AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Bless you with my fist ∆Lexie & Isak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Sam 3 Déc - 0:32



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Regards sur les papiers, froncement de sourcils. C'est vraiment ça le planning du jour? Quelque chose d'assez morne. Comme chaque jour qui passe, rien n'est réellement différent ici. Est-ce que l'on se plains? Non, pas quand on est sur ce côté de l'ile, pas quand on est dans ce block alors que mentalement on pourrait être dans l'autre. Enfin, à savoir que lui n'avait pas trop de soucis là-dessus... Nan? Isak n'avait pas besoin plus que ça de faire un tour en psychiatrie. Les seuls soucis qu'il avait c'était son addiction au plaisir charnel et le besoin de ne jamais la fermer. C'est pas nécessaire de passer pour le malade quand on est le médecin. L'idée fait sourire. C'est quelque chose dont il est capable. Sourire. Parce que justement, il est celui qui tient la baguette, pas celui qui se fait frapper. C'est glauque, c'est dérangeant, mais si vous lui demander c'est un plaisir d'être psychiatre. Surtout dans un endroit aussi merveilleux qu'ici. Merveilleux? Emploi du vocabulaire synthétique, pas sûr que ce soit celui voulu au départ mais c'est pas grave, on va faire avec. C'est vrai quoi, Isak aime bien travailler ici. Même si c'est glauque, même si c'est malsain, ça a ce petit quelque chose qu'il n'y avait pas au cabinet. Quelque chose qui le tiraille dans l'avant bras comme la blessure de son épaule.

C'est ça son métier non? C'est ça être psychiatre en asile, ne jamais être sûr de ce qui va vous tomber dessus. Ne jamais être sûr du pourquoi de la chose. Mais c'est quelque chose qui plait. Pour sûr. On ne choisit pas se métier par hasard. On ne se réveille pas un jour avec comme seule idée "je vais être peu parce que les tarés c'est fun!" Est-ce que c'est fun un taré ? Ça dépend lesquels. Il y a quelques personnes ici... Ooooh c'est d'un amusant de les voir s'exprimer. Ne serait que les voir tout court c'est amusant. Perdu, à la recherche d'une quelconque aide. Il y en a certainement eu une fois, de l'aide ici. Quelqu'un qui faisait réellement son métier. Mais la barrière avec le réel et le synthétique est aussi mince que la barrière du taré et du psychiatre. Enfin, le sujet n'était pas là actuellement si? On pouvait s'intéresser sur le cas d'un sujet éternellement. Parce qu'ils étaient tous différents, parce qu'ils étaient tous amusants.

« Lexie? » Le regard se pose sur la jeune fille. Jolie jeune fille au demeurant. Aussi folle que les autres si le terme "fou" peut être utiliser. Un sourire s'affiche sur son visage, sourire confiant, sourire joueur. C'est une nouvelle tête. C'est toujours agréable de voir une nouvelle tête. Les yeux parcours les papiers une nouvelle fois et il penche la tête. Ce n'est pas un cas commun. Personne n'est commun. Le fait est que ce cas là, que cette personne, la jeune fille ici, a quelque chose de sacrement différent du reste des gens. Des troubles peu communs, poussés à l'extrême. Ça ne retire pas le sourire. Au contraire. « Comment vas-tu ce matin? »


© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Sam 3 Déc - 20:06



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Les rendez-vous chez le psy sont un vrai cauchemar. Plus encore que les douches, qui, pourtant, ont un bon niveau, quand on voit l’état de ces dernières, et surtout, des gardiens qui accompagnent. Lexie ne compte plus le nombre de portes qu’elle a passé. Le nombre de canapé sur lesquels elle s’est assise, ni même encore le nombre de fois où elle a pu répondre “J’ai rien à dire”, toujours sur ce même ton froid et lassé. Elle ne supporte plus de devoir afficher ce sourire, qui n’a rien de sincère. Mais, passage oblige, Lexie se force à avancer d’un pas lent, extrêmement lent, pour gagner du temps, en direction du bureau de monsieur Gallagher. Encore un nouveau.

Ce qui est drôle, dans le fait de ne jamais voir le même spécialiste, c’est de s’amuser au jeu des différences. Ils n’ont jamais le même discours. Une façon de faire propre à chacun. Mais ce qu’elle retiendra, c’est le fameux “comment allez-vous aujourd’hui ?” ou encore “Mh, je vois.”. Voir quoi, exactement ? Une tarée qui refuse de discuter ? Qui passe son temps à éviter les problèmes abordés ? Une folle, qui peut rester muette une heure entière ? Ou qui cherche encore, à déstabiliser par quelques gestes ou propos déplacés ?
Une vraie perte de temps, en plus d’être un moment de torture mentale, interminable.

Enfin devant la porte. Elle est certainement en retard. Peu importe. Elle frappe, puis entre. Par simple curiosité, son regard se balade dans la pièce, puis elle observe son futur tortionnaire, ou sa futur victime,  avant de s’asseoir, un long soupire comme seule présentation. Et voilà, elle redoute déjà la suite. De questions. Trop de questions. Et toujours sur les mêmes sujets. “Et pourquoi vous aimez tuer ?” “Et pourquoi vous êtes folle ?” “Et pourquoi vous ne voulez pas faire d’efforts… ?”. Pour faire chier le monde, clairement. Tout simplement pour cette raison. Lexie ne devait rien à personne.
Son regard s’attarde un long moment sur son interlocuteur. Très bien conservé, pour son âge, plutôt bel homme, d’ailleurs. Mais son sourire ne l’enchante pas vraiment. Un psy qui sourit ne présage jamais rien de bon, du moins, pour Lexie.

