AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Mar 17 Jan - 14:28

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

Je savais qu'Annabeth était éducatrice pour des personnes en difficultés, mais jamais je n'aurais crus la retrouver ici, comme quoi ... Le monde peut être bien petit ou c'est tout simplement moi qui a de la chance. Je me suis moi-même exilé de chez moi, je ne voulais plus voir la douleur et la souffrance dans les yeux de ma famille, j'ai fais croire une dernière fois que j'allais mieux, que je n'avais plus besoin de drogue ou alcool pour oublier la douleur, que les médicaments étaient maintenant amplement suffisant, seulement ce n'était pas vrai, enfin c'est avec des promesses que je suis parti pour venir travailler ici, celle-ci que je pourrais tenir, serait évidemment celle d'écrire à ma famille. Arrivé à Ostrov je n'ai pas vraiment fais attention aux personnes présentes, j'ai rencontré Isak alors que je me défonçais à la morphinse ... Voilà que mon arrivé commençait plutôt bien, puis j'ai retrouvé ma cousine, Annabeth, celle qui m'a toujours soutenus dans des moments dont je préfère éviter de me rappeler. Même lorsque je replongeais dans la drogue, que j'en venais à être malade des nuits entières, elle était la, me disant que ça irait pour le mieux, moi je lui disais que j'en avais assez de cette vie, que je préférais encore mourir, heureusement elle capable de me redonner la force de lutter, c'est un don chez elle, puis qu'elle soit ici est une chance pour les patients, ils vont avoir la chance d'avoir une éducatrice au grand coeur. Alors que j'étais à la cafétéria, je cherché ma cousine du regard, je n'avais pas vraiment envie de manger seul ... Enfin je mangeais rarement seul vue que je ne mangeais pas, ou ça se réduisait à des minces proportions, mais cette fois-ci c'était différent, pour une fois j'avais le moral alors lorsque j'aperçus Annabeth à une table dans le fonds, j'eu un sourire avant d'aller vers elle.

-Je peux venir à ta table ?

Dis-je un petit sourire espiègle.

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Jeu 1 Juin - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Lun 22 Mai - 19:29

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

L'éducatrice était du genre gourmande dans ses bons jours, c'est pourquoi elle avait toujours appréhender les repas ici depuis son arrivé. Parce que bon, la réputation des repas dans les hôpitaux était connue et pas dans le bon sens. Mais bon, comme toute chose elle s'y était habituée, et puis ce n'était pas comme si elle était coincée ici 24 heures sur 24. L'avantage de travailler et de ne pas être pensionnaire de l'institut lui ouvrait cette magnifique perspective de pouvoir se barrer d'ici pour aller dans le village le plus proche. Quelque chose que la miss faisait moins souvent qu'elle ne le voudrait. Il faut dire que les journées ici restaient fatigantes. Mais elle n'allait pas s'en plaindre. La plupart des membres du personnel était sympa et surtout, il y avait son cousin adoré ! Celui qu'elle considérait davantage comme son grand-frère que celui qu'elle avait réellement. Aujourd'hui le repas était plutôt bon. Ça avait au moins l'avantage de l'empêcher de prendre du poids en se jetant sur les pâtisseries. Installée à une table, Annabeth discutait avec d'autres collègues. Elle participait suivant les sujets de conversation mais commença à s'endormir lorsqu'ils partirent dans le sport. Lorsqu’une voix bien connue la réveilla. « Je peux venir à ta table ? » demanda son cousin avec un sourire malicieux. « Avec grand plaisir. » sourit-elle à son tour, pendant qu'un de ces collègues avait la gentillesse de céder sa place afin que Gabriel puisse s'asseoir en face de sa cousine. « Merci John. » Un garde qui était là depuis des années, et qu'Annabeth se demandait s'il n'avait pas vu le jour avec les fondations de l'asile vu qu'elle l'avait toujours vu ici. Il connaissait tout ce qu'il y avait à savoir, et c'est pourquoi la miss aimait tant discuter avec lui. « Alors ? Comment va mon cousin adoré ? » s'enquit-elle en faisant face à Gabriel, ravie de le voir et surtout de constater qu'il avait l'air d'avoir le moral. Le voir serein et espiègle ne faisait qu'ajouter à son propre bien-être. D'ailleurs, elle aimait tellement son cousin et ami que si elle s'écouterait, elle passerait son temps à lui faire des câlins.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Jeu 1 Juin - 14:01

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

J'étais heureux de voir ma cousine travailler ici, pas que c'était vraiment le lieu idéal, mais au moins je me sentais moins seul ici, de plus j'étais très proche d'Annabeth. Petit nous étions toujours ensemble, elle sait de quoi je souffre, elle est passé par des moments ou j'étais malade, ou j'avais vraiment besoin d'elle et elle ne m'a jamais laissé tombé. Alors que je rejoignais ma cousine et que l'un de ses collègues vint à me laisser une place, je m'assis à côté de ma cousine, lui offrant un grand sourire. Je lui offris un câlin avant de regarder Annabeth, visiblement ça m'avait l'air d'aller.

