AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Push boy, punishment is on the way (Jeremy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Sam 15 Avr 2017 - 11:32



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

L
es conneries il y a moyen d'en faire des masses ici. Les gens ici ne de dérangeaient certainement pas, ils en faisait trop. Comme si l'idée d'abîmer les autres, d'abimer l'endroit, comme si tout cela n'était qu'une entièreté incompréhensible, comme si c'était d'une logique certaine de frapper le sol, détruire les murs, colorer les salles et insulter les gardes. Pour un patient, l'idée même peut sembler étrange, Sinnley connaissait, certains patients trouvaient eux-mêmes l'idée stupide. C'était amusant, à penser parfois. C'était amusant de voir la réaction de certaines personnes. La panique insupportable qui se lit dans les traits de certains lorsqu'il est question de ramener le sujet sur la table, lorsqu'il est question de la vérité. C'est ironique, pour certains, respire le besoin d'aller faire autre chose, de tourner la tête et de laisser tomber. La crédibilité, la culpabilité, plus question de rester dans une telle situation. Alors il fallait trouver le coupable, le dénoncer, qu'il puisse faire face aux responsabilités. Choisir quelqu'un et lui faire assumer les responsabilités des autres.
Il y avait cette personne. Tout le monde connaissait cette personne. Elle n'était pas particulièrement agréable, Sinnley connaissait l'histoire, l'avait déjà entendu. déjà lue, il la connaissait sans savoir vraiment à qui il avait affaire, sans avoir réellement idée du pourquoi. Maintenant? Maintenant il le tenait. Juste besoin d'être un garde, un psychiatre ou simplement être membre du personnel pour pouvoir faire face à une telle situation. Faire face à... Lui. Dans une telle posture. Parce qu'ils se tenait là, recroquevillé contre son mur. L'isoloir était fait pour ce genre de choses non? Rencontrer le silence... Il faisait face au silence, mais maintenant que Sinnley se trouvait ici, face à lgarcon.
« Jérémy? »
Il se tenait la, la porte avait été ouverte, bien évidemment, Sinnley était rentré, faire face au garçon.
WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 16 Avr 2017 - 11:18




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Le silence, ce silence insoutenable, tout ce noir être enfermé ici pour une raison des plus stupide dans cet endroit que je ne supporte pas. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis ici peut-être des heures des jours ou des semaines, je ne sais plus trop, mais une chose et sur, c’est que j’ai peur, peur, de ce silence qui me ramène a mon enfance si désastreuse peur de ne plus sortir d’ici que l’on m’oublie que je devienne plus qu’une ombre. Alors j’ai crié à m’arracher les cordes vocales qui je pense pendant des heures frappent contre la porte suppliant d’ouvrir, mais bien sûre personne n'est venue alors je me suis recroquevillé contre un coin de mur avant d’arrêter de bouger restent dans le silence total finissant par me gratter les bras a sang pour me prouver que j’étais toujours bien là chez les vivants.

Je ne relève même pas la tête quand j’entends la porte s’ouvrir le reste-là la tête posée sur mes genoux entoure par mes bras jusqu’à ce que j’entende mon prénom au loin par reflex. Je me recule et lève les bras à mon visage pour me protéger d’un futur coup un reflex que je regrette toujours.

- Non, je ne veux pas laisser moi je… Vous approchez pas.

Je reste dans mon sombre souvenir, je sais que je ne vais rien avoir de plus qu'avoir été enfermé ici, mais c’est cette peur qui me monte au ventre à chaque fois que je suis ici ma panique qui revient toujours. Je me recule un peu plus contre le mur avant de reprendre ma pose initiale me grattent les bras à nouveau la seule chose qui me permet de rester à peu près dans la réalité une des choses que je déteste, mais j’en avais besoin la toute de suite de toute façon, je n’avais même pas le courage de me lever ni même de bouger plus que cela.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Sam 29 Avr 2017 - 21:49



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

E
t ce n'est pas le silence qui l'avait accueilli mais les phrases d'un esprit malade qui demandait le silence. Il n'est pas bon pour le silence, pour donner le silence. Il ne s'ouvre pas, garde la tête baissée, l'esprit peu sain, voir totalement ailleurs. Peut-être qu'il refuse de lui parler. Oh. C'est même pas un peut-être. Il refuse de lui parler de le voir. C'est compréhensible. C'est un magique petit patient et Sinnley est psy. Il représente l'autorité. S'adresse de cette façon comme symbole de la sanction. Il arrive pour cette raison. Punir Donner lieu à une punition, un quelque chose dont est meritant Jérémy. Mais ce n'est pas parce qu'il le mérite que ça rend les choses plus faciles pour ce dernier. Mais Sinnley aime bien ça finalement. Arriver comme l'autorité. Faire régner l'ordre et la bienséance...

« Je me fiche que tu veuille ou non Jérémy... Mon boulot n'est pas que tu m'aimes. »

Un sourire nerveux passe sur ses lèvres. Il ne se veut pas foncièrement méchant, il ne l'est pas. Ne l'a jamais été d'une telle façon. Il n'aime juste pas les gens à problèmes. Et là tout de suite, s'occuper de Jérémy équivaut à s'occuper d'un problème, gros problème, le quelque chose de dévastateur dans ce foutu hôpital. Parce qu'il passe la majorité de son temps à en faire des conneries.

