AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Lun 26 Déc - 18:05


Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
Alexandre & Sixtine

Ça fait maintenant quelque temps que je suis ici et il fraudait peut-être que je parle a des personnes maintenant plutôt que de rester dans mon coin tout seul. Je n'en ai pas trop envie, je l'avoue, mais il va bien falloir que je me débrouille un peu et me faire pourquoi pas des amies ?

C'est sur cette note que je me rends dans la salle commune pas très sûr de moi, je soupire et regarde un peu toutes les personnes qu'il y a avant que mon regard se pose sur une jeune fille assise dans un fauteuil entrain de dessiner, je crois d’ailleurs que c’est un peu la seule personne qui me donne envie de m’approcher sur toute les autre personne présente. Je regarde dans sa direction hésitent avant de finir par regarder ailleurs et d’aller voir ce qui se passe à l’extérieur par la fenêtre avant de grimacer voyant qu’il pleuve se sont les temps les plus tristes quand il pleut ça ne donne envie de rien faire a part être allongé dans son lit et ne rien faire. Mais, je n’allais tout de même pas partir tout de suite quand même alors que je venais juste de rentrer dans la salle.


Je soupire discrètement avant de me diriger vers la jeune fille regardant par-dessus son épaule pour voir ce qu’elle dessiner discrètement du moins j’essayais d’être discret. Bon d’accord le plus souvent, on ne calcule même pas que je suis là, c’est bizarre, mais c’est comme ça, je dois être beaucoup trop discret pour qu’on me voie. Je souris regardent ce qu’elle dessine, elle est d’ailleurs très douée ce qui ne serait pas mon cas a par des bonshommes en forme de bâton et des petites maisons carres avec un toit triangulaire, c’est tout ce que je sais faire.
Je comptais donc m’éloigner aussi discrètement que quand je suis venue, mais ça n’avait pas l’air de fonctionner, car, à ce moment-là, elle tourne la tête dans ma direction, je ne peux alors m’empêcher de rougir d’avoir été pris sur le fait.


black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Mar 3 Jan - 21:07

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
Bon allez ! Ce matin c’était décidé, la rouquine allait prendre son carnet de dessins et s’enfermer gentiment dans son monde. Mais comme elle voulait sentir de la vie autour d’elle, Sixtine avait décidé de s’installer dans la salle commune. Ça lui permettrait peut-être de croiser des connaissances ou des personnes proches du terme amis. Vêtue d’un legging polaire noir et d’une tunique rouge, la miss attacha sa chevelure flamboyante en un chignon effet décoiffé. Elle attrapa ensuite son carnet, un châle violet foncé avec des motifs floraux puis se dirigea d’un pas alerte dans la salle commune. Elle avisa les environs puis d’un sourire satisfait, sautilla joyeusement jusqu’à un fauteuil près du feu. Sixtine s’assit d’abord en croisant les jambes et reprit ses esquisses là où elle les avait laissés. Le temps passant, la rousse changea à plusieurs reprises de position, ne prêtant aucunement attention au temps qui passait et transformant ses dessins en merveille. Elle avait hâte d’être cette après-midi d’ailleurs, car il était prévu qu’elle fasse de la poterie avec le groupe dont elle faisait partie. En attendant, elle patientait en alternant encre de chine, craie noire, crayons de couleurs ou simple crayon de papier pour jouer sur les contrastes. Insensible au monde qui l’entourait, la jeune kleptomane finit cependant par sentir qu’on la fixait. Ainsi c’était cela la sensation que ça faisait lorsqu’elle observait longuement les gens, à l’affût d’en faire les prochains modèles de ses dessins ? Ce serait quoi alors, un autre artiste ? Se retournant avec une dextérité insoupçonnée, Sixtine tomba nez à nez avec un jeune homme. Comme à son habitude, elle le détailla avec attention tout en penchant légèrement la tête de côté. Il devait avoir son âge, ou à peine plus âgé. Il était mignon aussi, avec ce visage fin. Il émanait cependant de lui une timidité maladive. « Bonjour. » fit-elle tout en se demandant s’il allait prendre ses jambes à son cou ou au moins lui accorder les politesses d’usage. En tout cas, rien sur elle n’avait de quoi l’effrayer. Du moins l’espérait-elle.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Sam 7 Jan - 23:07


           
Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
           
Alexandre & Sixtine

           
Finalement, ce n’était peut-être pas une briante idée d’être venue même s'il n’y avait pas beaucoup de monde et que le temps est maussade bien, je ne parle à personne, mais plutôt que de repartir immédiatement. Je me suis dirigé vers la jeune fille sur le fauteuil qui sembler dessiner d’ailleurs quelque chose de très jolie ce que je ne saurais même dans l’incapacité de réussir à le faire. Je souris regardent toujours par-dessus son épaule jusqu’au moment où elle se retourne justement au moment où j’allais m’écarter n’osent pas prendre la parole. Je rougis sous son regard, mais je souris lorsqu’elle me dit bonjour et je hoche alors la tête.

Bonjour, je suis désolé de vous avoir dérangé.