« Comment vas-tu ce matin? »

Bingo. La phrase habituelle. Un sourire en coin s’affiche malgré elle. Lexie s’amuse avec ses mains. Elle ignore encore de quelle manière elle va bien pouvoir l’emmerder. Ne pas répondre ? Trop ennuyant. Aujourd’hui, elle a envie de s’amuser un peu.

“Comme chaque jour depuis que je suis dans cet endroit… Qu’est-ce que vous voulez que je vous réponde.”

Fait-elle en lui adressant un regard provocateur. Le sourire de cet homme l’intrigue énormément. À première vue, il semble avoir une idée derrière la tête. Ou bien le fait d’avoir vu son dossier l’a fait rire. Il faut voir la vérité en face. Les psys sont parfois bien pires que leurs patients. Nouveau soupire. Lexie se replace sur son siège, ne quittant pas monsieur Gallagher du regard. Surtout, ne pas baisser les yeux, ce serait une preuve de faiblesse. Déstabiliser l’adversaire. Bien que ce dernier semble plus attiré par ses papiers que par sa patiente.

“Je vous préviens, vous perdez votre temps. Je déteste parler. Surtout ici.”


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.


Dernière édition par Lexie Jenkins le Dim 15 Jan - 13:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Lun 5 Déc - 22:15



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Si les journées sont assez similaires ici à Ostrov, il y a quelque chose qui ne l'est pas, quelque chose qui étire un mince sourire sur vos lèvres lorsqu'un nom connu s'affiche sur un papier, un agenda de la journée. "Rendez-vous Héloïse" "Voir Roméo" "Penser à trouver Seth". Une entrée dans un agenda. Un rappel d'une journée plus ou moins sombre à venir. Aujourd'hui ça sonnait comme tous les jours. Et si lui trouvait que les jours se ressemblaient, les patients devaient se sentir dans une même situation. Situation qui fait baisser la tête, qui fait trainer les pieds. Mais encore mais encore, nouvelle journée, nouvelle entrée, nouveau patient. Nouvelle aventure? Ça promet d'être quelque chose.

Lexie. Parce Qu'Isak connait sa vie, parce qu'il a lu le Dossier, parce qu'il lit les dossier de tous les patients, que ce soit les siens ou non. Pourquoi? Aussi bizarre que cela puisse paraitre, certains sont aussi lourds que des films d'actions ratés du cinéma de seconde zone. Ou bien il aime se faire lui-même une idée sur les troubles dont les gens sont victimes. A vrai dire, le dossier c'est une base. L'idée se fait lorsque l'on rencontre la personne. Même en ayant lu les lignes une bonne dizaine de fois. Ce qu'il a sûrement dû faire au demeurant. Parce que c'est ce Qu'Isak fait toujours. Et qu'encore une fois, on ne change pas les bonnes habitudes.

Puis elle entre. Son regard la suit lorsqu'il l'interroge mais qu'elle ne répond que par une supplication sortie de ses entrailles. Oh, ça ne l'étonne pas, les patients n'aiment pas les rendez-vous. Comprenez. Son regard se pose sur l'horloge. Elle est en retard mais il préfère ne pas relever. Ce n'est pas nécessaire, ça ne servirai à rien. Il préfère l'étudier pendant quelques instants, son air désinvolte, comme si rien ne la touchait pas même sa présence ici à le don de lui tirer un sourire amusé. La majorité des gens abandonnent leur esprit de confrontation après un certain temps. Elle, non. C'est amusant, c'est intriguant. Parce que ça prouve une grande ouverte d'esprit. Ou du moins quelque chose d'assez résistant. Ouverture d'esprit il ne sait pas, enfin, quand on voit de quoi elle est victime on se doute.

Isak a bien conscience que c'est une question stupide, pas de quoi paniquer, c'est juste histoire de tâter le terrain, de savoir si elle va répondre, comment elle va le faire? Jouer franc-jeu, l'envoyer chier ou partir totalement dans un trip différent. Vous savez, il y a tellement de possibilités.

« Je ne sais pas, la vérité peut-être, que tu t'ennuie à mourir, que tu préfèrerai te casser de cet endroit miteux et que moi je te fais chier. Ça sonne pas si mal non? »

Il pose le bloc note à côté de lui pour regarder Lexie avec un sourire. Très bien. On peut tous la jouer désinvolte ici. Ou du moins on pourrait. Mais pour l'instant ce n'est pas ce qui motive notre psychiatre. Elle a répondu en premier lieu. Même si c'était pour se foutre de sa gueule sur une question de merde, elle a fait l'effort d'ouvrir la bouche et de répondre quelque chose. Ce qui peur faciliter l'échange. Ce qui peut aussi être très drôle à mettre en place. Personne ne baisse les yeux, deux regards s'affrontent.

« Oh, je pense pouvoir combler, je parle trop pour une seule personne. Le fait est que j'aurai bien aimé que tu me réponde de temps en temps. On peut pas faire ça comme ça? Quand ça te dis tu me réponds. Sinon tu m'ignore. »


© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Mar 13 Déc - 20:50



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Souvent, il ne suffit que de quelques minutes à Lexie, pour cerner une personne. Mais cet homme semble vraiment cacher quelque chose, à moins qu’elle porte beaucoup trop d’attention à ce sourire, qu’elle n’arrive pas à déchiffrer. Quoi qu’il en soit, la jeune patiente ne lâche pas pour autant monsieur Gallagher du regard. Il faut avouer qu’il a bien quelque chose de charmant, elle ne peut s’empêcher d’afficher un sourire en coin à cette pensée. Il est fourbe, cela se voit comme un nez au milieu du visage. Lexie vient de trouver sa nouvelle occupation. Tenter de comprendre ce que cache ce psy. Mais cela risque d’être plutôt long, si elle n’a pas envie de parler.

