AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 are you a hero ? (lexie&héloïse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 490
MIROIR : teresa palmer
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/bat'phanie (@bazzart)
A DÉBARQUÉ LE : 05/09/2016
FORCE : 1635

SITUATION : fiancée, maman d'un petit garçon.
EST ÂGÉ DE : vingt-huit ans. (18/05/1989)
avatar
Héloïse Winchester

MessageSujet: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Jeu 16 Mar - 18:02

are you a hero ?LEXIE&HELOÏSE;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

?
I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

« Alors comme ça t’as peur du noir ? » , « A ton âge franchement ? » Ils riaient. Ça les faisait rire. J’étais terrifiée. Ils étaient beaucoup trop proches de moi et s’amusaient à me chuchoter des horreurs à l’oreille, puis à rire aux éclats. Je voulais juste manger mon repas tranquillement, comme tous les jours. Alors comme tous les jours, je m’étais installée dans un coin, seule. En bout de table, c’était ma place. Mais aujourd’hui, ils étaient venus m’emmerder. Ce n’était pas la première fois. Déjà la dernière fois ils étaient venus se moquer de moi. C’était facile hein, deux hommes contre une femme aussi faible que moi. Bonjour le courage. D’ailleurs, la dernière fois la fille à côté de moi leur avait fichu une sacrée trouille. A moi aussi, mais ce n’était pas à moi qu’elle en voulait, c’était à eux. Au contraire, elle m’avait aidé. Mais elle n’était pas à côté de moi aujourd’hui et j’étais seule. Parce que je préférais manger seule. Mais être seule ici, c’était être une proie facile. C’était comme être une gazelle dans une fausse aux lions. J’étais foutue. Et les gardes ne faisaient rien. Ils n’étaient pas mieux que les patients. Eux aussi on devrait les enfermer finalement. J’essayais de ne pas pleurer, sinon ils allaient doubler leurs moqueries. Franchement, s’en prendre à plus faible que soit et à deux en plus, c’était vachement courageux. Je me bougeais les oreilles, fermant les yeux en baissant la tête. Je voulais qu’il s’en aille, maintenant. Qu’il me laisse tranquille, qu’il me laisse manger. Puis j’irais m’enfermer dans ma chambre toute la journée. Si seulement je pouvais être le genre de patiente à être envoyer en isolement juste pour avoir la paix. Au moins une fois. Mais pour ça je devais faire une grosse connerie. Du genre frapper quelqu’un. Sauf qu’en faisant ça, je risquais de m’en prendre une en retour, ou même de me faire mal en cognant la personne.

Putain Héloïse. Qu’est-ce qu’il t’est arrivé franchement ? Tu n’étais pas comme ça avant. Tu étais forte et tu étais loin de te laisser faire par des abrutis pareils.

Mais ça c’était avant Ostrov. Avant d’être internée ici pour ses foutues terreurs nocturnes, cette foutue dépression et ces putains de troubles paniques.

Serrant la pression de mes mains sur mes oreilles, je ne les entendais presque plus. Mais je savais qu’ils étaient là, à continuer à rire et à se moquer. Je sentais les larmes me monter aux yeux mais je ne devais pas flancher. Pas devant eux. « Laissez-moi putain… »

code by lizzou × gifs by tumblr


_________________
i'm a mess
Ooh I’m a mess right now Inside out Searching for a sweet surrender But this is not the end I can’t work it out How? Going through the motions Going through us. ▬ And, oh, I've known it for the longest time And all of my hopes All my words are all over written on the signs But you’re my road walking me home Home, home, home, home
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1379
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 4058

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Ven 17 Mar - 9:43



❝Are you a hero?❞
Heloïse & Lexie
Dans cette cafétéria, il y avait pas mal d'endroits stratégiques. Et depuis mon arrivée, j'avais appris à les connaître, et j'avais surtout appris à en éviter certains. Je posais mon plateau et m'installais à table. Accoudée à celle-ci, je posais ma tête sur mes mains et observais la nourriture sans grande envie. J'avais faim pourtant. Mais j'avais surtout la nette impression qu'ils cherchaient à nous dégoûter un peu plus chaque jour. Sérieusement, on dirait de la pâtée pour chat… Je soupirais faiblement, puis, tournais vivement la tête à ma gauche, en entendant des rires. Encore ces deux-là? Encore cette fille-là? Je tentais tant bien que mal de faire abstraction du bruit en me concentrant sur mon assiette. Mais les rires et les moqueries de deux connards me chauffaient sérieusement. Ils faisaient trop de bruit. Beaucoup trop de bruit pour moi. J'appuyais mes mains sur mes tempes, de plus en plus fort. Pourquoi on ne pouvait jamais être tranquille, dans ce putain d'asile. Pourquoi il y avait toujours quelqu'un pour nous emmerder…