-ça va bien et toi ? Je suis tellement heureux de te retrouver ici, tu m'a vraiment manqué


Oui j'étais fou de ma cousine, elle avait un coeur en or, je pouvais rester avec elle pendant des heures et des heures. Je savais qu'elle été éducatrice dans cet hôpital, j'entendais souvent des patients parler d'elle en bien, ils n'avaient qu'une envie, retourner aux ateliers, pour commencer Sixtine, une rousse toute craquante et adorable, mais qui resté tout de même une pyromane est une sacré petite chipie. Je me rappelais encore la première fois que je l'avais vue, elle avait réussi à me prendre mon portable, heureusement moi aussi je pouvais être bien malin et j'avais bien saisi son petit manège. De suite elle c'était excusé de m'avoir pris mon portable, m'expliquant que ce n'était pas sa faute, mais la faute de ses mains, sur le coup ça m'avait bien fait sourire, rire aussi. Comme je disais une véritable petite chipie, mais comment ne pas craquer devant elle ... Ouh la ... Mais je dérive moi.

-Alors comment ça ce passe avec les patients ? Visiblement tu as du succès ici

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Mar 6 Juin - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Lun 5 Juin - 18:16

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

Lorsqu'on vivait sur une île perdue dans le Nord entourée de dépressifs sévères ou de psychopathes tordus, avoir son cousin auprès de soi était une véritable consolation. Ensemble, on pouvait se rassurer, s'aider, se réconforter, mais aussi rire et mener une vie qui se rapprochait du normal. En plus, Annabeth et Gabriel s'entendaient tellement bien qu'ils étaient on ne peut plus heureux de se retrouver et de collaborer ensemble ! « Ça va bien et toi ? Je suis tellement heureux de te retrouver ici, tu m'as vraiment manqué ! » fit-il après qu'ils s'enlacèrent fraternellement et que l'infirmier s'installe à côté de sa sœur. « Et moi dont ! Quand j'ai appris la nouvelle, il s'en ait fallu de peu qu'ils m'enferment en isoloir tellement je sautais partout, hurlant de joie et dansant dans les couloirs ! » s'esclaffa-t-elle. Elle ne l'avait certes pas vraiment fait - pas devant les autres en tout cas - mais intérieurement elle avait réellement eu cette explosion de bonheur. Ça avait été enfin une bonne nouvelle depuis bien trop d'années ! « Alors comment ça se passe avec les patients ? Visiblement tu as du succès ici. » Annabeth eut un sourire malicieux en coin. « Et oui, une vraie star ! » continua-t-elle de plaisanter. « Mais plus sérieusement, je crois que les patients que je côtoie le plus souvent m'apprécient. Et puis, ça fait quelque chose de voir que certains s'en sortent, qu'ils vont mieux. Je regrette pas d'être ici, c'est difficile mais gratifiant. Tu verras. » lui sourit-elle avec douceur avant de manger quelques feuilles de salade. « Et toi alors ? Ça se passe bien ? Je suppose que tu dois voir des cas que tu n'as pas vu dans un hôpital lambda. » Ici, il se passait tellement de chose et on envoyait tellement que parler boulot suffisait amplement comme unique sujet de conversation. Bien sûr, la jolie trentenaire comptait lui parler d'autre chose, mais en attendant, savoir s'il avait trouvé ses marques et s'il survivait était sa principale préoccupation.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Mar 6 Juin - 13:45

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

J'eu un rire aux paroles de ma cousine, elle était ici entant qu'éducatrice depuis cinq ans, moi j'étais arrivé cet hiver. Avec mes études en médecine je n'avais pas pus venir plus tôt, enfin si seulement c'était que les études qui m'avaient retenus ... Il y avait aussi la drogue, l'alcool, la maladie ... Alors que je sortais d'un centre de désintoxication je venais de reprendre mes études, seulement je savais que je pouvais replonger à tout moment, c'est la que j'ai trouvé ce poste à Ostrov, je l'ai de suite accepté. En arrivant j'avais trouvé l'endroit bien triste, c'était à se demander si c'était une prison ou un établissement médical, après c'était peut-être la météo qui arrivé à me donner cet effet de tristesse et de morosité. Avec le temps je me suis habitué à vivre dans cet endroit, après tout, ce n'était pas pire qu'un centre de désintoxication ... Quoi que ... Bref, j'en reviens à ma cousine, mon rayon de soleil, celle qui a toujours était présente pour moi dans mes plus sombres moments, évidemment elle était aussi présente dans les bons moments, Annabeth était comme une soeur pour moi.

