AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Sweet confidence # Nicholas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 116
MIROIR : Scarlett Johansson
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
A DÉBARQUÉ LE : 06/05/2017
FORCE : 487

SITUATION : libertine
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar
Moïra Wilander

MessageSujet: Sweet confidence # Nicholas   Ven 26 Mai - 18:19


the breath of game
Son plan était déjà en marche. Moïra avait finalement trouvé une proie chez les gardes et s'amusait avec lui pour qu'il lui ouvre les portes de sa liberté. Néanmoins il lui manquait encore des éléments. Nicholas avait notamment parlé d'avoir un bateau pour partir d'ici. Pas besoin puisque son plan incluait d'être à l'arrière d'une voiture. Cependant une fois dehors, elle resterait une américaine coincée en Angleterre. Il faudrait alors qu'elle regagne le consulat à Londres. Bref, soit il lui fallait une seconde partie à son plan une fois partie d'ici, soit elle allait devoir le prendre le temps de manipuler sa proie au point qu'il ne puisse plus rien faire sans la consulter. Oui, la rouquine pouvait devenir une véritable garce pour parvenir à ses fins. De toute façon, pourquoi ne le ferait-elle pas ? Puisque les hommes étaient tous des pervers, autant en tirer partie. Cela dit, Moïra avait besoin qu'on lui fournisse des informations supplémentaire sur l'asile et ses environs. Elle décida donc d'aller directement à la source en retournant voir celui qui lui en avait donné si généreusement.

Planquée dans un coin de l'aile réservée aux hommes et jouant avec ses cheveux, la belle rousse attendit de voir Nicholas passé dans le couloir. Vu qu'il cherchait les ennuis, la probabilité était forte qu'il passe par là. Sinon, elle irait le chercher ailleurs. Rusée et manipulatrice, elle ne craignait même pas de se faire repérer. Il lui était si facile de charmer les hommes. Trop facile. Jusqu'ici, le seul qu'elle respectait c'était Seth. Il était différent des autres. Sortant de son coin sombre, Moïra attrapa Nicholas et le plaqua contre le mur en prenant bien soin de bloquer ses bras et ses jambes pour qu'il ne puisse pas la repousser. Sous la surprise, elle se doutait que le militaire pouvait être capable de tout. « Tu sais, d'habitude quand je dis un mec qu'il peut venir me voir pour s'amuser, il vient moins de deux heures après. Je me sentirais presque vexée. » sourit-elle, charmeuse. « On peut parler en privé ? » Une manière de s'inviter dans sa chambre, mais pas exactement ce à quoi il pouvait penser. Non elle ne venait pas lui sauter dessus ; pas obligatoirement en tout cas. Pour le moment elle voulait d'autres infos, mais ça ne l'empêchait pas de minauder avec lui.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 261
MIROIR : Jeremy Renner
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : TAG
A DÉBARQUÉ LE : 21/01/2017
FORCE : 935

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar
Nicholas L. Grewal

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Mar 30 Mai - 14:24

Sweet confidence

Moïra semblait s'amuser comme une folle avec les gardes, par contre son jeu était bien différent du mien, en même temps c'était une femme, je voyais bien qu'elle venait à user de son charme pour obtenir ce qu'elle voulait, moi j'étais davantage dans la provocation et la bagarre. Parfois je voyais celle-ci jouer avec un garde, tout en regardant son jeu, je ne pouvais m'empêcher de lancer un regard noir avant de partir dans une autre direction. La première fois que j'avais rencontré cette femme, de suite j'avais compris qu'elle ferait tout pour trouver une sortie, une issue pour fuir cet hôpital, évidemment moi aussi je voulais dégager d'ici, alors je mettais présenter à elle, lui racontant un bout de mon histoire, une sorte de lien avait commencé à se créer ... Seulement quand je voyais celle-ci jouer avec les gardes, un sentiment de jalousie m'envahissait et une immense colère venait m'envahir l'esprit. Je devenais encore plus violent, plus rustre, je m'attirais les foudres des gardes à mon plus grand bonheur, alors je me défoulais et comme d'habitude je finissais en isolement. Alors que je ressortais encore une fois d'isolement, j'étais toujours sur les nerfs, marchant dans le couloir près à cogner contre les murs, je senti une force me plaquer contre un mur, je faillis répliquer mais je fus de suite arrêté par une voix féminine. Face à Moïra, je me dégageais de sa prise, le regard noir.