D'un geste brusque, je me levais et attrapais mon plateau, pour me diriger cette fois vers la table où se trouvaient cette fille et les deux connards. Sans dire un mot, je posais délicatement mon plateau sur la table, face à la jeune femme, leur adressant un regard noir. Je n'attendais pas de voir s'ils avaient l'intention de nous laisser ou de m'ignorer, ils semblaient avoir oublié ce que je leur avaient fait la dernière fois, et c'était tant mieux. Discrètement, je récupérais ma cuillère -parce qu’on m’interdisait de prendre fourchette et couteau…- et fit le tour de la table, pour en attraper un par la tête, lui plaquant violemment celle-ci sur la table. Tout en appuyant fermement pour lui écraser la tête, je vins poser la cuillère sous son oeil. “Ce serait trop vous demander de fermer un peu vos gueules. Y en a qui aimeraient manger tranquilles…” Menaçais-je sifflant d'une voix grave, en appuyant de plus en plus fort au niveau de son oeil. Je commençais à bien connaître ces deux types. Ils avaient une grande gueule. Ah ça, pour se foutre des autres, ils savaient y faire, mais ils n’avaient rien dans le pantalon. Parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire que j’avais plus de force qu’eux. J’étais plus petite, et plus fine aussi. Et j’étais seule. Mais j’avais cette rage et cette folie qu'eux n’avaient pas. Et je n’avais aucune limite, contrairement à eux. Ça ne me dérangerait pas le moins du monde, de m’amuser à lui retirer l’oeil avec une cuillère. Et ça, ils le savaient très bien. Quelque part, c’était un peu ce qui me sauvait, dans beaucoup de situations. Au moins, maintenant, les autres ne venaient plus m’emmerder. Parce qu’ils savaient ce dont j’étais capable, sans avoir besoin de force.

Évidemment, à ce moment, un garde s’approcha de nous pour calmer la situation. Parce qu’à chaque fois que je m’énervais, ils n’étaient jamais très loin non plus. Avant même que le garde n’ait le temps de dire quoi que ce soit, je lâchais la tête du type et levai innocemment les mains, leur faisant comprendre que je cherchais simplement à les faire dégager. Même si l’envie de leur faire bouffer mon plateau jusqu’à repeindre le sol en rouge me montait dangereusement à la tête.


© Pando

_________________
★ Damage incorporated ★
Stepping out ? You'll feel my hell on your back. Blood follows blood and I make sure. Victim is your name and you shall fall. I chew and spit you out, I laugh, you scream and shout. Fuck it all and fucking no regrets, never happy endings on these dark sets. Step a little closer if you please...
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 490
MIROIR : teresa palmer
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/bat'phanie (@bazzart)
A DÉBARQUÉ LE : 05/09/2016
FORCE : 1635

SITUATION : fiancée, maman d'un petit garçon.
EST ÂGÉ DE : vingt-huit ans. (18/05/1989)
avatar
Héloïse Winchester

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Ven 7 Avr - 22:34

are you a hero ?LEXIE&HELOÏSE;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

?
I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Manger tranquille c’était parfois trop demander, apparemment. J’étais pourtant dans mon coin, seule. C’était ça qui les avait attirés finalement, les deux autres patients. J’aurais peut-être dû me mélanger aux autres, et ils m’auraient foutu la paix. Mais J’aurais eu le risque de me mêler directement à quelqu’un qui allait m’emmerder. J’étais tellement solitaire que finalement, je ne savais même pas à qui je pouvais me fier ici. Avec qui je pouvais éventuellement être amie. Ce n’était pas la première fois qu’ils s’en prenaient à moi, et aller savoir comment, mais ils savaient que je souffrais de terreurs nocturnes et que j’avais la trouille dans le noir. C’était ça leur stratégie d’attaque. S’en prendre à plus faible qu’eux et l’attaquer sur sa maladie. Si j’avais encore été l’ancienne Héloïse, j’aurais riposté. En leur disant qu’il ne fallait pas être bien malin pour s’en prendre à plus faible que soit. Vas-y, fais le. Fais le Héloïse. Mais non. Aucun son ne sortait de ma bouche. Je n’y arrivais pas. J’étais tétanisé face à eux, je me bouchais les oreilles pour ne plus les entendre, mais ils parlaient tellement fort que même un sourd les aurait remarqués.