« Puis je ne viens te faire de mal... On a juste une discussion à avoir. »

Une longue grosse et puissante discussion mais une discussion reste une discussion. Pas de harcèlement, pas d'attaque ou de violence. Ou du moins dans le mensonge. Peut-être que les choses rencontreront de la gêne plus tard. Peut-être qu'il sera question de violence, d'extrême violence, il serait possible d'avoir quelque chose d'assez... Quelque chose. Sinnley hoche la tête vers le garde qui lui aussi hoche la tête et ferme la porte derrière eux. Ses yeux s'accommodent à l'obscurité rapidement et le brun soupire en s'approchant.

« Jérémy? »
WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 30 Avr 2017 - 18:14




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je grimace gardent la tête sur mes genoux repliée contre moi les bras au tour de ceci ferment fort les yeux. Être ici, c’est être chez moi enfermé dans cette cave avec la peur au ventre de ce qui aller se passer quand il en sortirait, c’est ça, c’est cette sensation identique que j’ai à ce moment même alors je me crispe, il a raison quoi que je veuille ici tout le monde s’en fou jusqu’à maintenant, mais je suis là sans être là. Je ne réponds pas a, ses paroles enfoncent un peu plus ma tête entre mes genoux cachant ainsi mon visage, puis au moins dans cette position personne ne pouvais voir que je m’étais scarifié les bras pendant tout le long que j’étais ici coincé enfin, c’est ça quand on cache des choses dans, c’est affaire et que personne ne les voies ici, je suis monsieur bêtise alors une de plus une de moins ce ne sera pas cela qui va me tuer.
Je grimace bougent légèrement la tête sur le côté pour le regarder avant de sursauter, je crois que tout ce que j’ai compris, c’est mal non, je ne voulais pas alors je me recule dans un des recoins m’éloignent le plus possible de lui.

- Non…. Non ne me fait pas de mal je... Je n'ai rien fait papa.

En reflex, je remonte mes bras sur mon visage en reflex, mais est-ce vraiment nécessaire ? Je ne crois pas, je reste là entre réalité et passer le regard dans le vague toujours sur la défensif jusqu’à ce que j’entends la porter se refermer alors je me lève brusquement le pouce me ruant sur la porte au moment où elle fut fermée alors je frappe dessus en criant.

- Je veux sortir, je ne veux pas rester ici, je veux… Je.

Je ne termine pas ma phrase tombant à genoux laissant mes larmes coulées sans résistance avant de me crisper à nouveau entendant m’appeler alors je lève le regard vers lui Sinnley ou peut-être que ce n’est pas lui, je ne sais pas trop. J’essuie mes joues larmoyantes les yeux dans le vague


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Sam 13 Mai 2017 - 10:42



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

L
a réaction du garçon est excessive et il aurait pu soupirer, se pincer l'arrête du nez et grogner après lui. Mais il ne le fait pas. Oh non. Parce que Sinnley a un autre plan d'attaque pour le jeune homme. Peut-être pas des plus agréables mais déjà certainement plus doux que celui qui était prévu à la base. Parce qu'il ne l'enverra pas à la salle de torture. Han. Doux chanceux que tu es jeune homme. Certains n'auraient pas hésiter. Non pas que l'idée n'avait pas trottée dans l'idée du plus vieux mais voilà quand on fait face à un esprit malade comme le sien, les idées se remettent en question et les espérances se revoient à la base, sombre histoire, tristes idée et léger soupir. Il est question de punition ce soir. De faire comprendre. De parler sur le sujet sérieux qui implique de grosses responsabilités. Et en voilà une. Une qu'il compte respecter, qu'il compte faire respecter.

« Jérémy? » Ses sourcils se froncent. Il pense avoir entendu quelque chose mais le garçon parle doucement il n'est pas sûr, pas certain de ce que le garçon a pu raconter. « Je ne suis pas ton père. »

Question âge déjà ça serait quelque chose d'assez complexe... Enfin... Le garçon qui semble si mort en face de lui est victime d'un élan d'énergie, il se retrouve debout, rapidement, très rapidement, peut-être trop, victime d'un quelque chose violent il semble être énervé, un besoin de reconnaissance, d'un ailleurs. Sinnley heurte le mur, un grognement lui échappé et pour une fois, une rare fois il perd son sang froid.

« Tout le monde s'en fout de ce que tu veux Jérémy! Personne n'est intéressé par les pleurs d'un patient! Tu pourrais crever ici que seul moi serait inquiété. »

Un soupir s'échappe de ses lèvres une nouvelle fois. Bordel. C'est plus mal parti que ce qui etait prévu. Paye le bon après-midi en perspective quoi. Quelque chose d'agréable à vivre avec ses proches... Et ses patients au demeurant.

« Desole... Je me suis emporté. »
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 14 Mai 2017 - 14:52




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je reste la recroqueviller sur moi-même tremblant à présent de tous mes membres finissant par me gratter le bras déjà dans un salle état quand il va les voir, il va hurler, je sens, il va me faire mal tout comme à l’infirmerie, je crie encore parce que cela fera mal. Je grimace ressent les bras au tour de moi sans le regarder alors qu’on appelle encore mon prénom pour moi, c’est si loin alors je me crispe encore un peu plus entendant le mot père alors je murmure une nouvelle fois.

- Non… Non, il va me faire du mal. Ne vous approchez pas de moi.

