AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Lun 10 Avr - 13:58




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl

Aujourd’hui, c’est une bonne journée si on oublie le fait que j’ai encore mal partout de la dernière visite des gardiens enfin très mauvais souvenir à oublier alors je me balade dans les couloirs de l’hôpital avant de tomber sur une silhouette que je connais que trop bien au bout du couloir. Alors je m’approche doucement de lui regardent derrière si personne n’arriver avant de l’apercevoir plus clairement alors je souris rassure que ce soit bien lui et pas quelqu’un d’autre pour mettre mon plan a exécution avec un grand sourire. J’avance toujours vers lui avec une discrétion sans faille avant de lui monter sur le dos en lui sautent dessus passent les bras au tour de son cou pour ne pas tomber en arrière et crie en riant.

- Salut mon Kalinou, tu sais que tu m'as manqué toi ?

Je souris bien oui, il m’a manqué, je suis resté quelque temps à l’infirmerie coincée alors oui ça m'a manqué de plus le voir ou encore plus faire de bêtise avec lui bien que pour moi ce ne sont pas des bêtises, mais après chacun vois cela comme il veut, on ne va pas rentres dans la tête des autres quand même. Je souris passent les jambes au tour de sa taille pour mieux tenir heureusement que je suis léger pour lui enfin, j’espère, mais temps qu’on n’est pas au sol, c’est que je suis léger.
Je pose la tête dans son cou et lui embrasse avec un grand sourire avant de lui demander curieux.

- Tu fais quoi par ici ?

Je le regarde curieux gardent les bras sur, c’est épaule joyeux comme un grand enfant qui découvre quelque chose pour la première fois gardent la tête dans son cou inspirant sont odeur se détendant sur son dos le sourire aux lèvres ahlala qu’est-ce que je l’aime bien. Je resterais bien la avec lui éternellement comme ça.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Sam 15 Avr - 11:43



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

O
h, se perdre dans ses pensées c'est bien plus simple que ce que l'on pense non? "Simple". Le mot résonne de toute sa hauteur. Bien évidemment que c'est simple. Surtout lorsque l'on a aucune attaques, rien d'intéressant pour vous maintenir dans la réalité. Aussi douce soit-elle... Ce qui va bien en ce moment non? Parce que cette même réalité... Oh elle n'est pas douce. Elle transpire la sombre chose qui se traine entre ces murs. Oh, sa carcasse aussi se trimballe entre ces murs. Se perd dans les couloirs, entre les idées lumineuses et les rêves inavoués. Elle se traine. Elle aurait pu se trainer jusqu'à très longtemps ce soir. Sans lui. Sans le garçon. Un petit cri surpris s'échappe de ses lèvres lorsque le poids vient peser contre lui. Certainement de l'étonnement aussi. Qui? Que...

« Oh... Jeremy... Ça va je ne dérange pas? Prends tes aises hein... » Il sourit légèrement. « Ça va merci... Et toi? »

Kalinou... Le surnom sonne encore comme quelque chose de totalement faux mais il ne lui en veut plus comme la première fois... La première fois. C'est bien bizarre. Bizarre certainement. Mais c'est agréable aussi. Agréable. C'est bizarre. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas ressenti la sensation de quelque chose d'agréable. Ce n'est pas ce qu'on offre en priorité ici. Entre les médicaments et quelque chose d'autre... On ne vit plus dans un cadre agréable. C'est autre chose. Mais ça n'est pas dérangeant. Puis Jérémy n'est pas dérangeant.
Le baiser est étrange, lui tire des frissons, Kaleb bouge doucement la tête nerveusement avant de rire, une nouvelle fois nerveusement.

« Qu'est-ce que tu veux que je fasse ici Jérémy... J'survis... Et toi? Sur mon dos? »

Un petit rire s'échappe de ses lèvres, moins nerveux que le dernier, plus amusé cette fois-ci. Il apprécie la présence du plus jeune à sa juste valeur. C'est quelque chose qu'il ne peut pas rejeter. Le plaisir de ne plus être seul. Oh moins il ne se perdra plus dans ses pensées. Vu qu'il a le point d'ancrage.
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Sam 15 Avr - 17:14




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je souris à présent sur son dos qu’est-ce que j’étais heureux de l’avoir croisé, j’avais besoin de compagnie après tout s’est jours seul dans mon trou. Je lui souris a sont cris, je ne voulais pas vraiment lui faire peur ou peut-être que si je ne sais pas, mais je sais qu’il aime bien quand je l’embête alors voilà puis je suis sûr que je ne l'embête pas.

- Hey hum non, je suis bien la hum, c’est ce que je fais. Je souris en coin m’installant un peu mieux pour faire valoir mes dires. Hum ça va enfin, je crois, je suis encore entier.

Je souris riant légèrement a mes paroles même si c’est plus un rire faut, mais voilà, c’est ce qui arrive quand on veut partir. Je soupire intérieurement appuyant ma tête contre son épaule mouvement qui appeler plus à de réconfort qu'autre chose. C’est bon en plus d’être contre lui, je mis sens bien en sécurité, c’est quelque chose de bien que je ressente avec très peu de personnes alors je me laisse aller sur son dos un léger sourire aux lèvres le regardent. Je laisse mes mains vagabonder sur lui. Je rougis alors qu’il tourne la tête, mais je ferme les yeux à son rire, rire, pas très communicatif, je dois dire.

- C’est ça nous survivons Kalinou moi ? Hum, je cherche du réconfort, j’ai bien besoin hum, je suis très bien sur ton dos, tu sais ? C’est très hum confortable.

Je souris avant de rougir une nouvelle fois riant doucement avec lui sans vraiment me soucier d’être trop loup ou pas pour lui, mais c’est vrai que je suis trop bien installer pour bouger plus que ça, je resterais bien toujours comme ça contre lui. Bon peut-être que lui n’apprécierait pas, mais au fond la maintenant, je crois que c’est ce dont j’ai besoin de savoir que je compte et que quelqu’un compte vraiment pour moi.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Lun 17 Avr - 8:49



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

I
l y avait de quoi égayer sa journée. Encore heureux. Sinon il aurait passé une journée à regarder un mur en pensant encore et encore, revenant encore et encore en arrière. C'est sûr que l'arrivée, le retour de son cauchemar dans sa vie avait le don de changer les choses. Tout était différent maintenant, tout était redevenu sombre, encore plus plongé dans une couleur qu'il n'avait vu que petit, qu'une couleur qu'il ne voulait pas voir, plus jamais. Pas encore.