Et visiblement, je n’étais pas la seule qu’ils emmerdaient. J’entendais rapidement une troisième voix, assez familière. Je ne pouvais plus cacher les larmes qui s’étaient nichés dans mes yeux et je relevais la tête pour avoir confirmation. C’était elle, encore une fois. Ce n’était pas la première fois qu’elle me défendait contre eux. Certainement plus parce qu’ils l’énervaient encore plus qu’ils ne m’emmerdaient, mais quand même. Elle le faisait. Alors qu’elle aurait pu laisser passer, comme les autres. Mais elle ne l’avait pas fait, et elle était venu encore une fois. Aussi énervée que l’autre fois. Doucement, j’enlevais mes mains de mes oreilles et ne lâchais pas Lexie des yeux.

Dans d’autres circonstances, elle m’aurait fait vraiment, vraiment peur. Elle m’aurait foutu une trouille bleue. Mais là, elle n’était pas là pour me faire du mal ou pour me faire peur à moi, mais pour effrayer les deux abrutis. Elle tenait même un des types entre ces mains. Et même avec une simple cuillère comme arme elle était menaçante. Flippante. Et totalement crédible. Je la fixais, totalement absorber par le spectacle qu’elle offrait là. Elle faisait partie des patientes que tout le monde craignait, et on pouvait parfaitement comprendre pourquoi. Elle était forte, dangereuse. Alors que moi, j’étais le genre de patiente qui craignait tout le monde. Et qui aurait pu la craindre elle, mais elle ne m’avait jamais fait de mal. Ce n’était pas la première fois qu’elle me venait en aide, et jamais elle ne s’en était prise à moi après avoir fait dégagé les deux autres patients.

En plus, elle était toujours là. Comme si elle me suivait pour veiller sur moi. Je me doutais bien que ce n’était qu’une coïncidence, elle n’avait pas l’air de la patiente qui prenait soin des autres. Sauf, de moi. Elle était comme un ange gardien, toujours là pour me venir en aide.

Evidemment, un garde c’était pointé et elle levait les mains, innocemment. Les deux abrutis se faisaient la belle le plus vite possible et je regardais Lexie, puis le garde. Si je n’ouvrais pas la bouche, elle risquait de prendre cher. Et si ça se trouve, c’était moi qui allait prendre à son retour d’isolement, parce que j’étais restée muette. « C’est rien, elle voulait m’aider c’est tout. » Il me regardait. J’étais peut-être le genre de patiente trouillarde, mais j’étais le genre de patiente qui disait la vérité et à qui on faisait confiance. Médecins, gardes, infirmières. Lorsque je disais quelque chose on me croyait. Un hochement de tête, et il repartait. Je baissais les yeux trente secondes et les essuyait du revers de la main, pour virer les larmes. Puis je regardais à nouveau l’autre patiente. « Mer…merci… Encore une fois… »

code by lizzou × gifs by tumblr


_________________
i'm a mess
Ooh I’m a mess right now Inside out Searching for a sweet surrender But this is not the end I can’t work it out How? Going through the motions Going through us. ▬ And, oh, I've known it for the longest time And all of my hopes All my words are all over written on the signs But you’re my road walking me home Home, home, home, home
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1379
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 4058

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Sam 8 Avr - 17:46



❝Are you a hero?❞
Heloïse & Lexie
Étonnement, la jeune blonde prit ma défense face aux gardes, leur indiquant que j’avais agi pour l’aider, et non pour emmerder le monde, comme j’avais l’habitude de faire. Malgré moi, je soufflais en levant les yeux. Ils n’allaient pas croire à cette connerie. Ils me connaissaient bien. Mais ils semblaient aussi connaître la blonde. Et pour une fois, je m’étais arrêté avant même qu’il me le demande. Je n’avais aucune envie qu’on me renvoie dans ma chambre, ou qu’on me foute en isolement, simplement parce que je demandais un peu de calme pour manger. Et non pas pour défendre la jeune femme, contrairement à ce qu’elle leur avait dit. Mais si ça pouvait me permettre d’être tranquille, je préférais rester muette.

