AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 19:58


Amy McKenzy
All I wish is to dream again

identité : Amy McKenzy surnom : Aucun date et lieu de naissance : Née le 14 Février 1987 (un comble pour une fille qui déteste tomber amoureuse), dans l’Illinois âge : 30 ans nationalité et origines : Américaine situation maritale : Célibataire endurcie et l’assume orientation sexuelle : Lesbienne, car elle déteste les hommes occupation : Patiente, transférée d’un autre hôpital ancienneté à ostrov island : Vient d’arriver maladie(s) : Automutilation - Trouble de stress post-traumatique - Nymphomane - Agression physique
avatar : Natalie Dormer groupe choisi : Lycoris Sanguinea principaux traits de caractère : Susceptible - Impulsive - Agressive - Nostalgique - Dépressive - Charmeuse - Sarcastique
i'm not mad, my reality is just different from yours...
Née d’une mère juive, acharnée sur des valeurs conventionnelles, qui n’accepte pas l’orientation sexuelle de sa fille, et d’un père, mort à ses yeux. Elle a vécu son enfance de fille unique entourée de sa mère et de son beau-père, Warren, ancrée dans une éducation d’enfermement social. Ce qui fait d’elle, la risée de sa classe et ce, dans tous les établissements scolaires. Amy ne sait pas aimer, ni comment aimer, faut dire que sa mère ne lui a jamais apporté de l’amour.

Durant son enfance, Amy a subi des violences sexuelles, plusieurs hommes ont abusé d’elle. Les conséquences de ce terrible traumatisme, ont fait d’elle une jeune fille introvertie et dépressive.

Elle commence sa période sombre au début du lycée, à 19 ans. Elle broie du noir tous les jours, ne va plus au lycée et reste enfermée dans sa chambre, une lame de rasoir à la main. Elle se mutile très souvent, pour ne pas dire tous les jours, car le bonheur, et surtout le plaisir que cela lui provoque est inexplicable. Elle aime, oui aime, ressentir cette douleur. Que ce soit sur les cuisses, sur les avant-bras, parfois même dans le bas du dos, elle a toujours la même sensation de plaisir.

Vers ses 21 ans, il lui arrive d’avoir des flashbacks de son enfance et plus exactement de ce qu’il lui est arrivé plus jeune. Elle est prise de pensés négatives, voire même suicidaires. Dorénavant, la mutilation n’a plus la même signification. C’est pour elle, le seul moyen d'échapper à son passé, d’oublier son enfance.
Plus elle grandit, plus le regard d’un homme posé sur elle lui est insupportable. Elle-même se refuse de regarder un homme. Son beau-père sera le premier à en faire les frais.
Pour ne rien arranger, Amy surprend une conversation entre sa mère et Warren. Tous deux parlent de ce qui est arrivé à leurs fille. Mme McKenzy ne supporte plus de voir sa fille se faire du mal et se renfermer sur elle-même. D’autant plus qu’elle se sent coupable. En effet, elle a su ce qui s’est passé mais n’a jamais protégé sa fille et a toujours nié l'évidence.

Amy, depuis cela, devient instable émotionnellement, déteste son beau-père, et fuit la maison familiale. N’ayant jamais eu l’amour maternel, et détestant les hommes par-dessus tout, Amy commence à se rapprocher des femmes de son âge. Elle a alors 25 ans. Elle découvre une fascination particulière pour le corps féminin, voyant en celui-ci toute la sensualité et la beauté qu’il reflète. Tout le contraire du corps d’un homme, qu’elle juge plutôt comme répugnant et vulgaire, de part les souvenirs qu’elle en a. C’est à cet âge, qu’elle découvre également que le sexe agit comme une drogue chez elle, comme un besoin, nécessaire à son bien-être, à son plaisir personnel.