Les portes refermées, je n’avais pas fait vraiment attention à ce que je faisais ni même si je lui ai fait mal non, je ne suis pas moi, je suis que le reflet de moi-même ici en isolement tous les sombres souvenirs les sombres secrets tout revient en surface et explose. Non, il ne faut pas sinon jamais je ne sortirais de cet endroit si sombre. Je garde les yeux grands ouvre a même le sol regardant droit devant rapprochant mes jambes un peu plus contre mon corps tremblant de peur, de rage ou de froid. Je ne sais même plus, mais une chose est sûre, je suis bien vivant, c’est la douleur de mes bras qui me le fait dire et lui. Il n’est pas content, il crie, je peux l’entendre alors je me crispe encore parce qu’il a raison tout le monde s’en fou, c’est comme à la maison, on crie, on pleure, mais personne ne viens, mais alors pourquoi lui, il est la serait-il vraiment le seul à s’inquiéter si je crevé ici ? Non, non, ce n’est pas vrai Kaleb, Keith ou Lio, il viendrait me chercher ici, je le sais, il serait inquiet de ne plus me voir. Je hausse un sourcil revenant à la réalité du moins ce que je pense être le cas car, que ce soit réel ou pas, c’est bien cette douleur qui me tient réveiller et le noir de la pièce.

- Qu’est-ce que vous me voulez ? Me faire un peu plus de mal, c’est ça ? Les gardiens n’en ont pas fait assez ? Alors vous voulez continuer ?

Je fonds en larme une nouvelle fois très peu de personne mon vue pleure ici seul Gabriel et lui maintenant. Je me redresse doucement pour le regardent plissent les yeux en froncent les sourcils ne voyant qu’une silhouette aussi lointaine sois telle.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Ven 26 Mai 2017 - 18:49



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

L
a réaction, plus violente que ce qu'il avait pensé, plus prometteuse de violence et surtout plus sombre. On avait dit qu'il était compliqué. Disons juste que Sinnley aurait apprécié que le garçon soit compliqué dans un autre sens des choses. Qu'il n'ai pas envie de tuer l'homme. OK. Peut-être pas le tuer. Mais la peur était inscrit sur son visage. Et la peur initiait beaucoup de choses stupide chez les hommes. N'était-ce pas pour cette raison que chaque guerres étaient déclarées? Voilà qui pouvait faire comprendre, réalisé chacun que, finalement, un garçon effrayé n'était pas plus docile.

« Personne ne va te faire du mal Ici Jérémy. Personne ne veux te faire du mal. »

Il n'est pas question de sortir sans pour autant l'avoir puni. Mais il est tout de même question de faire quelque chose, ceci dit avec un Jérémy qui était peu complaisant comme ça contre le mur il était difficile de faire quelque chose de bien. Quelque chose qui resterait marqué dans son esprit. Il fallait le faire réagir sans pour autant le blesser intellectuellement. Parce qu'il y avait beaucoup de gens ici capable de blesser. Et s'il n'était pas une de ces personnes. Il ne voulait pas physiquement heurter le jeune homme. Même s'il en était très certainement capable. Le jeune homme, Jérémy semblait être en mauvaise état. Et Sinnley ne voulait pas sortir de cette pièce avec l'idée qu'il avait encore plus aggravé la situation. C'était déjà compliqué de gérer une personne hantée par les démons de son passé, si en plus on lui en rajoutait il n'était plus question d'arranger les choses, il n'était plus question de l'enfoncer. C'était la fin de tout après questionnement. La fin de ce qu'ils pensaient, de ce qu'ils faisaient et de ce qu'ils réalisaient.

« Je ne viens pas pour te faire du mal. Je te le jure. Je... Enfin... A la base je venais pour ça mais vu ton état il est sûr qu'un peu de colère ne peut que te faire du mal. Alors on va rester calme. Toi comme moi. D'accord? »

Le brun secoue la tête une nouvelle fois. C'est comme tenté de raisonner avec un sourd. Il n'écoute pas, ne prend pas en compte les mots de l'autre, garde la tête baisée dans son idée. Aussi mauvaise soit-elle. Ce n'est pas facile à gérer.

« Je suis désolé pour ce que les gardiens t'on fait Jérémy mais je ne suis pas un gardien moi. »
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Mar 25 Juil 2017 - 22:16




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je reste contre mon mur recroquevillé contre moi les bras au tour de mes jambes même si mes bras commencés à me piquer désagréablement sûrement qu’ils sont infectés à présent ne sachant plus depuis quand elles sont là où plutôt depuis quand je suis enfermé là des heures ou peut-être des jours, mais j’ai faim, j’ai soif, je veux sortir d’ici, mais personne ne me l’autorise. Mes yeux finissent par s’emplir de larme, mais ils sont bien cachés pour qu’il ne les voie pas cette personne que j’avais pris pour mon père aillent perdu pied avec la réalité. Je me crispe un peu plus fermant les yeux.

- Si, si SIIII, il veule. Il veule me faire du mal depuis… Depuis toujours.

Je n’avais pu m’empêcher de crier, ces mots relevant la tête pour le regarder même si je ne vois pas son visage à cause du noir avant de les rebaisser, mais détachent mes bras de mes genoux appuyant ma tête contre le mur derrière moi sans plus le regarder parce que je n’avais rien fait pour me retrouver là en isolement ou alors étais-je encore dans la cave de mon père ? Non… Non, il faut que je reste dans la réalité alors je pose mon regard sur lui haussent un sourcil. Au finale il venait toute de même pour cela alors je n’étais pas fou enfin pas encore a ce point la alors je grogne pour moi recérant mes bras autour de moi.