« Ouais... On est tous encore en vie. C'est peut-être pas si mal non? On a survécu a une petite sortie sous la pluie. C'était sympathique... » Moment convivial en famille.

Qu'elle histoire de famille tout bonnement magique. Une belle et grande famille inconfortable. Une grande et belle famille distinctionelle. Elle n'était pas censé fonctionner. N'avait pas été marqué comme ça. Ils n'avaient pas été fait pour être dans quelque chose de simple. Le poids dans son dos indiquait le poids de la responsabilité. Parce que quelque part Kaleb se sentait responsable pour Jérémy, de Jérémy. Il appréciait le bonhomme. Il l'appréciait vraiment. Différent, trop simple pour cette endroit. Tout le monde semble trop bien pour cet endroit. Cet endroit est pourri de toute façon. Pourri pour tout le monde. Personne ne mérite de finir ses nous dans un hôpital comme celui-ci. Personne et certainement pas Jérémy. Le poids dans son dos l'informe une nouvelle fois.

«Restes autant que tu veux je suppose Jérémy. My casa es tu casa. Et mon dos peut te servir de bercail autant que tu veux. Je suppose qu'on se serre les coudes comme on peut ici... »

De la plus étrange à la plus simple des façons. De la plus pervese à la plus basique. Ici chaque réconfort peut être utile. Chaque besoin est caché au fin fond de l'être. Alors lorsqu'il est question d'avouer ses désirs, ses besoins, ses envies à voix haute. Tout le monde se tait. Personne n'affirme. Le silence semble être plus agréable, plus intéressant. Tout semble plus simple lorsque l'on se tait.
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 21 Avr - 20:33




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je sourit heureux d'être tomber sur lui car la a l'heure qu'il est c'est la seule personne avec qui j'ai envie d'aitre j'ai besoin de réconfort et je sais que lui me le donnera parce que c'est Kaleb et que j'ai envie pour rien au monde qu'il change. Je sourit et m'installe un peut plus confortablement sur sont dos avant de l'écouter parler. Je sourit et hoche la tête contre sont cou oui, il a raison on a de la chance d'être tous envie se qui est le principal avant de sourit il a raison c'est pas si mal en faite on aurais pu avoir pire finalement.

- C'est vrai tu a raison mon Kalinou. J'avoue c’était hum amusent ?

Je sourit et lui fait un clin d’œil avant de me réinstaller sur sont dos la tête au creux de sont cou bien caler comme sa j'aurais pu m’endormir sur sont dos. Je sourit ronronnent discrètement apprécient la chaleur de sont corps contre moi qui me réchauffe un peut le cœur triste des événement récent mais surtout il ma manquer lui comme Keith ou encore Lio pendant quelque jours il n'avais vue personne, alors je me rattrape sur sont dos avant de rire doucement contre sont cou.

- Hum tu ne devrais pas proposer cela tu sais sinon je vais avoir du mal a me sépare de ton super dos bien chaud hum tu sais que je t'adore toi ?

Je sourit et lui embrasse le cou le seul endroit que j'arrive a atteindre dans la position dans la qu'elle je suis avant de sourire ferment les yeux contre lui laissent mes mains vagabonder sur sont torse.

- Kaleb ?

Je murmure en souriant rouvrant les yeux pour le regarder avant de reposer la tête sur ton épaule.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Mar 25 Avr - 19:46



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

C
omment pouvait-on être à l'aise sur le dos de quelqu'un? Apparemment notre cher ami Jérémy s'en sortait pas si mal. Et ça n'était pas réellement pour déplaire à l'autre homme. Il aimait bien la présence du plus jeune, elle avait certainement ce petit quelque chose de bizarre mais de rassurant. C'est sur qu'actuellement ils semblaient bizarre tous les deux. L'un monté sur le dos de l'autre. Peut-être que chacun pourra croire a ses propres imaginations. Voilà qui serait cocasse mais particulièrement amusant.

"Amusant... Hey tout est relatif hein, c'est pas toi qui sert d'âne ici."

Comptine de son temps, de celui où il n'était qu'un enfant. Où il n'était pas question de réfléchir au lendemain. Histoire d'un autre visage, d'une autre vie et d'un autre nom qui vient se cracher en plein dans son visage, qui fait la rencontre de ses idées. Qui relance à la pelouse, au jour de pluie, à la tempête, à la panique, à leur fuite qui fut rapidement anticipée. Il ne fut pas question d'y réfléchir. Ils n'avaient pas eu le choix. Et ne l'auraient plus jamais. Voilà qui était bien triste...

"Je sais... Je crois que je sais ça depuis que je suis ici. Je suis adorable. C'est normal de ne pas pouvoir résister... Nan... Je ris, je ris mais vraiment... C'est agréable de sentir quelqu'un contre soi."

Un frisson passe dans le corps du jeune homme. Le rapprochement physique qu'il ne peut assumer, les mains baladeuses, trop prononcées maintenant que l'autre est revenu dans sa vie. Il n'est plus question que de baisser la tête et de laisser le monde faire.

« Oui? »
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 28 Avr - 21:24




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je souris les jambes au tour de sa taille pour bien rester sur son dos repensant a notre minie fuite improvisée avec Lio et Keith même si on s’est bien vite fait rattraper, c’était quand même bon. Je souris le regardent mordillant ma lèvre inférieur tique que j’ai seulement en présence de lui ou Keith, mais ça ne ce contrôle pas si ? Je ris doucement a, ses paroles, il a raison ce n’est pas moi qui sers d’âne a l’heures qu’il est, mais je ne le voyais pas comme ça, mais s’il ne le voit ainsi pourquoi pas après tout.

- Hum, tu n’as pas tort, mais avoues que cela ne te déplaît pas très cher.

Je souris en coin avant de lui embrasser le cou en souriant, j’aime bien faire ça en plus ils sont bons, je souris me callent un peu mieux contre lui au moins là, je me sens bien en sécurité contre lui loin de tout ce monde cruel la preuve lors de notre sortie trop vite terminer, mais c’est comme ça. Je retrouve le sourire levant les yeux au ciel chose qu’il doit se douter d’ailleurs, mais pour moi, il reste mon adorable Kaleb mon gros nounours quoi. Une chose est sûre, il est vraiment irrésistible enfin pour moi et une certaine personne d’après ce que j’ai compris. Je souris le regardent et s’il savait ce que moi, je ressentais ainsi sur lui trop agréable pour bouger quand je parle de nounours, je souris riant doucement a cette pensée.