Finalement, les deux gardes s’éloignèrent, sans rien dire, à mon plus grand étonnement… Et je put enfin retourner à ma place, la cuillère toujours à la main, m’asseyant devant mon plateau, sans prêter attention à la patiente. Cette fille avait visiblement un gros manque de confiance en elle. Je comprenais pourquoi elle se faisait souvent emmerder par les autres. Elle ne leur disait rien, elle se cachait comme une autruche, et attendait qu’ils lui foutent la paix. Ce n’était pas la première fois que je tombais sur elle. Et ce n’était pas la première fois que je “l’aidais”. Enfin, elle pouvait appeler ça comme elle voulait. Pour moi, c’était simplement une bonne excuse pour me défouler sur ces emmerdeurs. Je me foutais de savoir si ça l’arrangeait, elle, ou non… Et elle devait bien s’en douter, au fond. J’étais juste là, au bon endroit, au bon moment.

Je piochais à l’aide de ma cuillère dans mon assiette, sans grande envie, et commençais à manger en appréciant enfin le “presque” calme de la salle, depuis que les deux connards étaient partis. Lorsque la voix de la jeune blonde me fit relever la tête. Je cessais de mâcher, en la regardant de travers. Elle avait encore les larmes aux yeux. Elle ferait peine à voir, si j’avais vraiment un cœur. Mais son état ne me faisait ni chaud ni froid. “Merci de quoi...?” Lui fis-je un peu sèchement, sans le vouloir. Ah! J’ai horreur de ce mot… “J’ai pas fait ça pour toi.” Ajoutais-je en baissant à nouveau mon regard vers mon plat. “Ils me donnaient mal au crâne avec leurs beuglements…” Mine de rien, je devrais penser à manger plus souvent avec cette patiente. Elle, au moins, savait rester silencieuse, calme. Contrairement à la majorité des patients, ici. Je me permettais de l’observer un peu plus attentivement, tout en continuant de manger. Mais mon regard n’était pas très agréable. Il y avait quelque chose, chez cette fille. Un truc, qu’elle dégageait. Son visage angélique, peut-être. Elle était plutôt mignonne, d’ailleurs. C’était certainement le genre de fille qui ne ferait pas de mal à une mouche. Mais comme je le disais souvent, il fallait toujours se méfier des apparences… Je posais mon bras sur la table, pointant mon index vers elle, sans cesser de la regarder. “Pourquoi tu les envoies pas chier? T’aime bien qu’on te marche dessus, comme ça? T’as bien de la chance de tomber sur des abrutis pareils… Y en a d’autres, plus dangereux, qui n’hésiteraient pas à faire pire...” À ces mots, j’affichais un léger sourire malsain. Loin de moi l’idée de m’en prendre à elle. Aucun intérêt pour moi. Elle était fragile, et visiblement, incapable de se défendre… Mais ça m'amusait, de lui faire croire le contraire…

© Pando

_________________
★ Damage incorporated ★
Stepping out ? You'll feel my hell on your back. Blood follows blood and I make sure. Victim is your name and you shall fall. I chew and spit you out, I laugh, you scream and shout. Fuck it all and fucking no regrets, never happy endings on these dark sets. Step a little closer if you please...


Dernière édition par Lexie Jenkins le Mer 3 Mai - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 490
MIROIR : teresa palmer
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/bat'phanie (@bazzart)
A DÉBARQUÉ LE : 05/09/2016
FORCE : 1635

SITUATION : fiancée, maman d'un petit garçon.
EST ÂGÉ DE : vingt-huit ans. (18/05/1989)
avatar
Héloïse Winchester

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Sam 22 Avr - 0:20

are you a hero ?LEXIE&HELOÏSE;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

