AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Les amis (ou pas) d'un ancien militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 24
MIROIR : Volker Bruch
IDENTITÉ : Cam86
CRÉDITS : Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2017
FORCE : 126
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
William Callaway

MessageSujet: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   Dim 23 Avr - 19:23

William Callaway

     
Je hais l'armée, depuis qu'elle m'a envoyé ici !

     
WHAT ABOUT ME

Je suis né à Londres le 15 juin 1984. Mes parents sont militaires et se nomment Ryan ainsi qu'Alice. J'ai grandi dans un environnement strict et très protecteur, vous vous en doutez... En même temps, avec des parents officiers de l'armée de l'air... Enfin bref. Je ne suis pas l'aîné de la famille, puisque j'ai un frère qui s'appelle Joseph, qui a deux ans de plus que moi et qui bosse en tant qu'ambulancier. On s'est toujours très bien entendus. On ne se disputait jamais, même quand nous étions enfants. Ce qui faisait, bien évidemment, le bonheur de nos parents. Mon enfance à été marquée par le décès tragique de mon grand-père paternel lorsque j'avais 10 ans. En effet, celui-ci s'était blessé à la cheville en voulant fuir sa maison qui était en prise avec les flammes. En fait... Il y avait un énorme incendie qui faisait qu'il n'avait pas eu le temps de quitter son domicile... Et la police avait retrouvé le corps de mon grand-père, que le lendemain matin et ça n'était franchement pas beau à voir... Je l'ai très mal vécu et ma mère m'avait envoyé voir un psychiatre pour que je lui parle de ça... Je n'étais pas fou ! Enfin... Ma grand-mère maternelle ? Elle était morte depuis longtemps, depuis la Seconde Guerre mondiale, plus exactement.

Malgré cela, j'avais quand même réussi à surmonter cette perte, doucement, mais surement. Même chose pour mon frère et mes parents. Bien sûr, j'ai été à l'école pour apprendre à lire, écrire et surtout compter. D'ailleurs, je ramenais toujours de bonnes notes, ce qui rendait fiers mes parents. Heureusement, quand ils étaient absents, mon frère était là pour m'aider dans mes devoirs, me faire à manger et surtout attendre que les parents rentrent pour aller au boulot. Neuf ans plus tard, âgé de 19 ans, après avoir eu mon diplôme de fin d'année au lycée, je m'étais tourné vers une carrière de militaire. Hé oui, j'avais ça dans le sang, forcément. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que j'avais rapidement gravi les échelons. À tel point qu'au moment où je l'ai quitté, je suis sorti avec le grade de Lieutenant-colonel à 26 ans. Je suis resté 7 ans à l'armée.

Mais, pendant que j'étais à l'armée, il s'était passé quelque chose de grave. Alors que je devais, normalement, secourir un camarade blessé lors d'un exercice, je l'avais finalement laissé par terre, agonisant, et ignorant ses appels aux secours. Je n'y étais pour rien, je faisais un blocage psychologique. Ce qui, évidemment, n'avait pas plu à mes supérieurs, ce que je pouvais comprendre. Mais j'avais beau leur dire que ça me rappelait ma grand-mère maternelle pendant la guerre, ils n'avaient rien voulu entendre. Et j'ai donc dû quitter l'armée pour me faire soigner à l'hôpital psychiatrique. Oui, j'avais tous les symptômes du stress-post-traumatique en fait...

C'est pourquoi je me retrouve à présent ici, enfermé avec les fous et les psychopathes !! Il n'y a qu'à voir leurs visages... Non mais sérieux, pourquoi l'armée m'a-t-elle envoyé ici ?! Je ne suis pas fou, bordel !! J'espère qu'on viendra me chercher rapidement pour me sortir de là. Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Ce que je ne sais pas, en revanche, c'est que ni mes parents ni mon frère, n'ont envie que je rentre à la maison. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Et ça fait deux ans que ça dure...
   
   
   
     
made by guerlain


Dernière édition par William Callaway le Dim 23 Avr - 20:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 24
MIROIR : Volker Bruch
IDENTITÉ : Cam86
CRÉDITS : Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2017
FORCE : 126
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
William Callaway

MessageSujet: Re: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   Dim 23 Avr - 19:23

Les filles sont canons

   
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   

   
   made by guerlain
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 24
MIROIR : Volker Bruch
IDENTITÉ : Cam86
CRÉDITS : Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2017
FORCE : 126
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
William Callaway

MessageSujet: Re: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   Dim 23 Avr - 19:24

Les mecs sont cons (enfin pas tous)

   
                 
Sinnley J. Wagner

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
Nom et Prenom

                 Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
                 
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
   

   
   made by guerlain


Dernière édition par William Callaway le Lun 12 Juin - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 103
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Blondie
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017
FORCE : 428

SITUATION : Team célibat
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar
Sinnley J. Wagner

MessageSujet: Re: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   Sam 29 Avr - 22:16

Wsh wsh monsieur j'aime bien ton personnage yeah C'pour ça que je suis là hein :cutie:

Déjà on a Sinnley, il est psy ici depuis un petit moment déjà, il va pas être super fan de William là parce qu'il a laisser mourir un gars et que Sinnley il a la mort de sa famille sur la conscience donc c'est soit il pourrait être super agréable avec lui, l'aider parce que quelque part il comprend avoir la mort de quelqu'un sur la conscience soit ne pas apprécier le fait que William soit pas particulièrement touché.
Ensuite on a Kaleb qui est interner ici pour avoir tuer et brûler sa famille adoptive, sa famille biologique et une fille dont il était amoureux. mais c'est un bon gars C'est juste qu'il a pas eu de chance quoi. Là je sais pas trop. Il est pas super accueillant voir même un peu chiant
Et finalement on a le plus chiant et le plus vieux, Isak, il est psy ici, bosse depuis un bail, donc assez pour connaitre William qui attirerait bien son attention, Isak a un respect infini pour les soldats sachant que son papa en était un yeah En plus William a plus de 30 ans ce qui va lu plaire (sachant qu'il trouve que tout le monde est trop jeune ici ) Il y a moyen qu'ils s'entendent bien

_________________

( DREAM. we all are living in a dream, but life ain’t what it seems, oh everything’s a mess, and all these sorrows I have seen. )
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 24
MIROIR : Volker Bruch
IDENTITÉ : Cam86
CRÉDITS : Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2017
FORCE : 126
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar
William Callaway

MessageSujet: Re: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   Lun 29 Mai - 19:36

Hello. Désolé pour le retard de réponse, j'avais pas vu et surtout oublier que j'avais un compte ici... Alors en fait, Le blessé à l'armée n'est pas mort puisqu'il s'agissait d'un exercice (oui d'accord, j'ai dis agonisant, mais il faisait semblant en fait). Ça ne me dérange pas que Sinnley ne kiffe pas trop William (il n'aime pas les psy xD)

Mmh... Pour Kaleb, je les verrai bien ne pas se piffrer, si tu vois ce que je veux dire...

Et enfin, pour Isak, vu que William n'aime pas trop les psy, il pourrait faire un effort pour bien s'entendre avec lui mais ça serait l'unique personne avec laquelle il s'entend bien ici.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les amis (ou pas) d'un ancien militaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les amis (ou pas) d'un ancien militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les vrais amis
» Adieux aux amis du vieux Tom
» [Gondor - Sources] La Vie Militaire Gondorienne
» Un truc pour nos amis les chats.
» USA : le budget militaire coûte plus cher que le plan de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Fearful Pranks Ensue :: Wanna be my friend ?-