AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Nathan - We create our own demons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Nathan - We create our own demons   Sam 10 Juin - 16:47


Nathan Solverson
You're the only light that i've ever know

identité : Nathan Solverson surnom : Lucie est la seule à lui donner un surnom "Nat' date et lieu de naissance : Né le 09 Août 1988 en Californie âge : 29 ans nationalité et origines : Américain situation maritale :Célibataire. Pour le moment... orientation sexuelle : Hétéro, la femme est bien trop belle pour aller voir les hommes occupation : Patient ancienneté à ostrov island : Vient d’arriver maladie(s) : Il est atteint de schizophrénie depuis l’âge de 10 ans. Mais depuis son séjour en prison il a adopté cette voix en lui donnant le doux nom de Lucie. Lucie faisant référence à Lucifer, qu'il considère comme le diable. Pyromane depuis l’âge de 10 ans également, il voue un culte à ce puissant élément qu’est le feu. Coïncidence avec Lucie, je ne pense pas. Mais ces deux pathologies ont fait surface dès l’abandon de son père.
Il aime brûler des objets insignifiants mais aussi des maisons, enfin tout ce qui est inflammable. Parfois même des gens qu’il rencontre. Sitôt qu’il se sent menacé, il le brûlera avec ce sourire d’ange aux lèvres.
Il a quand même tué sa propre mère en la faisant exploser sous ses yeux...
avatar : Evan Peters groupe choisi : Lycoris Sanguinea principaux traits de caractère :
-Nathan aime bien discuter et rire mais il n’a appris à le faire qu’avec son frère. Ses camarades de classe étant ses bouc émissaire, il n’a jamais pus se faire d’amis.
-Il est méfiant et sur ses gardes avec tout le monde. Mais une fois la présentation fait, il peut très vite se détendre et être souriant et avenant. Encore plus lorsque qu’il s’agit d’une jolie femme.
-Il est intelligent et très sensible, il peut s’avérer attentionné et protecteur. Son jumeau était pour le moment le seul avec qui il pouvait partager cela.
-Par contre une fois menacé ou agressé, il part au quart de tour et n’en démord pas. Il sera très violent et aura dû mal à lâcher sa prise.
i'm not mad, my reality is just different from yours...



Etre ou ne pas être ? Là est la question...


“Fiche moi la paix maman, tu es responsable de ce que je suis”. Je pars en courant dans ma chambre et claque la porte violemment. Je viens encore de jouer avec des allumettes. Je suis fasciné par cet élément qu’est le feu. C’est tellement beau. Mais ma mère ne l’entend pas de cette oreille. Je la déteste, cette mère indigne qui à laissé partir mon père.
Depuis le départ de mon père, il y a maintenant 3 ans, je ne supporte plus devoir lui parler, ni même vivre avec elle. Ils se disputaient souvent et c’était toujours ma mère qui entamait les hostilités. “Pourquoi tu rentres à cette heure”, “Tu peux t’occuper des garçons un peu, au lieu de rester vautré dans ton canapé”, “Arrêtes de tout leur céder, ce n’est pas eux qui décident”...
Et encore bien d’autres remarques méprisantes. Il a eu raison de partir mais il aurait pus nous emmener avec lui, James et moi. Je lui en voulait de nous avoir laisser seule avec cette folle de mère mais il a eu raison.
Heureusement que mon jumeau est là. James et moi sommes inséparable. On se soutient pour rendre notre mère complètement chèvre. Et on s’en amuse bien.  Toujours ensemble pour faire les cons et chercher la bagarre. Il est surtout d’une aide précieuse pour contrer la folle et atténuer les embrouilles entre elle et moi. James est beaucoup plus calme que moi, c’est ce qui fait notre force. Lui canalise la situation et prend le temps de la réflexion et moi je fonce dans le tas. Par contre, ce n’est jamais le dernier à me suivre dans les petites conneries.
“Nathan ouvre moi cette porte” crie ma mère de l’autre côté. Même quand je cherche à m’isoler, elle me suit partout. Tue la... Les voix sont de retour, elles n’ont pas mis bien longtemps à refaire surface. J’avais 10 ans la première fois que je les ai entendus. J’ai toujours réussis à les arrêter, mais là c’est pire que toutes les autres fois. Tuel la, tue la… Je me met sur mon lit, dos au mur, les genoux recroquevillés contre mon menton, les mains contres mes oreilles pour ne plus les entendres. “Assez, laissez moi tranquille” criais-je contre celle-ci. Personne, pas même mon frère n’étaient au courant de ces voix. Et pourtant depuis 5 ans elles se manifestent. Mais depuis le départ de mon père elles se font plus fréquentes et plus violentes.
Ma mère tape à nouveau sur la porte et m’ordonne de sortir immédiatement. Mais je ne peux pas. Je tente tant bien que mal à faire partir les voix dans ma tête. Quelques secondes passent et je n’entends plus rien. De l’autre côté de la porte, je sent ma mère énervée et rebrousse chemin.