?
I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Je me devais de prendre sa défense auprès des gardes. Je me doutais bien qu’ils la connaissaient, mais ils me connaissaient aussi et savaient comment j’étais. Peut-être peureuse et martyrisé par près de la moitié de l’hôpital, mais je disais toujours la vérité. Et j’espérais qu’ils allaient me croire, même si c’était Lexie face à moi et qu’elle venait d’attaquer les deux autres patients. Pour me défendre. S’ils ne me croyaient pas, elle risquait certainement de faire un tour à l’isoloir. Je doutais fort qu’elle en ait peur, contrairement à moi, mais je trouverais ça dommage et je m’en voudrais… Parce qu’elle ne faisait que m’aider finalement, parce que j’étais trop faible. Ils partaient. Ils m’avaient cru moi, Lexie était tranquille. Et moi aussi, parce que les deux autres s’étaient également fait la belle, grâce à l’autre patiente. Et le silence était retombé en même temps. C’était calme, Lexie s’assit face à moi. Au moins ça dissuaderait les deux autres de revenir. Je n’avais pas besoin de parler, rien. Qu’elle reste ici ne me dérangeait pas du tout, tant que j’étais tranquille. Je baissais la tête, essuyant mes larmes du revers de la main. Pitoyable. J’étais pitoyable. Je n’étais pas comme ça avant, jamais je ne me serais laissé faire par deux idiots pareils. Si l’ancienne moi pouvait, elle me collerait une baffe. Sérieusement Héloïse, depuis quand t’as besoin de quelqu’un pour te défendre ? Avant je me défendais toute seule, et je défendais même les autres.

Puis je relevais la tête et la remerciais. Qu’elle s’en foute ou pas, que ça lui fasse plaisir ou non, je n’en savais rien et je m’en fichais pas mal. Je devais juste le lui dire. Je voulais le faire. Surtout que ce n’était pas la première fois qu’elle m’aidait. Elle me regardait de travers, et j’avais presque peur de m’en prendre plein la tronche à mon tour. En plus, je devais faire pitié à voir avec les yeux rouges et encore mouillés. Pathétique. Mais elle ne m’engueule pas. Elle me demande juste pourquoi je la remercie, un peu sèchement mais je ne le prends pas mal. Elle est comme ça, je m’en doutais. Elle ajoutait qu’elle n’avait pas fait ça pour moi, et quelque part, je voulais bien la croire. Je me doutais que les idioties des deux autres patients devaient en énerver plus d’un, mais elle avait été la seule à être venu les faire taire. Alors je hochais doucement la tête, en guise de réponse. Elle avait fait ça pour elle, d’accord. Mais ça m’avait largement aidé aussi. Je recommençais à manger, avec toutes ces histoires mon assiette était froide. Tant pis. De toute façon, même chaud la nourriture était à peine mangeable ici. Je profitais surtout d’un peu de silence. Finalement, je devrais peut-être manger plus souvent avec Lexie. Elle ne m’embêtait pas, et le fait qu’elle soit là empêchait les autres de venir le faire.

Je relevais les yeux en l’entendant parler. Elle avait raison. Pourquoi je ne les envoyais pas chier ? Je le faisais si facilement avant… « Je… » bredouillais-je en baissant les yeux. « J’étais pas comme ça, avant. » Je la regardais. Avant j’étais forte, je me défendais, et je défendais même les autres. Maintenant j’étais juste une patiente apeurée de jour comme de nuit. « C’est cet endroit, ça m’a changé. J’ai peur de tout ce qui bouge. N’importe qui ici est plus fort que moi et pourrait me faire tout le mal qu’il souhaite. Surtout toi. » Mais je doutais qu’elle le fasse. Surtout là, maintenant, avec les gardes à quelques mètres. Enfin, quoi que… les gardes n’étaient certainement pas ceux qui l’arrêteraient de me faire quelque chose. Elle était ce genre de patients qui s’en foutaient de passer du temps à l’isolement, parce qu’au moins ils avaient mis une raclée à la personne qui le méritait, ou parce qu’ils avaient envie de mettre une raclée à quelqu’un. « J’ai peur, surtout la nuit... mais le jour aussi maintenant, à cause des autres patients. Et ça s’arrange pas avec le temps. »

code by lizzou × gifs by tumblr


_________________
i'm a mess
Ooh I’m a mess right now Inside out Searching for a sweet surrender But this is not the end I can’t work it out How? Going through the motions Going through us. ▬ And, oh, I've known it for the longest time And all of my hopes All my words are all over written on the signs But you’re my road walking me home Home, home, home, home
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1379
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 4058