- Tu es bien plus pour moi Kaleb que les autres, c’est différant, tu la vraiment beau gosse, tu sais ? Lui murmure au creux de l’oreille avant de m’éloigner de quelque centimètre pour le regarder à nouveau la tête sur son épaule. Oh oui même plus tu sais, je me sens hum en sécurité ainsi avec toi.

Je ferme les yeux m’apaisent doucement même si tout le corps est douloureux avant de les rouvrir pour le regarder laissent mes mains se promener sens vraiment d’assistance, mais le fait de pouvoir le toucher, c’est me garder à la réalité. Je me mordille la lèvre inférieure une nouvelle fois rougissant un peu bien cacher dans son épaule pour pas qu’il voie les rougeurs.

- Tu m’as manqué et je… Je suis si fatiguer garde moi avec toi s’il te plais Kaleb.

Le reste de ma phrase n’était qu’un murmure contre sons oreille, mais je sais qu’il avait compris du moins je l’espère parce que je ne suis pas prés de bouger.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Sam 13 Mai - 10:44



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

U
n nouveau sourire passe sur le visage de Kaleb. C'est étrange comme sensation, l'idée d'être paisible avec quelqu'un. Vraiment. Être paisible sans avoir à penser aux retombées, aux arrières pensées, aux sombres désirs, délires, de l'un comme de l'autre. Et être avec Jérémy c'est la saveur de la simplicité, des sentiments humains sans arrière pensée. Il est adorable. Ils s'entendent bien. Tout est fait pour être un "bon quelque chose" Un très bon quelque chose entre eux. Simple et agréable. Pas besoin d'aller plus loin, de se torturer l'esprit.

« Tu connais la comptine de l'âne qu'on arrêtait pas de charger pour aller au champs? »

Kaleb haussa un sourcil interrogateur en cherchant a avoir son regard. Malheureusement le jeune homme était sur son dos. Il était donc plus compliqué de saisir ses yeux. Disons que sa petite adorable, mignonne, horrible, fable aurait plus d'impact si elle était dite les yeux dans les yeux. Il connaissait l'histoire sans la connaitre finalement, datait du temps d'avant. D'un long temps d'avant. Avec des rêves, des souvenirs et des parents qui étaient encore considérer aimant. Ça datait du temps où c'était lui qui lisait les histoires pour endormir ses petites soeurs. Ou encore du temps où il n'était qu'un enfant des plus banals. C'est long, ça date, c'est triste. Mais c'est une histoire qui l'a marqué jusqu'au fond de lui-même. Qu'elle ironie tout de même...

« je suppose que ouais je savais mais que j'en étais pas sur... C'est émouvant Jeremy. » Il se moquait un peu de lui mais c'est vrai que c'était quelque chose de différent tout de même, quelque chose qui le touche en plein coeur. Quelque chose qui dit que quelqu'un l'apprécie. « En sécurité? Oh. C'est... Merci... »

C'était plus que de la sympathie, plus que de la confiance, c'était de la sécurité. Alors en effet ça l'avait surpris, que quelqu'un se sente en sécurité avec lui-même lorsque lui même ne se sentait pas en sécurité. Ça faisait beaucoup de lui-meme mais lorsqu'il est question de se poser des questions sur soi c'est sur que ça reste centré sur soi, non? Enfin... Petit soupir. C'est mignon cette attention mais c'est étrange, agréable mais étrange.

« Je ne compte pas te lâcher bonhomme. Ne t'en fais pas. On va rester comme ça. »

Il sourit une nouvelle fois en caressant comme il peut le bras qui est entouré autour de lui.
« peut-être qu'on pourrait s'assoir? Sans que tu te détachés de moi. Bien sur. »
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Dim 14 Mai - 13:28




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je souris bien installer contre lui ce n’est pas toujours que je fais cela enfin, je crois que c’est la seule personne à qui je monte sur le dos avec qui je suis bien. Parce que je sais que quand j’ai besoin de parler ou de réconfort il est toujours là en premier ligne Keith aussi mais ce n’est pas pareil il est plus distant plus froid c’est quelque chose de différend alors que lui s’est gentil c’est doux apaisent et plein d’autre chose que je ne saurais expliquer. Je réfléchis à sa question, mais je finis par me résoudre au fait que je ne la connais pas alors je murmure rougissent.

- Non je… Je ne la connais pas.

Je rougis alors un peu plus à ma révélation parce que c’est vrai, je ne la connais pas comme je connais vraiment aucune histoire, aucun comte, aucune fable parce que je n’ai jamais été à l’école ce que je sais, je l’ai appris seul ou grâce à ma mère avant qu’elle ne meure voir même de mon frère et ma sœur avant qu’ils ne disparaissent entièrement de ma vie. Tout cela me rendait triste au fond. Je baisse la tête, je sais qu’il essaye de capter mon regard, mais je ne veux pas qu’il voie l’expression qui s’y lit à l’heure actuelle alors je m’enfonce un peu plus contre son cou.
Je redresse la tête en souriant bien sûr qu’il le savait qu’il est plus important pour moi sinon je ne serais pas la littéralement allonger sur son dos bien au contraire, mais je ne sais pas si c’est vraiment émouvant ou si c’est autre chose. Non ce ne l’est pas vraiment, je ferme les yeux ne comprenant pas vraiment ce qu’il voulait dire par merci après mes paroles, je lui murmure.

- Je ne suis pas sûr que ce soit émouvant parce que j’ai besoin de toi Kaleb. Tu comptes beaucoup pour moi, je sais que je peux te faire confiance même si je ne suis pas toujours sage. Je ris à mes derniers mots lui embrassent la joue en m’appuyant sur son dos pour pouvoir l’atteindre. Oui, je suis en sécurité avec toi parce que tu es toujours la quand j’ai besoin de toi.

Je lui souris doucement referment les yeux fatigués la tête contre son épaule avant de sourire, je sais qu’il ne me lâchera pas et j’aime bien être comme sa même si je préfère voir son visage sont dos et aussi très confortable.

- Merci Kaleb, tu es le meilleur.

Je frisonne a sa douce caresse resserrant un peu plus mon emprise sur lui avec un léger sourire s’asseoir hum oui s’il veut puis bon, je ne dois pas être léger non plus sur son dos, mais je ne pus m’empêcher de rire a, ses paroles, il a raison, je n’ai pas envie de me détacher de lui.