" Oh, je pense pouvoir combler, je parle trop pour une seule personne. Le fait est que j'aurai bien aimé que tu me réponde de temps en temps. On peut pas faire ça comme ça? Quand ça te dis tu me réponds. Sinon tu m'ignore. "

Pour une fois qu’un spécialiste ne la force pas à parler, Lexie se sent légèrement rassurée quant à cette consultation. Elle n’avait aucune envie de sortir un monologue à cet homme. Mais si c’est lui qui s’en occupe à sa place, alors elle se fera un plaisir de l’écouter se fatiguer tout seul, pour rien. Oui, pour rien, car elle n’aura pas plus l’intention de se dévoiler. A moins qu’il trouve la bonne technique pour réussir à lui soutirer quelques détails.
A sa question, Lexie hausse les épaules, sans pour autant quitter le regard de monsieur Gallagher, lui adressant même un sourire en coin, presque provocateur. *vas-y, je t’en pris, je risque de t’ignorer assez souvent.* pense-t-elle.

“Je vous en pris, si ça vous amuse de parler tout seul.”

Emmerder les psy reste l’un de ses jeux favoris. Son but ultime étant de les faire craquer, d’une façon ou d’une autre... Une fois, elle avait presque réussit à ce que l’un d’entre eux la frappe. Mais son meilleur coup restera tout de même celle qu’elle avait réussi à faire pleurer et quitter le bureau. Mais pour monsieur Gallagher, le jeu sera tout aussi différent, elle le sent. Pourquoi ne pas essayer encore une nouvelle tactique ?
Dans un premier temps, le laisser parler. Jouer la patiente sage et à l’écoute… Ou bien le laisser tout faire lui même, et craquer tout seul ? Il y a tellement de possibilités... Mais la provocation lui plait bien, pour le moment. Lexie se redresse dans son siège, fixant son psy, imperturbable et joueuse, en attendant le début du monologue.


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.


Dernière édition par Lexie Jenkins le Dim 15 Jan - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Mer 14 Déc - 11:15



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
C'est un jeu. C'est un jeu pour les deux. Ça c'est sûr. C'est écrit sur son visage. Qu'elle veut s'amuser. C'est écrit. Quelque chose qui fait sourire Isak. Il y a deux esprits dans cette pièce. Deux esprits totalement différents, mais deux bons esprits. Ils ne jouent pas dans la même cour, ils ne jouent pas au même jeu, mais lorsque l'un rencontre l'autre, pouf, étincelle, feu, jeu. Ça rime, 'voyez ils sont fait pour passer un bon moment ensemble. L'idée aurait fait rire si il n'était pas en sa compagnie. Fallait pas oublier ses traits de caractères, le pourquoi elle était ici aussi. Raison plutôt violente que négligé serait de mauvais augure. On peut s'amuser en connaissant les limites. « J'aime bien faire dans le non conventionnel... »

Encore ce petit sourire. Ce petit sourire qui s'étire sur ses lèvres. Petit sourire que l'on pourrait presque retrouver sur les lèvres de la demoiselle en face de lui. Jeez, elle était vachement jolie tout de même. Isak se passa une main sur le visage avant de se racler la gorge. Merci monsieur le pervers. Ce n'était pas vraiment, voir pas du tout le moment de penser qu'elle était mignonne. Point qui était sûr, elle n'allait pas briller pour son esprit sain le fait est. C'était bien de partir en ayant les bases de ce que l'on va rencontrer. Et là. Les bases étaient posées. Pour elle, ou du moins d'après ce qu'il pensait. Et pour lui, qui pensait s'avancer en terrain connu. Bon, comment parler de désillusion pour les deux? 'Sais pas, on verra. Ça va être amusant.

« J'y compte bien, c'est un peu mon métier et c'est ce que je fais souvent avec des cas... Compliqué. »

L'idée de Seth lui revient en esprit. Ça avait été un cas complique à faire parler pour sur... Mais il avait réussi. En persévérant. Vraiment en persévérant. Ça avait prit du temps, un long moment et pas mal d'efforts pour lui décrocher quelques mots. Mais maintenant il n'allait pas se plaindre, l'homme parlait peu mais l'homme parlait. Isak pouvait sûrement réussir à faire Parler Lexie. Enfin, plus que quelques mots pour jouer au jeu dangereux dans lequel ils se lançaient. « On se lance dans un combat qui va être particulièrement intéressant, tu ne penses pas? » Il sourit.« Parce que tu ne vas pas lâcher. Et moi non plus. »

© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Mer 14 Déc - 20:10



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Le problème de Lexie, c’est qu’elle se trouve en éternel conflit avec ses propres pensées. Comment pouvait-on haïr et adorer une même personne, une même situation, dans un même temps ? L’exemple typique : Edward. Ce mec est détestable au plus haut point. Et pourtant ! Elle a plutôt tendance à aimer sa présence et leurs moments passés ensemble, aussi incompréhensibles soient-ils.
C’est exactement ce que Lex ressent, à cet instant précis. Il y a quelques minutes encore, elle aurait tout fait pour ne pas se retrouver dans ce bureau. Et pourtant ! Maintenant que son fessier est sagement assis sur le siège, un sourire joueur arbore dangereusement son visage. Méfiez-vous de ce sourire. Il n’a rien de positif…