On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille...


La vie nous apprend beaucoup. Le bon et le mauvais. Chacun à des valeurs qui leur sont propres. Certains sont ce qu’ils sont grâce à l’éducation parentale, d’autres grâce aux aléas de la vie. Nous, James et moi, c’est grâce à ce manque même d’éducation. Grâce, oui car sans eux, nous n'aurions pas eu cette force. Cette force qui est aussi notre faiblesse. Alors quand notre père vint à partir, abandonnant une femme au foyer alcoolique et ses petits démons aux cheveux bruns. Je ne pus m’empêcher d'éprouver de la colère envers ma mère. Toutes ces années passées à lui faire des réflexions, des remarques sur la moindre chose qu’il faisait de travers. Ou plutôt pas comme elle aurait voulus. Et depuis son départ, je rentre très souvent en conflit avec elle. Lui reprochant tout ce que je peux..
À force d’attiser la haine que j’éprouve pour elle, je me suis forgé un certain caractère et pas des moindres. J’ai surtout une passion, peu commune, j’aime me déguiser, surtout quand je vais au lycée. Je me promène tout de noir vêtu, et un beau maquillage sur le visage. Le contour des yeux en noir comme le panda, le nez tout noir, la bouche mâchoire ouverte et pour finir le cou avec les os et vertèbres apparentes. En résumé, un maquillage de squelette. Alors forcément les regards sont souvent braqués sur moi. Des regards de peur, de dégoût, parfois même de haine. Étant toujours accompagné de James, nul n’ose s’approcher de nous. Et j’adore cette sensation de force et de puissance.



Tu veux jouer à un jeu…


En ce jour d’été (quelques mois après avoir fêté mes 20 ans), une violente engueulade éclate entre elle et moi. James essaye de nous calmer afin que nous puissions discuter calmement. Mais rien à faire, on préfère crier plus fort que lui. Je lui dis même de rester en dehors de ça, car il sait très bien pourquoi je la déteste tellement. La colère monte de plus en plus et je lâche la phrase de trop.
“De toute façon tu ne sers à rien, tu ne fais que boire tes litrons de Whisky en oubliant que tu as deux fils. Pose-toi des questions sur le départ de papa, vieille folle…” A peine ma phrase terminée, je m'aperçois de la violence de mes propos. C’est le moment…  Ces voix me reviennent. Pourquoi maintenant ? Et le moment pour faire quoi. Je ne comprenais pas trop le sens de cette phrase. Que veulent-elles dire par là ? Je ne tarde pas à avoir la réponse à ma question. Ta mère ne sert à rien. Non à rien… Elle ne sert à rien… Au rythme des voix, mon coeur s’assombrit laissant place à la haine et à la vengeance. Mon visage se referme, pendant que mon corps se crispe et reste figé comme une statue. Mon frère m’empoigna le bras pour m’emmener à l’écart. Il lie en moi comme dans un livre ouvert. Il comprit très vite que les voix avaient fait leur apparition. Il chuchote et me demande ce qui se passe et surtout ce que m’ont dit les voix. Mais je perds pied, je suis en colère, et je comprends que les voix ont raison. “Elle ne sert à rien, je vais en finir avec tout ça…”
Ma phrase terminée, j’ai soudain une envie de meurtre. Une envie intense et forte, tel un fumeur dépendant à sa cigarette, un drogué dépendant de sa cocaïne. Le regard sombre, je bouscule mon frère contre le lit. Je pars en courant, dédale dans les couloirs et arrive très vite devant la cuisine. Fonce, va s’y... Les voix s’intensifient. En chemin, j’ai récupéré les allumettes sur le rebord de la cheminée, j’allume le gaz et lance l’allumette au-dessus des plaques. J’ai le temps de sauter sur mon frère, basculant tous deux derrière le canapé, qu’une violente explosion retentit. Voyant que le feu continue sa progression dans le salon, j'agrippe mon jumeau et nous sortons par la porte de derrière. Je me retourne et contemple mon oeuvre un léger sourire aux lèvres. J’adore le feu, c’est magnifique. C’est surtout une arme redoutable qui ne laisse pas de traces.
Je peine à retrouver mon souffle, mais je réussis à parler à James :  “Elles m'ont dit de la tuer, qu'on se débrouillerait mieux sans elle, qu'elle ne servait à rien… Pardonne-moi James.” James ne me répond pas tout de suite et je commence à comprendre l’ampleur de mon acte. Même si je déteste ma mère, lui y est attaché. Il me regarde droit dans les yeux, le regard triste et apeuré. “Tu es fou” me crie-t-il. “Je l’aimais moi. C’était notre mère, elle n’a jamais été responsable de la fuite de papa. Comment pourrai-je te pardonner d’avoir fait exploser maman...”
J’entends au loin la sirène des pompiers. S’ils nous trouvent ici, j’ai bien peur qu’on soit foutu. Mon frère n’a fait que me protéger par rapport à mes voix, je ne dois pas le laisser tomber. Pas maintenant, pas aujourd'hui… Mais je crois bien qu’il est trop tard. J’ai tué sa mère sous ses yeux, et à entendre son discours, j’ai bien peur d’avoir qu’il n’accepte pas de fuir.