-J'imagine la scène


Dis-je complètement amusé, tout en imaginant Annabeth sautiller partout, même si je savais que ce n'était pas son style, elle avait surement du sautiller dans sa tête. Je savais qu'elle avait du succès ici auprès des patients, en même temps comment ne pas aimer Annabeth ? D'ailleurs j'eu un nouveau sourire à sa réponse.

-J'imagine que faire des activités doit aussi leur changer les idées


Quand elle m'avait dit que "c'était difficile", j'hochais la tête, effectivement j'avais déjà eu un ou deux patients et ça n'avait rien de simple ... Quelque part je m'en doutais, mais parfois c'était à un stade ...

-Jusque la j'ai rencontré une miss dont un garde c'était amusé à lui faire croire qu'elle avait avalé une fée ... Vraiment si le personnel ne me facilite pas la tâche ça ne va pas le faire, puis j'ai aussi des patients qui refusent d'être soignés ou qui ont très peurs

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Dim 18 Juin - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Mar 13 Juin - 20:57

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

Heureuse de ne plus être seule à Ostrov, la venue de son cousin avait été la plus merveilleuse nouvelle qu'elle avait eu depuis... Quant est-ce qu'elle avait eu de bonnes nouvelles d'ailleurs ? Ah si ! Lorsqu'on avait reconnu sa légitime défense dans l'assassinat de son mari, ou encore lorsqu'elle avait eu son diplôme. Autrement dit, c'était réellement la MEILLEURE nouvelle qu'elle avait eu depuis sa naissance. Et puis non seulement elle ne serait plus seule, mais en plus elle pourrait veiller sur lui, comme au bon vieux temps. C'est pour ça que, lorsqu'elle affirma avoir été si heureuse qu'il s'en était fallu de peu pour finir en isoloir, Gabriel ne pouvait que la croire. « J'imagine la scène. » confirma-t-il avec amusement. Car Annabeth n'avait pas toujours été cette femme calme, secrète et solitaire. Avant la mort de son frère, elle avait toujours été joyeuse, battante, déterminée et malicieuse. Avec son cousin à ses côtés, elle retrouvait un peu de celle qu'elle avait été, et qui n'était peut-être pas si loin. Puis lorsque Gabriel lui fit remarquer qu'elle avait du succès auprès de ses patients - apparemment sa réputation la succédait - l'éducatrice se montra modeste. Elle ne faisait que son travail du mieux qu'elle pouvait, et aimait se montrer humaine plutôt que tyrannique ou indifférente. « J'imagine que faire des activités doit aussi leur changer les idées. » Annabeth hocha la tête. Au lieu de tourner en rond, ceux qui participaient à ses ateliers pouvaient enfin faire quelque chose de créatif qui leur apprenait des choses, les distrayait, et les aidait à faire sortir une partie de cette boue qu'ils avaient dans la tête. Ils étaient généralement bien plus calmes et amicaux en sortant qu'en entrant. « C'est vrai. Mais je regrette que nombre d'entre eux ne veuillent pas faire l'effort de venir. Ça leur ferait du bien. Quant aux autres, je vois souvent les mêmes, fidèles au poste. Ça fait chaud au cœur de les voir motivés et de voir que ça a un réel impact positif sur eux. » Aussi, même si elle avait des compétences d'infirmière, Annabeth préférait son métier d'éducatrice. C'était, il lui semblait, moins stressant et plus gratifiant. D'ailleurs, elle posa la question à son cousin. Le plus difficile, c'était les premiers temps. Ensuite, on finissait par s'y faire ou on démissionnait. « Jusque là j'ai rencontré une miss dont un garde s'était amusé à lui faire croire qu'elle avait avalé une fée... Vraiment, si le personnel ne me facilite pas la tâche, ça ne va pas le faire. Puis j'ai aussi des patients qui refusent d'être soignés ou qui ont très peur. » Tandis qu'il parlait, Annabeth tentait de deviner de qui il pouvait s'agir. Bon, pour ceux qui refusaient d'être soignés ou qui avaient peur, ça en faisait pas mal. Par contre, cette histoire de fée... « Mmm... Ce ne serait pas une jolie petite rouquine qui s'appelle Sixtine par hasard ? » demanda-t-elle, bien qu'elle se doutait de la réponse. Car si beaucoup était dans leur monde, miss Emerson était la seule qu'elle connaisse qui parle de fées, de monstres sous son lit, ou d'autres trucs dans le même genre. Une gamine adorable qui était toujours présente lors des ateliers. « Ouais... Y a des jours, et ils sont nombreux, où je me demande où ils trouvent ces prétendus gardes. On a souvent peine à les différencier des patients les plus dangereux... » Absolument pas flippant... Mais comme tout, on s'y faisait. Hélas...
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Dim 18 Juin - 22:16