- Vous veniez tout de même pour cela la douleur vous ne connaissez que cela n’est-ce pas, c’est si simple de faire ça sur de plus faible. Pourquoi je devrais rester calme alors que j’ai rien fait pour arriver là.


Je finis par enfouir mon visage dans mon cou fermant les yeux une nouvelle fois ne voulant plus rien entendre, je rester tranquille dans mon coin de mur là où je n’embêter personne. Je finis par me gratter à nouveau les bras pour je ne sais pas vraiment pourquoi me punir moi-même de ce que je venais de dire ? Non, je ne pouvais pas retourner à ma jeunesse comme ça, c’était fini et pour temps à la fois très loin et si proche de mon passé ainsi.

- Vous… en fa… Faite parti.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 6 Aoû 2017 - 1:39



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

Ç
a doit être l'incompréhension qui se lit sur le visage de Sinnley. Parce qu'actuellement il est fatigue. Incapable de comprendre qu'elles sont vraiment les idées qui torture le plus jeune. Parce qu'il semble bien être torturé par ses idées. Tout semble n'être qu'une sombre idée d'une sombre idée. C'est peut-être ça qui le place dans cette situation, celle de la victime. Peut-être parce qu'il pense l'être ici. Oh. Actuellement il l'est. Peut-être pas pour Sinnley. Sinnley ne le considère pas comme une victime. Parce que la raison pour laquelle il est ici est la même pour tous les autres. Et ce n'est pas une raison douce et raisonnable. C'est quelque chose de sombre et de triste. De quoi se poser une question, pencher la tête et ne pas comprendre. Parfaitement.

« Jeremy... Tout le monde ici n'appartient pas à ton passé. Personne ne te veux du mal. »

Mensonge. Sinnley peut-être. Parce que Sinnley était un mec bien sur le papier. Il ne voulait pas faire de mal plus qu'il n'en avait déjà fait. Sa conscience était déjà trop sombre, trop tourmentée, il pensait trop, rêvait trop de la culpabilité qu'avait engendré ses gestes, la culpabilité qu'il portait autour du cou comme un collier. Oh les choses n'étaient pas simple. Rien n'était simple lorsque l'on est psy. Mais ça, le sujet actuel, le jeune garçon, sa douleur et sa persécution? Sinnley n'y est pour rien. Et pour rien au monde il serait capable de porter plus de culpabilité. Alors il secoua la tête, légèrement. Comme pour dire, se convaincre lui même. Innocence.

« Oh Jeremy. Être un patient qui souffre ne te donne pas tout les droits. J'ai connu autant de douleur que toi, peut-être pas similaires, des différentes qui touchaient mon esprit plus que mon corps. Et pourtant je suis celui qui se tient debout tandis que tu es roulé en boule. Ne viens pas me faire passer pour le méchant. »

Le ton monte plus qu'il ne l'aurait voulu. Mais bizarrement, simplement, les quelques mots violents lâché par le jeune homme le mettent dans une rage folle. Il a tout fait pour paraitre comme celui de sain même si tout a toujours été sa Faute. Il a été essayé d'en finir avec sa vie, de cette façon les choses auraient été plus simples, pourtant il ne l'a jamais fait. Jamais réussi. Il s'est relevé. A affronter les choses pour devenir un quelqu'un de bien. Alors il est hors de question de porter une quelconque responsabilité.

« Gardien, ou de ceux qui t'ont fait du mal? Je n'ai jamais cherché à te faire du mal moi Jeremy. »
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Mer 6 Sep 2017 - 22:40




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je relève la tête pour lui lancer un regard noir avant de le rebaissais à nouveau au sol m’étendent à quelque chose pour cela, je reste recroqueviller encore et toujours dans mon coin. Je sais qu’il va avoir du mal à me sortir de là. Parce que la seule chose que je veux, c’est sortir de là pour commencer et ne plus croiser aucun gardien pour les prochains mois bien que cela n’est pas gagné et je ne veux plus dormir non et plus être dans le noir tout, c’est choses me ramène chez moi enfermer dans la cave. Cette pensée me donne des frissons resserrant ma prise au tour de mes genoux malgré la douleur sourde.

- Vous ne comprenez pas, personne ne comprend rien ici. Que ce soit le passé ou ici, c’est la même chose alors ne dites pas de bêtise.

Je ferme les yeux grimacent s’il était vraiment là pour être gentille ? Non, j’ai du mal à croire cela, mais je crois qu’il a l’aire s’insérer puis je ne peux pas dire, mais il a raison, c’est moi qui suis en boule pour rien enfin si parce qu’il fait noir et aussi parce que j’ai peur, je me suis déjà fait du mal à moi-même alors qui me dit que je ne lui ferrais pas du mal à lui. Je lâche une petite larme l’essuient rapidement pour ne pas qu’il le voit pour me faire par être plus faible que je ne le suis déjà. Non, j’ai du mal à croire cela, mais je crois qu’il a l’aire s’insérer puis je ne peux pas dire, mais il a raison, c’est moi qui suis en boule pour rien enfin si parce qu’il fait noir et aussi parce que j’ai peur, je me suis déjà fait du mal à moi-même alors qui me dit que je ne lui ferrais pas du mal à lui.