La partie est loin d’être terminée. Au contraire, elle vient tout juste de commencer…


Après l’explosion de notre maison avec ma mère à l’intérieur, les pompiers et les policiers sont très vite arrivés sur place. Nous sommes devant notre maison, assis sur le trottoir. Les pompiers nous emmènes vers leur camion et commence à nous interroger. Je n’ai pas le temps de répondre que mon frère balance toute la vérité. Il est sous le choc et dans un tel état de panique que les pompiers l’ont mis sous oxygène pour le calmer. Les policiers vinrent alors vers nous. Le pompier qui vient d’entendre tout le discours de James, raconte à son tour cette sombre mésaventure au policier. Les deux hommes me regardent. Bravo… Encore ces stupides voix. Bravo de quoi ? J’ai perdu mon frère à cause de ça. Je ne veux plus les entendre. Je n’en peux plus. Je me mets par terre et bouche mes oreilles pour ne plus les entendre. Les pompiers et policiers me regardent étrangement, mais mon frère me sauve une nouvelle la mise et continue de leur parler. Ces voix s'arrêtent et les larmes commencent à couler le long de mes joues quand je réalise ce que je vais devenir. J’ai perdu mon frère. Il évite mon regard et ne m’adresse plus la parole depuis notre dernière conversation. Le plus dur c’est de le perdre. Nous étions si proches et si forts ensemble. J’ai comme l’affreuse impression d’avoir perdu une partie de moi…


Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respire, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau...


La sentence est tombée, après le meurtre de ma mère, j’ai écopé d’une peine de 10 ans ferme pour homicide volontaire avec folie meurtrière. J’ai été diagnostiqué fou mais conscient. James n’a pas précisé au policier que je suis atteint de schizophrénie, ce qui aurait pu expliquer mon acte barbare. Mais entre l’hôpital psychiatrique et la prison… Je ne sais pas vraiment quels lieux je préfère.


9 ans plus tard…


Je me retrouve donc dans cette prison de Californie. La California State Prison. Elle est remplie de meurtrier en tous genres ; ceux qui comme moi ont tué pour tuer, ceux qui ont tué pour se défendre, ceux qui ont provoqué la mort accidentellement. Je ne pense pas être le plus horrible parmi ces psychopathes. Ça fait maintenant 9 ans que je suis dans cette prison et j’ai pu rencontrer de sacré phénomène. Mais je reste dans l’ombre, si je veux sortir dans 1 an peut-être moins pour bonne conduite, je dois rester calme. Et pour cela Lucie m’aide beaucoup. Lucie est la voix dans ma tête. Depuis mon arrivée dans cette prison, n’ayant pour seule occupation mon lit et ma cellule, mes voix se sont intensifiés, faisant place à une seule et même voix, une femme. J’ai discuté avec elle et c’est elle qui depuis mes 10 ans me parle. C’est elle-même qui m’a dit de tuer ma mère. Au début, je ne voulais pas lui parler, mais je me suis vite aperçu que je n’avais guère le choix. Et étant seul dans cette cellule, j’ai très vite pris plaisir à discuter avec elle. Je l’ai appelée Lucie, car elle est mauvaise comme le diable, lui-même connus sous le nom de Lucifer. Etant une femme, Lucie m’est apparu comme une évidence.


