir. N'oublions pas que les services sociaux avaient mis leur nez dans nos affaires, alors ce n'était plus un secret pour l'enfance que nous avions vécus ... On voulait que je parle à un psychologue ainsi que mon frère, mais moi, je resté neutre, je ne disais rien, j'avais encore bien trop de colère en moi. Aaron avait davantage avancé que moi, cela c'était vue avec le temps, il était moins renfermé, moins colérique, puis il y avait Moïra, j'avais peur qu'elle ne me vole mon frère, mais ce n'était pas ce genre de femme, Moïra était adorable mais aussi une véritable combattante.

-C'est normal, garder ce genre de chose aussi longtemps, c'est dur et ça détruit psychologiquement, je sais de quoi je parle


Puis à mon tour je parlais de mon enfance à Annabeth, après tout elle venait de le faire, je n'allais pas la laisser seule ... Je ne savais pas ce qui était le plus dur, de parler à nouveau de la mort de mon frère ou de l'enfance que j'avais eu ... Oui je subissais des coups, oui je connaissais très bien la douleur et la peur, mais il est vrai que la mort subite de mon frère m'avait davantage choqué que celle de ma mère, sans doute parce que celle-ci ne c'était jamais vraiment occupé de nous ... Regardant Annabeth, je repris difficilement la parole.

-Ma mère est morte sur le coup de l'accident de voiture et pourtant ... Je n'ai pas trop réagis ... Je voulais juste mon frère, en même temps, notre mère c'était refugié dans les médicaments, je pense qu'elle aurait été une bonne mère si elle n'aurait pas connus cet homme ... Mais je ne le serais jamais, je connais davantage ma la violence de mon père que ma mère ... Pourtant, je devrais être triste qu'elle ne soit plus de ce monde, qu'elle ait eu ce destin


J'eu un soupire secouant la tête. Je ne savais même pas ou pouvait se trouver sa tombe d'ailleurs ... Puis Annabeth repris la parole et je me senti ... Bien ... Peut-être un peu mal à l'aise au début mais en y réfléchissant c'était agréable. Alors que je pouvais sentir Annabeth contre moi, je fermais les yeux, reprenant enfin espoir.

-Promis ... Je ne t'abandonnerais pas, ni toi, ni Sixtine, ni Moïra

   
⇜ code by bat'phanie ⇝


Dernière édition par Seth Frances le Ven 23 Juin - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Mer 21 Juin - 17:40