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

Avec Annabeth nous avions eu nos coup dur ... Moi j'étais tombé dans la drogue et ma cousine était tombé sur un c*nnard pour petit ami. Je n'avais rien pus faire, je m'en voulais énormément, seulement je n'étais rien de plus qu'une loque humaine, je tenais à peine debout et avec mes problèmes de santé, ce n'était pas le moment que je joue au héro. J'avais eu beau dire à Annabeth de se plaindre à la police, elle n'avait pas voulut, laissant à chaque fois une nouvelle chance à cet enfoiré. Puis j'avais fini en cure de désintoxication ... Après nos mésaventures, on avait jamais réussi à nous séparer, j'avais toujours retrouver ma cousine et vice versa. Voilà qu'on avait fait du chemin depuis ... Je venais de retrouver Annabeth dans le même hôpital, évidemment c'était aussi dans un milieu professionnel, elle était éducatrice et moi infirmier, d'ailleurs je continué des études par correspondance pour obtenir mon diplôme de médecin. J'avais préféré rejoindre Ostrov de suite, plutôt que de continuer mes études par correspondance seul, sans doute serais-je retomber dans mes vieux démons. Quand Annabeth me dit qu'il y avait des patients qui refusaient de venir aux activités, je ne fus guère étonné, il y avait des patients qui restaient toujours sur leurs gardes ... A l'infirmerie je ne voyais que ça.

-Oui il y en a beaucoup qui restent méfiants ... C'est difficile quand on veut aider, puis il y a des patients qui auraient vraiment besoin d'une aide supplémentaire, mais ils ont bien trop peurs
(Dis-je dans un soupire)

Puis je lui racontais la première fois ou j'avais rencontré Sixtine, ça avait tout de même une grosse première, encore une fois, un garde qui avait mis son nez la ou il ne le fallait pas. J'eu un rire quand Annabeth devina le nom de la patiente en question.

-Oui c'est elle, c'est triste de voir ce genre de petit oiseau enfermé dans une cage, en tout cas, elle respire la joie de vivre, je ne suis pas étonné qu'elle vienne aux ateliers, ça doit lui passer le temps, elle en a bien besoin

En ce qui concerné les gardes, j'avais le même point de vue que ma cousine, mais comment faisait-ils pour obtenir une place ici ?

-Ils sont très violents, ils détruisent les patients plutôt qu'autre chose ... Enfin ils ne sont pas tous malsain mais ... Les patients sont effrayaient

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Jeu 13 Juil - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Mar 4 Juil - 15:37

