AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 [Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Charlize Theron
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/03/2017
FORCE : 333

SITUATION : Est-ce vraiment nécessaire de répondre...
EST ÂGÉ DE : 40 ans
avatar
Selena J. Wolf

MessageSujet: [Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.   Mar 14 Mar - 20:38

What'll it take to get it through
to you precious
Edward & Selena

Les patients atteints de trouble stress post-traumatique sont certainement les cas les plus amusants à traiter. Peut-être même les plus simples, aussi, d’un certain point de vue, et suivant le traumatisme qu’ils ont subi. Beaucoup semblent en être atteint, à Ostrov. Mais un patient en particulier m’a intrigué plus que les autres. Et même si une psychologue lui a déjà été assignée, je me suis tout de même permis de négocier quelques séances avec ce cas. Par simple curiosité. Parce que j’ai eu l’occasion de l’observer depuis quelques jours déjà, en plus d’avoir épluché son dossier. Je ne voudrais pas laisser passer cette occasion, de pouvoir m’occuper d’un meurtrier… Il a détruit des vies humaines? Je vais détruire sa vie de chien galeux, d’une façon ou d’une autre.

Avant son arrivée, je prends le temps de préparer gentiment le matériel dont j’aurai besoin pendant la séance, que je range dans une boîte, posée sur le bureau. Parce que je n’ai pas l’intention d’effrayer les patients dès leur entrée dans la pièce. Ce n’est pas vraiment le genre d’outils que l’on a l’habitude de voir, dans le bureau d’un psychiatre… Et puis, ça laisse un peu de suspense. En jetant un coup d’oeil à l’horloge accrochée au mur, je remarque que mon patient a déjà dix minutes de retard, ce qui me décroche une légère grimace, agacée. Une heure de séance, c’est tellement peu… À peine le temps de commencer, que c’est déjà fini. Alors si en plus de ça, mes patients se permettent de ne pas venir à l’heure...

Enfin, j’entends frapper. « Entrez. » La porte s’ouvre, et je tourne légèrement la tête, vérifiant qu’il s’agit bien de mon patient, avant de retourner à mon occupation. « Dawkins… Visiblement vous ignorez ce qu’est la ponctualité... » Lançais-je sur un ton d’agacement, sans même prendre la peine de me tourner vers lui, puis ajoutais « Installez-vous. On va éviter de perdre plus de temps. » À en juger par sa corpulence, Dawkins n’allait pas être un cas simple à maîtriser physiquement, si jamais il venait à s’emporter. Alors, par précaution, je prépare discrètement une seringue contenant un sédatif, que je range délicatement dans la boîte. Mais il ne s’agirait là que d’un cas de dernier recours, en règle générale, je n’en ai besoin. Et je n’aime pas m’en servir non plus. C’est ce que j’appelle de la triche...

Une fois prête, je viens me caler contre le bureau, face à lui. « Je sais, je ne suis pas votre psy habituelle. Mais pas d’inquiétude, vous ne serez avec moi que pour quelques séances seulement. Enfin, tout dépendra de l’évolution… ou la dégradation de votre cas… » Sur ces derniers mots, je penche légèrement la tête sur le côté, sans quitter le jeune homme du regard, un léger sourire malsain sur les lèvres. « J'espère que vous êtes d'humeur bavarde aujourd'hui? » Je prends un air un peu plus sérieux, le regardant dans les yeux. « Comment se passe votre séjour, ici? » Inutile de lancer les hostilités maintenant. J'ai tout de même l'espoir d'obtenir un peu plus d'informations sur Dawkins, avant de passer aux choses sérieuses...
Made by Neon Demon

_________________
psychopathic daze
But what's inside of me, you'll never know
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 257
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016
FORCE : 808

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar
Edward Dawkins

MessageSujet: Re: [Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.   Mer 12 Avr - 10:42

Anger is one letter short of danger.
Edward & Selena

« Dawkins ! Séance chez la psy dans dix minutes. » Dans un sourire presque enfantin, je me redresse vivement dans mon lit pour m’asseoir en tailleur, ravi de pouvoir changer d’air pendant une petite heure. « Calypso a demandé à me voir… je suis flatté », je réponds d’un air arrogant, un sourire chiant collé aux lèvres. « Non, pas madame Maddox. Selena Wolf s’occupera de vous aujourd’hui. » Le garde affiche un air triomphant qu’il essaye de cacher, en vain. Ca pue le sale coup, ça. Mon air arrogant quitte mon visage et je fronce les sourcils, surpris. Alors que le garde s’en va aussi vite qu’il est arrivé, je murmure : « C’est mademoiselle Maddox, pas madame… » Je soupire et me recouche quelques instants, sur le dos, les bras croisés derrière la tête. Une nouvelle psy. Soit Calypso a fini par abandonner mon cas, soit ils veulent me faire tester par quelqu’un d’autre, pour voir. Dans tous les cas, ça m’intéresse. Je pose mon regard sur l’horloge accrochée au mur, et décide de faire attendre un peu Selena Wolf. Faut bien lui annoncer la couleur, pas vrai ?  