- D’accord, tu veux qu’on s’installe où ? Oui, oui, je veux rester contre toi comme ça.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 26 Mai - 18:54



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

U
n sourire passe sur ses lèvres tandis qu'il secoue la tête se retenant de rire une nouvelle fois. C'était une vielle histoire qui datait du temps d'avant et qui sortait certainement d'une chanson. Un vieux truc qu'ecoutait ses parents. N'importe lesquels d'ailleurs. Adoptifs ou non. Il y avait certainement quelqu'un pour écouter ça. Digby avait du l'écouter. Et c'était certainement le même Digby qui avait du lui raconter, qui avait du passer la main dans ses cheveux en lui susurrant cette histoire qui l'avait empêcher de fermer l'oeil pendant quelques temps, le temps qu'il la comprenne entièrement.
« C'est l'histoire d'un âne blanc qui faisait toujours le fier, affirmait qu'on pouvait toujours lui en mettre plus sur le dos. Puis il y avait son partenaire, l'autre âne qui se contentait de porter la même quantité chaque jour encore et encore. Un jour l'âne gris ne voit pas l'âne blanc. Le jour d'après non plus et encore après et après. Et pourtant... Il semblait toujours plein de vie. L'âne gris continue. Jusqu'à ce qu'il l'apprenne... La mort de l'autre. Résultat. Je veux pas finir comme l'âne blanc, compris? »
pas que l'idée de mourir soit la plus dérangeante. Il allait bien finir par clamser entre ces murs. Le plus tôt pourrait peut-être etre le mieux. Disons juste qu'il ne désirait pas mourir par "poids trop lourd sur ses épaules" et qu'il pouvait considérer une mort plus rapide qu'on lui offrirait gratuitement et rapidement en salle de torture. Tout vient à point à qui sait attendre -et a qui sait demander de la manière la plus cordiale qui soit- surtout lorsqu'il' est question de se faire descendre. Même s'ils n'étaient pas censés mourir ici, ça allait bien arriver. Pas besoin de se faire des films sur sa survie la.
« Je n'ai jamais eu ce genre d'affection. C'est bizarre. J'ai toujours été la personne qui avait besoin de quelqu'un. Mais toi tu es gentil. Et on dirait que ce qui arrive aux autres l'interpelle vraiment. Tu sais que c'est quand même étrange que tu sois là. Tu devrais être ailleurs... Sur le continent. A être avec les personnes de ton âge, en bonne santé et libre comme l'air. » Ce qu'il n'était plus.
« Je sais je suis génial je sais... »
Un rire nerveux, quoique tinté d'une once de tristesse passe ses lèvres et quelque part il aimerait que ça soit vrai. Mais si c'était vrai il ne serait pas la. Pas coincé entre ses murs. Parce que s'il avait été plus intelligent il ne se serait pas retrouvé dans cette famille pourrie de toute façon. Il aurait pu fuir. Pas devenir cet objet inutile qu'il était maintenant.
« Juste la, contre le mur, pas de soucis pour ça. On va juste s'assoir plus loin. Personne ne va venir nous ennuyer ici. »
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Mar 25 Juil - 20:51




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Bien installer sur son dos même beaucoup trop bien pour bouger même si mon dos me fait encore souffrir de temps en temps, je suis bien trop bien là pour bouger la tête nichée entre son épaule et son cou les bras et les jambes au tour de celui-ci comme je disais beaucoup trop bien là en plus avec lui. Je l’écoute me raconter l’histoire qui finit par me rendre triste en fouillant ma tête un peu plus dans son cou lâchant une petite larme avant de lui murmurer.

- C’est triste cette histoire, je ne veux pas que tu meures parce que je suis trop lourd moi. Promis, tu ne deviendras pas comme cet âne, je veux te garder moi.

Je relève le visage pour le regarder avant de rougir légèrement, c’est vrais que je ne dois pas être léger comme une plume non plus. Je dois bien l’avouer enfin habiller on est toujours plus lourd, mais voilà, je veux surtout le garder auprès de moi, car après tout, au fond, j’ai besoin de lui comme j’ai besoin d’être proche de Keith même si celui-ci me repousse ce n’est pas son cas a lui et puis je me sens bien avec lui sinon je ne serais pas là sur son dos et lui, il ne serait pas la entrain de me porter. Cette seul penser fini par me réconforter avant de sourire et de reposer mon visage contre son cou appréciant la chaleur qu’il dégager. J'écoute attentivement en souriant contre son cou parce qu'au fond, on a tous les deux besoins de quelqu’un, c’est peut-être sa aussi qui nous rapproche souriant un peu plus à chacune de ses paroles. Je réfléchis être ailleurs. Oh oui, ce que j’aimerais être ailleurs, mais, si je pars un jour que je trouve cette porte de sortie, je les emmènerais avec moi lui Keith, Lio, Sirius parce qu’il compte tous beaucoup pour moi. En particulier lui et Keith, c’est vrais, mais je ne laisserais jamais Lio seule ici sans nous.

- Si tu la avec moi regarde, sinon je ne pense pas que tu serais la entrain de me porter, tu fais aussi attention aux autres ou du moins, tu fais attention aux personnes importante toi aussi. Je ne suis pas comme ça avec tout le monde. Je …. Je ne sais pas si je devais être ailleurs peut-être, mais je suis ici bloqué dans cet hôpital comme toi en train de tournée comme des animaux en cage.

Je resserre un peu plus ma prise au tour de lui laissent vagabondait mes bras sur lui retrouvant un peu de calme avant de rire doucement lèvent les yeux au ciel.

- Je ne suis pas sûr que tout le monde le pense, mais pour moi, tu l’es n’en doute jamais.

Je me crispe sur son dos me montrant le mur ou nous allions nous asseoir sentent déjà mon dos douloureux contre ce mur dur et froid ce qui me fit grimacer resserrant un peu plus mon étreinte alors qu’il disait qu’on serait tranquille ici ce que j’espère au fond de moi.

- Tu crois qu’on sera tranquille ici au beau milieu d’un couloir.

Je jeté un regarde derrière nous pour voir le couloir désert avant de descendre de son dos en grimacent et attrape sa main allant vers le mur indiquer sifflant légèrement de douleur entre mes dents lorsque mon dos rentra en contact avec la surface du mur en m’assiant le regardent faire appareil alors j’attrape sont bras et le passa au tour de moi me blottissent légèrement contre lui ne touchant ainsi plus le mur.