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Mar 2 Mai - 18:59



❝Are you a hero?❞
Heloïse & Lexie
Honnêtement, je n’avais que faire de la vie de cette fille. Je me fichais de savoir pourquoi elle était aussi craintive, si elle avait vécu un traumatisme ou autre chose qui l’aurait rendue totalement inoffensive pour le plus débile des patients. Elle n’était qu’une occupation. Un prétexte pour passer le temps jusqu’à la fin du repas. Sa faiblesse ne me touchait pas plus que ça. J’aurai plutôt tendance à vouloir lui mettre des baffes, pour qu’elle se réveille un peu. Je n’arrivais pas à comprendre comment elle faisait pour se laisser écraser de cette façon. Même s’il y avait probablement un cratère entre nous. Totalement opposées toutes les deux, j’aurai effectivement bien du mal à comprendre son comportement en présence des autres. J’écoutais attentivement la réponse de la jeune patiente, affichant malgré moi un sourire en coin. Elle n’était pas comme ça, avant. Je m’en doutais un peu quelque part, même si j’avais beaucoup de mal à l’imaginer botter le cul des patients que j’avais gentiment dégagés… En même temps, je ne l’avais jamais vu lever le petit doigt, dès qu’on s’en prenait à elle. Alors l’imaginer même oser répondre à des menaces, me faisait plus rire qu’autre chose…

"N’importe qui ici est plus fort que moi et pourrait me faire tout le mal qu’il souhaite. Surtout toi." “Moi? Qu’est-ce que tu veux que je fasse avec toi!” Lui faisais-je en rigolant. Non, franchement, à part m’amuser à l’effrayer pour le plaisir, je n’avais aucune intention de lever la main sur elle. À moins qu’elle fasse la connerie de m’insulter. “T’es la victime idéale pour ce genre d’abruti. C’est pas étonnant qu’ils reviennent à la charge, à chaque fois.” Continuais-je en reportant mon attention sur mon plateau. “Et c’est pas en t’écrasant que ça va s’arranger non plus. Ici, si tu t’imposes pas, tu finis rapidement sur une table avec une étiquette accrochée au pied...” Ça ne me ressemblait pas vraiment de donner des conseils à quelqu’un. Je ne le faisais pas intentionnellement. Ça ne me ressemblait pas non plus d’avoir une discussion de plus de deux minutes avec un autre patient. La différence, avec elle, c’est que je pouvais lui dire n’importe quoi, elle ne répliquerait pas. Et quelque part, ça faisait du bien de pouvoir échanger autre chose que des flots d’insultes et des coups... Seulement le temps d’un repas. Pas plus. Sinon, on pourrait croire que je devenais sociable avec les autres...

Ma cuillère tournait inlassablement dans la nourriture présente dans mon assiette. Comment pouvait-on accepter de manger une telle merde… Ces légumes avaient un aspect de gerbe datant d’une semaine, mélangés à de la merde de chien… À croire qu’ils faisaient exprès de rendre la présentation et le goût plus dégueulasses encore chaque jour. Même en prison, ils devaient certainement mieux manger. Mon regard se reporta à nouveau vers la jeune blonde, à ses derniers mots. “Tu veux que je vienne mettre une veilleuse dans ta chambre?” Lui faisais-je d’une petite voix mielleuse, un sourire pervers collé aux lèvres. Ce n’est pas parce qu’elle était aussi courageuse qu’un gibier lâché dans une cage de lions, que ça m’empêcherait de m’amuser un peu avec elle. Après tout, je ne faisais rien de mal, encore. “Y en a d’autres qui t’emmerdent comme ça?” Lui demandais-je simplement par curiosité. Simplement pour savoir si parmi tous ses bourreaux, j'en connaissais certains...

© Pando

_________________
★ Damage incorporated ★
Stepping out ? You'll feel my hell on your back. Blood follows blood and I make sure. Victim is your name and you shall fall. I chew and spit you out, I laugh, you scream and shout. Fuck it all and fucking no regrets, never happy endings on these dark sets. Step a little closer if you please...
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 490
MIROIR : teresa palmer
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/bat'phanie (@bazzart)
A DÉBARQUÉ LE : 05/09/2016
FORCE : 1635

SITUATION : fiancée, maman d'un petit garçon.
EST ÂGÉ DE : vingt-huit ans. (18/05/1989)
avatar
Héloïse Winchester

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   Dim 16 Juil - 23:32

are you a hero ?LEXIE&HELOÏSE;
A great hero teaches an entire city that dancing is the greatest thing there is.

?
I am not some starry-eyed waif here to succumb to your... your pelvic sorcery.