Je rougis détournant les yeux pour regarder le reste des personnes dans la pièce avant de poser à nouveau mon regarde sur elle et sur son calepin sur, ses genoux alors c’est avec un petit sourire timide que je prends à nouveau la parole.

- C’est jolie ce que vous dessiner, je ne saurais pas faire pareil a part des bâtons.

Je ne pus m’empêcher de rire à ma remarque de bâton parce que c’est vrai, c’est la seule chose que je c’est faire des bonhommes avec un rond pour la tête et cinq bâton mais comme je dis toujours on ne peut pas être bon partout si ? Enfin voilà après ça s’apprend, mais non l’art du dessin n’est pas pour moi, je préfère encore écrire, mais faut avoir l’inspiration ce qui n’est plus vraiment mon cas.
Je la regarde avant de lui montrer la place à côté d’elle comme question muette pour m’installer sur le fauteuil à côté d’elle un léger sourire aux lèvres, car après tout ça ne peut pas me faire de mal de parler avec quelqu’un d’autre que mes murs de la chambre et mon psy.

           
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Lun 16 Jan - 21:18

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
On voyait toute sortes de personnes par ici, au point que la rouquine se disait que c'était presque aussi fascinant qu'un safari. A bien y regarder, on y retrouvait les mêmes types de comportements différents : les prédateurs et les proies. Il y avait aussi ceux qui se situaient plus ou moins au milieu, un peu comme elle. Sixtine ne mordait personne, mais à sa manière elle savait faire face pour se défendre. Tantôt en ripostant, tantôt en s'enfuyant, elle était un petit gabarit mais savait se défendre. En revanche, celui qui lui faisait face et l'observait en train de dessiner semblait plutôt faire partie des victimes. Elle ne le pensait pas de façon à porter un quelconque jugement, mais la miss en avait vu défilé en quatre ans... Et beaucoup était encore là d'ailleurs. En tout cas il n'avait rien à craindre de sa part. Sixtine avait beau posséder un caractère indépendant, elle était aussi extrêmement sociable. Du moins tant qu'elle ne se sentait pas en danger. « Bonjour, je suis désolé de vous avoir dérangée... » Au moins était-il poli, et Sixtine se disait qu'il n’essaierait pas de lui mettre son carnet de dessins au feu. C'était déjà arrivé... Souriant à son tour, la jolie rousse avait un côté rassurant dont elle n'avait guère conscience. « Ne t'inquiète pas, tu ne m'as pas dérangée. J'ai simplement senti un regard. Ici, même s'il y a les gardiens et que beaucoup sont dans le coaltar, il veut mieux se méfier. » s'esclaffa-t-elle, une attitude décontractée qui contrastait avec ce qu'elle affirmait. « C’est joli ce que vous dessinez, je ne saurais pas faire pareil à part des bâtons. » Sa réplique la fit rire. L'espace d'un instant, elle s'imagina tout son carnet de croquis qu'avec uniquement des bâtons. D'un autre côté, elle avait toujours été doué et ne se rappelait même pas pourquoi. A quel moment avait-elle commencé ? Était-ce de famille ? Suivait-elle des cours particuliers avant qu'elle n'ait plus de mémoire ? Tant de questions dont elle n'aura jamais la réponse... Reposant un regard rieur sur le jeune homme, Sixtine lui sourit. « Je fais ça depuis tellement longtemps que je ne me souviens même pas si j'ai fais des bâtons un jour. Après, ça demande beaucoup de temps et de patience. Si tu veux, je pourrais t'apprendre un peu ? » Dès que ça touchait à l'art, la miss devenait une génie dans son genre. Elle était véritablement passionnée par tout ce que ça pouvait impliquer. Seule l'écriture péchait dans son cas. Elle avait aussi du talent, mais c'était moins sa tasse de thé. Pour elle, c'était plus facile d'étaler ses émotions et de vider ses pensées sur un papier blanc et un crayon. « Au fait, je m'appelle Sixtine et toi ? Tu veux t'asseoir ? » se présenta-t-elle avant de lui désigner le fauteuil près du sien.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Mer 18 Jan - 10:41


           
Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
           
Alexandre & Sixtine

           
Finalement, j’ai peut-être bien fait de venir sinon je n’aurais surement pas rencontrais cette mademoiselle surtout qu’elle dessine merveilleusement bien. Je m’en douter que ce fût tout de même une mauvaise idée de regarder par-dessus son épaule sinon elle ne m’aurait surement pas surpris entrain de regarder ce qu’elle dessiner. Elle ne se serait donc jamais retournée et je n’aurais pas eu vraiment besoin de lui parler en même temps, mais la va vraiment falloir que je me face des connaissances a part kaleb que j’ai failli casser le nez dès mon arrivée ici ce n’est pas très simple.
Je soupire rassure quand elle me dit que ça ne la déranger pas ce qui me fit sourire un peu tout en me détendant légèrement même si je reste tendu parce qu’il y a du monde au tour. Je hoche la tête à la fin de sa phrase parce qu’elle a raison, c’est mieux faire attention, on s’est jamais ce qu’il peut arriver ici.

- Ohlala ne me parle pas des gardiens, je ne les supporte pas ça fait très peu de temps que je suis là et ils sont déjà sur mon dos depuis mon arrivée.