- Je veux juste rester avec toi personne d’autre, j’ai besoin d’être loin de tout le monde je ne supporte plus les garde ou n’importe qui j’ai besoin que tu restes proche de moi Kalinou.

Je rougis ferment les yeux avant de relever la tête vers son visage.



© Méphi.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Dim 6 Aoû - 1:48



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

C
'est mieux comme ça. Dans l'idée que Jérémy est là pour l'occuper, occuper son esprit. Et occuper sa façon d'être. Au moins avec le garçon il peut être qui il veut. Un qui réel. Un vrai lui. Le vrai lui qui n'a pas besoin de courber les épaules et de baisser les yeux. C'est peut-être pas la meilleure des solutions d'être ici avec lui, dans cette situation quand on sait que l'autre est là pour lui. (Enfin, là. Actuellement il avait été seul avec ses pensées. Pensées sombres et perdues. Autant avoir le jeune homme près de lui)

« C'est une histoire Jérémy. Une histoire. Il y a très peu de chance que je finisse comme notre ami l'âne parce que déjà je suis humain et que je ne compte pas t'avoir sur le dos éternellement. »

C'est fou. Comme eux peut-être. C'est fou toutes ces idées que l'on peut avoir lorsque l'on est deux personnes qui s'apprécient, qui passent du temps ensemble. C'est fou comme leurs deux esprits peuvent s'évader, simplement penser à un quelque chose d'ailleurs. Parce qu'il aimerait Kaleb. Que son petit esprit s'envole ailleurs, aceuille les rêves d'aujourd'hui comme ceux d'hier pour n'en faire qu'un beau. Un de ceux qu'ils pourraient réussir tout les deux. Enfin... Tous les deux. Ici Kaleb se sentait plus à l'aise avec les gens qu'il ne l'avait jamais été. Plus proches des gens que de sa propre famille. Voila. Voilà avec quelle famille? Ceux qui l'ont adopté? Ceux qui l'ont élevé? Et encore? Toute cette folie contenue dans un seul esprit comment peut-il réfléchir à de telles choses? Tout ce qu'il sait actuellement c'est que Jérémy, Keith, Lio, tout ces gens comptent plus comme une véritable famille pour lui que les autres. Et c'est peut-être mieux comme ça. Pour son mental. Mental qui ne chute plus. Mental stable. Aussi stable qu'il puisse l'être. Comme s'il avait déjà été un jour stable...

« On est pire que des animaux ici. Les animaux sont chéris. Nous on est rien. Qu'un ramassis de merde, des rejetés de la société. Alors que t'en vois certains, que tu te dis que finalement t'aurais très bien pu être à leurs place et eux à la tienne. J'ai rien fais pour mériter cette place putain. J'ai juste pas eu de chance. »

Un petit rire échappé à son tour Kaleb. Ça fait bien longtemps. Qu'il n'a pas pu rire ouvertement comme ça. Raconter n'importe quoi avec n'importe qui. Toujours aussi plaisant.

« Encore heureux enfin! Manquerait plus que toi aussi tu pense ça. Je serais trahis.. »

Kaleb ressera son emprise sur l'autre tandis qu'ils glissaient tout deux contre le mur. Ça semblait particulièrement inconfortable pour lui, ça devait l'être, son dos endolori et son être fatigué. Tout n'était pas rose chez lui. Plus noir que chez Kaleb.

« Oh j'en suis presque sur. Je viens ici souvent et il n'y a jamais personne. C'est très calme et paisible. »

Je jeté un regarde derrière nous pour voir le couloir désert avant de descendre de son dos en grimacent et attrape sa main allant vers le mur indiquer sifflant légèrement de douleur entre mes dents lorsque mon dos rentra en contact avec la surface du mur en m’assiant le regardent faire appareil alors j’attrape sont bras et le passa au tour de moi me blottissent légèrement contre lui ne touchant ainsi plus le mur.

- Je veux juste rester avec toi personne d’autre, j’ai besoin d’être loin de tout le monde je ne supporte plus les garde ou n’importe qui j’ai besoin que tu restes proche de moi Kalinou.

Je rougis ferment les yeux avant de relever la tête vers son visage.
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Mer 6 Sep - 22:03




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je baisse la tête appuyant contre son épaule, j’avais besoin de lui aujourd’hui, il arrive toujours à me changer les idées bien que son histoire me fait remonter à nouveau un peu de tristesse parce que oui je ne voudrais pas que ça lui arrive parce que je crois que je ne me le pardonnerais pas encore un gardien, je m’en fous, mais pas lui ni Keith ou Lio. Je ne veux pas qu’on me prenne à nouveau les personnes que j’aime bien au contraire. Je veux les garder tous et en un seul morceau, c’est mieux. Je lui embrasse le cou avant de relever le regard.

- Je sais et tu n’as pas intérêt à mourir d’accord, sinon je ne sais pas ce que je vais faire sans toi, tu le sais. Et je suis bien là, tu es très confortable, je dois bien avouer.

Je lui fais un clin d’œil même si je sais qu’il ne le voit pas, mais ce n’est pas grave. Il me connaît assez bien. Ce n’est pas vraiment le bon endroit ici, il est vrai que je cherche toujours à fuir, mais peut-être un peu moins même si j’ai toujours cette idée en tête au fond, je ne veux pas les quitter puis de toute façon pour aller où ? Je ne désespère pas de trouver un jour une sortie avant que l’on se transforme en cher a pater pour les autres patients. Car oui, il a raison ici, on est que des animaux voir pire alors faire de nous de la chair a pater, il pourrait le faire aussi s’il le veule. Bon, il est peut-être mauvais de partir sur des pensées si négatifs après le beau séjour à l’isoloir. Je lui caresse la joue avec mon pouce retrouvant un peu le sourire.

- Je suis sûr qu’on ferait de la bonne viande pour les gardiens. Je ris doucement bien oui il valait mieux rire que pleure avant de poursuivre. On a tellement pas eu de chance pour se retrouver ici en enfer.


Je ris doucement avec lui le sourire aux lèvres, ferment les yeux l’écoutent, j’aime bien quand il est comme sa même si parfois, je suis inquiet pour lui, il a l’aire bien enfin depuis un petit moment j’ai vu ça sinon je pense qu’il ne m’aurait pas gardé sur son dos comme il la fait. Je ne pus m’empêcher de rire lèvent les yeux au ciel comme s'il en douter de ça non mais.

- Ne me dis pas que tu en douter quand même mon Kalinou.