Un sourire cache toujours quelque chose. Et dans le cas Jenkins, le cas “compliqué”, comme le dit si bien monsieur Gallagher, cela n’est en rien sans arrière-pensée. La dernière fois que ce fameux sourire s’était affiché sur ce visage, un cadavre avait été retrouvé dans le placard d’un hôpital psychiatrique. Pourquoi ? Simplement pour s’amuser. Tout simplement, parce qu’elle s’emmerdait, et qu’il fallait bien qu’elle s’occupe un peu. Et tout simplement parce que l’excitation du moment l’avait poussé à commettre l’irréparable. Pourquoi était-ce plus étrange de tuer quelqu’un pendant l'acte sexuel, plutôt que dans une ruelle sombre ? Pourquoi avaient-ils donné un nom imprononçable et inconnu à ce genre d’acte criminel ? Pourquoi Lexie semble en être atteinte ? Après tout, cela n’est arrivé qu’une seule fois… Mais il faut bien avouer que l’idée lui traverse chaque fois l’esprit, lorsque l’occasion se présente à nouveau… Un peu comme avec Edward, d’ailleurs. Et pourtant ! Rien. Edward, toujours vivant !

« On se lance dans un combat qui va être particulièrement intéressant, tu ne penses pas? Parce que tu ne vas pas lâcher. Et moi non plus. »

En effet, c’est exactement ce que la jeune patiente était en train de se dire. Tout en restant persuadée qu’elle gagnera ce combat. Elle n’en a perdu aucun, face à un psy jusqu’à maintenant. Elle n’a pas l’intention de changer cette habitude. Quitte à tricher… En parlant de tricher, n’ayant précisé aucune règle quant à ce fameux “jeu”...

“On verra qui tiendra le plus longtemps, monsieur Gallagher...”

Tout en continuant de fixer son adversaire, Lexie se cale à nouveau au fond de son siège et se mordille sensuellement le doigt.

“Alors ? Vous commencez… ?"

Elle, contrairement aux psy, n’a aucune limite. Eux, ont des règles à respecter. Ils ne peuvent pas tout se permettre. À moins qu’à Ostrov, les règles soient totalement différentes, ce qui n’aurait rien d’étonnant.


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.


Dernière édition par Lexie Jenkins le Dim 15 Jan - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Jeu 15 Déc - 22:18



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Un jeu ça avait pour but d'être distrayant non? Parce que la situation avait toute les raisons de l'être en fin de compte. Ils avaient tous les deux moyens de rendre ça poussé. Poussé loin, un sourire joueur sur les lèvres, sourire malsain, sourire joueur ou carnassier. Un air de défi sur le visage, air qui signifie l'un comme L'autre qu'il va suffire d'une seule bouchée pour mettre fin à ce petit jeu. Que chacun est plus fort que l'autre. Qu'elle ironie. Lui ça le fait rire. Parce qu'il se croit supérieur, il se sait supérieur à la jeune fille. La jeune fille elle n'a pas toute sa santé mentale et c'est peut-être, c'est sûrement un bon point pour lui. Parce que grâce à ça il peut prendre le contrôle, parce qu'elle n'est qu'une patiente, parce que c'est lui qui a les rênes. Ou qui est censé les avoir.

Son regard se promène dans la pièce à la recherche d'une caméra, à la recherche de quelque chose. Ils sont toujours surveillés ici. Qu'ils le désirent ou non. Mais Isak connait les méthodes, il sait les contournées. Il sait soudoyé. Et ça marche plutôt bien. Il n'y a personne pour regarder et personne pour écouter. Ils ne sont que tout les deux dans cette pièce à vouloir jouer à une variante de Jacques à dit à dit parle moi. C'est pas ça qui est magique. C'est la situation en entière. Toute la situation qui met juste un grand sourire, qui fait pousser un grand rire. Isak ne couchera Pas avec Lexie. Il ne la prendra pas sur le canapé et encore moins sur le bureau. Parce que ce n'était pas le moment, parce qu'il y avait des règles. Vraiment? Est-ce que l'essence même D'Ostrov n'était pas que ces règles que l'on pensait connaître étaient toutes inexistantes ici? Certainement. Soit. Fallait réfléchir.  

« Mais comme tu dis, on verra. Je doute des résultats, un pari peut-être? »

Une petite moue passa sur ses lèvres. Jeez... Elle était tout de même vachement... Intéressante comme jeune femme. Dame nature ne néglige pas les fous.

« Mais... Bien entendu. Un jeu, pas de règles, pas de limites. Intéressant. »

Isak se lecha légèrement les lèvres en faisant glisser ses lunettes sur son nez, voilà, il voyait toujours Lexie mais ses gestes obscènes n'allaient pas l'obliger à couvrir son pantalon maintenant. C'était mieux pour tout le monde comme ça.

« Hey, Lexie... J'ai une question. Est-ce que... Hm... Coucher avec quelqu'un mais ne pas le tuer te rends insatisfaite? »

© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Sam 7 Jan - 12:48



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Lexie se retint de rire, alors que monsieur Gallagher lui proposa de faire un pari. Elle esquissa un large sourire à l’intention de son psy, sans vraiment lui répondre. Était-ce vraiment nécessaire ? Peut-être était-elle un peu trop sûre d’elle, sur le moment, mais jusqu’à maintenant, elle n’avait jamais perdu un seul pari, face à ses médecins. Paris souvent lancés par ses adversaires, d’ailleurs, qui restaient persuadés de pouvoir la changer. Têtue et surtout joueuse, Lexie ne pouvait s’empêcher d’accepter à chaque fois.
Son sourire resta collé à ses lèvres, lorsque monsieur Gallagher ajouta qu’il n’y aura aucune règle, aucune limite. Note à monsieur Gallagher ; ne JAMAIS dire ce genre de chose à Lexie Jenkins… Visiblement, il ne connaissait pas les propres limites de la jeune patiente. C’est simple, elle n’en a vraiment aucune.