Alors que j’aurais déjà dû me trouver dans son bureau depuis cinq minutes, je me lève enfin et traîne les pieds jusque-là. Se dépêcher pour aller voir une psy, ce serait totalement stupide. En plus de ça, j’espère croiser quelqu’un à emmerder dans le couloir, histoire d’exagérer un peu mon retard, mais le bâtiment semble désert et c’est exaspérant. En arrivant dans le couloir des psys, je m’arrête un instant devant la porte de Calypso, par habitude, puis me souviens que c’est pas elle qui veut me voir et poursuis mon chemin, machinalement. Je toque à la porte et entre sans vraiment attendre la réponse, pour me trouver nez à nez avec une jolie dame qui prend à peine le temps de me regarder. Elle est plus âgée que Calypso et ça me donne envie de lui faire la remarque, mais je me tais, docilement. Elle me fait remarquer que je suis en retard, et d’un air innocent, je réponds : « La ponctu… quoi ? » Je souris fièrement, avant de m’asseoir face à elle, en prenant le temps de retourner ma chaise pour pouvoir appuyer mes bras sur le dos de celle-ci. Je fais ce qu’elle me dit, mais à ma façon… Il y a tellement de moyens d’agacer un psychologue. Et elle, je l’agace déjà, ça se voit. Je prends le temps de détailler son visage, attentivement, pour pouvoir m’en souvenir en cas de besoin. Puis j’attends. J’attends qu’elle ait fini de bosser, j’attends de trouver quoi dire, j’attends de voir pourquoi elle a voulu me voir. Le silence qui s’installe est plutôt pesant, mais je ne relève pas, pour une fois. Je sais pas pourquoi.

Puis elle se concentre sur moi, et ses paroles m’arrachent un sourire provocateur en coin . « La dégradation de mon cas… Ca pourrait être pire, vous croyez ? » Je sais qu’elle a lu mon dossier, qu’elle connaît ma vie sur le bout des doigts, alors elle sait aussi que je ne suis pas un enfant de choeur. Oui, il y a pire que moi. J’ai nommé Lexie. Mais quand même… Je me demande pourquoi elle me dit ça. A croire que tous les psys sont malsains, ici… Calypso non plus n’avait pas l’air d’avoir envie de m’aider. Ni Isaak. La seule psy - relativement - saine d’esprit que j’ai pu rencontrer ici, c’est Nirina. Et Nirina, c’est Nirina, je ne vous fais pas de dessin. La prochaine question de Selena me fait sourire en coin, alors que je plonge mon regard dans le sien. « Je suis toujours d’humeur bavarde », je lui réponds simplement. C’est bien ça, le problème. Je parle, je parle, je parle, pour éviter d’avoir à déballer ma vie. Parce que ça, j’en ai pas la moindre envie, et encore moins avec quelqu’un que je connais ni d’Eve ni d’Adam.

Mon séjour ici… Elle est sérieuse ? Comment se passe mon séjour ? Soit elle vient d’arriver, soit elle est complètement aveugle, mais ça se voit tout de suite qu’un séjour à Ostrov Island, c’est pas une partie de plaisir. « A merveille ! » je réponds pourtant, joyeusement. « Tout le monde se fait des câlins, y'a de l'eau chaude dans les douches, on s’émerveille devant le coucher du soleil tous les soirs. Le paradis, franchement. » Je souris en coin, à nouveau, un regard plutôt sombre posé sur Selena Wolf. Je n’ai pas menti. On se fait des câlins, c’est indéniable. C’est juste que c’est le genre de câlins pas admissibles, mais ça, c’est un détail. « Et vous, Selena Wolf ? Ca vous plaît ? Les gens sont tellement adorables, ici, vous avez dû vous faire plein d’amis », j’ajoute d’une voix mielleuse, prêt à la mener en bateau, comme à mon habitude.   