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

Le problème des personnes comme Gabriel et Annabeth, c'est qu'ils possédaient une empathie et une sensibilité bien plus élevées que la normale. Ils souffraient en voyant les autres souffrir et faisaient tout pour leur venir en aide. Sauf que... il fallait bien ouvrir les yeux et regarder la réalité en face : tous ne pouvaient pas être sauvés et on ne pouvait que les regarder sombrer sans avoir aucun moyen d'inverser la tendance. Autant dire que pour eux, c'était un échec cuisant, c'était douloureux et même traumatisant. Sauf qu'il fallait bien continuer d'avancer et, heureusement, si on ne pouvait pas aider tout le monde, on pouvait quant même en aider certains. Et juste pour cette personne, ça valait le coup d'endurer tout le reste. Annabeth espérait juste que ce qu'il voyait ne l'affectait pas trop, et qu'il ne retombe pas dans la drogue. « Oui il y en a beaucoup qui restent méfiants... C'est difficile quand on veut aider, puis il y a des patients qui auraient vraiment besoin d'une aide supplémentaire, mais ils ont bien trop peurs. » Qu'est-ce qu'elle pouvait répondre à ça ? Au bout de cinq ans, Annabeth en avait vu défiler des cas, et elle avait été témoins de beaucoup d'actes de barbarie. Quant au directeur, sa leitmotiv était mieux vaut prévenir que guérir. D'accord il y avait des patients dangereux, mais ce n'était pas en les traitant pire que des animaux que ça allait les aider. Au contraire. « J'ai bien peur qu'on ne puisse pas changer le monde... » déclara-t-elle finalement avec une pointe de mélancolie et le regard ailleurs. Mais parmi les patients que son cousin avait pu voir, elle reconnut la jeune Sixtine. Pas besoin de demander comment elle s'était retrouvée là-bas, Gabriel le lui expliqua automatiquement. « Oui c'est elle. C'est triste de voir ce genre de petit oiseau enfermé dans une cage. En tout cas, elle respire la joie de vivre, je ne suis pas étonné qu'elle vienne aux ateliers. Ça doit lui passer le temps, elle en a bien besoin. » Annabeth eut un sourire. « C'est vrai que même si je sais de quoi elle est atteinte et qu'elle peut être dangereuse pour elle-même comme pour les autres, j'ai toujours du mal à la voir ici tant elle n'a rien à y faire. Je suis sûre qu'elle aurait juste besoin d'être entourée, d'avoir quelqu'un sur qui compter et qui veille sur elle, et elle pourrait vivre une vie tout à fait normale dehors. J'espère qu'elle sortira d'ici... » fit l'éducatrice tout en se demandant quelle pouvait être son histoire pour que personne ne la rechercher. Quelle drame était derrière cette amnésie ? Car Sixtine ne pouvait avoir fait quelque chose de répréhensible. Elle était forcément la victime. Et justement, elle ne voulait pas les gardes lui en remettent une couche. « Ils sont très violents, ils détruisent les patients plutôt qu'autre chose... Enfin ils ne sont pas tous malsains mais... Les patients sont effrayés. » Ça... Annabeth ne pouvait qu'adhérer. Le problème c'est que sur ce point-là, ils n'avaient pas voix au chapitre. Ils devaient faire ce pour quoi on les embauchait, point barre. S'ils n'étaient pas satisfaits, rien ne les empêchait de partir. Et ça, Gabriel comme Annabeth ne pouvaient pas s'y résoudre. Ils voulaient aider ceux qui pouvaient l'être et faire tampon dès que c'était possible pour éviter des souffrances inutiles. « Je dois dire que je me demande comment ça se passe dans les autres hôpitaux... En tout cas, nous on fera barrage et aidera tous les patients qu'on peut. » promit-elle à son cousin. Certes ça ne sera pas facile et il y aura moult confrontations, mais il était hors de question qu'ils assistent à la barbarie sans moufter. Les droits et la protection étaient pour tous, même ceux qui avaient des cases en moins.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Jeu 13 Juil - 18:29

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

 J'étais très sensible, je connaissais bien ma cousine, je savais aussi ce qu'elle avait traversé ... D'ailleurs je m'en voulais énormément pour ne pas l'avoir découvert plus tôt, seulement j'étais tellement plongé dans la drogue et l'alcool, que je ne cessais de cumuler les centres de désintoxications. Maintenant quand je voyais ma cousine, j'avais qu'une envie la serrer contre moi et ne plus jamais la quitter, j'avais peur pour elle ... J'étais comme devenu le frère protecteur, et ce n'était pas ma maladie qui allait m'arrêter. J'hochais la tête à ce qu'elle me dit ... Oui, on ne pouvait pas changer le monde, enfin de toute façon, si on pouvait le changer, à mon avis, on aurait pas besoin de ce genre d'établissement. Je savais qu'Annabeth était aussi triste que moi ... Elle avait du coeur. Puis je lui parla de Sixtine, ce rayon de soleil, petit bout de femme auquel je mettais très attaché. A nouveau j'hochais la tête aux paroles de ma cousine, puis je lui dis doucement.

-Disons qu'il faut bien que tu range tes clefs ou autres, la première fois elle a faillit me prendre mon portable

Dis-je avec un rire

-Tu peux venir à l’infirmerie, je te ferais lire son dossier, après tout tu es une soignante, tu dois la connaître davantage, puis je connais Sixtine, elle n'est pas rancunière, elle assume complètement, c'est pour ça que j'espère aussi qu'elle pourra sortir d'ici

Je me rappelais les centres de désintoxications ou j'allais, c'était le même genre que les hôpitaux psychiatriques, je connaissais aussi les hôpitaux et je pouvais confirmer que le personnel soignant n'était pas professionnel ici.