“Aucune limite ? Vous êtes sûr… ? Vous ne savez pas dans quoi vous vous embarquez, monsieur Gallagher…” Sa voix était mielleuse et calme.

Surtout, ne pas se laisser déstabiliser par ses questions, ne montrer aucune émotion, aucun sentiment, aucun doute. Voilà une règle qu’elle se devait de respecter, si elle souhaitait à tout prix gagner la partie, face à monsieur Gallagher. Insatisfaite ? À dire vrai, elle ne s’était jamais vraiment posé cette question. Que pouvait-elle bien répondre ? Elle pouvait très bien prendre son pied, sans pour autant achever la personne. Mais pourtant, elle pouvait clairement ressentir comme un sentiment de frustration, comme un manque, comme quelque chose qu’elle a manqué de faire, et qu’elle aurait dû faire, pour être pleinement satisfaite… Son seul véritable orgasme, c’était au moment même où elle avait sectionné la carotide de son partenaire de jeu. Alors, pouvait-elle se considérer comme insatisfaite ?

Lexie resta muette plusieurs longues secondes. Elle ne devait pas commencer à donner des points à Monsieur Gallagher ! Mais il fallait bien avouer qu’il savait poser les bonnes questions. Il était doué. Peut-être fallait-il légèrement augmenter le niveau ?

“ Bonne question… Je suis pas sûre de la réponse. On peut vérifier cette hypothèse ensemble, si vous voulez ? “ Fit la jeune patiente, adressant un regard provocateur et faisant exprès d’écarter lentement les jambes sur son siège.


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.


Dernière édition par Lexie Jenkins le Dim 15 Jan - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Lun 9 Jan - 7:07



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Isak se passa langue sur la lèvre supérieure. Parce que ça sonnait plutôt faux. Vous voyez ce qu'il veut dire? Actuellement le médecin s'engageait sur une pente très glissante. Mais le meilleur c'était qu'il n'en avait pas conscience. Certes il savait très bien que ça allait être plutôt compliqué. Il avait bien le dossier de miss Jenkins sous les yeux. Mais est-ce qu'il savait réellement ce qu'elle valait? Ce n'était pas avec du papier, des mots et des actes couchés sur la feuille que l'on pouvait réellement découvrir de quoi une personne était faite. Seul les gens crédules croyaient ce qu'il y avait écrit sur du papier sans vouloir prêter attention à la personne qui leur faisait face. Mais seul les inconscients se lançaient Là-dedans sans prêter attention à ce que disait le papier. Isak était inconscient apparemment. Et dieu ce que ça pouvait l'amuser...

« Je crois savoir exactement dans quelle aventure je m'embarque avec toi Lexie. Justement. Ça rajoute plus de piquant à la situation, non? » Un sourire passe sur ses lèvres. Jeez... Intéressant.

La question c'était juste pour la teaser un peu. C'était un amusement. Comme si vous étiez face à un champs de mines, sans savoir où se situe aucune d'entre elles et que vous lancer en plein milieu un n'importe quoi pour que ça explose un à un. C'était pour explorer le terrain. Voir si elle répondait aux questions ou non. Aux questions aussi absurdes soit-elles. Enfin... Est-ce que cette question était réellement absurde? Non? Parce que quelque part si Isak devait soigné Lexie il devait bien savoir à quel endroit s'arrêtait ses troubles. Parce qu'il se doute bien qu'elle ne va pas non plus devenir none lorsqu'elle va sortir d'ici, si elle sort d'ici. Il serait bon qu'elle arrête de vouloir tuer les personnes avec qui elle couchait. Surtout si elle continuait d'allumer son psychiatre comme ça. Parce que... Hey... Ça allait pas si bien se passer si elle faisait ça.

Isak pencha doucement la tête en prenant son stylo entre ses dents. Un point pour lui non? Pour l'instant il menait le match. Mais ce n'était pas dit qu'il le mènerait très longtemps... C'était même plutôt faux de croire qu'il pouvait gagner de match...

Une nouvelle fois Isak se passe la langue sur les lèvres. Elle... Était. Elle. Est. Bandante. On va pas chercher plus loin. Et le fait qu'elle continue de le teaser comme ça, encore et encore... C'est malsain.« Écoutes, Lexie, j'adorerais tester ça avec toi. Mais un stylo planté dans la gorge c'pas mon délire non plus... »

© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Jeu 12 Jan - 15:58



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Monsieur Gallagher semble très joueur. Plus que la plupart des psychiatres qu’elle avait eu l’occasion de rencontrer jusqu’à maintenant. Une chance. Pour une fois qu’un rendez-vous s’annonçait amusant. Visiblement, à Ostrov, ils choisissent leurs médecins à un degré de folie presque égal à celui de leurs patients… Dans l’ancien hôpital psychiatrique où elle se trouvait, elle n’avait strictement aucun moyen de s’amuser. Tout le personnel devait sans doutes avoir un énorme manque d’humour et un balais bien enfoncé… Bien que miss Jenkins a tout de même un humour assez particulier… Le sarcasme et les menaces ne sont pas compris par tout le monde, et ne sont pas spécialement agréable à entendre, effectivement… Un ennui mortel, cela dit, Ostrov est de loin plus productif en matière d’amusement et d’occupation, mais aussi et surtout, plus dangereux. Avant, il y avait des règles à respecter, autant pour le personnel que pour les patients. Dans cet hôpital, au contraire, personne ne semble vraiment tenir les rennes. Tout du moins c’est l’impression qu’elle a.