- Qu’est-ce que vous voulez dire par la douleur de l’esprit ? Je hum suis désolé ? Enfin non pas vraiment parce qu'au fond, je ne sortirais pas d’ici n’est-ce pas vous aller partir pour me laisser là ?

Je regarde la porte fermer en frissonnent parce que je commencer à avoir froid. Je penche la tête sur le coter est-ce que je m’emporte trop ? Oui beaucoup trop facilement, mais au fond il ne faut pas lui en vouloir, il fait noir et je n’aime pas ça et je suis enfermé ici depuis je ne sais pas quand et cela me fait encore plus de mal comme si j’étais reparti en arrière et il est vrai que je ne sais pas vraiment où il placer, car après tout, il a raison, il ne m’a pas fait de mal du moins pour l’instant.

- Je… Je ne sais pas monsieur. Je sais que vous ne m'avez pas fait de mal, mais si vous approchez vous risquer de dire autre chose.

Je rebaisse la tête fermant les yeux à nouveau avant de réfléchir il a peut-être à boire ou un truc chaud après tout enfin au fond de moi j’espère qu’il est l’un ou l’autre encore manger je peux m’en passer, mais j’ai froid.

- Vous humm… Vous n’avez rien à boire part hasard ? Ou un truc chaud, j’ai froid.

Je rougis avant de me redresser légèrement le regardent avec un soupçon d’espoir dans le regard.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Ven 13 Oct 2017 - 22:06



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

S
es paroles sont douces là où les actes avaient pu être douloureux, violents auparavant. Mais lui n'a jamais prévu d'être violent, il l'était autrefois, lorsque sa jeunesse lui permettait de se battre sans penser à ce à quoi il pouvait penser, sans penser au lendemain où il devrait expliquer les coups et les larmes séchées. Alors il avait pensé, réfléchit à cette idée, l'idée d'après laquelle penser, être cet être violent verbalement. C'est beau la verbalité aussi. Pousse les autres aux guerres là où chacun pense avoir sa paix intérieure, critiquer, violenter, malmener autrui. Il est bon à ça mais ne l'utilisera même pas sur Jeremy, parce que le garçon ne le mérite pas, n'a rien fait pour ça.

« Ce n'est pas pareil Jeremy. Si ça c'est passé avant c'est mon métier de te le faire oublier, à te faire passer outre. Si ça s'est passé ici c'est à moi de t'aider à dénoncer les fautifs. »

Oh non. Jeremy, l'explication se réveillait telle nécessaire, malheureusement il ne pouvait parler d'une façon neutre, la tristesse pouvait souvent se lire sur ses traits.

« La douleur physique est celle qui guérit, celle qui laissera des cicatrices à peine visibles sur le corps. Un enfant qui s'écorche le genou repartira avec la douleur physique. La douleur mentale est celle qui laisse des cicatrices dans ton âme. Celle dont on ne peut se défaire facilement. Je ne te laisse pas Jeremy. Tu sais, ça aussi ça fait parti de moi. T'aider. »

Il ne veut pas penser à ça mais pour aider son patient il pourrait faire un nombre de choses certains.

« Il est toujours possible, si tu me laisses approcher, si tu me laisses te poser des questions, prendre soin de toi, il est toujours possible que je te blesses. Mais c'est être humain Jeremy. Disons que... malheureusement ça arrive tout les jours. »

Il pousse un petit soupir, pas ennuyé, presque content finalement, content d'être arrivé à ça, que la frayeur parte de ses yeux, remplacé par autre chose, ce n'est peut-être pas encore très positif mais c'est déjà mieux qu'autre chose.

« J'ai... Je n'ai rien mais je vais demander ne t'en fais pas. »

Le brun se penche par la porte pour demander un café et un chocolat, on va lui apporter, bien évidemment.
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Sam 21 Oct 2017 - 11:54




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je soupire restant dans mon coin, mais un peu moins sur mes gardes sûrement parce que je suis trop faible pour cela en réalité, d'autant plus qu'il a raison la douleur physique, ce n'est rien à côté de la douleur psychologique, cela fait bien plus mal. Je baisse la tête même s'il ne pourra jamais me faire oublier ce que j'ai vécu aux non, jamais. J'écarquille les yeux à ses paroles fessant non de la tête ne pouvant pas vraiment le croire.

- Vous ne pouvez pas me faire oublier et je sais que vous le saviez. Non, non, je ne peux pas le dire, il va me faire du mal. Il ne faut pas.

Je me recroquevillais à nouveau les larmes aux yeux terrifiés à l'idée que quelqu'un soit dénoncé par ma faute. Je ne pouvais pas imaginer ce qui pourrait se passer ensuite les représailles. Alors, non, je ne pouvais pas lui dire qui sait en sachant que c'est aussi bien des patients que des gardiens. Je relève, le regard vers lui grimace avant de baisser le regard à nouveau. Il veut m'aider, mais comment il voulait faire cela, c'est pratiquement impossible.

- Comment voulez-vous m’aider, je me retrouve toujours ici. Personne ne comprend. Alors, pourquoi vous ? Je sais qu’après vous allez partir et me laisser seul ici.

Je le regarde avec curiosité penchant la tête sur le côté alors qu'il veut que je le laisse approcher devrais-je le laisser-faire et risquer de finir pire encore ? Non, je crois que je peux lui faire confiance même si énormément de choses se bousculent dans ma tête, il m'aurait déjà fait du mal lorsque je l'ai poussé tout à l'heure quand la porte, c'est refermé derrière lui. Je ne sais comment, mais alors j'acquiesce d'un signe de tête sans vraiment le vouloir.

