AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 don't tell anyone - ft. Nirina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 592
MIROIR : phoebe tonkin
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 13/03/2015
FORCE : 1694

SITUATION : thousand memories
EST ÂGÉ DE : 24 ans
avatar
Violet J. Hellwood

MessageSujet: don't tell anyone - ft. Nirina   Dim 2 Avr - 23:05



Violet s’était éveillée en sursaut. Son cauchemar avait semblé durer une éternité. Elle s’éveillait d’un cauchemar pour en vivre un autre, bien réel cette fois. La vie, ici, à Ostrov. Cauchemar que rien ne semblait pouvoir arrêter. Il y avait bien Jensen qui rendait la vie ici un peu plus agréable, la poussant dans la nostalgie de leur passé commun. Seulement elle ne l’avait pas vu depuis des mois. Sa chambre lui était toujours attribuée, mais elle restait désespérément vide. Et Violet n’osait pas se demander ce qui avait pu lui arriver. Elle vivait, jour après jour avec l’espoir de le croiser au hasard, au détour d’un couloir. Elle courrait jusqu’a lui, lui sauterait dans les bras et lui ferait promettre de ne plus jamais la quitter. Mais ça, ça n’était pas prêt d’arriver.

Douche faite, petit déjeuner pris, tenue enfilée, chariot en main, elle était maintenant prête à affronter une nouvelle et interminable journée de travail. Elle ne devrait s’occuper des chambres des patients que lorsqu’ils seraient en train de déjeuner. Elle avait donc deux bonnes heures pour s’occuper des bureaux des psy.
don't tell anyone
nirina&violet
Elle entra dans un premier bureau, passant le plumeau dans chaque recoin pour en défaire la moindre poussière. Puis elle s’approcha, curieuse, d’un tiroir qui attirait particulièrement son attention… Fermé à clés. C’était toujours pareil ici. Octroi était un endroit peuplé de secrets…

Second bureau. Violet le reconnaissait, elle y avait déjà volé quelques babioles. Un stylo plume et un bloc notes plus précisément, et certainement d’autres choses qu’elle avait oublié. Sa kleptomanie, elle ne la contrôlait pas. Il y avait des jours avec et des jours sans. Elle ne volait jamais des choses forcément utiles ou dont elle avait besoin. Elle volait ce dont elle avait envie sur le moment, bien souvent des choses qu’elle trouvait ridicules par la suite. Quelle plaie, ce trouble. Un vêtement coloré attira soudainement son attention… Sur la chaise de bureau, était resté accroché au dossier un foulard. Violet le prit. La soie glissait entre ces doigts. Il le lui fallait, elle n’avait jamais rien vu d’aussi joli ici. Elle le contemplait encore lorsque la porte du bureau s’ouvrit soudainement, laissant entrer une femme. Une psy. La propriétaire du foulard.

_________________
I wish I was in love but I don't wanna cause any pain, and if I'm feeling like I'm evil, we've got nothing to gain. minori
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 1344
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Mischief Insane
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4481

SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: Re: don't tell anyone - ft. Nirina   Jeu 13 Avr - 11:34



❝Don't tell anyone❞
Violet & Nirina
Alors que l’eau chaude glissait le long de sa peau, Nirina essayait tant bien que mal de se réveiller. Aujourd’hui elle avait sa journée de libre pour son plus grand bonheur, plus le temps passait, moins elle arrivait à trouver la motivation de retrouver son bureau pour revoir les mêmes patients désespérants. En sortant de la douche, elle remarqua qu’un timide soleil venait pointer le bout de son nez. Elle eut alors envie de proposer à Isak de l’accompagner au parc s’il avait sa matinée de libre lui aussi. Finissant de se préparer, sa main attrapa machinalement le foulard accroché au porte-manteau, sauf que la main se perdit dans le vide. Interloquée, elle tourna la tête pour voir que son foulard n’y était pas. Elle fouilla dans tous les recoins de sa chambre, n’hésitant pas à la mettre sens dessus dessous dans l’espoir de le retrouver, mais elle ne réussit pas à mettre la main dessus. Le dernier endroit où elle l’avait aperçu, c’était dans son bureau lorsqu’elle l’avait posée sur le dossier de sa chaise après avoir fait entrer son patient. C’était donc d’abord là-bas qu’il fallait commencer les recherches. Arrivée à destination, elle ouvrit grand la porte pour tomber nez à nez sur une des femmes de ménage. Son foulard entre ses mains.