Je ferme les yeux grimacent le dos contre le mur un peu trop dur pour mon dos qui a bien souffre par les gardiens, j’ai jamais compris pourquoi ils sont toujours après moi, mais là, je crois que j’en ai eu assez pour des mois. Je pose ma tête sur son épaule me tournant un peu pour être contre lui pour trouver une position un peu plus confortable soupirent rassure qu'ici personne ne viendrais nous embêter.

- Tant mieux j’en ai marre des garde dit moi toi aussi, ils sont souvent sur ton dos ?

Je le regarde attrapent sa main le sourire aux lèvres légèrement triste.



© Méphi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 13 Oct - 22:13



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

L
a caresse aurait pu être indiscrète si elle n'était pas venue de lui. Mais venant de lui c'était différent, plus agréable que si ce n'était venu de quelqu'un d'autre. Kaleb soupira un peutit instant avant de reposer sa tête sur la sienne. Ici ils étaient au calme, aussi bizarre que celui puisse l'être. Même les couloirs vivaient ici, ils faisaient passer entre leurs murs des charges émotionelles, des souvenirs, des pensées, tout ce qu'un fou ne pouvait prendre sans perdre l'esprit un peu plus.

« Tu sais très bien que si je meurs il y aura l'autre brun aux cheveux bouclés pour prendre soin de toi. J'espère au moins qu'il prendra soin de toi comme je m'occupe de toi. J'aurais été un bon papa t'en fais pas. »

Papa. Bien sûr que non il n'aurait pas fait un bon papa. Il aurait réveillé chaque nuit son gosse en pleurant ou alors l'aurait révéillé dans le but qu'ils fassent une sortie éducative mettons le feu à a forêt.

« Ici? Ici ce n'est pas l'enfer Jeremy. Je me souviens d'un enfer que j'ai connu, plus sombre, plus enclin à faire perdre la tête, mais ici la tête nous ne l'avons plus. Nous sommes fous. Et résigné à l'être. »

Et c'est peut-être pour cette raison que Kaleb était si bien ici. "Si bien" est peut-être légèrement, beaucoup trop exagérer. Le fait est que mentalement il ne se réveillait plus en  pleurs toutes les nuits, avec la stupide idée que quelqu'un va se pencher sur lui, lui chuchoter des horreurs, lui raconter encore et encore comment il avait tuer sa famille, tel monstre il était.

« Moi je doute de tout Jeremy. C'est ce qui fait que je survis ici. »

Je ferme les yeux grimacent le dos contre le mur un peu trop dur pour mon dos qui a bien souffre par les gardiens, j’ai jamais compris pourquoi ils sont toujours après moi, mais là, je crois que j’en ai eu assez pour des mois. Je pose ma tête sur son épaule me tournant un peu pour être contre lui pour trouver une position un peu plus confortable soupirent rassure qu'ici personne ne viendrais nous embêter.

« Est-ce qu'ils sont aussi souvent sur mon dos que toi? Un petit sourire passe sur les lèvres de Kaleb tandis qu'il contient un rire avant de retrouver son sérieux. -Oui, les gardes m'apprécient bien je crois. Ils m'ennuient souvent. Pauvre de moi. »
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Sam 21 Oct - 15:38




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je baisse la tête ferment les yeux, je ne voulais pas imaginer ça, oh non, je ne veux pas qu'il meure du tout puis c'est vrai qu'il y aurait toujours Keith, mais moi, je les veux tous les deux, je suis bien avec eux deux. Je leur fais confiance parce qu'ils sont toujours là pour moi. Je souris lui embrasse la joue parce qu'il a raison. Je penche la tête sur le côté entre son cou et son épaule respire son odeur.

- Oui, mais moi, c’est vous deux que je ne veux pas l’un sens l’autre, je veux… Je suis bien avec vous deux. Oui, tu en aurais fait un bien quoiqu'un peu bizarre mon Kalinou.

Je ris doucement contre son cou le sourire aux lèvres oui un papa un peu bizarre vu les choses qu'on a fais ensemble. Je resserre m'a prise de mes jambes au tour de sa taille. L'enfer ce n'est pas ici d'un côté, il a raison, mais pas quand les gardiens sont sur notre deux, cela peut très vite tourner au drame du moins, ce n'est pas encore arrivé, je crois. Je lève la tête, le sourire en acquiesce même si je sais qu'il ne voit pas.

- Ce n’est pas un enfer comme cela non, c’est plus doux si l'on veut, mais pourquoi ? Pourquoi on devrait se résigner à l’être ? Tu ne l’as pas sinon je ne me sentirais pas aussi bien avec toi et je ne le suis pas enfin, je crois ?

Je rougis n'étant même pas sur moi-même de mes propres paroles. Je grimace resserre m'a prise de mes bras sur lui ferme les yeux à nouveau. Je ne peux pas dire que je ne suis pas vraiment bien ici enfin, c'est beaucoup mieux qu'en foyer ou à la maison si l'on oublie les gardiens et les quelques patients qui pourraient lui sauter dessus à n'importe quel instant dans la journée.

- Pourquoi tu doutes ? Tu sais qui tu es alors tu ne devrais pas enfin moi, je ne veux pas que tu doutes. Tu doutes de moi ?

Bon d'accord, j'ai peut-être tourné les choses à l'envers où je ne sais pas trop comment pour en sortir quelque chose qui ne servait à rien du tout, mais je suis bon pour cela puis il y a plein de façon de douter, mais cela voulait dire que je doute moi-même ? Je ne me comprends pas vraiment parfois. Je finis par m'installer sur ses genoux pour être en face deux lui penchant la tête sur le côté acquiescent d'un signe de tête. Je ne suis pas vraiment ravie qu'ils sont souvent sur lui aussi, mais voilà, il fallait bien des patients qui prennent plus que d'autre n'est-ce pas ?

- Oh, je vois pauvre de nous alors, ils sont aussi régulièrement sur mon dos à cause de quelque chose.

Je baisse la tête attrapant ses mains pour jouer avec ses doigts une chose qui me fait toujours sourire parce qu’il me laisse faire et je dois avouer avec lui, je suis toujours détendu même au moment où je suis le plus sur mes gardes. Je lui fais confiance quand il dit que nous ne serons pas dérangées ici.