- D’accord, à une condition, ne me punissais pas pour ce que j’ai fait s’il vous plaît. Je ne veux pas souffrir plus.

Je rougis et remercier la pénombre de l'isoloir qui cache mon rougissement. Je finis par me remettre à me gratter les bras déjà à sang et en feu. Je baisse la tête à ses paroles alors, qu'il allait demander aux gardes de ramener quelque chose, ce qui me fit soupirer sachant très bien qu'ils ne rapporteront rien pour moi.

- Ne cherchez pas à demander pour moi, cela ne sert à rien, ils ne rapporteront rien du tout, je veux bien que vous vous rapprochiez monsieur.

Je rougis resserrant mes bras contre moi. Je réalise ce que je venais de lui demander alors, au fond de moi, je me devais de cacher mes bras c’est devenu un réflexe sachant comment cela se passait avec les gardiens.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Mer 25 Oct 2017 - 21:44



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

I
l essaie. Vraiment. Sinnley fait tout son possible pour être conciliant. C'est son travail aussi. De s'occuper d'autrui de cette façon. Même lorsqu'autrui ne semble pas être d'accord pour être aidé. Autrui voudra toujours de l'aide. Parce qu'autrui est un être humain qui a des sentiments et qui réagit avec eux de la manière la plus logique. Et qu'est-ce qui est logique lorsque l'on a besoin d'assistance? C'est d'accepter l'aide d'un quelqu'un. Aussi peu le connaissons nous.

« Je ne peux pas si tu ne veux pas. On peut faire beaucoup de choses lorsqu'on le veut vraiment. Regarde moi Jeremy. Si tu le dénonce alors on pourra l'éloigner de toi. Si tu parles il sera encore là ce soir. Et demain. Et après. »

Vas-y. Fais lui peur Sinnley. C'est vrai que c'est la meilleure façon d'avoir sa confiance, n'est-ce pas? Bien évidemment. Parfois  il serait bon de se demander qui a le plsu de gênes et qui a le plus de savoir vivre entre les patients et les membres du personnel. Même si certains ne se posent même pas la question, c'est peut-être mieux de ne pas savoir arfois, noon?

« Non. Ou peut-être que oui. Mais si tu ne me fais pas confiance tu ne sauras jamais. Je pourrais être comme tout les autres en effet et te laisser. Ou je pourrais t'aider. C'est ton choix. »

Un petit soupir de soulagement échappe le médecin, voilà il aimerait au moins que les choses se passent bien ici et maintenant. Qu'après ils puissent peut-être continuer sur un rythme pas meutrier et que personne ne pense à se cacher de personne. Disons que les choses seraient plus simples de cette façon.

« Je ne te punirais pas. Ou je ne te punirais pas d'une façon qui pourrait être douloureuse pour toi, ça te va? »

C'est mieux comme ça. Il n'est pas du genre à punir tactilement. Il pourrait mériter une punition autant que les autres, sa simple existence en est la preuve. Alors il préfère simplement s'occuper du garçon. Simplement. Sans punition. Corporelle.

« Ils rapporteront. Parce qu'ils n'ont pas le choix et parce que j'ai plus d'autorité qu'eux ici. Parce que s'ils ne le font pas j'en fais virer un au hasard. »

Sinnley hoche la tête doucement en s'approchant tout aussi doucement. Histoire de ne pas le brusquer. Ce n'est pas le but après toute cette démarche.
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 29 Oct 2017 - 16:12




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je le regarde peut-il vraiment m'aider à oublier ? Je ne sais pas vraiment s'il dit cela, c'est qu'il peut, mais comment faire, je ne sais trop rien au fond. Je grimace avant de le regarder parce qu'il a raison quand on le veut, on peut faire beaucoup de choses. Bien que pour l'instant ça ne marche pas fort. Je veux sortir depuis que je suis là, mais je n'ai jamais trouvé d'issu pour le faire ou alors peut-être qu'au fond, je ne veux pas sortir ? Non, je ne vais pas rentrer là-dedans sinon cela ne va pas le faire du tout. Je me crispe le regardent avant de baisser la tête parce que même si je le dénonce, il reviendra et j'ai peur de cela au fond. Je ferme les yeux avant de les rouvrir pour le regarder.

- Est-ce que c'est comme pour sortir d'ici ? Ça veut dire que je ne veux pas partir si je ne trouve pas la sortie de ce lieu ? Non, non, je ne peux pas… Je ne peux pas, ils vont revenir pour se venger après.

Les larmes aux yeux, je cache à nouveau mon visage pris de panique resserre m'a prise au tour de mes jambes. Je relève le regard vers lui est-il donc vraiment en train de me proposer de m'aider ? Non, je crois que je n'ai rien compris où est-ce plutôt moi qui ne veux rien écouter ? Je ne sais plus trop vraiment où j'en suis. Je ferme les yeux pour les rouvrir sur lui.

- Je veux bien que vous m'aidiez, mais qu'est-ce qui me prouve que je peux vous faire confiance que vous n'allez pas partir et m'abandonnais. Est-ce que je peux avoir confiance en vous ?