Je me prépare pour la guerre noble. Je suis calme, je connais le secret. Je sais ce qu’il va se passer et je sais que personne ne peut m'arrêter. Même pas moi…


Je suis dans ma cellule et c’est un jour comme un autre pour moi. Je discute avec Lucie. Quand j’entends un garde ouvrir ma cellule. Et puis je me dis que c’est peut-être mon jour de chance, que je vais enfin pouvoir sortir d’ici. Mais il m’annonce très vite que j’ai de la visite. Je me rends surpris vers le parloir. Qui est cette personne ? Est-ce un avocat ? Ou bien mon frère ? J’en doute mais pourquoi ne pas avoir un peu d’espoir.
Quand je rentre dans la salle, je le vois, lui et ces cheveux ébouriffés, assis dos à moi. Je le reconnaîtrais entre mille. James… Souviens-toi de ce qu’il t’a fait… “Non Lucie, fiche-moi la paix, pas mon frère, pas maintenant…” lui dis-je en chuchotant.
Je prends place face à lui et je ne peux retenir un sourire. Je suis si heureux de le revoir après tant d’années. “Range ton sourire Nathan. Je ne suis pas là pour te dire que je t’aime ou quoique ce soit d’autres. Je suis devenu psychologue Nathan.” Ma joie remplace très vite ma peine. C’était trop beau pour être vrai, il ne pouvait pas revenir comme ça, et faire comme si de rien n’était. Tu vois, il s’en fiche de toi... Ce que je peux être idiot.
“Je suis venu te dire que je pars Nathan. Je quitte la Californie. Je suis un psychologue réputé maintenant. Et j’ai besoin d’approfondir encore plus mes connaissances. Grâce à toi j’ai trouvé ma voie, frérot. Tu es malade. Et même si je ne te pardonnerai sans doute jamais le meurtre de notre mère, je ne t’en veux pas pour autant. Je sais que ce n’était pas ta faute.”
Il parle tellement vite que je n’ai pas le temps de tout enregistrer. Il part loin de moi, mais je ne comprends pas bien si c’est à cause de moi ou grâce à moi. Après tout ce qui s’est passé entre nous, il est encore là à vouloir me protéger, me soutenir. Il m’impressionne tellement.  J’en ai les larmes aux yeux.
“Je suis tellement désolé James. Mes voix m’ont dit de la tuer, tu sais. Je n’ai jamais voulu les écouter, mais elles sont plus fortes. Je ne suis qu’un faible, un lâche. Fais ta vie frangin et oublie-moi. Je ne t’apporte que des malheurs…”
Je ne sais pas ce qui m’a pris de lui annoncer tout ça, mais j’en avais besoin. Mais dans un sens, s’il devient psychologue et qu’il décide d’étudier mon cas, j’ai peur de perdre Lucie. C’est ma seule amie. Et même si elle est odieuse et cruelle, elle fait ça pour mon bien j’en suis sûr.
“Tu n’as pas bien compris Nathan. Je pars, mais je ne t’oublie pas. Je te retrouverais plus tard. Tu es le patient et moi le médecin. Je trouverais une solution pour te sortir de là. Aller, fais gaffe à toi Nathan. On se revoit vite.”
J’ai tout juste le temps de lui dire au revoir, qu’il sort de la salle. Tu es le patient et moi le médecin, qu’a-t-il voulu dire par là. Je ne comprends pas très bien le sens de sa phrase. Je ne suis pas interné dans un hôpital, je suis juste un prisonnier comme un autre. Il est mauvais Nat’, je t’avais prévenu… Je continue de marcher vers ma cellule, ignorant la remarque de Lucie. Quand je vois deux gardes courir en ma direction accompagnés de deux hommes en blanc. Je ne réalise pas tout de suite qu’ils sont venus pour moi, que je me fais embarquer de force en dehors de la prison. On me menotte et m’emmène dans une camionnette blanche.