Je savais bien que Lexie n’en avait rien à faire de ma vie. Si je venais à mourir demain de quelque façon que ce soit, ça lui ne ferait ni chaud ni froid. Tout ce qu’elle souhaitait c’était pouvoir se passer les nerfs sur les deux idiots qui passaient leur temps à m’embêter. Et même si avant je n’étais pas forcément pour qu’on s’en prenne à plus faible que soit, sur ce coup-là, ça m’arrangeait amplement. Vu que quelque part, eux s’en prenaient à plus faible qu’eux, ce n’était que partie remise finalement. Même si je ne pouvais pas considérer Lexie comme une amie, j’aimais bien sa présence. Au moins, j’étais tranquille et personne ne m’embêtait alors que j’étais en train de manger. Alors qu’elle pourrait parfaitement le faire, si elle le voulait. Elle pourrait facilement m’emmerder, même me traumatiser si elle en avait envie. Et la première fois, j’avais bien cru qu’elle allait le faire. Mais non. Elle n’avait rien fait. Rien du tout. Je haussais les épaules à sa question. « Ce que tu voudrais. » Elle était bien plus forte que moi. Elle était surtout plus dangereuse. Elle faisait partie des patients les plus dangereux de l’hôpital, je le savais ça. On entendait beaucoup de choses, que ce soit sur elle et sur les autres. Et même si je ne prenais pas part aux conversations, j’écoutais. J’écoutais toujours.

« T’es la victime idéale pour ce genre d’abruti. C’est pas étonnant qu’ils reviennent à la charge, à chaque fois. » Je baissais les yeux vers mon plateau, jouant avec ma fourchette et ce qu’il restait dans mon assiette. Elle avait raison. J’étais typiquement la victime idéale pour ce genre d’idiots. Seule et faible. Et je ne savais même pas me défendre. Enfin, je ne savais plus. Avant l’hôpital, c’était le genre de mec que j’envoyais balader en moins de deux. « Et c’est pas en t’écrasant que ça va s’arranger non plus. Ici, si tu t’imposes pas, tu finis rapidement sur une table avec une étiquette accrochée au pied... » Elle avait encore une fois raison. Si je ne me bougeais pas les fesses pour me défendre au moins un minimum, un jour l’un d’entre eux finirais bien par me tuer. Parce que les gardes n’arriveraient pas à temps ou alors ils en auraient tellement marre qu’ils ne prendraient même plus la peine de venir. Et un jour, même Lexie ne sera pas dans les parages. Et comme elle disait, je finirais sur une table avec une étiquette accroché au pied. Et d’une certaine façon, je sortirais d’ici. Mais ce n’était pas de cette façon que je voulais sortir d’ici. « Je sais bien mais… j’y arrive pas. » J’avais beaucoup, beaucoup trop peur. La peur prenait toujours le dessus. Et ce n’était pas moi, c’était ces foutues maladies qui m’avaient values un aller simple jusque dans ce trou.

J’arrivais finalement à prendre une bouchée de la pseudo nourriture qui se trouvait dans mon assiette. Et je grimaçais. Ce n’était franchement pas bon du tout. J’ajoutais finalement que j’avais tout le temps peur, même la nuit. Surtout la nuit, en fait. Je regardais Lexie à sa remarque. Avec son sourire, elle me faisais vraiment flipper. Et inconsciemment je lâchais ma fourchette qui tomba sur mon assiette faisait un bruit que seule et moi avons certainement pu entendre vu le brouhaha qui régnait dans la cafétéria. « Euh… » commençais-je à bafouiller. « Non… Non merci ça va aller… » Je rattrapais ma fourchette et prenais une nouvelle bouchée que j’avalais plus difficilement que la première. Lexie finie par me demander si d’autres m’emmerdaient comme ça. Je buvais un peu d’eau, la seule chose à peu près potable sur ce plateau. « Ouais… Certains me foutent juste la trouille, d’autres essayent de m’attaquer physiquement… Le dernier à m’avoir plus ou moins foutu la trouille c’était euh… Edward ou quelque chose comme ça… Mais… c’était différent de ces deux idiots. »

code by lizzou × gifs by tumblr


_________________
i'm a mess
Ooh I’m a mess right now Inside out Searching for a sweet surrender But this is not the end I can’t work it out How? Going through the motions Going through us. ▬ And, oh, I've known it for the longest time And all of my hopes All my words are all over written on the signs But you’re my road walking me home Home, home, home, home
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: are you a hero ? (lexie&héloïse)   

Revenir en haut Aller en bas
 

are you a hero ? (lexie&héloïse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» are you a hero ? (lexie&héloïse)
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» - [ Be my Hero ] - - PV -
» a hero is a man who's too afraid to run away.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The Cafeteria-