Elle a eu plusieurs femmes, elle ne les compte même plus. Des brunes, des blondes, des rousses, mais aussi de toutes les couleurs de peau. Mais la dernière en date est la seule qu’elle n’ait jamais aimée. Phoebe… Ce nom résonne encore dans sa poitrine. Elle a aimé cette femme sans compter. En même temps, elle avait tout pour plaire, la beauté, l'intelligence, l’humour. C’est d’ailleurs la seule personne qui ai pu lui décrocher un sourire. Elles ont eu une relation pendant quelques mois, mais les sentiments qu'éprouvait Amy à son égard, étaient déjà grands.
Mais Phoebe lui a brisé le coeur. Elle a commis l’irréparable, la seule chose qui pouvait anéantir Amy. Sortir avec un homme, la tromper avec un homme.
Un homme, cet être humain pervers, dénué de sentiments. Et qui surtout, n’hésite pas à briser la vie d’une femme à jamais, en abusant d’elle.
Amy reste muette et figée. Face à elle, l’image la plus horrible à ses yeux. Phoebe est allongée sur le lit avec un homme, les cuisses écartées. Non, Amy ne rêve pas, Phoebe est en train de faire l’amour avec cette chose répugnante, qu’est l’homme. Le sang d’Amy ne fait qu’un tour, une rage immense lui prend, elle ne contrôle plus rien. Que ce soit sa pensée, que ce soit son corps. Rien. Elle est comme possédée par ses vieux démons. Elle regarde autour d’elle et voit un chandelier posé sur la table basse. Ni une, ni deux, elle court, attrape le chandelier, et l’abat de toute ses forces sur la tête de l’homme nu. Le craquement sourd quand le chandelier heurte la tête de l’homme l’excite encore plus. Avant même que Phoebe n’ai le temps de crier, de se dégager de l’homme effondré sur elle, Amy attrape Phoebe par le cou et commence à l’étrangler. Phoebe se débat mais n’arrive pas à sortir de l’emprise d’Amy. Amy serre de plus en plus jusqu’à ce qu’elle ne sente plus les pulsations du coeur de sa bien aimée. Elle se lève et admire la scène. “Du sang, plus de sang, je veux plus de sang”. Dans un dernier élan de folie, Amy prend le chandelier et l’éclate à plusieurs reprises sur le crâne de Phoebe. Jusqu'à ce qu’elle ne puisse plus reconnaître le visage de cette garce.

Amy retourne chez elle cinq ans plus tard, après avoir erré de ville en ville. Pensant vraiment qu’elle est “guérie”. Comme elle n'éprouve plus de haine sur son passé, elle a fini par l’oublier.
Mais en rentrant chez elle, beaucoup de souvenir refont surface. Plusieurs images de sa vie antérieure lui reviennent. Sa mère lui ouvre la porte, heureuse de revoir sa fille depuis toutes ces années et Warren est derrière, sans dire un mot mais souriant.
En voyant le sourire sur le visage de sa mère, ce sourire si hypocrite, si faux. Sa colère monte. Mais quand elle voit le sourire de Warren, l’homme qu’elle considère depuis toujours, comme responsable de ce qu’elle a vécu, sa colère s’amplifie. Ses poings se serrent, sa frustration de ne pouvoir ressortir toute cette rage et cette rancoeur, grandissent à vue d’oeil. Amy sort un couteau de sa poche et sans crier gare, plante en plein coeur son beau-père. Un cri de joie, de soulagement, sort de sa bouche.
Sa mère fait face à sa fille, elle n’en croit pas ses yeux. Devant une telle violence, une scène sortie tout droit d’un studio de cinéma, elle est apeuré. Mme McKenzy court vers la porte de derrière, mais sa fille est bien plus agile, plus rapide. Amy agrippe sa mère, les yeux rouges de haines. Et la jette contre le mur, l’attrape par les cheveux et fracasse sa tête par terre. Elle se lève doucement, prend de l’élan et donne un violent coup de pied dans la boîte crânienne de sa mère, comme un joueur de foot frappe dans un ballon.

Amy espérait qu’un jour, elle pourrait continuer de vivre sa putain de vie, sans être hantée, ni obsédée par ses horribles souvenirs d’enfance si oppressants. Pour espérer être une personne normale et utile. Mais ce jour n’arrivera malheureusement jamais…

Elle est internée dans un hôpital psychiatrique, car elle ne s’est jamais caché de la joie ressentie après avoir massacré ses parents et tué son ex petite amie. Pourquoi être triste d’avoir tué ceux qui sont responsables de sa folie? Après tout, c’est de leur faute, si Amy souffre à l'intérieur, c’est à cause d’eux qu’Amy est devenue aussi sombre et malfaisante. Elle n’a jamais eu de soutien, d’amour maternel, elle voyait sa mère comme une inconnue. Son beau-père ? C’est un homme, c’est tout…

L’hôpital dans lequel Amy est affectée sera de courte durée. La cellule qui lui sert de chambre est vraiment minuscule. Pour son plus grand plaisir, en examinant chaque coins de la pièce, elle est tombé sur un petit morceau de verre. Afin de ressentir un minimum de plaisir, elle s’en sert pour se mutiler les cuisses. L’endroit le plus facile à masquer aux yeux des gardes, infirmières et autres praticiens.