Je le regarde avec intérêt après ma question parce qu'au fond, c'est vrai enfin remarqué ce ne serait pas quelqu'un de bien, on ne serait pas là en train de parler, je suppose. Je frisonne et baisse la tête en acquiesce d'un signe de tête oui, je le crois quand il dit cela parce qu'au fond, il m'aurait déjà puni pour ce que j'ai fait tout à l'heure. Même si je me suis punit moi-même pour m'être retrouvé ici ce ne serait pas plus douloureux que la douleur que je ressens dans mes bras à l'heure actuelle.

- D’accord, je… Je vous crois.

Je penche la tête sur le côté lâche mes jambes pour poser une main sur mon front en frissonne, je dois bien avouer que le chocolat me tente beaucoup, mais est-ce qu'il le ramènera vraiment, j'ai du mal à le croire, mais ce qui me perturbe, c'est quand il dit qu'il avait le pouvoir d'en virer un au Hasard.

- Vous avez vraiment le droit enfin, je veux dire viré un des gardiens ? Il pourrait se retourner contre vous non ?

Je le regarde me crispent, mais le laisse avancer tout de même doucement vers moi sans rien dire me mordillent juste la lèvre grattent une dernier fois mes bras qui ne sont pas vraiment beaux avoir fermant les yeux tout de même tendu même si m’est reflex me dit que je devais m’éloigner, je fais mon possible pour ne pas bouger restent raide.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Ven 3 Nov 2017 - 14:09



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

I
l y quelque chose dans l'air de cet endroit, quelque chose de Certain, qui met en place, montre ce qu'il se passe. Il y a quelque chose de lourd, très lourd. Qui pourrait se révéler douloureux. Tic. Tac. Les choses semblent compliquées à gérer. Peut-être le sont-elles vraiment. Et dans ce cas là les problèmes vont être continus... Jérémy semble être compliqué à gérer. Par la même occasion il semble tout de même capable de comprendre la situation, peut-être d'y faire face? Ou peut-être est-ce trop demander? Le garçon est déjà dans une situation assez compliqué il faudrait éviter que Sinnley l'enfonce encore plus. Personne n'a envie d'avoir un mort sur la conscience.

« C'est exactement pareil Jérémy. Tu peux sortir d'ici si tu trouves aussi les réponses à tes questions... Non. Personne ne viendra te frapper. Personne ne reviendra parce que je serais là d'accord? »

Il hoche de nouveau la tête, se veut rassurant, prometteur. Le médecin pense vraiment ce qu'il dit. Il tient vraiment à ce que ses paroles coulent de source, que ses paroles soient de vrai. Il aimerait aussi que le garçon le comprenne. Est-ce qu'il peut? Ça serait agréable aussi qu'il en prenne conscience... Mais il ne fait pas d'effort, ne prend pas en compte, cache son visage entre ses mains. Sinnley soupire.

« Je n'ai rien à te donner malheureusement, rien à te montrer pour que tu es confiance en moi. Il va falloir me croire. Et ça fait d'ailleurs parti de ta thérapie non? Prendre conscience, faire confiance. En moi. »

Il lui en demande beaucoup, peut-être beaucoup trop. Jérémy a eu de nombreux problèmes dans sa vie, de nombreuses personnes a qui il a fait confiance pour voir finalement cette dernière brisée. Même la personne qui était censé lui apprendre le contexte de confiance a brisé cette idée. Ce qui expliquerait le pourquoi d'un Jérémy qui n'arrive pas à faire confiance, a prendre celle des autres comme à donner la sienne. Surtout à une figure d'autorité

« Merci Jérémy. Merci beaucoup. »

C'est un grand pas. Même si le jeune garçon toujours assit par terre ne le reconnaitrait pas, c'est un grand pas entre eux et vers la sainteté d'esprit du garçon.

« Ils pourraient mais tu les connait non? La majorité est trop bête pour prendre conscience que les psy n'ont pas tout le contrôle ici. Ils y croient vraiment. »

Sinnley sourit avant de secouer doucement la tête. Jérémy les connait. Bien. Peut-être trop bien, trop. Il les connait comme Sinnley ne les connait pas. C'est pire pour lui. Il les voit trop. Alors il se rend certainement compte de la connerie dont ils sont capable. Parce qu'ils sont capable de beaucoup de choses ces imbéciles. Voilà qui est bien non?
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 379
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Ven 10 Nov 2017 - 7:35




Jeremy ღ Sinnley





▣ Push boy, punishment is on the way  

Je le regarde, je n'aime pas être ici, je veux juste partir, mais je ne veux pas partir seule non plus. Je ne veux pas non plus rester du moins ici à l'isoloir quand je suis à l'extérieur, j'oublie un peu quand je suis avec Kaleb et Keith où je suis vraiment, mais quand je suis ici, c'est comme de revenir en enfer. C'est une chose qui arrive souvent, mais c'est peut-être moi qui le veux comme cela ? Non finalement, il a vraiment raison, je me pose trop de questions et il faut que je trouve des réponses à toute, mais je n'y arrive pas du moins par tout seul. Je finis par me crisper à nouveau le regarde avec suspicions parce que même s'il est là il revient je sais, je le sens en moi comme si je les attire à moi.

- Je… Je n'arrive pas à les trouver seuls toute, ces questions sans réponse. Mais vous savez aussi bien que moi que même si vous êtes là, ils reviendront toujours lorsque vous ne seriez pas là.