-J'ai connus les cures de désintoxication, jamais je n'ai reçu de coup ... Oui j'ai connus l'isolement, mais pas les coups et encore moins la privation de manger

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Sam 21 Oct - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Sam 23 Sep - 13:42

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

Gabriel prenait soin de sa cousine, et Annabeth de son cousin. A eux-deux, ils avaient le même genre de relation que des jumeaux. Car ayant quasiment le même âge et un caractère similaire, il n'y avait pas un qui était plus aidé que l'autre. Sensibles et protecteurs tout à la fois, ils s'aidaient mutuellement pour affronter le monde sans jamais perdre leur propre humanité. Peut-être était-ce pour cette raison que, sans s'en rendre compte, ils s'attachaient un peu trop aux patients auxquels ils avaient affaire. Mais comment faire autrement ? L'un comme l'autre, ils revenaient de tellement loin... De la mort en fait. Gabriel en tombant dans la drogue et l'alcool, Annabeth en tombant amoureuse d'hommes qui la maltraitaient. Et voilà qu'ils avaient atterri ici, dans cet hôpital psychiatrique à l'éthique plus que discutable. Ensemble ils se soutenaient, et renforçait ce lien d'amitié qui les avait toujours uni.

Parlant patient et de leur trop grand cœur face aux plus fragiles d'entre eux, ils finirent par en venir à la jeune Sixtine. Une artiste incontestable mais qui vivait dans son monde, un pays onirique bien loin de leur réalité. Paradoxalement, elle était capable de beaucoup de clairvoyance et de converser sur le monde avec un vrai sens critique. Étonnante, c'était le moins qu'on puisse dire. Annabeth ne savait pas exactement de quoi elle souffrait. Ne faisant pas partie du corps médical à proprement parler, elle n'avait pas accès à toutes les informations. Gabriel décida de lui en souffler quelques éléments. « Disons qu'il faut bien que tu ranges tes clefs ou autres. La première fois elle a failli me prendre mon portable. » Annabeth s'esclaffa. Elle imagina la scène peine d'un Gabriel occuper à l'ausculter pendant qu'elle lui faisait les poches. L'éducatrice ne put s'empêcher de se demander si la miss était ainsi avant d'atterrir ici, de subir quelque chose qui l'avait amené à ce qu'elle était aujourd'hui. Ses maladies étaient-elles des causes ou des conséquences de son séjour à Ostrov ? « Tu peux venir à l’infirmerie, je te ferais lire son dossier. Après tout tu es une soignante, tu dois la connaître davantage. Puis je connais Sixtine, elle n'est pas rancunière, elle assume complètement, c'est pour ça que j'espère aussi qu'elle pourra sortir d'ici. » l'invita-t-il, comme s'il avait lu dans ses pensées. « Avec joie ! N'empêche, je ne sais pas si c'est parce que je suis curieuse mais... Je me demande ce qu'était sa vie avant qu'elle devienne amnésique et qu'elle se retrouve ici. » fit Annabeth, songeuse. Elle espérait simplement que ce ne soit pas trop horrible, bien qu'elle sache que ce soit peu probable... On arrivait pas ici avec ce genre de troubles sans raison. « Mais oui, espérons qu'on puisse l'aider à s'en sortir. » reprit-elle dans un sourire confiant.

Finalement, Gabriel devint songeur à son tour et confia des souvenirs qu'il avait de son ancienne vie, chose qu'il ne faisait pas souvent. « J'ai connu les cures de désintoxication, jamais je n'ai reçu de coup... Oui j'ai connu l'isolement, mais pas les coups et encore moins la privation de manger. » Annabeth hocha la tête. Elle apprécia qu'il lui en parle si librement, preuve que leur lien était basé sur une véritable confiance, mais aussi de constater qu'ils pouvaient avoir une réelle discussion sur ce qui se passait ici. Car la majorité de ceux qui travaillaient à Ostrov préférait fermer les yeux et simplement remplir leur rôle sans se soucier des traitements qui avaient cours ici, et que les rumeurs rendaient encore plus macabres. « Je ne sais pas... J'ai parfois l'impression qu'on nous a envoyé dans l'antichambre de l'oublie et de la souffrance et, que du coup, le personnel agit en maître, persuadé qu'ils a tous les droits et que personne ne viendra leur dire quoi que ce soit. Et le pire, c'est que je crois qu'ils ont raison. A part de nouveaux patients ou de nouveaux médecins, personne ne vient jamais, ne se préoccupe de notre situation. Peut-être que nous sommes vraiment oubliés... » philosopha Annabeth, arrêtant de manger et se perdant dans ses pensées.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Sam 21 Oct - 20:20