Si les bureaux des psychiatres étaient réellement surveillés, monsieur Gallagher ne se serait certainement jamais permis ce genre de propos, même s’il s’agit d’une phrase de second degré. Et puis, Lexie a bien remarqué qu’il avait discrètement regardé sur les murs, s’il n’y avait pas de caméras. D’ailleurs, elle avait esquissé un léger sourire malsain, à cette pensée. En plus d’avoir l’accord de son propre psychiatre, pour jouer à un jeu sans règles et sans limites, la pièce n’est même pas surveillée. Un véritable cadeau, en fait
La réponse du psychiatre lui décroche un petit rire. L’idée est tentante, c’est vrai, mais si elle commence déjà à le menacer de le tuer, la partie sera remportée beaucoup trop facilement, pour elle.

“Hey, je vais pas vous tuer, doc ! Pour une fois qu’un psy joue le jeu…” Lexie ne quitte plus son petit sourire en coin, plein de sous-entendus.

De toute manière, ce n’est pas comme si ses meurtres étaient prémédités. La plupart du temps, l’envie de tuer vient pour des raisons bien précises, à un moment bien précis… Enfin, pas toujours, effectivement. Parfois, il suffisait d’être simplement dans un mauvais jour, un seul mot de travers et c’était fini… Mais Lexie a plutôt le moral, aujourd’hui, surtout depuis que leur petit jeu a commencé. Parce que habituellement, les rendez-vous chez le psychiatre ne sont pas vraiment une partie de plaisir…

“Mais vous êtes sûr… ? C’est pour faire avancer la science.” Elle haussa un sourcil, un sourire charmeur sur les lèvres. C’est tellement amusant de voir monsieur Gallagher se retenir de réagir, à chaque fois. Cela ne lui va tellement pas, de jouer les médecins sérieux. Elle ne le connaît pas, pourtant. C’est la première fois qu’elle a rendez-vous avec lui. C’est simplement une impression. Rien que le fait qu’il ait proposé ce genre de jeu laisse deviner qu’il a un minimum de folie cachée en lui… Il suffit simplement de le titiller un peu... Lexie fait glisser sensuellement sa main sur son ventre, en descendant plus bas, défiant le psychiatre du regard. Derrière son bureau, il ne voit peut-être pas grand chose, mais il peut aisément deviner... Elle sait qu’il ne craquera pas. Il est beaucoup trop coincé… Et c’est là tout l’intérêt de la chose. Le faire craquer, voilà le but du jeu, non ?

Lexie s’ennuie. Alors elle se lève, sous l’oeil sans doutes inquiet de son psychiatre. Oh... elle ne fera rien. Du moins, pas pour l’instant. La jeune patiente contourne simplement le bureau, en s’amusant à balader son doigt sur celui-ci. Elle attrape un coupe-papier et joue avec, appuyée contre le bureau, proche de monsieur Gallagher.

"Plus sérieusement… C’est quoi votre vice à vous… Les petites filles ? Les chiens ? Ou les jeunes patientes ?” Son regard se porte à nouveau sur monsieur Gallagher, elle se mord la lèvre. “Ne me dites pas rien… Tous les psy ont un vice...”


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.


Dernière édition par Lexie Jenkins le Dim 15 Jan - 13:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Ven 13 Jan - 21:04



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Il y a dans l'esprit d'Isak, actuellement, une petite pancarte "jeu dangereux" qui clignote en rouge avec un fond sonore supérieur à la normale. Mais le meilleur? Isak n'y prête pas attention. Parce qu'il pense que ça va être divertissant. Qu'il tient tout entre ses mains et que tout va bien se passer pour lui. C'est un espoir, même si pour lui ça parait être une évidence, c'est quelque chose qui n'en est actuellement pas. Ça fait froncer les sourcils à penser. Et si actuellement le brun pense à "quel sera son prochain mouvement?" il est clair qu'elle a un coup d'avance sur ce coup là. Mais ça Isak ne le sait pas. Parce qu'il est trop sur de lui, psychiatre, idée de son mental bien plus fort que les autres. Ouais. C'est un sentiment qui parait naturel pour lui. La confiance en soi, le manque de jugement. Le manque de jugement sur un cas comme celui-ci par ce que c'est amusant de se croire le plus intelligent dans la salle. Et parce qu'ici on se bat à armes égales. Parce que chacun connaît ses arguments, connait le moyen de faire flancher l'autre. Et chacun va s'en servir.

Isak se passe une main sur le visage en souriant doucement. C'est une très bonne idée dites moi. Enfin. Sur le papier pour la faire parler ça pouvait être une bonne idée. Faire parler quelqu'un en parlant des choses qu'il apprécie. Voilà c'est ce qu'on dit c'est une bonne idée. Mais après en pratique c'est un peu plus compliqué que ça. Bah voilà. Un rire passa de la bouche de la jeune fille. Bon rire pour elle. Rire qui tire celui du psychiatre en l'occurrence. C'est marrant.