-Qu'est ce qui t'arrive ? Tu n'a pas trouvé de garde à te mettre sous la dent aujourd'hui ?


Le jeu de la séduction sur moi, non ça n'allait pas marcher, oui elle était sublime et justement elle en joué énormément, si elle avait besoin d'un homme dans son lit, ce ne serait pas moi, son jeu était vraiment agaçant pour le coup. Au début j'avais été amusé, j'avais retenu sa proposition, mais quand je l'ai vue jouer avec les gardes, j'avais été dégoutté.


☆☆☆ Beerus


Dernière édition par Nicholas L. Grewal le Mar 30 Mai - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 116
MIROIR : Scarlett Johansson
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
A DÉBARQUÉ LE : 06/05/2017
FORCE : 487

SITUATION : libertine
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar
Moïra Wilander

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Mar 30 Mai - 22:30


 
the breath of game
Alors celle-là, elle n'était pas mal ! Au début, Moïra pensait qu'il plaisantait mais très rapidement, elle comprit que l'homme très sympathique qu'elle avait connu il y a plus d'une semaine avait changé du tout au tout. Personnalités multiple ? Elle n'en croyait rien. Car le regard assassin qu'il lui lança, de même que son geste de rejet et ses paroles trahissaient d'où venait le problème. Et c'était justement ça qu'elle ne comprenait pas. « Qu'est-ce qui t'arrive ? Tu n'as pas trouvé de garde à te mettre sous la dent aujourd'hui ? » Sérieusement, c'était quoi son problème ? Réfléchissant avec rapidité, son cerveau d'enquêtrice étant habitué à cet exercice, la rouquine finit par lever un sourcil. « Je te promets que si tu me fais une crise de jalousie, je te castre sur le champ. » le prévint-elle entre taquinerie et menace, ne sachant pas trop sur quel pied danser. Parce que franchement, elle l'aimait bien. Nicholas lui avait fait une bonne impression et elle se sentait étrangement liée à lui. Alors qu'il lui pique une crise pour une raison obscure, ça l'agaçait vraiment. Ou plutôt, pour une raison précise et qui ne lui plaisait pas du tout. « Premièrement, je n'ai pas à me justifier auprès de toi de ce que je fais ou non. Et deuxièmement, je pensais que tu valais mieux que ça. Mais en fait tu es comme les autres : les mecs ont le droit de tout faire, se taper des nanas à gogo, ce sont des Don Juan, mais les femmes doivent rester à leur place sinon c'est des trainées. » commença-t-elle à s'énerver, son regard virant en une rage qu'elle maitrisait de moins en moins. « A moins que tu ne sois déçu de ne pas avoir été le premier ? » le provoqua-t-elle ensuite, prête à lui voler dans les plumes tant elle se sentait blessée. Car non, elle n'avait couché avec aucun garde et ne comptait pas le faire non plus. Contrairement à ce qu'il semblait penser, elle n'était pas nymphomane et savait user de ses charmes pour obtenir ce qu'elle voulait sans avoir à se prostituer. C'était justement cette intelligence qui la rendait si dangereuse. N'empêche que là, Moïra se sentait tirailler entre deux choix : le plaquer contre le mur et l'embrasser parce qu'il y avait clairement une attraction entre eux, ou lui coller un monumental coup de poing dans la face et lui péter le nez. Mais comme c'était parti, ça allait plutôt être l'option numéro deux. De quel droit pensait-il avoir un quelconque pouvoir sur elle ? Sa proposition de se délasser à deux n'était pas une demande en mariage ! Finalement, Moïra leva les yeux au ciel et battit en retraite. Si ça l'amusait de passer son temps en isolement, grand bien lui fasse ! De son côté, elle ne comptait pas moisir ici. Avec ou sans son aide, elle s'échapperait. Mais à peine avait-elle deux pas qu'elle avisa un garde plus loin. Elle ouvrit alors la première porte sur son chemin et y entra. Dieu merci, non seulement la porte était ouverte, mais en plus la chambre était vide. Elle allait attendre que le garde passe avant de sortir de là.
 