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

 Sixtine était un véritable amour, je n'étais pas étonné que ma cousine apprécie la jeune femme, mais malgré tout, je lui donna quelque petit conseil concernant la miss. Pour commencer, je vins à parler des mains baladeuses de Sixtine, je pouvais encore me rappeler la fois ou elle avait faillit prendre mon portable, heureusement que j'avais fait attention, enfin ce n'était pas pour autant que je mettais mis en colère, ça faisait parti de sa pathologie, même Sixtine en était gêné. Je pus voir Annabeth rire, elle devait sans doute imaginer la scène, puis je proposa aussi à Annabeth de venir lire son dossier, certes elle n'allait pas y trouver grand chose, mais elle pourrait déjà en savoir davantage sur ses pathologies. Alors que ma cousine repris la parole, je baissais la tête, réfléchissant avant de relever celle-ci, croisant le regard de Annabeth.

-Je me suis aussi posé la question ... Après peut-être que c'est un mal pour un bien ? Imagine que son enfance ne soit pas une enfance de rêve, tu vois le genre ?


Après je ne savais pas, mais je préférais qu'elle reste amnésique au lieu de découvrir un passé douloureux, un passé ou elle aurait été rejetée par sa famille par exemple. Puis j'offris un sourire à ma cousine.

-Elle y mets beaucoup de volonté en tout cas et c'est une battante


Petit à petit, avec Annabeth on en vint à parler des hospitalisations, moi j'avais connus les cures de désintoxication, j'expliqué à Annabeth que jamais je n'avais été frappé, encore moins privé de nourriture, non, le but c'est de recevoir de l'aide, alors oui, les méthodes à Ostrov était plus que choquantes.

-Je ne sais plus quoi penser ... Enfin ce qui m'inquiète vraiment, c'est les patients que je vois à l'infirmerie, beaucoup subissent des mauvais traitement

Emi Burton


Dernière édition par Gabriel Donovan le Dim 19 Nov - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 300
MIROIR : Jaimie Alexander
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Fae (avatar) ; Minori (signature) ; ship (Senara)
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016

SITUATION : secrètement avec le patient Seth Frances, mais c'est actuellement compliqué
EST ÂGÉ DE : 33 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Mer 15 Nov - 11:37

bring me to life
Annabeth & Gabriel
I am left to wonder how someone so pure could be born into a world so cruel.

La conversation avait finalement tourné vers une patiente en particulier : Sixtine. La miss était connue d'Annabeth puisqu'elle venait à tous ses ateliers, et elle était connue de Gabriel après qu'un garde ait utilisé son monde imaginaire contre elle, avec pour conséquence de l'envoyer à l'infirmerie. Là, elle avait tenté de faire les poches de l'infirmier, sans s'en apercevoir. Tous deux se demandaient maintenant si elle sortirait d'ici un jour, et qu'est-ce qu'elle avait bien pu subir pour que sa mémoire se soit effacée et que, pire encore, personne ne la recherche. Sixtine était pourtant un petit bout de femme adorable, il était absolument incompréhensible que personne ne se souviennent d'elle ou ne veuille la retrouver. Elle devait tout de même avoir des parents, une famille, des amis ! Mais non, rien, elle était passée par tous les fichiers de personnes disparues et c'était comme si elle n'existait pas. Peut-être qu'elle pourrait enfin sortir le jour ou sa mémoire réapparaitrait ? Elle pourrait se prendre en charge et quitter cet enfer ? « Je me suis aussi posé la question... Après peut-être que c'est un mal pour un bien ? Imagine que son enfance ne soit pas une enfance de rêve, tu vois le genre ? » Il n'avait pas tort. On perdait rarement le souvenir de son identité sans subir un choc terrible. Annabeth hocha la tête. « Oui, je vois. Mais elle mériterait tellement d'avoir une vie ailleurs qu'ici. » Contrairement à la quasi totalités des pensionnaires d'Ostrov, elle n'était ni violente, ni perverse. A part vivre dans son monde, on ne pouvait pas lui reprocher grand chose. Or, il existait des personnes qui vivaient dans leur monde et qui n'étaient pas enfermées, qui parvenaient à avoir une vie correcte. Pourquoi pas elle ? Hélas, son sort n'était pas entre leurs mains.Tout ce qu'ils pouvaient faire, c'était de faire en sorte qu'elle passe des journées les plus agréables possibles en dépit de cet endroit chaotique. « Elle y mets beaucoup de volonté en tout cas et c'est une battante. » Gabriel avait raison. Sixtine avait beau être gentille et adorable, elle ne se laissait pas manipuler par le premier venu et avait ses idées bien ancrées. Lorsqu'elle avait décidé quelque chose, elle n'en démordait pas. Elle savait aussi se défendre, à sa façon. « C'est vrai, elle a du tempérament. Mais se mettre en colère est tellement rare que c'est comique de la voir rouspéter. » s'esclaffa l'éducatrice, repensant à un moment ou on lui avait piqué son pinceau et sa palette en atelier de peinture. Annabeth en riait encore en la voyant faire. N'empêche qu'elle avait eu tôt fait de récupérer ses affaires.