Elle avait eu des doutes quant à la disparition de certains de ses objets. Au début, elle pensait qu’il s’agissait des patients, mais ce qui lui avait mis la puce à l’oreille, c’était l’odeur des produits nettoyants qui précédaient chaque disparition d’objets. Au dépars elle n’avait pas voulu y prêter plus d’attention, mais c’est lorsque son stylo plume préféré disparu qu’elle prit l’affaire au sérieux. C’était un cadeau de sa tante maternelle lorsqu’elle avait obtenu son diplôme de psychologue. D’un splendide noir de jais, la plume en or, un serpent argent aux yeux émeraudes enroulé autour du capuchon, le nom Vespucci gravé en fine lettres dorée sur ce dernier. Elle tenait à ce stylo comme à la prunelle de ses yeux, et elle comptait bien mettre la main sur la personne qui le lui avait ravit. Seulement voilà, si elle savait qu’il s’agissait d’un membre du personnel chargé du ménage, elle ne savait duquel il s’agissait. Il fallait prendre cette personne en flagrant délit sauf qu’elle n’avait aucune envie de faire la planque devant son bureau dans le seul but de démasquer son voleur. Et enfin ses prières avaient été exaucées. Comme si le stylo ne suffisait pas, il fallait maintenant qu’elle s’en prenne à son plus beau foulard, celui d’un orange mandarine avec des motifs représentant des pierres précieuses turquoise, bleues et vertes. Celui qui devait valoir un demi-mois de salaire. Elle referma la porte avant de s’y adosser, les bras croisés contre elle.

« Il est joli vous ne trouvez pas ?  J’espère que mon stylo plume vous convient, il a tendance à baver lorsqu’on le tient mal » lui demanda-t-elle, alors qu’un sourire poli mais ironique barrait son visage. Elle avait enfin obtenu ce qu’elle cherchait depuis longtemps, prendre cette petite chapardeuse sur le fait pour régler ses comptes avec elle. Sans pour autant lui couper la main, elle ne comptait pas la laisser repartir sans aucune explication sur son comportement des plus indignes.
« Alors ? »


© Pando


Dernière édition par Nirina Vespucci le Dim 14 Mai - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 592
MIROIR : phoebe tonkin
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 13/03/2015
FORCE : 1694

SITUATION : thousand memories
EST ÂGÉ DE : 24 ans
avatar
Violet J. Hellwood

MessageSujet: Re: don't tell anyone - ft. Nirina   Dim 14 Mai - 11:06



Violet ne pensait pas voir la psychologue débarquer. Tout était toujours désert lorsqu’elle était de service. Et disons que ça l’arrangeait bien… Violet ne voulait pas voler. Elle ne volait même pas par jalousie, ni même parce qu’elle n’avait pas les moyens financiers. Elle volait parce qu’elle avait envie, et que cette envie était incontrôlable. Malgré elle, parfois même sans s’en rendre compte, elle glissait des objets dans ses poches. Dans l’armoire de sa chambre, on pouvait y retrouver tout son butin : stylos, briquets, cuillère en argent, quelques vêtements, des médicaments. Rien qui ne lui serve. Conserver tout ça la rendait même rouge de honte, seulement elle avait oublié ou elle avait trouvé chaque objet. Il y avait donc un risque qu’elle se trompe si elle tentait de remettre les objets à leur place.
don't tell anyone
nirina&violet
La femme de ménage devait sans doute se faire haïr de tous ces gens qu’elle volait. Heureusement pour elle, pas mal devait penser que l’auteur de ces vols n’était d’autre qu’un patient. La brune n’avait jamais demandé à être kleptomane. Ca lui était venu comme ça. Le fait qu’elle n’ait jamais roulé sur l’or n’avait sans doute pas arrangé les choses…

« Comment? » Prononça finalement Violet après quelques secondes de vide. Elle tenta de ne pas rougir, même si là, tout de suite, elle rêvait de s’enterrer pour couvrir sa honte. La blonde semblait très sympathique en plus, même si là, son air sévère faisait limite peur à Violet. « Oui, très joli, je le remettais justement en place… J’ai tendance à tout faire tomber en nettoyant… » Elle tentait de se justifier, priant pour que ses mensonges fonctionnent. « Je n’ai pas vu votre stylo, désolée. Je n’en aurais même pas l’utilité en plus. » Elle restait calme, tentant de convaincre la psychologue de son innocence. Elle n’allait quand même pas hurler pour un stylo, si ? Après réflexion, Violet voyait tout à fait de quel stylo il s’agissait. Elle l’avait emporté il y avait quelques semaines de cela, sans jamais s’en servir. Elle l’avait posé dans sa chambre, tel un trophée tant il était joli. Elle ne pensait pas que la psychologue puisse un jour la soupçonner. Hélas le destin l’avait menée à la prendre la main dans le sac. « C’est sans doute un de vos patients qui vous l’a dérobé… » Accuser un patient... Solution de facilité.