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Charlize Theron
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/03/2017
FORCE : 333

SITUATION : Est-ce vraiment nécessaire de répondre...
EST ÂGÉ DE : 40 ans
avatar
Selena J. Wolf

MessageSujet: Re: [Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.   Mer 12 Avr - 14:17

What'll it take to get it through
to you precious
Edward & Selena

Si ça pourrait être pire? Pauvre petit être naïf et innocent… Si ses anciens rendez-vous avec sa psychologue attitrée, Madame Maddox, semblaient l’amuser, il ne risque pas d’être déçu, ici. Parce que j’ai bien l’intention d’effacer ce joli petit sourire arrogant de ses lèvres. Et ça ne va pas être une partie de plaisir. C’est tellement amusant, de laisser planer cette petite atmosphère rassurante. Le calme, avant la tempête…  

La majorité des patients dont je m’occupe refusent de parler. Parce qu’ils détestent les psychiatres. Parce qu’ils ne supportent pas de dévoiler leurs problèmes. Parce qu’ils savent que les médecins s’entêtent à faire des monologues inutiles et abrutissants. Mais je ne fonctionne pas de cette manière. S’ils ne souhaitent pas parler, je trouve toujours un moyen de leur arracher quelques mots, d’une façon ou d’une autre. Qu’ils passent aux aveux. Dawkins est différent, lui. Il ne se retient pas de parler. Mais je cerne très vite son petit jeu. Il fait plutôt partie de ces cas, qui s’amusent à noyer le poisson. Ils parlent, ils mentent, ils ironisent. Ils cherchent simplement à agacer, à faire perdre la tête. Dawkins est joueur. Dawkins ne va pas jouer longtemps.

Après ma question, je récupère le calepin laissé sur le bord du bureau, ainsi qu’un stylo, pour commencer à noter ce qui me semble intéressant à retenir sur lui. « C’est merveilleux tout ça, dites-moi. Je suis heureuse d’apprendre que vous prenez du bon temps, ici. » Fais-je, totalement indifférente, sans lui adresser un seul regard. J’ai très bien compris son ironie. D’ailleurs, je m’en doutais un peu. En effet, il y a tout de même mieux, que passer ses jours enfermé dans un asile. Mais après tout, s’il est ici, c’est pour une bonne raison. Je connais cette raison. Et je trouve que son séjour à Ostrov est bien trop calme. Je ne vois inscrit nulle part dans son dossier, qu’il serait passé en salle de torture. A-t-il au moins été quelques jours en isolement? Un type pareil mériterait bien qu’on le remette à sa place, au moins une fois. Parce que cet air qu’il arbore prouve bien qu’il se sent confiant, ici. Il pense peut-être pouvoir tout se permettre. Il pense n’avoir aucune limite. Il pense être au-dessus de tout… Je pense qu’il est temps qu’il redescende un peu sur terre. À sa question, je daigne enfin lever mon regard vers lui, lui adressant un sourire mauvais. « Oh, oui! D’ailleurs, on va être de très grands amis, vous et moi. Vous allez voir, on va bien s’amuser. Je vous présenterai mes compagnons de travail, lorsque vous serez prêt. Je pense que vous allez bien vous entendre. » Lui répondais-je, d’un air faussement enjoué. Ce qu’il peut être agaçant, ce garçon. Aussi agaçant que ces foutus gamins qui répètent sans cesse “pourquoi? Pourquoi? Et pourquoi?” On aurait bien envie de lui en coller une, pour qu’il arrête de sourire aussi bêtement. Mais, pas tout de suite…

Je finis par poser mon calepin, après avoir noté ce que je voulais, puis croise les bras, reportant toute mon attention sur le jeune homme. Mais à part quelques phrases cinglantes, je ne pense pas pouvoir obtenir plus de résultats venant de lui, de cette façon. Alors, il est temps de commencer, véritablement… Ça risque de piquer un peu. « Bien. Comme vous devriez le savoir, je me suis un peu renseigné sur vous, Dawkins. » Pour ne pas dire que j’ai littéralement décortiqué toute sa vie. Ne laisser passer AUCUN détail. Tout est bon à prendre. Chaque mot à son importance. Je hausse un sourcil, sans cesser de le dévisager, puis continue d’un ton plus grave. « Quelle triste vie… Ce n’est pas trop énervant, de finir en prison à la place de celui qui a assassiné votre famille? C’est tout de même dommage. Il court librement, tandis que vous, vous êtes enfermé ici… »
Made by Neon Demon

_________________
psychopathic daze
But what's inside of me, you'll never know
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Edward/Lena] What'll it take to get it through to you precious.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» HELLE LENA SORENSEN ★ Den feminine natur er en dråbe i form af modstand.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: psychiatrists's offices-