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 261
MIROIR : Jeremy Renner
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : TAG
A DÉBARQUÉ LE : 21/01/2017
FORCE : 935

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar
Nicholas L. Grewal

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Mar 30 Mai - 23:08

Sweet confidence

Moïra n'était pas à moi, elle était libre, elle faisait ce qu'elle voulait de sa vie, du moins, de ce qui lui en resté, car se retrouver dans cet hôpital, ce n'était pas une vie. Lorsque celle-ci reprit la parole, j'arquais un sourcil avant de grogner légèrement, croisant les bras et "jouant au con" ... Oh oui on pouvait dire que je me conduisais comme un c*n, mais oui, j'étais sans doute jaloux, après ce n'était pas de ma faute si cette femme était sexy et que j'avais craqué sur elle. Puis nous avions des points communs, elle était aussi du FBI, seulement je suis facilement impulsif et grognon. Moïra fini par reprendre la parole, mais ça ressemblait davantage à un discours du genre "je te remonte les bretelles". Plus Moïra était en train de parler, plus je cherché à couper celle-ci dans son élan. Je ne voyais pas la rousse comme une traînée, puis lorsqu'elle répliqua une dernière phrase cette fois-ci je vis rouge. Moïra parti de son côté et je parti de mon côté, comme un couple qui venait de se faire une belle engueulade, pourtant nous étions loin d'être en couple. Marchant dans le couloir en râlant, je détournais la tête pour voir Moïra aller se cacher dans une chambre alors qu'un garde arrivé dans sa direction. J'étais sur le point de repartir mais j'eu un soupire, je fis demi-tour et alors que le garde allait rentrer dans la chambre, j'attrapais celui-ci par le col pour lui donner un coup de poing, au moins ça avait aussi le mérite de me calmer. Rentrant ensuite dans la chambre, j'eu juste le temps d'intercepter Moïra.

-Je n'ai jamais dis que tu avais besoin de te justifier ou je ne sais quoi d'autre, je n'ai jamais dis non plus que tu étais une traînée, juste que je n'aime pas le regard que porte ses gardes sur toi .... C'est .... Ils sont violents et perfides, ils sont aussi capables de tout, tu es peut-être agent du FBI, ils vont trouver un moyen de te coincer un jour ou l'autre ...


Je cognais contre un mur, complètement énervé à l'idée qu'un garde pose ses sales pattes sur elle. J'allais repartir mais avant je me retournais à nouveau plaquant celle-ci contre un mur et l'embrassant avec passion, je croisais son regard, puis cette fois-ci je sorti.


☆☆☆ Beerus


Dernière édition par Nicholas L. Grewal le Lun 5 Juin - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 116
MIROIR : Scarlett Johansson
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
A DÉBARQUÉ LE : 06/05/2017
FORCE : 487

SITUATION : libertine
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar
Moïra Wilander

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Mer 31 Mai - 16:20


 
the breath of game
A présent, Moïra avait les nerfs en pelote et l'envie de grogner. Comment est-ce qu'elle avait pu croire une seule seconde que Nicholas était différent des autres et qu'elle pourrait le compter parmi ses alliés ? La réalité l'avait vite rappelé à l'ordre. Tous les hommes étaient les mêmes, et les exceptions n'existaient que pour confirmer la règle. La belle rousse se donnait peut-être l'image d'être une femme fatale, et c'était peut-être aussi ce qu'elle était, mais quand bien même, ça ne justifiait pas qu'on la rabaisse de la sorte. Il y a longtemps qu'elle avait décidé d'utiliser son corps comme une arme et non plus comme celui d'une femme qu'on pouvait aimer. Ce simple verbe avait même le don de lui faire lever les yeux au ciel, quand ça ne lui fichait pas tout simplement les jetons. Parce qu'elle avait arrêté d'y croire, parce que sa vie n'était rempli que de chaos. Moïra se sentait vide à l'intérieur, avec l'impression de se noyer dans un monde qui n'était pas le sien, et qui ne le serait jamais. Au moment précis où elle était devenue orpheline, elle était devenue un être sans attache, errant au gré des tempêtes dans des ténèbres absolues. Pourtant, la seule image qu'on voulait voir, c'était celle d'une aguicheuse prête à tout pour obtenir ce qu'elle désirait. Bien décidée à ne pas supporter cette situation une seconde plus, la rouquine avait finalement tourné les talons. Sauf que comme un plan ne se déroule jamais sans accroc, voilà qu'un garde arrivait dans sa direction. Sans paniquée, elle entra dans la première chambre ouverte qu'elle trouva.