© Méphi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Mer 25 Oct - 21:42



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

H
eureusement qu'ils étaient là tout les deux d'ailleurs. Il y a certaines fois où Kaleb se pose des questions (de celles que l'on ne devrait pas si l'on veut s'en sortir mentalement dans un endroit comme celui-ci) Qu'est-ce qui se serait passé s'il n'avaiit pas été là pour s'occuper de lui? Qu'est-ce qui se serait passer s'il n'avait pas eu Keith pour le maintenir à flot, le voir, le frapper verbalement encore et encore. Quelques simples petites choses qui le maintenait en vie ici même.

- Tu sais très bien que l'on a pas toujours ce que l'on veut dans la vie. Sinon personne ne serait ici. Puis, mieux vaut avoir un papa bizarre que pas de papa non?

Ou pas. Non, parfois il vaut mieux ne pas avoir de papa que d'en avoir un bizarre. L'idée monoparentale lorsque l'on est Kaleb Sharp ou bien qu'on est l'autre, l'américain... Pas sûr que ce soit une bonne chose de former une famille avec un gars comme ça. Les conversations à table ont au moins le mérite d'être intéressant. Ceci dit, il y a de très grands tueurs en série qui ont réussit à avoir une jolie petite vie de famille à côté. Que l'image est sympathique...

- Peut-être que je suis fou. Et que tu l'es aussi. C'est pour cette raison que tu te sens bien avec moi Jeremy? Pas besoin de chercher bien loin. Les gens te répète encore et encore ce que tu ne désires pas particulièrement entendre et au bout d'un moment tu les écoutes.

Ce serait plus simple comme ça. L'idée reste la même, brêve mais réfléchie. Je suis fou. Tu l'es. Et tout cet environnement a eu raison de nous. Fin. Pas d'idées supérieures, pas de raisons pour réfléchir, pas de réfléxions pas d'idées négatives. Point. Les choses s'arrêtent là et pas de rebéllion. Ils sont, resteront des bons patients.

- Oui. Je doute de toi comme je doute de l'ombre au détour du couloir. Est-ce qu'elle était réelle elle aussi?

L'idée de Jeremy se faire attaquer, simplement agresser par les gardes lui semble totalement incohérente. Même s'il est clair qu'ils s'en prennent toujours au moins fort, Kaleb n'aime pas particulièrement s'imaginer ça et aurait peut-être préférer fermer les yeux sur ces événements là... Comme tout les gens ici. Fermer les yeux, détourner le regard, faire mine, jouer le jeu. Simplement détourner le regard sur tout les agissements morbides ou violents qui touchent les patients. Mais? C'est des patients non? Alors tout le monde s'en fout.

- On a du faire un truc pour les brouiller, je suis assez doué pour faire ça.

Et dire que ça marchait bien serait même pas assez fort.
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Dim 29 Oct - 14:43




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je soupire le regarde avant de grimacer, c'est vrai que ce n'est pas facile ici et que je ne sais pas ce que je ferais sans lui ou Keith. Ils prennent tous les deux soins de moi et ça, c'est vraiment quelque chose qui me touche particulièrement, mais il n'a pas tort, on n'a pas toujours ce que l'on veut avant de rire doucement, mais il a raison puis c'est plutôt pas mal d'avoir un papa bizarre la preuve.

- Oui, c'est vrai, tu sais tu n'es pas assez vieux pour être mon papa à ton âge, mais j'aime l'idée.

Je hoche un sourcil le regarde nous sommes fous est-ce vraiment la vérité ? Parfois, j'ai du mal à le croire il y a tout de même pire que nous ici comme certains patients, voire même les gardes, je suis sûr ils sont encore plus fous que nous au fond. Ou alors c'est nous qu'on les contamine enfin ce genre de choses ça ne se transmet pas, on l'est et c'est tout. C'est vrai, on écoute et on devient ce que l'on croit que les autres nous disent, mais pourquoi comme cela? Parce que pour les psys et les médecins, c'est normal. Où on est destiné à l'être.

- Tu n'es pas plus fou que moi Kal bien au contraire et je suis bien avec toi parce que tu hum... Comment dire tu est ma bouée de sauvetage quand ça ne va pas ? Non, on ne devient pas fou à force d'écouter enfin que ça fait une sorte de lavage de cerveau, tu ne crois pas ?

Je grimace à l'idée du lavage de cerveau même le dire au fond ça me fait quelque chose de bizarre peut-être que s'est ça qu'il fond ici d'où mon envie de partir et dès les emmener avec moi. Je le regarde avec curiosité le doute, c'est peut-être au final ce qui fait que nous sommes toujours là aujourd'hui après tout. Je grimace à cette pensée avant de le regarder de nouveau.

- Ça veut dire que je te fais peur ? Non enfin, je me comprends. Les ombres au bout du couloir, il en a tellement cette sensation d'être toujours surveillé tu la aussi toi n'est-ce pas ?

Je soupire posent ma tête contre son cou reste sûre, ses genoux trop bien où je suis à présent pour bouger, je souris jouant avec ses doigts le sourire aux lèvres avant de grimacer riant légèrement, il ne doit pas être le seul pour réussir a les brouiller, on dirait sinon je ne serais pas vraiment dans le même cas que lui cette pensée me fit sourire. Je me redresse et lui embrasse la joue avant de le regarder dans les yeux.

- Tu ne dois pas être le seul à réussir à faire cela. Je crois qu'ils sont comme cela avec moi parce que je cherche toujours la sortie de cet endroit. Je sais, je n'ai toujours pas changé d'avis cela arrivera peut-être un jour.

Je le regarde une nouvelle fois oui peut-être que je devrais calmer le jeu un petit moment ? Non ça revient toujours au même au final.


© Méphi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 3 Nov - 14:07



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

H
euresement pour lui et heureusement pour les possibles enfants qu'il aurait pu avoir, jamais Kaleb n'eu l'occasion d'avoir un enfant. Non pas que l'idée le terrifiait, physiquement il aurait pu. Prendre soin de quelqu'un comme ça n'était pas quelque chose qui lui semblait insoutenable, mais c'était mentalement. Mentalement il était instable. Et instable il était incapable d'aider, d'aimer un enfant comme ce dernier aurait besoin.

- Oh? Je pensais. Mais, quel âge tu as alors Jérémy? J'aurais pu t'avoir assez jeune...