Je souris en riant avec elle parce que c’est vrai qu'à côté de ce qu’elle dessine des bâtons, c’est rien du tout, c’est un bâton quoi. Je souris un peu plus l’écoutant parler, c’est vrai que quand on dessine des dessins aussi beaux, je ne suis pas sûr qu’on dessine avec des bâtons enfin après, c’est ce que je pense, c’est hum un talent naturel peut-être. Je la regarde avec un grand sourire aux lèvres quand elle me propose de m’apprendre quelque base. Je pose mon regard joyeux sur elle et prends la parole.

- Oh oui, j’aimerais beaucoup, ça ne te dérange pas ? En fait, moi, c’est l’écriture qui me passionne.

Je la regarde en souriant jouant avec mes doigts tout de même assez gêné mais ça aller passer ma timidité reprenais un peu le dessus car c’est vrais pourquoi pas apprendre à dessiner ça changerais de l’écriture, ou peut-être pas. Je sors de mes pensers lorsqu’elle prend la parole pour me proposer de m’asseoir enfin, je ne sais pas si elle avait dit quelque chose avant je n’avais pas vraiment écouté sur le coup. Mais je réagie par la suite réalisant qu’elle s’était peut-être présentée avant alors je rougis jusqu’aux oreilles avent de prendre la parole.

- Heu moi, c’est Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex, je préfère. Oui, je veux bien merci.

Je souris et contourne les fauteuils pour m’assoir a côté d’elle et ne put m’empêcher de lui poser la question curieux de savoir.

- Ça fait longtemps que tu es ici ? Si ce n’est pas indiscret ?

           
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Lun 30 Jan - 22:03

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
Rassurée quant au fait que celui qui l'épiait n'était pas un fou dangereux qui voulait l'attaquer ou pire, la rouquine afficha un sourire amical. D'ailleurs, elle ne se priva pas pour lui faire observer qu'il valait mieux se méfier des patients qu'on ne connaissait pas, car tous n'étaient pas habités par les meilleurs intentions, et le temps que les gardiens réagissent, il pouvait être trop tard. Mais le mot gardien eut un autre effet sur ce nouvel arrivant. « Ohlala ne me parle pas des gardiens, je ne les supporte pas. Ça fait très peu de temps que je suis là et ils sont déjà sur mon dos depuis mon arrivé. » Sixtine le regarda pensivement. Pour être ici depuis un bail, elle savait parfaitement que certains d'entre eux étaient juste méchants au possible, et adoraient utiliser leur autorité et en abuser. C'était d'autant plus vrai si on montrait qu'on était affecté par leur violence gratuite, ou qu'on avait une pathologie qui nous rendait plus faible. « Arf... Ne t'en fais pas. J'imagine que c'est leur manière d'accueillir les nouveaux pensionnaires. S'ils voient que tu ne te laisses pas faire ou que tu t'en tapes, ils se lasseront tout seul. » lui sourit-elle, rassurante. Puis, oubliant ce sujet de conversation désagréable, Sixtine lui proposa de lui montrer quelques techniques de dessin, puisqu'il trouvait qu'elle dessinait magnifiquement bien. Après, rien ne disait qu'il accepterait. Avec dépit, elle devait bien admettre qu'il était rare de voir d'autre artiste par ici. « Oh oui, j’aimerais beaucoup, ça ne te dérange pas ? En fait, moi, c’est l’écriture qui me passionne. » Tiens tiens... voilà qui était très intéressant. Finalement, elle allait peut-être le remercier de son intrusion. Se faire un ami qui comprendrait et partagerait son amour de l'art, ce serait tellement super ! « Aucun souci ! Le plaisir est pour moi ! » affirma-t-elle, excitée rien qu'à l'idée. « Vraiment ? Et tu as déjà écris quelque chose ou c'est juste un intérêt que tu n'as pas encore pu essayer ? » s'enquit-elle avec sincérité. Parce que suivant ce qu'il lui dirait, elle aurait peut-être une petite idée à lui proposer. Finalement, la rouquine se présenta et l'invita à s'installer à côté d'elle. Vu qu'il était gentil, intéressant et artiste, elle n'allait pas le lâcher si vite. « Heu moi, c’est Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex, je préfère. Oui, je veux bien merci. » Et il s'exécuta, tandis que la miss retournait un bref instant à ses esquisses après lui avoir sourit. En l’occurrence, elle tentait d'allier avec grâce un dragon avec un loup, et un chat avec un ange. Fan des totems, elle se demandait lequel correspondrait à son nouvel ami. « Ça fait longtemps que tu es ici ? Si ce n’est pas indiscret ? » Sixtine leva les yeux au plafond. Le problème, ce n'était pas qu'elle ne voulait pas répondre, mais qu'elle n'avait pas vraiment la notion du temps. Du coup, il fallait qu'elle compte le nombre de Noël, de Nouvel An et d'autres fêtes auxquelles elle avait assisté ici. « Environ quatre ans je crois. Ils disent aussi que je vole les gens sans m'en rendre compte, que j'aime un peu trop allumer des feux, que j'ai une tendance à la dépression légère et que le fait que mon cerveau refuse de se souvenir du passé cache un problème plus grave. » expliqua-t-elle naturellement. Habituée à ce qu'on lui pose toujours les mêmes questions, Sixtine y répondait sans problème et plus encore. Elle ne voyait pas l'utilité de le cacher, d'autant qu'Alex avait vraiment l'air sympa et inoffensif. Sans doute acceptera-t-il d'être honnête avec elle ? « Et toi, comment tu as fini ici ? » demanda-t-elle en le regardant avant de repartir sur son dessin, de sorte qu'il pouvait décider de lui répondre ou non sans se sentir mal à l'aise.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Mer 8 Fév - 7:47