Avisant les environs, l'agent du FBI se dirigea vers une chaise pour l'abattre sur le tronche du garde s'il avait la mauvaise idée d'entrer ici. Moïra envisagea même de le tuer, de lui piquer ses fringues et tenter une sortie en se servant de son badge. Et si jamais elle devait se faire choper, elle espérait qu'on l'enverrait dans en prison. TOUT était préférable à cet endroit. Portant la chaise contre elle et se plaçant contre le mur, Moïra eut cependant la surprise de tomber nez à nez avec Nicholas. Cela dit, elle pouvait toujours l'assommer, ce n'était pas comme s'ils avaient encore des choses à se dire. Enfin, c'est qu'elle croyait. « Je n'ai jamais dis que tu avais besoin de te justifier ou je ne sais quoi d'autre. Je n'ai jamais dis non plus que tu étais une traînée, juste que je n'aime pas le regard que porte ces gardes sur toi... C'est... Ils sont violents et perfides, ils sont aussi capables de tout. Tu es peut-être agent du FBI, ils vont trouver un moyen de te coincer un jour ou l'autre... » Euh... il se passait quoi là ? Moïra n'eut cependant pas le temps de mettre ses idées en place que le soldat donna un grand coup dans le mur, la faisait sursauter. Elle ne savait plus quoi dire, surtout qu'elle n'était même pas sûre de comprendre ce qu'il venait de lui dire. Parce que l'idée même qu'il puisse s'inquiéter pour elle la dépassait totalement. Pourquoi le ferait-il ? Et surtout, personne ne s'était inquiété pour elle depuis tellement d'années qu'elle n'était même plus sûre de savoir ce que ça voulait réellement dire. Néanmoins, elle était d'accord sur un point, la majorités des gardes étaient des pervers lubriques qui n'hésitaient pas à utiliser leur statut. Cherchant ensuite quoi répondre, Moïra esquissa un geste pour le retenir mais une fois de plus, il la surprit et la devança. Se retournant soudainement vers elle, il la plaqua contre le mur avant de prendre ses lèvres d'assaut avec une passion qui lui fit perdre la tête. Mais la surprise passée, elle répondit à son baiser avec la même passion. Indéniablement, un magnétisme opérait entre eux et ni l'un ni l'autre ne pouvait rien faire pour l'esquiver. Puis il croisa son regard, et Moïra tenta de lire en lui. Sans succès. Elle sentit juste qu'il était sincère, et qu'à sa manière il tentait de lui faire comprendre qu'il tenait à elle. Puis il quitta la chambre avant qu'elle n'ait le temps de le retenir. Trop de choses se bousculaient dans sa tête. La rouquine était complètement déboussolée. Mais elle ne voulait pas qu'il parte, et encore moins après qu'ils se soient pris de tête comme ça. Se dépêchant de sortir, elle eut une seconde de ralenti en tombant sur le garde avec le nez en sang. Instinctivement, ça la fit sourire. Mais elle n'avait pas le temps pour ça. Se dépêchant de rattraper Nicholas, elle l'attrapa doucement mais fermement par le bras pour qu'il se retourne vers elle. En croisant à nouveau son son regard, elle se sentit défaillir. Colère et tristesse s'y mêlaient sans qu'elle ne parvienne à le comprendre. Elle prit cependant son courage à deux mains. « Si tu t'inquiètes de savoir si l'un d'entre eux m'a touché ou si je compte les laisser faire, la réponse est non. » avoua-t-elle finalement. Parce qu'elle n'avait peut-être pas à se justifier, mais maintenant elle voulait le faire. Pour lui. « Et j'avais tort... Tu n'es pas comme les autres. Et tu es bien meilleur que moi... » admit-elle dans un souffle. Contrairement à elle qui était pourtant policière de base, il se souciait des autres alors qu'elle préférait manipuler son monde. A quel moment avait-elle bien pu changer à ce point ? Parfois, Moïra avait l'intime conviction d'être morte en même temps que ses parents, et d'être enterrée avec eux.
 