La chieuse
prénom : Mégane. âge : 24 ans type de personnage : inventé d'où connais-tu le forum ? comment le trouves-tu ?NUL!     as-tu lu le règlement ? J'sais pas. autre chose à dire ? Kamoulox!


Code:
<t>Evan Peters »</t> <ps>Nathan Solverson</ps>




Dernière édition par Nathan Solverson le Dim 11 Juin - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 340
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1248

SITUATION : apprend à conjuguer le verbe aimer avec Gabriel Donovan
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Sam 10 Juin - 19:52

Bienvenue chez les fous et hâte de venir te quémander un lien
J'adore déjà ton perso
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 238
MIROIR : nina dobrev
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 01/01/2017
FORCE : 627

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Donnie Denver

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Sam 10 Juin - 23:28

Rebienvenue

_________________

- hell is empty, all the devils are here -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com En ligne
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 13:20

Merci Sixtine, et pas de soucis pour que nous ayons un lien ensemble.

Merci Donnie
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 240
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : (c)jeunepadawan
A DÉBARQUÉ LE : 23/01/2017
FORCE : 940
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
A. Niamh O'Callaghan

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 13:56

C
    Bienvenuuuuuue !!!!
    Even Peters, quel excellent choix
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 306
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
CRÉDITS : Lempika. sur Bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016
FORCE : 1000

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar
Edward Dawkins

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 14:35

Rewelc'
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 14:40

Niamh : J'adore cet acteur Merci à toi

Ed : Mici
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1501
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/ jeune padawan signature/anaëlle (@prd) gifs/moi+(@tumblr)
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016
FORCE : 4380

SITUATION : célibâtarde, au coeur finalement brisé qui essaye de le recoller comme elle peut.
EST ÂGÉ DE : 26 ans. Je suis née le 29 septembre 1990, en Angleterre.
avatar
Piper C. Blackwood

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 15:19


Félicitations !

Rebienvenue yeah j'adore ton nouveau personnage in love Satine et lui pourront s'amuser avec des allumettes tient

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________

GIVE ME LOVE

Give a little time to me to burn this out, We'll play hide and seek to turn this around, All I want is the taste that your lips allow. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1288
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 3834

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 15:21

Shame, j'suis pas passé dire bonjour.

Rewelc' !
Je l'aime, lui !

_________________
★ Damage incorporated ★
Stepping out ? You'll feel my hell on your back. Blood follows blood and I make sure. Victim is your name and you shall fall. I chew and spit you out, I laugh, you scream and shout. Fuck it all and fucking no regrets, never happy endings on these dark sets. Step a little closer if you please...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 15:25

Waaaa !! Je suis validé trop content !

Merci Piper !

J'ai pensé à ça direct quand j'avais finis ma présentation. J'ai déjà une petite idée de lien positif avec Satine !

Lexie : Shame on you ! drama Tu n'étais même pas la première ! Merci M'dame !
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 123
MIROIR : Finn Wittrock
IDENTITÉ : Dragon
CRÉDITS : ©ironshy ♡ ©ASTRA
A DÉBARQUÉ LE : 30/05/2017
FORCE : 471

SITUATION : Veuf et divorcé à plusieurs reprises
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
Loulou De Colombel

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 16:42

Rebienvenue !!!
Evan

#TEAM AHS WESH
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Dim 11 Juin - 17:54

Merci Loulou ! :47:
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1179
MIROIR : Norman Reedus
IDENTITÉ : MissChainsaw
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 26/08/2016
FORCE : 3825

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 42 ans
avatar
Seth Frances

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Lun 12 Juin - 22:11

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1369
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Mischief Insane
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4576

SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Mar 13 Juin - 15:39

* s'incruste en douce en essayant de cacher son immense retard *

J'ai pas lu ta fiche, je l'ai dévoré tellement j'étais à fond dedans

Bienvenue officiellement à toi
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 91
MIROIR : Evan Peters
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : Schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 10/06/2017
FORCE : 359
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar
Nathan Solverson

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   Mar 13 Juin - 21:24

T'inquiète je t'en veux pas

Merci Niri
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nathan - We create our own demons   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nathan - We create our own demons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» un rp avec un demons?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-