           
Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
           
Alexandre & Sixtine

           
Je souris, car je sais que je n’aurais pas dû regarder comme cela ce qu’elle fessait-je ne me serait pas fait prendre comme un débutant, mais moi et la curiosité ça a toujours été mon plus gros défaut pour tous, c’est bizarre, mais c’est, comme ça, curieux un jour curieux toujours non ? Je la regarde les gardiens sont bien trop méchant à mon goût bien que je ne suis même pas sûr que ce soit autoriser ce qu’il fond au patient mais bon, c’est comme cela. J’acquiesce a, ses parole, car je ne sais pas vraiment s’ils vont se lassais ou non mais en tout cas, il ne me lâche pas depuis que je suis ici, je grimace en prenant la parole.

- Je ne suis pas trait sûr qu’ils se lasseront, mais se seraient merveilleux parce que je ne les supporte plus.

Je réfléchis a quoi lui dire lui souriant a, c’est premier parole avant de me gratter la tête, c’est vrai que j’aime écrire beaucoup, mais depuis que je suis ici. Je n’ai pas écrit une seule ligne pourquoi je ne sais pas trop peut-être parce que je n’ai plus rien et que c’était un peu la seule chose que j’aimais et que ma mère avait détruite enfin, il faut que je recommence à écrire pour me vider la tête, c’est ce qui me fait du bien écrire des histoires par fois sombre parfois lumineuse, je souris a tout cela pour répondre enfin a, c’est question.

- J’ai écrit beaucoup avant d’arriver ici. Il faudrait que je reprenne un peu, mais je crains que ce soit que des choses sombres.

Oui même beaucoup trop sombre à mon goût, mais voilà par fois ça fait du bien. Je remonte mes jambes sur le fauteuil les glissent en dessous de moi avant de reposer mon regard sur elle. Le dessin, c’est vrai que ce ne serait pas mal à apprendre ça pourrais mettre en images ce que je n'écris pourquoi pas cela pourrait être sympa. Je l’écoute me parler de tous les problèmes qu’elle a et la durée quelle est ici au final Kaleb avais vraiment raison, on passe tout le reste de, ces jours enfermés ici. Je grimace à cette pensée avant de reposer mon regard sur ce qu’elle dessine tout en lui répondant a, c’est question.

- Je suis arrivé au mois de décembre, mais cela fessait un moment que j’étais à l’hôpital avent d’arriver ici. Je fais beaucoup de crises de panique et de peur aussi, je ne supporte pas le contact physique, je suis maso et je me suis mutilé tout le corps.

Je rougis au fur et à mesure que je parle comme si c’était naturel, mais voilà au moins elle s’est puis je ne suis pas du genre à être violent sauf si on me touche sans que je sois d’accord généralement cela se terminer accès mal.

           
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Ven 17 Fév - 21:14

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
C'est vrai que Ostrov n'était pas le meilleur des endroits lorsqu'on tenait à sa vie privée ou à sa liberté. Et il était vrai que c'était encore moins le lieu idéal lorsqu'on voulait éviter les dingues qui nous persécutent. Hélas, que ce soit Alexandre ou Sixtine, ils n'avaient pas voix à ce chapitre. On ne leur avait pas demandé leur avis, et ils ne s'étaient pas portés volontaires non plus pour se retrouver coincés ici. Cela étant, il fallait avouer que c'était plus simple pour d'autres. Par exemple, on laissait plus souvent les patients dangereux tranquilles. Et il faudrait ensuite qu'on ne considère pas ces gardes comme des lâches avec le syndrome du Tout-Puissant ? La rouquine voulut quand même le rassurer en lui affirmant qu'ils finiraient pas se lasser. Les nouveaux patients étaient comme un nouveau jouet dans les mains d'un gosse gâté. Il s'amuse avec au début, avant de vite réclamer autre chose. Bien sûr, il fallait tenir en attendant qu'ils s'arrêtent. « Je ne suis pas très sûr qu’ils se lasseront, mais ce serait merveilleux parce que je ne les supporte plus. » Sixtine le gratifia d'un sourire compatissant. Elle avait plus ou moins connu ça. Mais dans son cas, ça avait été les autres patients les plus virulents avec elle. Il faut dire que se montrer intrusif ou trop curieux avec ceux qui étaient dérangés n'était clairement pas une bonne idée. « Si tu veux, je peux t'aider. On n'a qu'à rester ensemble le plus possible et ils te ficheront peut-être la paix. » proposa-t-elle, sachant qu'elle possédait quelques alliés chez les saints d'esprit.