Mais le cas de la rouquine mettait un relief un problème plus important encore : la maltraitance des patients en général. « Je ne sais plus quoi penser... Enfin ce qui m'inquiète vraiment, c'est les patients que je vois à l'infirmerie, beaucoup subissent des mauvais traitement. » Oui, elle était au courant. Ça faisait plus de cinq ans qu'elle le voyait au quotidien, mais la voix d'une simple éducatrice militant pour le bien-être des patients n'intéressait personne. Elle n'en subissait que des moqueries de la part de ses collègues et surtout de la direction. C'était une peine perdue, et Annabeth se battait avec moins de vigueur, mais elle n'abandonnerait pas. Jamais. Un jour ou l'autre, il faudra bien que les responsables de tout ceci soient jugés et condamnés. Les malades mentaux avaient des droits eux-aussi. Ils restaient des êtres humains avec leur dignité et à qui l'on devait respect. « Je sais. » soupira-t-elle. « Malheureusement, je ne sais plus quoi faire pour arrêter ça. J'ai essayé de parler à la direction, j'ai même envoyé des courriers sur le continent mais rien ne bouge. » Annabeth nourrissait même la méfiance que ses courriers n'étaient jamais partis. A sa petite échelle, elle ne pouvait rien faire. Sa seule certitude, c'est qu'un jour ou l'autre, ils allaient recevoir le revers du bâton. Tout comme elle avait fini par tuer son compagnon violent, les patients finiraient par se rebiffer. Ils étaient fous, pas stupides. Regardant finalement autour d'elle, Annabeth vit qu'ils étaient les derniers à manger. Mmm, prise dans la conversation et heureuse de retrouver son cousin, elle n'avait plus fait attention à l'heure.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 772
MIROIR : Tom Hiddleston
IDENTITÉ : Eowin
CRÉDITS : EDEN
A DÉBARQUÉ LE : 16/10/2016

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   Dim 19 Nov - 14:20

De la place pour ton cousin ?
Gaby & Annabeth

Un passé sombre ou pas, Sixtine ne mérité pas de finir ici ... C'était un véritable amour et ici c'était l'enfer, un rayon de soleil dans les ténèbres, j'avais même peur pour elle, il n'y avait pas que des patients qui étaient dangereux, mais il y avait aussi les gardes qui étaient violents ... Sixtine n'a pas besoin d'avoir affaire à la violence, c'était injuste pour elle, malheureusement elle était la et je n'allais pas l'abandonner, car oui, je mettais attaché à elle ... Peut-être même un peu trop, mais maintenant que j'avais des sentiments pour elle, je ne pourrais jamais faire machine arrière.

-Oui ... Sixtine est une jeune femme adorable, ça me fait mal de la voir ici ... Mais tu peux être sur qu'elle a un ange qui veille sur elle


Lui dis-je avec un clin d'oeil. Toujours en continuant de parler de Sixtine, je dis à ma cousine que c'était une battante, d'ailleurs ce que me répondit Annabeth me fit réfléchir, j'hochais la tête, un sourire triste aux lèvres.

-Tu sais ... Peut-être que ça lui ferait du bien un jour de se mettre en colère ... De dire ce qu'elle ressent, je ne sais pas, peut-être qu'elle a davantage besoin de s'exprimer ... Du sport lui ferait peut-être du bien ...

Je cherché vraiment un moyen d'aider la miss, je l'aimais tellement, je voulais qu'elle guérisse et qu'elle retrouve aussi une partie de sa mémoire, si seulement ça pouvait l'aider. Ce que je voulais, c'était son bonheur, juste son bonheur même si ça pouvait nous séparer ... Enfin je n'espérais pas que ça en arrive la. D'ailleurs j'en profitais pour ajouter que j'avais peur pour Sixtine ici, les gardes étaient mauvais et des patients étaient malsains.

-Oui ... Enfin tant que nous sommes la, nous pouvons toujours protéger les patients.
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De la place pour ton cousin ? [PV Annabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel
» Y aurait-il une petite place pour moi, ici?
» S.H.N ♣ Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté.♥ FINSISH
» *Danse sur place pour attirer l'attention*
» Joueur cherche une place pour D&D 4.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The Cafeteria-