La psychologue de l’hôpital, Mme Marshall, lui donne rendez-vous dans son bureau pour exprimer son avis sur son histoire. À peine eut-elle franchi la porte qu’elle la claque aussitôt. Et se retrouve dans une petite pièce, avec un petit bureau en son centre et un divan. Un divan ! Fauteuil obligatoire dans un bureau de psychologue, Amy ne pût retenir un léger sourire. Mais ce que Amy admire le plus, c’est la séduisante femme blonde assise devant le bureau. Finalement, elle n’est pas mécontente d’avoir eu ce rendez-vous. À défauts de devoir raconter sa vie et de discuter pour rien, elle aura peut-être une chance d’en faire son quatre-heures.

Dr Marshall entame la conversation et demande à Amy si elle sait pourquoi elle est internée ? Amy hoche la tête pour dire oui. Elle ne veut pas parler à cette dame. Elle les méprise. Du mépris surtout envers cette profession. Après plusieurs tentatives de discussion infructueuses, la psy baisse les bras et observe sa patiente. Elle comprend que le rendez-vous risque d’être long. Elle comprend surtout qu’elle n’est pas la bienvenue.
Amy, quant à elle, se demande vraiment ce qu’elle fait là. Non pas dans ce maudit hôpital, mais surtout dans ce bureau. La psychologue regarde Amy droit dans les yeux, pas pour la déstabiliser, non, mais plutôt pour voir en elle.  Ce qui est complètement ridicule, elle n’est pas voyante, mais psy ?!

Amy se lève sans un mot, fixant la psychologue droit dans les yeux et marque un temps d’arrêt au niveau de son visage. “Là, tu me vois mieux peut-être”. Mais ne lui laisse même pas le temps de répondre et l’embrasse. La psy se débat et écarte Amy. “Qu’est-ce qui vous prend, sortez de mon bureau, TOUT DE SUITE !” s'écria-t-elle. Amy plaque doucement sa main contre la bouche de la psy et lui chuchote à l’oreille “Crie encore une fois et tu finiras comme ma mère. Tu as entendu parler de ce qu’il lui est arrivé je suppose.” Voilà, le problème avec Amy, c’est qu’à partir du moment où la personne ne fait pas ou ne réagit pas comme elle veut, elle la massacre. Tout dépend aussi de la personne qu’elle a en façe d’elle. La psychologue lui plaît bien, ça l’embêterait de devoir la lapider avant d’avoir pu déguster ce délicieux corps qui s’offre à elle.

La belle blonde terrorisée par la jeune femme, reste paralysée et muette. Amy, enlève sa main aussi doucement qu’elle l’avait mise, et embrasse de nouveau la belle psychologue. Elle commence par lui caresser la poitrine d’une main, tandis que l’autre vient s’appuyer sur la chaise. Amy s’arrête net, croyant avoir entendu du bruit dans le couloir. Mais quand la psychologue prend Amy pour l’embrasser d’elle-même, elle sourit et continue sa petite affaire. Mais Mme Marshall ne compte pas s’arrêter là. Elle est menacée et comprend bien vite les intentions d’Amy. Miss Marshall se laisse faire pour mieux berner Amy plus tard. Amy s'accroupit pour se retrouver face à l’entre-jambe de la psy. La psy en profite donc pour récupérer un bouquin posé sur sa table et l’éclater violemment sur la tête de la patiente. Amy tombe au sol légèrement assommé, mais se relève aussi vite que possible. Elle attrape la psychologue et commence à l’étrangler. Son sang ne fait qu’un tour, elle veut la voir morte. Amy lui assène un violent coup de poing au visage et la fait basculer en arrière. La psy se retrouve par terre, Amy en profite pour se mettre à califourchon sur celle-ci et l’étrangler de plus belle.