La conversation déviant ensuite sur leurs passe-temps préférés, la rouquine apprit que son nouvel ami se passionnait plus pour l'écriture que le dessin. Curieuse de nature et ce d'autant plus lorsqu'il s'agissait d'art, la miss lui demanda s'il avait déjà écrit ou si c'était juste un projet. « J’ai écrit beaucoup avant d’arriver ici. Il faudrait que je reprenne un peu, mais je crains que ce ne soit que des choses sombres. » Elle le regarda, concentré sur ce qu'il disait, et hocha la tête. « Quelle importance si ça te fait du bien ? Et puis les choses sombres possèdent leur propre beauté, oscillant entre poésie et drame. » affirma-t-elle, tout en se demandant d'où ça lui venait. Elle n'avait pas souvenir d'avoir déjà lu ce genre d'écrit, et pourtant ça lui semblait familier. Sa mémoire perdue tentait-elle de lui dire quelque chose ? « Hé ! Tu voudrais pas qu'on fasse une petite B.D. ? Moi je fais les dessins, toi l'histoire. Ça pourrait être sympa. » sourit-elle de toutes ses dents. Peu importe qu'il écrive des choses tristes, dramatiques, ou même parfois violentes. Ce serait un challenge pour elle. Et ça la changerait de dessiner tout le temps des animaux.

Retournant ensuite sur le sujet de l'établissement qu'était Ostrov, Alexandre lui demanda pourquoi elle était ici. Toujours la même question, mais qui était tellement logique. Ça permettait de savoir à qui on allait avoir à faire et de jauger si on pouvait faire confiance et s'il valait mieux se méfier. Sixtine lui raconta cependant dans quelle circonstance elle avait atterri ici. Après tout, elle n'avait rien à cacher. Mais bien évidemment, une fois qu'elle lui eut répondu, elle voulut savoir pourquoi lui était ici. « Je suis arrivé au mois de décembre, mais cela faisait un moment que j’étais à l’hôpital avant d’arriver ici. Je fais beaucoup de crises de panique et de peur aussi, je ne supporte pas le contact physique, je suis maso et je me suis mutilé tout le corps. » Au fur et à mesure qu'il parlait, Sixtine voyait bien qu'il était gêné. Mais il n'y avait pas de quoi, pas ici. Tout le monde avait ses problèmes, raison pour laquelle ils étaient justement à Ostrov. Et puis de toute façon, elle ne comprenait pas tout ce qu'il lui disait. Elle avait beaucoup de mal avec le terme maso qu'elle n'était pas persuadée d'avoir déjà entendu. Quant au fait qu'il se mutile, ça la rendait un peu perplexe, mais elle voyait ce que ça voulait dire. « Oh ! Ça a l'air... vraiment dur à vivre. » constata-t-elle, sincèrement désolée pour lui. D'un autre côté, elle ne s'était pas spécialement attendue à quelque chose de joyeux. « Et tu as une famille ? » Une question qu'elle ne parvint pas à éviter. Peut-être parce qu'elle n'en avait pas ? En tout cas elle finissait toujours par le demander.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Jeu 23 Fév - 13:04


           
Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
           
Alexandre & Sixtine

           

C’est vrai que les gardes sont beaucoup trop contre nous alors que se doit être sur les plus dangereux on peut dire entre guillemets que vous sommes les gentille enfin personnellement, je ne me considère pas comme dangereux en tout cas ça s’est même sur les seules personnes à qui j’ai vraiment fait mal son Nirina et Kaleb enfin si on veut, c’est vite dit en fait. Je la regarde hum rester ensemble non je non pas une bonne idée du tout surtout quand on sait que je lui un aimant a problème, je vais dit, on ne sent n'approche pas généralement alors je lui fais un petit non de la tête avant de dire.

- Non je hum, je préfère rester seul enfin ce n’est pas que je ne veux pas, mais je vais te causer plus d’ennui qu’autre chose alors non, il ne vaut mieux pas.


Je baisse la tête et c’est vrai, je suis capable de lui apporter tout un tas d’ennuis surtout avec moi, c’est pour cela que généralement, je ne bouge pas de ma chambre. J’y reste jusqu’à ce que l’on vienne me chercher pour manger et aussi pour le psy et autre chose, mais voilà, c’est tout, c’est d’ailleurs la première fois que je viens dans la salle commune en un mois alors imaginé. Je souris a, c’est nouvelle parole, c’est vrai, elle a raison que ce soit sombre ou lumineux ça résume tout de même une part de moi-même si de petite touche de lumière se découvre dans mes écrits avant d’arriver ici cela n’a pas toujours été le cas, je lui fais un petit sourire et lui réponds.

- Oui, c’est vrai il y a toujours une part de moi dedans, tu sais un peu comme un journal intime si tu veux sauf que sens n'est pas un.

Je lui fais un grand sourire à son idée oh oui une BD cela pourrait être bien et ça nous occuperait, car on va dire qu'ici le temps passe lentement très, très, lentement, mais voilà, c’est comme cela et puis voilà, mais oui, j’aime beaucoup sont idée mettre ainsi en image mes écrits et c’est dessin se serais merveilleux surtout qu’elle dessine très bien.