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 261
MIROIR : Jeremy Renner
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : TAG
A DÉBARQUÉ LE : 21/01/2017
FORCE : 935

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar
Nicholas L. Grewal

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Lun 5 Juin - 15:53

Sweet confidence

Moïra est une agent du FBI, je n'en connaissais pas davantage sur son passé mise à part que celui-ci devait être sombre. De plus elle avait fini ici, une mission qui c'était mal passé ... Elle avait des points communs avec moi, je comprenais qu'elle veuille fuir d'ici, moi aussi je voulais fuir d'ici, seulement ce ne serait pas simple. Visiblement elle avait un plan en tête, charmer les gardes pour les soudoyer, même si je savais que c'était du "cinéma", de la pur comédie, je ne pouvais m'empêcher d'être jaloux. Moïra n'avait pas à s'abaisser à ce genre de vieille besogne, les gardes sont fourbes, vicieux, lâches ... J'avais peur pour elle ... Evidemment quand je l'ai vue venir vers moi, je n'avais pas pus m'empêcher de faire exploser ma colère, la magnifique rousse l'avait très mal pris. Me crachant son dégoût au visage, je ne pouvais m'empêcher de grincer des dents. Voilà qu'elle était partie de son côté mais j'en avais pas fini! il y avait un garde non loin qui s'approchaient de l'endroit ou elle était parti se cacher, de suite j'allais cogner le garde avant de rentrer dans la chambre ou la jeune femme venait de se cacher. Entrant dans la chambre j'eu juste le temps de rattraper Moïra pour lui dire ma façon de penser, certes j'étais plus qu'en colère, mais en même temps j'épprouvais ce besoin de me justifier par rapport à ma crise de jalousie précèdente. Alors que je venais de cogner contre un mur, j'allais sortir de la chambre mais avant je ne pus m'empêcher de faire ressortir tout mes sentiments envers Moïra, j'embrassais celle-ci avec passion avant de sortir à nouveau de la chambre, me donnant une claque mental. Finalement je senti quelqu'un me rattraper, je compris que c'était Moïra, je me retournais vers elle alors que celle-ci reprit la parole. Elle venait de plonger son regard dans le mien et moi, toujours aussi fier, je gardais un air neutre. Puis à sa seconde phrase, je penchais la tête sur le côté avant de secouer la tête.

-Oh crois moi je ne suis pas meilleur que toi, j'ai fais toute les conneries du monde et je suis devenu un véritable emmerdeur ... Seulement ... Il y a des choses que je n'arrive pas encore à contrôler



☆☆☆ Beerus


Dernière édition par Nicholas L. Grewal le Jeu 22 Juin - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 116
MIROIR : Scarlett Johansson
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
A DÉBARQUÉ LE : 06/05/2017
FORCE : 487

SITUATION : libertine
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar
Moïra Wilander