« On sait jamais avec toi Lexie. Pas quelqu'un de normal nan? T'es plutôt imprévisible comme personne pas vrai? » Isak rit en se passant une main sur le visage

Est-ce qu'elle était aussi imprévisible que ce qu'on racontait? Isak ne savait pas. Certes il pouvait bien lire les petits commentaires des autres personnes qui s'étaient occupés d'elle avant. Ce n'était pas dans l'ensemble glorieux voir assez négatif même... Mais ici, allez savoir pourquoi Isak pensait bien tenir quelque chose. Le médecin retira totalement ses lunettes pour éviter de céder à des envies soudaines. Non. Ça n'était pas vraiment très utile mais c'était toujours mieux d'espérer nan?

« Oh Lexie... Tu tentes de me prendre par les sentiments en mettant mon métier dans le jeu? » Isak sourit. « Si c'est pour la science... »

Le brun laissa sa phrase en suspens en se laissant tomber dans son siège. Il ne pesait pas le pour et le contre. Il savait pertinemment que ça serait mauvais pour son image de psychiatre... Mouais... Est-ce que ça l'avait déjà arrêté? L'idée d'Alexandre lui revint en tête, faisant grogner. Ouais. Non. C'était un mauvais choix. Une mauvaise idée et ça faisait partie de son jeu à elle. Ce n'était pas le but de son jeu à lui. Il ne voulait pas qu'elle couche avec lui. Enfin, pas qu'il voulait pas hein. Pas que l'idée du jeu était partie comme ça. Est-ce que ça se faisait "patient plus avantages"? Urf... Sur le papier ça sonne encore plus mal qu'en vrai...

« Est-ce que je serais prêt à me sacrifier pour la science? »

Isak sourit doucement en la regardant se lever, il fronce les sourcils en jugeant ses mouvements. Le brun n'est pas vraiment sûr que c'est la meilleure chose à faire. La laisser agir. Elle attrape le coupe papier. Une nouvelle fois il grogne doucement. Non. C'est vrai. C'est pas très sécurisant non plus. Il se mordille la lèvre en la regardant, presque curieux de ce qu'elle va faire.

« Les petites filles ou les chiens? Oh... Lexie je suis blessé de l'image que tu as de moi. Sérieusement tu m'imagines avec des pauvres êtres fragiles telles que des enfants? Naan... Mais toi t'es pas fragile, c'est ça? » Un sourire joueur passe sur son visage tandis qu'il se penche en avant vers elle. « De vices précis j'en ai pas. J'suis pas compliqué tu vois. »

© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
MODERATRICE
PILULES AVALÉES : 353
MIROIR : Kristen Stewart
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 07/09/2016
FORCE : 1155

SITUATION : Quelle question de m**** !
EST ÂGÉ DE : 26 ans
Lexie Jenkins

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Mer 18 Jan - 20:18



❝Bless you with my fist❞
Isak & Lexie

Tellement d’idées traversent l’esprit de Lexie, alors qu’elle fixe intensément l’objet dans sa main. Tellement d’idées plus malsaines les unes que les autres. C’est comme… Un enfant qui voyait de la neige pour la première fois. Elle ne peut pas s’empêcher de penser à ce qu’elle pouvait faire avec ce genre d’objet. Elle ne peut pas s’empêcher de s’imaginer le planter dans une gorge, dans un ventre, dans un oeil... C’est plus fort qu’elle. Un appel au sang, à la violence. Ça lui manque, bordel. Elle est devenue sage, ici. Ou presque. Ça devient emmerdant, cette histoire…

Et puis, quelle idée d’avoir un coupe-papiers sur un bureau de psychiatre, dans un asile… De toute manière, elle pouvait se retrouver avec un bout de papier sur elle, qu’elle en ferait une arme parfaite. Isak a raison de s’inquiéter, ce bureau est un véritable coffre aux trésors, pour la jeune patiente. Elle pourrait très bien prendre n’importe quoi, un stylo, un bloc note, son dossier, ou ce coupe-papiers. Et pouic, à plus de monsieur Gallagher… Ou l’art de l’improvisation et de l'innovation... Il faudrait effectivement songer à ajouter des caméras, dans ce bureau. Pour le bien de tous. C’est beaucoup trop tentant, pour le coup…

La jeune patiente porte à nouveau son attention sur le psychiatre, à sa réponse. Elle ne peut s’empêcher d’afficher un petit rictus. Comme il est tenace, ce monsieur Gallagher ! Joueur, mais tenace. Il ne la repousse pas vraiment, ne démontre aucune crainte, alors que Lexie se trouve à moins d’un mètre de lui, avec une “arme” dans la main. Comme il est fort, ce monsieur Gallagher. Il n’a pas peur… Mais la jeune patiente peut encore monter d’un cran, si ce n’est que ça.

“Fragile… Je sais pas, ce sera à vous d’en juger, je suppose…” Lexie hausse les sourcils, un sourire taquin sur les lèvres. À ces paroles, la jeune patiente plante la pointe du coupe-papier sur le bout de son doigt, sans quitter le psychiatre du regard. Une petite goutte de sang perle alors sur sa peau. Elle porte le doigt à sa bouche, sensuellement. Pas de vice? Ah oui? Tout le monde a un vice. Tout le monde…

“Oh, on ne me la fait pas à moi, monsieur Gallagher...” Ajoute Lexie d’une voix mielleuse, en glissant le long du bureau, pour se rapprocher toujours un peu plus du psychiatre, une lueur mauvaise naît dans ses yeux à cet instant. Son genou frôle celui de monsieur Gallagher, le coupe-papier toujours dans sa main. Par précaution, elle préfère le garder. Lexie aime avoir le contrôle. Et encore plus, lorsqu’il s’agit des médecins. Voilà son véritable but.