- Oui se serais bien, je suis d’accord pour faire une bd avec toi Sixtine

Je baisse la tête à la fois gênée et perplexe, car oui, ce n’est pas tout le temps qu’on me demande pourquoi je suis ici, je crois bien que c’est la première personne qui me le demande depuis que je suis arrivé ici, mais ce n’est pas grave au moins elle sait au fond ce que je suis. Je hausse un sourcil pour moi ce n’est pas dur à vivre enfin pas que je sache.

- Bien non pas vraiment en fait, je vis très bien avec.


Je lui souris, mais un sourire qui s’éteint bien vite lorsqu’elle demande pour ma famille, je repose mon regard sur le feu et lui réponds.

- Je ne veux pas en parler.
           
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Jeu 6 Avr - 20:57

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
Ce n'était pas la première fois que la rouquine proposait à quelqu'un de rester ensemble pour s'entraider, ce qui était assez paradoxale pour la douce solitaire rêveuse qu'elle était. Parce que d'une manière générale, son esprit ne restait jamais au même endroit bien longtemps, et son corps non plus du coup. Sauf ici, où les portes étaient closes et les extérieurs limités par de hauts murs. Du coup, ce serait sûrement plus facile de tenir parole ? Sauf qu'ici, peu de patients avaient envie qu'on les approche. Chacun avait même plutôt tendance à rester dans son coin, prêt à se défendre au moindre geste suspect. « Non je hum, je préfère rester seul enfin ce n’est pas que je ne veux pas, mais je vais te causer plus d’ennui qu’autre chose alors non, il ne vaut mieux pas. » Cherchait-il à se protéger, ou à la protéger ? Parce que si Alexandre affirmait être une source d'ennui, peut-être que c'était aussi une manière polie de la repousser. Si c'était le cas, Sixtine ne pourrait pas lui en vouloir. Après tout, il ne la connaissait pas et, derrière sa gentillesse, elle pouvait être une folle dangereuse. « Oh ! C'est gentil de t'inquiéter pour moi. Mais je crois que niveau problème, ce serait un peu compliqué de faire pire que d'être ici non ? » sourit-elle, amusée. Et encore ! La rouquine ne parlait pas de ses stages en prison, ou des repaires de SDF qu'elle avait fréquenté, ni des foyers ou de l'autre hôpital ou elle avait été. Mais le plus intéressant pour elle, c'était surtout cette proposition qu'elle lui faisait. Ce n'était pas tous les jours qu'on croisait des artistes entre ces murs, et une collaboration entre leurs deux univers pourrait très certainement rendre quelque chose de joli, à défaut de novateur. Parce que la miss a ce côté très poétique ensoleillé, et à la fois très candide et lunaire. Et de ce qu'il lui confiait, Alexandre était bien plus tranché entre ces deux extrêmes, et bien plus enclin à tout ce qui touchait aux ténèbres. Sixtine n'aurait su dire pourquoi, mais ça la fascinait, alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que ça la fasse fuir. « Oui, c’est vrai il y a toujours une part de moi dedans, tu sais un peu comme un journal intime si tu veux, sauf que ça n'en n'est pas un. » Ça, la rousse le comprenait très bien. Pour preuve, elle s'aidait du dessin pour se représenter plus facilement les gens qui l'entouraient, et savoir ainsi si elle pouvait leur accorder une certaine confiance ou si elle devait s'enfuir. « Eh bien, comme on me l'a dit un jour : tous les artistes sont des écorchés qui tombent donc dans leurs propres excès. » Car c'était justement leur instabilité qui les rendait si différent, si original et qui, en fin de compte, fascinait et les rendait célèbre. Alexandre et Sixtine avaient tous les deux leurs failles, et ça se ressentait dans cette sensibilité qu'ils dégageaient sans même s'en rendre compte.

Du coup, la rouquine lui proposa de faire entrer en collision leurs deux univers. « Oui ce serait bien, je suis d’accord pour faire une BD avec toi Sixtine. » La rouquine lui sourit, heureuse qu'il accepte. Elle ne savait pas vraiment où ça les mènerait, mais elle avait hâte de voir ce que ça pourrait donner. Et si en plus ils se trouvaient un public à qui la faire lire, ce serait encore mieux ! « Cool !!! On commence quand ? Dis-moi aussi si tu as déjà quelques idées de scénario, ou si on voit ça plus tard. Je peux aussi te montrer d'autres dessins, je ne fais pas que des animaux et des créatures mythologiques. » fit-elle avec son enthousiasme naturel. Mais sans faire exprès, Sixtine brisa la magie et l'allégresse du moment. Curieuse et abordant un peu tous les thèmes généraux qui font la vie d'un être humain, elle l'interrogea sur sa famille. Sauf que la réponse de son compagnon fut sans appel. « Je ne veux pas en parler. » Ah... mauvaise idée et mauvais sujet. « Excuse-moi, je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. » La rousse ne savait pas ce qui s'était passé ou se passait avec sa famille, mais le sujet était hypersensible. Peut-être parce que c'était elle qui l'avait envoyé ici ? Sixtine aurait bien aimé avoir une famille, ou au moins se souvenir d'eux. Mais bon, elle demeurait consciente que tout n'était pas rose suivant la famille dont on héritait... Elle espérait donc juste que ce ne soit rien de trop grave. Dans le même temps, elle ne savait pas trop quoi faire pour changer de direction. « Euh, tu veux voir mes autres dessins maintenant ? Ils sont dans ma chambre, je peux aller les chercher. » tenta-t-elle, espérant maintenant qu'Alexandre serait toujours d'accord pour cette idée de BD.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 286
MIROIR : Grant Gustin
IDENTITÉ : juju94
CRÉDITS : bazzart
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2016
FORCE : 1365
SITUATION : Celibataire
EST ÂGÉ DE : 25 ans
avatar
Alexandre Olivera