_________________
I wish I was in love but I don't wanna cause any pain, and if I'm feeling like I'm evil, we've got nothing to gain. minori
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 1344
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : Mischief Insane
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4481

SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: Re: don't tell anyone - ft. Nirina   Jeu 18 Mai - 23:29



❝Don't tell anyone❞
Violet & Nirina
Nirina connaissait cette femme de vue, elle l’avait parfois croisé au détour d’un couloir, alors qu’elle traînait derrière elle son chariot rempli de produits ménagers. Et à la voir, jamais elle n’aurait pu soupçonner ce visage angélique d’être coupable de larcins. À première vue, elle semblait au contraire gentille et sympathique, mais Nirina n’était pas dupe, elle comprenait que cet air innocent devant beaucoup l’aider pour être lavé de tous soupçons. Une ambiance pesante pouvait se ressentir dans la pièce, et la gêne de la jeune femme de ménage pouvait presque se lire sur son visage. Elle arqua un sourcil lorsque la brune lui rétorqua qu’elle ne faisait que remettre son foulard en place. Elle n’aimait pas que l’on se paie sa tête, mais elle devait bien avouer que l’excuse était relativement bien trouvée. Evidemment, elle nia aussi avoir dérobé son stylo, elle semblait bien déterminée à ne pas avouer ses crimes aussi facilement. Mais lorsqu’elle porta la faute sur un quelconque patient, le doute s’immisça dans l’esprit de la jeune psychologue. Se pouvait-il que la blonde fasse fausse route ?  Après tout, elle n’avait pas la preuve formelle que cette personne était sur le point de le lui voler, elle l’avait juste surprise, le foulard entre les mains. Peut-être était-elle réellement sincère en clamant son innocence… Elle n’était pas la seule femme de ménage, peut-être était-elle juste arrivée au mauvais endroit, au mauvais moment…

« Ah… » répondit-elle simplement. Elle comprit que si elle voulait récupérer son bien, elle allait devoir jouer serrer. Si pour le moment, la présomption d’innocence protégeait la brune, Nirina comptait bien la cuisiner un peu. Elle doutait encore, mais si elle posait les bonnes questions, elle serait très vite fixée.
« Oui ce doit être un patient… Dans ce cas ça ne vous gêne pas si je demande à un garde de venir fouiller votre chambre, juste par simple précaution. » lui demanda-t-elle d’un ton doucereux en s’approchant lentement pour se poster face à elle. « À moins que vous n’ayez quelque chose à cacher mademoiselle… Mademoiselle comment au fait ? » finit –elle en penchant la tête, un sourire moqueur aux lèvres.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 592
MIROIR : phoebe tonkin
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 13/03/2015
FORCE : 1694

SITUATION : thousand memories
EST ÂGÉ DE : 24 ans
avatar
Violet J. Hellwood

MessageSujet: Re: don't tell anyone - ft. Nirina   Mer 19 Juil - 23:04



Violet tentait de garder son calme pour ne pas céder à la panique ou à l’angoisse. Pas question de faire une crise ici. Rien ne pouvait prouver à la psychologue qu’elle était coupable. Elle avait bien réagi en disant qu’elle ne faisait que ranger. Pas question de se trahir maintenant. Si un jour quelqu’un découvrait le terrible secret de Violet, elle s’enfermerait dans sa chambre sans plus jamais en sortir. Ostrov était sa dernière chance, le dernier endroit qui ait bien voulu d’elle. Elle n’avait rien ni personne ailleurs. Si elle venait à se faire renvoyer, elle finirait à la rue. D’ailleurs, Violet n’était même pas certaine que les gens se faisaient licencier ici… Ils disparaissaient, on ne sait ou. Elle n’avait encore jamais vu quelqu’un repartir. A croire que c’était interdit.

La blonde semblait lui laisser une chance. C’était crédible après tout, qu’un patient soit coupable de ce vol. Il y avait surement d’autres cas de kleptomanie ici... Mais Nirina n’était visiblement pas assez convaincue pour avoir totalement confiance en la femme de ménage. Violet ne devait pas tomber dans le panneau, son attitude la trahissait déjà bien assez. « Oui, bien évidemment. » Affirma t’elle avec un sourire forcé.
don't tell anyone
nirina&violet
Après tout, elle possédait toutes les clés des chambres. Il suffirait de faire croire qu’une autre chambre était la sienne. Les gardes ne vérifieraient jamais ses dires, ils avaient bien d’autres choses à penser.

La blonde s’approchait encore, rendant le malaise de Violet encore plus perceptible. « Hellwood, Violet Hellwood. » Souffla t’elle. « Et je n’ai rien à cacher, je dois simplement finir mon service. » Elle en profita pour briser leur proximité en récupérant son chiffon pour dépoussiérer l’étagère. Elle priait pour que la psy ne lui pose pas de questions supplémentaires… Après tout, elle n’était pas une patiente, elle n’avait pas besoin d’analyse. Cette situation était l’une des plus géantes de sa vie. Elle priait pour que la psychologue ne s’en aperçoive pas.

_________________
I wish I was in love but I don't wanna cause any pain, and if I'm feeling like I'm evil, we've got nothing to gain. minori
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: don't tell anyone - ft. Nirina   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't tell anyone - ft. Nirina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Djawad et Nirina au ciné
» Nirina fait l'infirmiere {pv:Djawad
» Nirina Revien à Marseille
» Nirina s'excuse [Abdel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: psychiatrists's offices-