Je finis par garde mon visage caché dans mes bras fermant les yeux quelques secondes avant de les rouvrir, je ne sais pas si je peux vraiment lui faire confiance, mais au fond de moi, je sais que je peux. Je ne sais pas comment expliquer cela bien au contraire, mais je le sens. C’est quelque chose que je ne peux pas expliquer bien au contraire, mais j’ai peur qu'au final se soit en vain.

- Je… J'ai peur, les seules personnes en qui j'ai vraiment confiance, c'est Kaleb, Keith et Lio ce sont les seuls. Le personnel ne m'a jamais laissé le temps sens me retrouver ici. Alors, pour moi vous fait confiance commencer par me sortir d'ici.

Je lève le bras pour lui montrer la porte pour montrer la pièce. Je sais que je ne devrais pas parler comme cela, je sais aussi qu'il s'approche de moi parce que je le lui ai permis même si je reste tendu et crisper, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il me remercie ça sonnait bizarrement dans ma tête pas comme une alerte avec certain membre du personnel, mais autre chose.
Je penche la tête sur le côté à ses paroles le regardent curieusement. Il est vrai que je ne m'attendais pas du tout à cela, mais je ne voulais pas non plus avoir plus de problèmes que je n'ai déjà.

- Ce n'est pas une bonne idée. Ils sont méchants sans pitié et sans cœur.

Je baisse la tête avant de finir par la poser contre lui me rapprochant de lui parce qu'il a chaud alors que je frisonne. Je crois bien qu'à ma sortie d'ici, je suis bon pour un aller simple pour l'infirmerie ou quelque chose dans le genre parce que je serais à nouveau malade, mais pour l'instant, je me réchauffe un peu contre lui. Après tout, il m'a dit que je pouvais lui faire confiance. Alors, c'est le moment pour lui de me le prouver après tout.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 126
MIROIR : David Giuntoli
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Thestral
A DÉBARQUÉ LE : 31/03/2017

SITUATION : inconnu au bataillon
EST ÂGÉ DE : 37 ans
avatar

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   Dim 19 Nov 2017 - 10:50



   
    Jérémy & Sinnley
    Push boy, punishment is on the way

E
t ce qu'il y avait de bien dans les paroles de Sinnley c'est que son discours n'était pas faux. Que tout ce qu'il disait à Jérémy, le plus sérieusement du monde ou non, il s'obligerait à les tenir. Virer les personnes s'il le fallait, très bien, ça ne lui posait aucun problème et évidement Sinnley s'en sentirait capable. Certes il se retrouverait dans l'obligation de croiser les regards mauvais des différents membres de l'administration, il passerait pour L'Emmerdeur, mais sera aussi celui qui tient ses paroles, qui ne les laissent pas juste flotter en l'air.

« Non je ne pense pas. Parce que si on met les bonnes choses, si on sait comment leur parler et les arrêter et bien on va les arrêter. Tu comprends ce que je veux dire Jeremy? »

Et même s'il ne comprenait pas Sinnley s'occuperait des hommes après, il prendrait soin d'un patient dans le besoin, lui qui était d'abord venu dans l'idée de le punir, peut-être juste le faire réaliser que ce qu'il fait, ce qu'il a fait était une mauvaise idée, un grand mauvais choix. Peut-être que l'aider semble être une bonne idée finalement. C'est mieux ainsi.

« Ecoutes, si tu veux on peut faire quelque chose. Tu me parles de tes amis, les personnes à qui tu fais confiance, Keith, Lio et Kaleb et on trouvera toi et moi un moyen de faire quelque chose avec les quatre lorsque tu sortiras d'ici, tu veux? »

Ses yeux suivent le chemin montré par la main de Jeremy, il suit le chemin de ses yeux sans grand intérêt, ou plutôt ce qu'il fait n'a aucun sens. Sinnley sait pertinemment ce que l'autre veut dire. Bien évidemment. Il est obligé de savoir ce qu'il se dit, ou ce qui se pense dans le cerveau du jeune homme. Oui bien évidemment il ne peut savoir ce qui se passe derrière cet esprit, parce que son esprit est bien ouvert, différemment, brisé... Petit esprit aussi brisé que son corps qui semble si froid. Sinnley aimerait particulièrement l'aider, peut-être le fait-il déjà en se tenant là au dessus de lui?

« C'est vrai, et tu sais aussi que l'on ne peux pas les laisser continuer plus longtemps non? »

La proximité de Jeremy le surprend, comme si la proximité avec un autre humain est quelque chose qu'il n'a pas eu depuis un long moment. Bizarrement ce n'est que vérité. Voilà bien longtemps qu'il n'a pas eu un corps contre le sien, pas dans ce sens bien évidemment. Le simple contact avec l'autre. Le garçon est très froid, Sinnley passe un bras autour de ses épaules, dans l'idée de le réchauffer, certainement, juste histoire qu'il ne finisse pas mort de froid.
/span style="font-family: arial;font-size:8px; text-transform:uppercase;letter-spacing:3px;color:#de7a6e;">WILDBIRD
 

_________________
"J'ai vu tant de choses que Vous, humains ne pourriez croire"
©crack in time

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Push boy, punishment is on the way (Jeremy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Push boy, punishment is on the way (Jeremy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011
» Capitol Punishment
» jeremy bougot [Gryffy]
» L’essentiel, c’est de retomber sur ses pattes, comme les chats. [Jeremy]
» Jeremy Mckourtney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: isolation-