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Jeu 4 Mai - 11:13


           
Le dessin peut parfois amener à une belle amitié
           
Alexandre & Sixtine

           

Je soupire oui, c’est vrai, je ne veux pas vraiment la repousser, mais au fond, c’est peut-être mieux puis je n’aime pas être proche des gens. Je les fais toujours souffrir à un moment ou à un autre et je ne veux plus que ça arrive. Je souris a ce n'est pas rôle, c’est vrai, on ne peut pas vraiment faire pire quoi que si j’ai fait l’interdit, j’ai vraiment merdé dès mon arrivée ici alors oui, c’est triste alors je lui murmure.

- Oh si on peut faire pire que d’être ici, je suis une usine à problème tellement je suis maladroit.

Je rougis à mes paroles parce que c’est vrai, je rentre dans tout ce qui bouge ou encore, je fais tout tomber ou je rentre dans des pièces auxquelles je ne suis même pas senccer rentre tout en frappent les gardes comme les psys, mais après, c’est tout moi, je ne supporte pas être ici.
Je retrouve le sourire, c’est vrai que c’est une bonne idée puis ça me changerait les idées tout en fessent ce que j’aime, c’est-à-dire écrire, écrire, c’est un peu ma vie même si tout est sombre se sont de beau récit en fessent cela, c’est quelque chose qui me fait me sentir bien écrire permet de se vider la tête. Parce que dans, c’est écrire, c’est une part de moi, c’est mon passé et mon avenir, le présent et le futur regrouper en un tous remplis de ténèbres et de tristesse. Alors je souris a, ces paroles, c’est vrai, elle a raison, je ne peux qu'approuver, ces paroles.

- C’est vrai, tu as raison.

Je souris réfléchissant, c’est vrai que se serais pas mal de mettre en images mes écrits, mais comment compte telle faire ? Enfin, je ne suis jamais été très douée en dessin a part pour faire des bonshommes en forme de bâton avec une tête ronde se n’étais pas avec cela que j’aurais pu illustre mais à sa façon de dessiner c’est vrais qu’elle, elle peut le faire et au fond sa me fessais sourire alors je me détendais doucement a c’est coter avec un grand sourire. Je ne pus m’empêcher de rire a sont ton joyeux une idée de scénario en fait, j’en ai plein en réserve toujours prêt à écrire, mais c’est vrai qu’il faudrait que je le fasse à nouveau, je n’ai pas écrit depuis que je suis arrivé ici alors, je réfléchis longuement.

- Pourquoi on ne parlerait pas de notre vie ici ? Enfin, je veux dire parler de l’île et inventer de nouvelles choses ? Tu veux que je te montre ce que j’ai déjà écrit ? Oh oui, je serais ravie de les voir.

Je la regarde un grand sourire aux lèvres avant que celui-ci ne finisse pas se faner à sa précédente question ma famille elle ma virée comme un mal propre comme si j’étais quelque chose que l’on pouvait mettre à la poubelle alors oui, c’est un mauvais sujet dont je ne veux pas parler.

- Ce n’est pas grave ne t'inquiète pas, c’est juste que je n’aime pas en parler tu voix ?

Je repose le regard sur elle avent de lui sourire à nouveau gentillement, il ne fallait pas que je reste sur mes idée noir alors j’acquiesce a sa question avant de me lever tout en lui répondent.

- Oui si tu veux en même temps, on pourrait partir d’ici ?

Je rougis baissent un peu la tête, je n’aime pas être entourais d'autan de monde avec un haut risque d’être touché ou même frôler ce n’est pas supportable pour moi.

           
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 283
MIROIR : Ebba Zingmark
IDENTITÉ : Larme d'Étoile ou Senara
CRÉDITS : Éléa (avatar) ; minori (signature) ; tumblr pour les gifs
A DÉBARQUÉ LE : 30/10/2016
FORCE : 1078

SITUATION : célibataire, mais le verbe aimer n'a pas vraiment de sens pour elle
EST ÂGÉ DE : 22 ans
avatar
Sixtine Emerson

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   Ven 19 Mai - 18:47

do you wanna be my friend ?
Sixtine & Alexandre
« It’s your own humanity you’ll have to drag over and over, piece by piece, page after page out of the dark. »