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Mar 6 Juin - 18:09


 
the breath of game
Comment est-ce que la situation avait pu déraper à ce point et devenir un véritable foutoir ? Ça n'avait absolument aucun sens ! Et pourtant, après que Nicholas, son ex-futur-allié, lui ait fait une scène, elle s'était ensuite retrouvée plaquée contre un mur, tandis qu'il l'embrassait avec fougue. Elle n'y comprenait plus rien. Il faut croire qu'elle n'était vraiment pas douée avec les hommes... Enfin, en dehors de les manipuler. Parce que pour le reste, les sentiments et tout ça, il y avait belle lurette qu'elle n'y croyait plus et qu'elle avait verrouillé la porte de son cœur. Et les hommes avec lesquels elle papillonnait étaient semblables à ce qu'elle était : un cœur de pierre, aucun espoir de stabilité en perspective. Nicholas était différent, et c'était ça qui la perturbait. Rien que son baiser prouvait qu'il n'avait rien de commun aux autres types qu'elle fréquentait. Il y avait de la sincérité, une vraie passion. Ce n'était pas juste charnel. L'espace de cet instant où il l'avait tenu entre ses bras, elle s'était sentie vivante. Aussi Moïra avait décidé de le rattraper. Elle voulait s'expliquer, bien que ça ne serve pas forcément à grand-chose et qu'elle n'avait pas vraiment de raison de le faire non plus, si ce n'est que l'idée qu'il puisse la voir comme une trainée la révoltait. Un peu étrangement, Moïra lui déclara alors qu'elle ne s'était pas laissé touché par qui que ce soit ici, et qu'elle n'en avait pas non plus l'intention. Du moins pas chez les gardes. Elle ne connaissait que trop bien le regard qu'il portait sur elle, celui d'un objet et non pas d'une personne. Cela dit, ce serait mentir de dire qu'elle n'en jouait pas pour ses propres intérêts. Ce qui faisait donc probablement d'elle une mauvaise personne en dépit de son travail. « Oh crois-moi je ne suis pas meilleur que toi. J'ai fais toutes les conneries du monde et je suis devenu un véritable emmerdeur... Seulement... Il y a des choses que je n'arrive pas encore à contrôler. » disait-il, mais la rouquine hocha négativement la tête. « Ce n'est parce qu'on fait des bêtises - aussi énormes soient-elles - qu'on est une mauvaise personne. Toi tu es vrai, sincère, authentique. Et s'il t'arrive de faire des erreurs, c'est parce que tu es impulsif. Moi c'est différent... Il n'y a rien derrière les illusions que je donne. » fit-elle avec un petit sourire triste, tout en venant poser ses mains sur son torse, comme si elle voulait que ça se grave en lui. « Mais pour en revenir à ce que tu as dit, quelles sont les choses que tu n'arrives pas à contrôler ? » demanda-t-elle, curieuse et ne pouvant s'empêcher de nourrir un soupçon d'espoir sur ces choses en question. Parce que pour le coup, elle avait bien l'impression qu'elle en fait partie de ces choses.
 
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 261
MIROIR : Jeremy Renner
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : TAG
A DÉBARQUÉ LE : 21/01/2017
FORCE : 935

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar
Nicholas L. Grewal

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Jeu 22 Juin - 0:07

Sweet confidence

Je voulais aider Moïra tout comme je voulais rester resonnable, pourtant je ne suis pas le genre resonnable, mais plutôt emm*rdeur de première. Pourquoi ce changement soudain ? J'en crispais la machoire rien que d'y penser car ma fierté en prenait un sacré coup, et disons que j'y tiens à cette foutu fierté. Moïra m'avait rattraper et alors qu'elle était en train de me parler, finalement je soupirais avant de lui offrir un léger sourire. Pour moi, personne n'était parfait et chacun avait son jardin secret (qui était parfois trop secret). Il peut être difficile de se confier à une autre personne, personnellement, je n'aimais pas parler de ce qui c'était passé pendant cette prise d'otage ... Alors je laissé la colère m'envahir et je cognais dans les murs, si possible des gardes avec un caractère à la c*n, j'allais même jusqu'à les provoquer. Puis la jeune femme repris la parole.

-Au stade ou j'en suis, ce n'est plus des bêtises ...


C'était de la provocation pur et dur, j'en avais pas assez bavé durant cette prise d'otage, non, il fallait que j'en rajoute ici, que je me défoule, chose qu'il était difficile de faire d'ailleurs ... Un stade aurait été le bienvenue, faire du sport ça aide. Alors que Moïra venait de terminer sa phrase, je comprenais ou elle voulait en venir, étais-je une illusion ? Non je ne pense pas, sinon pourquoi elle viendrait me le dire ? Puis la rousse me posa une question à laquelle je ne m'y attendais pas ... De plus la situation était tellement compliqué ... J'eu un soupire.