Il est fou, il le sait. Même un médecin lui répète tout le temps, lui rappelle de la plus violente des manière, de par ses regards et ses moments de silence trop long. "Kaleb, vous être fou à lier". Que les choses soient ainsi. Que sa logique parte en vrille comme son écriture l'abandonne. Que ses rêves se brisent au même point que ses souvenirs se tordent. Que tout parte. Que tout s'en aille moins sainement puis-ce les choses être. que beaucoup se taisent. Que sa santé reviennent. Qu'il puisse être un jour équilibré comme tout le monde voudrait être.

- Non je ne crois pas Jérémy. Je ne dis pas que je suis ici pour une raison, je clame mon innocence alors que j'ai tué auparavant mais je sais que mentalement je suis instable. Comme toi Jérémy. Désolé mais tu n'es pas sain et moi non plus. Tu es juste aussi fou que moi. Nos deux esprits tanguent et coulent. C'est aussi simple que ça...

Pas triste comme idée. Juste assez réaliste, puisse t-elle amener sur le monde un semblant de vérité des plus sombres. Mais la vérité est telle que tout autour d'eux il n'y a que cette chose sombre qui est vue comme une horreur de la nature. Eux. Des déchets jetés dans un asile où il seraient censé aider les choses à s'améliorer. Bien sûr.

- Ce n'est même pas que j'en ai l'impression ... C'est ce qui est. Il y a des caméras, des gardes, des médecins, toujours à te regarder, juger ton état, ton esprit. que c'est fatiguant...

Un baiser est poser sur sa joue, le faisant doucement sourire. Un tel geste d'affection n'a pas eu lieu d'exister depuis bien des années.

- Sortir? Toute cette aventure la dernière fois ne t'as pas suffit? Mon visage s'en souvient encore...
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 370
MIROIR : Luke Grimes
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : schizophrenic
A DÉBARQUÉ LE : 11/01/2017
SITUATION : entre deux hommes
EST ÂGÉ DE : 29 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Ven 10 Nov - 7:35




Jeremy ღ Kaleb





▣ Sometimes joyful moments in the corridorsl  

Je souris le regardant, je dois bien avouer ça me fait bizarre de parler de papa et enfant avec lui sachant comment j'ai poignardé le mien jusqu'à ce qu'il meure. Il est vrai que cela a été un réel plaisir de le faire après tout ce qu'il m'avait fait. Je ris doucement à ses paroles réfléchissant à sa question, car remarque, je ne sais pas quel âge il a.

- J’ai 29 ans, alors il aurait fallu que tu mets très jeune, je pense beau gosse.

Je dois dire, il a sûrement raison puis pour vouloir sortir d'ici de toutes les manières que j'ai faite je dois forcément l'être comme toutes les personnes ici même si j'ai du mal à le croire. Je penche la tête sur le côté le regarde curieusement avant de baisser la tête légèrement.

- Moi aussi, j'ai tué et je ne regrette pas ce que j'ai fait bien au contraire. Alors, je suis comme toi, c'est pour ça que je suis proche de toi ? Tu sais toi et Keith ?

Je rougis subitement avant de détourner le regard. Je n'aurais peut-être pas dû poser cette question. Je baisse la tête gênée, car au fond, ici, on est que des animaux pour le personnel, mais on a aussi des sentiments comme le fait d'être proche de c'est deux-là.
Je le regarde dans les yeux, c'est vrai. Il y a des caméras à chaque coin de tous les endroits possibles et imaginables. Je suis sur même dans les toilettes, il y en a aussi qui sont cachés.

- Je suis sûr qu'il y en a même dans les toilettes pour y voir ce que l'on fait. Tu ne crois pas ?

Je lève les yeux au ciel à mes paroles sachant que ce n'était pas très pertinent du tout, avant de rire doucement. Je pose mon regard sur lui avec un petit bisou sur ça joue avant de poser ma tête au creux de son cou voulant cacher ma culpabilité.

- Je suis tellement désolé, c’est ma faute. Je ne saurais pas du l’assommer ce ne serait pas arrivé.

Je passe mes bras au tour de son cou et me rapprochant ainsi un peu plus de lui voulant sentir sa chaleur contre moi.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Andrew Lincoln
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Morphine
A DÉBARQUÉ LE : 30/12/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 47 ans
avatar

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   Dim 19 Nov - 10:55



   
    Jérémy & Kaleb
    Joyful moments

P
apa de Jeremy sonnait comme quelque chose d'assez ironique. Certes il appréciait le garçon, bien évidemment, mais justement il ne l'aimait pas de cette façon, oh non il ne l'aimait pas comme un père aimait son enfant. De toute façon il n'aimait pas grand chose chez personne. Voilà que la chose, l'intention qu'il considérait au garçon était quelque chose de particulier, très particulier.

- En effet... Beaucoup trop jeune. De toute façon je ne suis pas ton père...

Les crimes qu'il avait fait... Les crimes qui remontaient à un temps assez lointain qui, lorsque Kaleb se posait quelques instants pour remettre les choses au clair, remonte à si peu de temps que ça. Il est incapable de changer les choses maintenant...

- Oh je suppose que nos crimes n'ont rien en commun Jeremy. Je ne suis pas fier de ce que j'ai fais et je ne fais même pas pourquoi je l'ai fais... Mais c'est quelque chose que je ne peux plus fuir ici.

Un petit sourire passe sur les lèvres de Kaleb tandis qu'il regarde le plus jeune, la remarque se veut drôle, elle l'est. Simpatique petite propotition qui, doucement va amener la rougueur sur les joues de Jeremy et qui va doucement faire rire Kaleb, comment ça il n'en faut pas beaucoup pour faire rire Kaleb?

- Oh tu penses? Faudrait que l'on aille vérifier alors? Ahah...

Cette journée, ce temps qu'ils avaient passé dans le parc autour de cette île, sur cette île qui puait presque l'enfer, alors ces quelques instants il avait presque réussi à les oublier, avant que finalement il réalise, encore et encore, toute cette culpabilité...

- Non ce n'est pas ta faute Jeremy... Si tu ne l'avais pas assommer j'aurais pu, j'aurais certainement fais pire. Et dans ce cas là les choses auraient été encore plus graves pour nous.

Ses bras se resserrent et ses lèvres se posent doucement sur la lisière du crane et des cheveux du garçon. Il ne vaux pas qu'il se sente coupable. Ce n'est en rien sa faute.
WILDBIRD
 

_________________
the stupid
the proud

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes joyful moments in the corridors [Pv Kalemy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Moments, citations et dialogues mémorables
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» [24/06/11] Vidéo des meilleurs moments de l'E3 2011
» Il n'y a pas d'amis, que des moments d'amitié... J. Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House-