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

C'est vrai que ça faisait du bien de laisser sortir tout cela à quelqu'un, mais elle aurait quand même préféré que ce soit à quelqu'un d'autre qu'à un patient, patient pour qui elle avait des sentiments de surcroît. Ça rendait les choses plus difficiles, même si paradoxalement, ça soulageait. Et puis maintenant qu'elle avait finalement expliquer son passif compliqué, elle s'en voulait de s'être emportée contre Seth. Mais il l'avait poussé dans ses retranchements, l'obligeant à retirer d'un coup sec ce pansement qui cachait ses blessures les plus profondes et qui seraient à jamais incurables. Il l'avait blessé, pour qu'elle aille mieux. Seth se préoccupait de son bien-être plus qu'elle n'avait l'impression de le faire. Et pour ça aussi, elle en tombait un peu plus amoureuse. « C'est normal, garder ce genre de chose aussi longtemps, c'est dur et ça détruit psychologiquement. Je sais de quoi je parle. » Oh que oui il savait ! Son enfance à elle n'avait déjà pas été une sinécure, mais la sienne... Entre un père violent et une mère absente, il avait dû s'en sortir seul avec son jumeau. Heureusement qu'il avait eu son jumeau ! Où serait-il sinon ? Est-ce qu'il aurait pris les mêmes décisions ? Est-ce qu'elle l'aurait rencontré ? L'aurait-elle aimé ? Ils se connaissaient depuis maintenant quatre longues années et même si Annabeth ignorait à quel moment elle était tombé sous son charme, elle n'avait clairement pas envie d'imaginer une vie sans lui. Seth lui avait fait plus de bien que l'inverse. Ce dernier continua d'ailleurs de lui ouvrir son cœur sur son passé et ce qu'il y avait ressenti. « Ma mère est morte sur le coup de l'accident de voiture et pourtant... Je n'ai pas trop réagi... Je voulais juste mon frère. En même temps, notre mère s'était réfugiée dans les médicaments. Je pense qu'elle aurait été une bonne mère si elle n'aurait pas connu cet homme... Mais je ne le saurais jamais. Je connais davantage la violence de mon père que ma mère... Pourtant, je devrais être triste qu'elle ne soit plus de ce monde, qu'elle ait eu ce destin. » Annabeth le regardait avec compassion, serrant un peu plus sa main pour lui signifier qu'elle était là. Sa mère était une peste qui la méprisait alors... difficile d'avoir de la peine s'il devait lui arriver quelque chose. Par contre elle se mettait à la place de Seth et comprenait très bien l’ambiguïté de ses sentiments. « Je suis vraiment désolée... Ta mère aurait mérité mieux, tout comme toi, tout comme ton frère. A ceci près que ta mère a choisi cet homme, vous, vous n'avez pas pu choisir votre père. » Annabeth aussi avait fait le choix de rester avec un homme violent. Pourtant, si elle avait eu des enfants avec lui, son instinct maternel l'aurait empêché de laisser ses gosses se faire tabasser. Sentiments ou non, elle aurait défendu le fruit de son ventre coûte que coûte. « Tu n'as pas à t'en vouloir ou à t'excuser d'avoir ressenti moins de tristesse pour elle que pour ton jumeau. Comme tu l'as dis, tu ne la connaissais presque pas puisqu'elle ne s'occupait pas de vous. » tenta-t-elle de le rassurer. C'est vrai que parce que c'était sa mère, la logique voulait que le lien qui l'y unissait soit puissant, inaltérable et sacrée. Hélas, dans les faits, tout le monde ne pouvait pas connaître ce sentiment. Certaines personnes n'étaient clairement pas nées pour être parent. Puis Seth lui confia qu'il avait peur de la perdre, mais aussi de souffrir. Annabeth ne lui mentit pas, leur relation secrète ne sera pas simple à vivre tous les jours. Mais ce qui importait le plus, vu les malheurs qu'ils avaient déjà connu l'un et l'autre, pourquoi ne pas tenter ? Puis elle se réfugia contre lui, le cœur battant et de peur et d'amour. « Promis... Je ne t'abandonnerais pas, ni toi, ni Sixtine, ni Moïra. » Lovée contre lui, Annabeth eut un sourire. Il ne s'imaginait même pas à quel point cette promesse pouvait la toucher, alors qu'il avait un comportement autodestructeur. C'était comme s'il lui faisait la promesse de se soigner, de progresser et de réapprendre à aimer la vie, pour elle. Des larmes silencieuses coulèrent le long de ses joues. « Merci... Tu ne sais pas ce que ça représente pour moi de t'entendre dire ça. » Elle le serra encore plus fort dans ses bras puis releva son visage vers lui. « En tout cas, tu es plutôt douée pour attirer les femmes dans ton filet. » sourit-elle, amusée, avant de venir l'embrasser avec fougue. Sans qu'elle ne sache comment, il avait réussi à investir son cœur brisé, à le soigner, puis à lui ouvrir les yeux pour qu'elle lui offre. Amoureuse, elle était complètement folle d'amour !
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 990
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3260

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 23 Juin - 0:22


La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur
Annaseth
  Qui aurait crus que peu de temps avant qu'Annabeth me parle calmement, se soit moi qui était en train de jouer le psychologue ? Maintenant qu'Annabeth avait vidé son sac, j'avais à mon tour besoin de vider le mien, même si ça n'avait pas été prévu au programme. Il y a des blessures que je n'arrive toujours pas à guérir, j'y pense, ça me hante ... Mon enfance mon hante, ne plus avoir mon frère était très douloureux ... Puis il y avait quelque chose d'autre, je me sentais coupable par rapport à ma mère. Ma mère n'était plus de ce monde, pourtant je n’éprouvais aucune tristesse ... J'avais peu de souvenir avec elle, disons que lorsque on m'avait annoncé sa mort, j'avais à peine réagit, je voulais surtout savoir comment allé mon jumeau, si ça aurait été le contraire, comment l'aurais-je vécus ? J'eu un soupire alors qu'Annabeth avait repris la parole, oui, elle était tombé sur un sale type, puis après tout, on ne choisit pas ses parents ... Jamais, je ne pourrais savoir si mon père était un alcoolique violent quand il avait rencontré ma mère, ou si il l'a était par la suite ... Encore des questions sans réponses ...

-Je me demande si il était déjà violent quand elle l'a connus ... Seulement je ne le serais jamais, alors à quoi bon remuer le passé, enfin, il me hante tellement


Enfin j'hochais la tête aux paroles d'Annabeth, c'était pareil pour elle, elle n'avait pas eu un passé simple ... Je lui fis la promesse de ne jamais l'abandonner, je devais tenir bon malgré mais gros coups de déprime, je n'étais pas le seul à avoir souffert. La jeune femme me serra dans ses bras, et alors qu'elle reprit la parole avant de m'embrasser, j'eu un sourire en coin.

-C'est un moment qui reste tout de même unique pour moi


Je caressais le visage d'Annabeth, reprenant d'une voix douce.