-C'est difficile à expliquer, je ... Enfin je ressens pratiquement que de la colère, à la base ça peut être autre chose, un autre sentiment puis ... Puis celui-ci va tourner à la colère si ... Enfin je ne sais pas, c'est compliqué Moïra

D'ailleurs rien que ça et j'avais de nouveau envie de cogner dans un mur, et de hurler de rage.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 116
MIROIR : Scarlett Johansson
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Schizophrenic (avatar)
A DÉBARQUÉ LE : 06/05/2017
FORCE : 487

SITUATION : libertine
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar
Moïra Wilander

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   Jeu 22 Juin - 10:04


 
the breath of game
Pour une fois dans sa vie, Moïra faisait quelque chose qu'en temps normal elle ne ferait jamais : elle baissait sa garde pour lui dire clairement qu'elle n'était pas une bonne personne et qu'il ne fallait donc pas qu'il s'étonne de la voir faire des choses qu'il réprouvait. Oui elle était flic, du moins elle l'avait été. Ici, elle ne savait pas si elle pouvait encore prétendre à ce titre. Sans doute pas. De toute façon ça n'avait plus vraiment d'importance, elle allait être coincée ici pour un moment. Mais bref, tout cela pour dire à Nicholas qu'elle n'était pas une trainée, juste une femme prête à tout pour sortir de cet endroit. Moïra n'avait pas besoin de se justifier mais... ça lui tenait étrangement à cœur, et le baiser du militaire devait y être pour beaucoup. Quoi qu'il en soit, il était maintenant prévenu. Quant au fait qu'il s'attachait à elle si facilement, ça la perturbait un peu. Ou plutôt c'était cette sincérité qui la troublait. Il ne la regardait pas juste comme un objet sexuel mais comme une personne à part entière. Rien à voir avec les gardes... Nicholas devait ainsi comprendre qu'il y avait une nette différence entre eux : il avait des convictions auxquelles il était loyal alors qu'elle se montrait plus souple pour obtenir ce qu'elle désirait. « Au stade où j'en suis, ce n'est plus des bêtises... » affirma-t-il pourtant, comme pour lui dire qu'elle n'avait pas vraiment raison sur son compte. La rousse se contenta cependant de lever les yeux au ciel. Elle ne prétendait pas le connaître par cœur, mais sa manière d'agir et d'être avec elle en disait long sur lui. Moïra était flic, elle avait appris à lire dans les personnalités des gens. « Tu vois très bien ce que je veux dire. » soupira-t-elle. « Toi tu es confrontation avec les gardes, fidèle à tes idées et à toi-même. Moi je me change facilement pour les manipuler et les duper. Et je ne ressens rien. » fit-elle en haussant les épaules. Il y avait bien longtemps qu'elle avait asséché ses sentiments et ses émotions et qu'elle les avait enfermées au plus profond d'elle-même, cadenassés à mille tours. Toute sa vie tournait autour de son métier et de ce qu'elle en retirait. C'est pour ça que la rousse était si troublée par le soldat. En un seul baiser il l'avait fait trembler. C'était addictif, et terrifiant. Mais comme elle n'était pas à strictement sensu raisonnable et qu'elle aimait jouer avec le feu, Moïra se risqua à lui demander quelles étaient les choses qu'il ne contrôlait pas. « C'est difficile à expliquer, je... Enfin je ressens pratiquement que de la colère, à la base ça peut être autre chose, un autre sentiment puis... Puis celui-ci va tourner à la colère si... Enfin je ne sais pas, c'est compliqué Moïra. » Son prénom dans sa bouche, ça la fit imperceptiblement tressaillir. Quand au reste, elle comprenait. Ce n'était plus la colère qui la guidait, mais ça l'avait été pendant de nombreuses années. Elle se rendit compte aussi qu'en abordant ce sujet-là, ses muscles s'étaient contractés, signe que cette fameuse colère était précisément avec eux en ce moment-même. Ses mains toujours posées sur son torse, elle le poussa contre le mur avant de l'embrasser à son tour avec ardeur, se pressant contre lui avec passion. « Et là ? Tu ressens quoi ? » murmura-t-elle en se reculant légèrement, son regard plongé dans celui de Nicholas.
 
AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sweet confidence # Nicholas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet confidence # Nicholas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: Men's corner :: The Bed Rooms-