 
Des problèmes, tout le monde en avait même s'il est vrai que ça les faisait rarement enfermer dans un hôpital psychiatrique. Leurs problèmes à eux étaient donc plus... particuliers. Sixtine avait beau vivre la majeure partie de son temps dans son monde, certains côtés de la réalité la frappaient néanmoins de plein fouet. Il était simplement difficile de déterminer où terminait l'un et où débutait l'autre. Cependant, il fallait avouer que qui que nous soyons, les difficultés que l'on rencontrait avaient toujours l'air insurmontables. Mais n'était-ce pas normal ? L'être humain n'était capable de comprendre réellement que ce qui le touchait intimement. Cela dit, les pensionnaires de cet endroit étaient d'accord pour dire qu'être cloisonné ici était une des pires choses qui pouvaient arriver dans une vie. « Oh si on peut faire pire que d’être ici, je suis une usine à problème tellement je suis maladroit. » déclara Alexandre, visiblement très affecté par ce trait de caractère. Là-dessus, Sixtine ne pouvait rien dire puisqu'elle venait à peine de le rencontrer. Et comme elle n'était pas du genre à contredire les autres, la rouquine ne pouvait que le croire et compatir. « Maladroit ? Du genre ? » s'enquit-elle pour mieux cerner son problème. Par exemple est-ce qu'il était seulement du genre à tout renverser dès qu'il avait quelque chose en main, ou était-ce plus grave ? Et puis était-ce vraiment de la maladresse ou de la malchance ? « En tout cas depuis que je parle avec toi, aucune catastrophe n'est arrivée. » lui sourit-elle pour le rassurer et peut-être aussi par espièglerie pour qu'il se détende un peu.

Niveau artistique, la rouquine chercha une fois de plus à énoncer quelque chose qui était la vérité à ses yeux. Comme le disait si bien Alexandre, tous les artistes mettaient invariablement d'eux dans leurs œuvres, quelles qu'elles soient. C'était d'ailleurs justement cette sensibilité accrue au monde extérieur qui leur permettait de toucher leurs contemporains. Chanson, peinture, poésie, roman, sculpture... Tout cela n'était que le reflet de ce qu'on percevait ou de ce que l'on souhaitait. Dans un cas comme dans l'autre, c'était nécessairement subjectif. Et à la longue, on se noyait dans ses émotions. « C’est vrai, tu as raison. » renchérit-il, pour le plus grand plaisir de la miss. Car souvent on la trouvait bien trop marginale pour écouter ce qu'elle avait à dire.

« Pourquoi on ne parlerait pas de notre vie ici ? Enfin, je veux dire parler de l’île et inventer de nouvelles choses ? Tu veux que je te montre ce que j’ai déjà écrit ? Oh oui, je serais ravie de les voir.
»
Il n'avait pas tort ! En fait, ça arrangeait la rouquine puisque niveau passé, sa mémoire ne débutait que lorsqu'elle avait quatorze ans. Sixtine ne savait rien de ce qui s'était passé avant, et pour une obscure raison qu'elle-même ne comprenait pas, elle n'avait jamais tenté de s'en rappeler. Parfois, le passé est très bien où il est. Derrière soi. « Bonne idée ! Ce sera amusant de s'inventer une vie ici. Et même pourquoi pas plusieurs !? » Ça lui plaisait vraiment comme idée, et pour la rêveuse enfantine qu'elle était, ce n'était pas l'imagination qui allait lui manquait pour être tout le monde et personne à la fois. « Avec grand plaisir ! J'ai hâte d'entrer un peu dans ton monde grâce à tes mots. » affirma-t-elle, des étoiles dans les yeux, avant de s'excuser de l'avoir mis à l'aise en lui demandant pour sa famille. « Ce n’est pas grave ne t'inquiètes pas, c’est juste que je n’aime pas en parler tu vois ? » Sixtine hocha la tête. Elle comprenait. Il y avait des sujets trop sensibles qu'il ne fallait pas titiller, jamais, sous aucun prétexte. Cependant, la jeune femme devinait que ce devait être à cause de ses proches qu'il était à Ostrov. Puis finalement, comme Alexandre lui proposait de partager ses mots avec elle et que la rouquine voulait lui montrer des dessins qu'elle avait fait, ce dernier fit une proposition. « Oui si tu veux en même temps, on pourrait partir d’ici ? » La miss eut un temps de silence, se demandant pourquoi il voulait partir du coin du feu alors qu'il y faisait bon. Mais comme il le lui avait expliqué, il ne supportait pas le contact humain. La proximité des autres pensionnaires devaient peut-être le gêner aussi ? « Bien sûr ! Tu veux qu'on se retrouve où ? Parce qu'il me semble que les filles n'ont pas le droit d'aller dans les chambres des garçons et inversement. » Et ce serait vraiment dommage qu'à la place de commencer une B.D. ils se retrouvent en isoloir.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le dessin peut parfois amenner a une belle amitier [Pv Sixtine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» On peut parfois cacher les plus beaux joyaux dans les écrins les plus viles [Eli-Mathi]
» le bonheur peut parfois se révéler être la pire des douleurs... [pv: Voie Lactée]
» [Chateau] La quête d'une énigme peut parfois s'avérée plus dangereuse que son secret en lui même [PV: Aleksandr Ezequiel & Angelica Gotthelf]
» L'entraide peut parfois engendrer des tensions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: Common Room-