-Ton passé est lourd ... Si un jour tu ... Enfin tu souhaite en parler, je suis la mais comme je te disais et que je vais encore te dire, tu es une battante

   
⇜ code by bat'phanie ⇝



HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Asshai (avatar) ; Minori (signature) ; gifs trouvés sur Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 865

SITUATION : secrètement avec Seth Frances
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Annabeth Monroe

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   Ven 23 Juin - 13:43

Will we still hopeless ?
Annabeth & Seth
« C'est impossible » dit la fierté,
« C'est risqué » déclara l'expérience,
« C'est inutile » dit la raison,
« Essaie » répondit le cœur...

L'éducatrice allait bientôt devoir s'interroger sur comment elle avait fait pour passer du statut de membre du staff docile et obéissant au règlement à celui de membre transgressant une des interdictions les plus graves. Pourtant, en arrivant, Annabeth avait rassemblé tout son courage pour expliquer à Seth pourquoi il ne pourrait jamais rien y avoir entre eux. Même lorsque ses sentiments avaient commencé à s'emballer, elle était rester calme et professionnelle. Et puis elle avait perdu le contrôle sur ses émotions, s'était emportée et avait quitté la chambre. Seth l'avait rattrapé, puis elle était revenue, pour que finalement ce soit son tour de sortir de la chambre après lui avoir volé un baiser. Profondément meurtri l'un comme l'autre, il ne leur était guère évident d'ouvrir leur cœur, craignant bien trop de souffrir une fois encore. Pourtant ils avaient fini par le faire. Le moment qu'ils venaient de partager était intense et douloureux émotionnellement, mais leur histoire respective se ressemblaient sur certains points et ça n'avait fait que les rapprocher davantage. Et maintenant, ils étaient là, dans les bras de l'autre. Annabeth s'était même permise de venir l'embrasser malgré ses pointes d'angoisse. De toute façon, croiser son regard et le sentir contre elle la faisait se sentir plus heureuse. Revenir à la réalité allait être particulièrement difficile. N'empêche qu'ils s'étaient bien trouvés. Ils avaient un caractère plutôt calme, elle par un travail intensif et lui par dépression et lassitude, et ensemble ils pansaient les blessures du passé. « Je me demande si il était déjà violent quand elle l'a connu... Seulement je ne le saurais jamais. Alors à quoi bon remuer le passé ? Enfin, il me hante tellement... » La culpabilité ne le mènerait à rien, elle le savait pour vivre avec depuis le suicide de son frère. Elle n'avait fait qu'arrêter de respirer et de vivre en apnée dans ce monde sombre et déprimant. Et ce n'était que grâce à son métier qu'elle était parvenue à rester stable et à ne pas se noyer. Puis il y avait eu Seth... « Par expérience, ce genre de personnes cachent ce qu'elles sont au début, mais pour la majorité, elles le sont depuis toujours. » Ça ne l'aiderait sans doute pas, mais peut-être que ça répondrait à certaines de ses questions. Puis elle le taquina en lui disant qu'il était doué pour parvenir à ses fins avec les femmes. Annabeth n'était pas prête pas d'oublier ce premier baiser volé. « C'est un moment qui reste tout de même unique pour moi. » Et c'était tant mieux ! Si elle était la première à avoir touché son cœur de cette façon, ça ne faisait que conforter l'idée qu'ils étaient peut-être fait l'un pour l'autre et que la vie les avait réuni de manière insolite. Puis Seth lui caressa la joue avant de reprendre sur un ton doux : « Ton passé est lourd... Si un jour tu... Enfin tu souhaites en parler, je suis là. Mais comme je te le disais et que je vais encore te le dire, tu es une battante. » Annabeth lui sourit tendrement. Il était vraiment adorable à s'inquiéter pour elle, alors que techniquement il avait bien plus besoin d'aide qu'elle. « Promis. Et tu sais que je serais toujours là si tu as besoin de quoi que ce soit. » Annabeth vint ensuite se pelotonner contre lui, consciente qu'elle allait bientôt devoir reprendre son rôle d'éducatrice avant d'éveiller les soupçons. Alors avant que ça n'arrive, elle voulait profiter du plus possible de ce moment fabuleux pour ne rien oublier de ce qui s'était passé et de ce qui était en train de se passer. Annabeth voulait sentir la chaleur de sa peau contre la sienne, se remémorer la fermeté de ses muscles, le parfum naturel de ses cheveux. Jusqu'à leur prochain tête à tête, le temps allait lui paraître terriblement long...

Fin du RP
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth   

Revenir en haut Aller en bas
 

La larme dans l’œil est la blessure dans le cœur # Annaseth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vic' - Tu veux des papillons dans le ventre ? Mets-toi une chenille dans le cul !
» BANDJO mâle croisé caniche-bichon 1 an SPA DOUAI 59
» Les demoiselles s'en mêlent ! [Kassandra]
» Et quand je regarde dans tes yeux, je me vois comme dans l'eau d'une source... // Pv : Ecume d'Obsidienne
» Dog Mod

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: Men's corner :: The Bed Rooms-