“En plus, je suis plutôt douée pour trouver les vices cachés. Si je peux vous rendre service…” Encore une fois, Lexie se mord lèvre inférieure. Elle penche la tête sur le côté, affichant un petit sourire amusé, comme une enfant. “Vous voyez? Je suis pas si méchante, je propose mon aide…” Elle porte la pointe du coupe-papiers entre ses dents, puis, s’asseyant sur le bureau, elle lève un pied pour le poser sur la chaise de monsieur Gallagher, entre ses deux jambes, le défiant du regard.


© Pando

_________________
This lack of self-control
I fear is never ending controlling.
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal, fear is how I fall, Confusing what is real, discomfort, endlessly has pulled itself upon me, distracting, reacting, against my will I stand beside my own reflection, it's haunting how I can't seem.
Revenir en haut Aller en bas
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 575
MIROIR : Jeffrey Dean Morgan
IDENTITÉ : Arman
CRÉDITS : Ilyria
A DÉBARQUÉ LE : 27/11/2016
FORCE : 2093

SITUATION : Divorcé, mais actuellement il sera perdu lorsqu'il réalisera ses sentiments pour elle
EST ÂGÉ DE : 53 ans
Isak Gallagher

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Jeu 19 Jan - 19:08



❝Bless you with my fist❞
Lexie & Isak
Bon. Actuellement Isak n'était pas non plus au top de la conformité. Oui oui on sait faites style de comprendre l'expression... Isak actuellement n'est pas relativement à l'aise avec une Lexie sauvage et armée dans son bureau tandis que lui est simplement assit là comme si tout allait bien. Et que le plus simplement du monde elle ne risquait pas de venir lui planter quelque chose quelque part. Bon. L'idée d'avoir un coupe papier dans son bureau était aussi une idée ridicule. Sérieusement il ne s'en servait même pas non plus! Il ne lui arrivait jamais d'avoir besoin de ce foutu coupe papier. Manquait plus que ça provoque sa mort.

C'est le moment où il aurait certainement fallu crier pour de l'aide. Avant qu'elle ne s'approche de trop pour commette l'irréparable, ou bien que lui soit dans l'incapacité d'arrêter les choses quelques qu'elles soient. Parce que le jeu actuellement avait pris une autre tournure. Et les résultats étaient tellement serrés qu'il est assez compliqué de savoir qui est la personne qui a l'avantage. Et est-ce que réellement quelqu'un à l'avantage? Est-ce que ce n'est pas plutôt un pas puis l'autre. Tous les deux ont l'avantage. Disons juste que ça change, qu'ils changent au tour à tour. Maintenant c'est au tour de Lexie d'avoir l'avantage.

Parce que son rictus aurait certainement du lui tirer des frissons, l'informer que quelque chose de sombre se préparait. Mais naan... Isak n'est pas comme ça. Trop joueur. C'est ce qui lui a valu un divorce. C'est ce qui actuellement pourrait lui coûter la vie. Oh, non ça ne le fait pas plus paniquer que ça. Au contraire, ça fait parcourir l'adrénaline dans son sang. Ça le fait frissonner d'un désir d'allée plus loin dans l'interdit. D'embrasser le feu de l'amusement. Celui-là même qu'il partageait avec Lexie.

« Si tu le dis... Dans ce cas là il va falloir que je vérifie, non? Il y a certainement des situations où tu te retrouves en situation... D'impuissance? » Isak se passe la langue sur sa lèvre supérieure en geste nerveux. Son sang afflux, il n'est pas stupide et est vite allumé. Il est allumé. Elle l'allume. Hey, c'est pas non plus totalement sa faute mais ce jeu a quelque chose de particulièrement enivrant. Et il se rend bien compte que maintenant le retour en arrière sera un peu... Dur à faire.

« C'est vrai... On ne te la fait pas à toi... C'est peut-être pour ça que tu es là. » Son ton est moqueur. Est-ce qu'il la pousse à bout? Ou du moins est-ce qu'il tente? C'est fort possible. Pas improbable mais pas non plus affirmé. Isak n'est pas non plus suicidaire. Il se voit mal aller balancer des trucs à Lexie si il était sur de ne pas s'en sortir en vie. Naan... Là disons juste que le russe s'amusait. Et qu'elle n'avait pas non plus l'air d'être dérangée par ce petit jeu.

« Oh... C'est aimable de ta part Lexie. » Il la regarde en souriant lui aussi. La regarde, levant les yeux vers elle. La position est mauvaise même si elle ne sonne pas fausse. Disons juste que l'entrée de quelqu'un actuellement pourrait mettre Isak dans une très mauvaise situation. Mais il N'y a personne. Juste lui. Elle. Et ses vices cachés. Ceux qu'elle veut déterrer. Une nouvelle fois il se passe la langue sur les lèvres et se lève doucement, très doucement histoire de ne pas brusquer la jeune fille, comme un animal sauvage. Isak place son visage à quelques centimètres du sien et sourit en appuyant ses mains contre le bureau. « Et je suis sûr que c'est comme ça que je vais trouver ta situation de non retour... Celle où tu es fragile. » Isak rit doucement en ne lâchant pas son regard.

© Pando

_________________
ONE WAY OR ANOTHER
I'm gonna find you. I'm gonna get you. I'm gonna feel you. I'm gonna break you. And I... Will feel alive for it
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bless you with my fist ∆Lexie & Isak   Aujourd'hui à 9:30

Revenir en haut Aller en bas
 

Bless you with my fist ∆Lexie & Isak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» God Bless America;Happy fourth of july .
» Tofs' Bless
» We needed to talk, sister ! - Lexie & Alex.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: psychiatrists's offices-