Quelques minutes plus tard, alerté par des bruits sourds qui ressemble à des objets jetés par terre, un garde toque à la porte. Mais reçoit comme unique réponse, le grincement du bureau et un nouveau bruit sourd. Sans réfléchir le garde ouvre la porte et voit Mme Marshall allongé au sol et Amy assis sur elle à califourchon, en train de l’étrangler. Le garde court sur Amy, l’empoigne et la plaque au sol avec une telle violence que Amy s’évanouit.

À son réveil, elle découvre un tout autre environnement, beaucoup plus glauque…

La chieuse
prénom : Mégane. âge : 24 ans type de personnage : inventé d'où connais-tu le forum ? comment le trouves-tu ? Par Lexie qui me vend les bienfaits de ce forum as-tu lu le règlement ? Oh oui, plutôt deux fois qu’une autre chose à dire ? On ne dit pas c’est dartie mon kiki, mais c’est partie mon kiki !


Code:
<t>lily rabe »</t> <ps>amy mckenzy</ps>




Dernière édition par Amy McKenzy le Ven 7 Juil - 16:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1392
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 4088

SITUATION : Dans une belle merde...
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 20:04

Bonsoir vous.

Bienvenue quand même.

_________________
★ Damage incorporated ★
Stepping out ? You'll feel my hell on your back. Blood follows blood and I make sure. Victim is your name and you shall fall. I chew and spit you out, I laugh, you scream and shout. Fuck it all and fucking no regrets, never happy endings on these dark sets. Step a little closer if you please...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 20:11

ohhhhlàlà lily rabe
bienvenuue!
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 20:13

Merci c'est gentil les filles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 20:29


Félicitations !

ahah lexie a réussi à te faire craquer
pour commencer bienvenue j'aime beaucoup ta fiche, j'ai pris plaisir à la lire et j'aime beaucoup ton personnage in love en tout cas si tu as des questions n'hésites pas je te valide, amuses-toi bien


Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 8 Mar - 20:40

Oui et c'était pas gagné !

Merci pour tous ces compliments et pour la validation je suis contente d'arriver ici, j'espère surtout que j'arriverais à m'en sortir

Je vais de suite jeter un coup d’œil à tout ça
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 1502
MIROIR : carey mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : noralchemist.
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016
FORCE : 4990
They think I m insane, they think my lover is strange but I don t have to fucking tell them anything
SITUATION : Esprit plongé dans un océan d'incertitudes et d'amers souvenirs aujourd'hui consumés.
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Nirina Vespucci

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 0:37

Mieux vaut en retard que jamais mais bienvenue à toi parmi les fous
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 11:34

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 266
MIROIR : nina dobrev
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 01/01/2017
FORCE : 674

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Donnie Denver

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 11:37

Bienvenue

_________________

- hell is empty, all the devils are here -
Revenir en haut Aller en bas
http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 11:51

Merci mam'zelle ! J'espère avoir un lien avec toi
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : Chris Wood
IDENTITÉ : Kay
CRÉDITS : Lempika. sur Bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 11/09/2016
FORCE : 1040

SITUATION : Coeur pris... mais il ne battra bientôt plus
EST ÂGÉ DE : Vingt-sept ans
avatar
Edward Dawkins

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 14:27

J'ai du retard, j'avais pas vu que t'avais débarqué, j'ai honte, mais bienvenueeeeeee à toi
Il nous faudra un lien    
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 212
MIROIR : Natalie Dormer
IDENTITÉ : La chieuse
CRÉDITS : class whore stuff
A DÉBARQUÉ LE : 04/03/2017
FORCE : 749

SITUATION : Célibataire mais amoureuse
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar
Amy McKenzy

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Ven 10 Mar - 17:50

Lexie m'a corrompu !

Un lien avec plaisir, je t'ai répondu sur ma fiche de lien d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 386
MIROIR : Zooey Deschanel
IDENTITÉ : Bloody
A DÉBARQUÉ LE : 19/12/2016
FORCE : 1409
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 32 ans
avatar
Shanone Wilander

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   Mer 15 Mar - 22:58

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amy - The feel is gone yet you ain't gonna see me fail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-